background preloader

Genre et jouets : l'avis d'une sociologue

Si vous lisez madmoiZelle régulièrement, le marketing genré ne vous est pas inconnu. Emilie Laystary vous avait notamment parlé dans ses Petits Reportages des jouets genrés et de la Maison Barbie. Cette fois-ci nous avons rencontré Mona Zegaï, doctorante en sociologie à l’université de Paris 8, qui étudie les jouets pour enfants au regard du genre. Le titre de ta thèse c’est Performativité des discours sexués sur les jouets dans la socialisation de genre. Concrètement, ça veut dire quoi ? J’analyse les discours liés au jouet, surtout ceux venus du marketing, par exemple dans les catalogues ou les magasins. Il y a des choses qui se voient au premier regard : par exemple les logos de marques adressées aux filles vont avoir des lettres rondes, roses, des cœurs, des références à l’interpersonnel (« You&Me », la marque de poupons de Toys’R’Us). J’ai aussi eu recours aux statistiques pour des analyses plus fines. Il faut voir ce que ça va donner. L’égalité progresse, donc ? Pas forcément.

http://www.madmoizelle.com/genre-jouets-sociologue-200758

Related:  Poupée Barbielittérature de jeunesse et jouets non sexisteGenreFéminisme

Pourquoi Barbie n'a plus la cote Atlantico.fr : Les ventes de poupées Barbie ont baissé ces 10 dernières années. Elles représentaient 30% du chiffres d'affaire de l'entreprise Mattel dans les années 2000, aujourd'hui ce n'est plus que 20%. Comment expliquer que les petites filles délaissent ce jouet fétiche ? Vincenzo Susca : Icône d’un age de l’innocence de la culture occidentale, Barbie a cristallisé, à partir des années 60, la synergie alchimique entre la beauté, le bonheur et le jeu dans le cadre d’une société animée par un enchantement généralisé, non plus visé au politique, au religieux ou à l’économie politique stricto sensu, mais au quotidien en tant que cadre extra-ordinaire d’une vie ludique et joyeuse imprégnée par le rêve, la fête et une théâtralisation de l’existence. En inversant l’esthétique des poupées qui l’avaient précédée, elle se fait corps et image d’une candeur sans souci, taches ou plies. Les fillettes d'aujourd'hui peuvent-elles encore se retrouver en Barbie ?

Les macaques mâles aussi préfèrent jouer aux petites voitures ! J’étais tranquillement en train d’offrir à mes oreilles un délice sensoriel en leur faisant écouter le dernier épisode de podcast science, quand j’entendis une de ces phrases qui ont le pouvoir de me faire sortir de ma torpeur auditive. David je crois commence les hostilités : “Mais sinon le problème [du peu de] femmes dans la vulgarisation scientifique, [...] j’ai peur que ce soit une construction malheureuse [...] qu’on est en train de changer c’est le fameux coup du garçon à qui on donne des legos et de la fille à qui on donne des barbies et on voit que toutes les filles à qui on donne des legos kiffent [ah mais quel langage décidément rien ne vaut la vulgarisation écrite] autant les legos qu’un mec.” Un peu plus loin Florence renchérit qu’ “il n’y a aucune raison qu’il y ait cette différence de ratio hommes/femmes”

Mettons fin à la catégorie sexe Plutôt que d’indiquer «sexe neutre», comme vient de le faire le TGI de Tours à la demande d’une personne née avec une «ambiguïté sexuelle», il serait plus juste de faire tout simplement disparaître la mention «sexe» dans les actes de naissance. Comme cela fut le cas pour la «race» ou la «religion», l’Etat devrait cesser de prendre en considération le sexe pour l’identification des personnes. Les nouvelles formes de reconnaissance biométrique permettent d’individualiser d’une manière plus fine les personnes sans les classer sexuellement. L’utilisation du terme sexe dans les registres de l’état civil présuppose une réalité biologique première, ce qui implique de reconnaître cet enfermement des individus et de cautionner une pérennisation des identités obligatoires dont sont victimes non seulement les hermaphrodites mais également tous ceux et celles qui ne se reconnaissent pas dans le sexe assigné à leur naissance (transsexuels, queers…). (1) «Les Actes de l’état civil», Paris, A.

L'impunité des hommes célèbres. ATTENTION : TW violences conjugales et viol. Un nouvel article sur un sujet qui me tenait particulièrement à coeur (si vous me suivez sur Twitter vous m'avez probablement vu pété les plombs quelques fois sur ça), j'ai vraiment pris le temps parce que je voulais faire quelque chose de bien mais aussi parce que c'était pas facile de se farcir tous ces articles plus affreux les uns que les autres par ce qu'ils relataient ou les propos des journalistes qui sont plus prompts que l'éclair à défendre ou diminuer les crimes de ces chers messieurs. URG. LE PARISIEN MAGAZINE. Barbie, la chute d’une princessse - Le Parisien L’ annonce a fait l’effet d’une bombe au pays des jouets : Barbie a subi un relooking extrême. Depuis le 26 janvier, elle n’est plus seulement cette grande blonde au corps de rêve, mais aussi une femme pulpeuse aux cheveux bleus, une grande liane à la peau noire, une petite rousse à la coiffure punk… Barbie se décline désormais en quatre silhouettes – classique, petite, grande et ronde –, trente couleurs de cheveux, sept couleurs de peau, quatorze visages… Aux grands maux, les grands remèdes ! La société Mattel, qui commercialise Barbie, a sorti l’artillerie lourde pour enrayer le déclin de sa célèbre poupée. Entre 2012 et 2014, les ventes de Barbie se sont effondrées de 20 % en valeur sur le marché mondial et ont continué de chuter l’an dernier. La potion aura-t-elle un effet miracle ou bien le temps est-il venu, pour l’icône des petites filles, de songer à la retraite ? Un succès immédiat à sa création

PHOTOS. Cette publicité LEGO de 1981 devrait être vue par tous ceux qui fabriquent, achètent ou vendent des jouets Portez bien attention. Cette petite fille tient une construction en LEGO. Les LEGO ne sont pas roses ni «fabriqués pour les filles». La fillette ne porte même pas de rose. Cette publicité parle de «jeunes enfants» qui «construisent pour le plaisir». Buffy Mars: Quand les mecs cis s'accaparent Nuit Debout Ceci est un témoignage Anonyme Le 31 mars 2016, après d’intenses mobilisations déjà et plusieurs manifestations, certains manifestants décident d’occuper, à Paris, la place de la République à l’issue de leur défilé. C’est la naissance du mouvement Nuit Debout. Rapidement, le mouvement s’étend à d’autres villes de France et même d’Europe et fait se rencontrer des gens tous d’accord sur un grand principe, le retrait de la loi travail, mais aussi avec des positions parfois très variées sur tout un tas d’autres sujets. Et l’un de ces sujets, celui qui a sans aucun doute le plus clivé à la Nuit Debout à laquelle j’ai participé dans une ville de province, c’est le féminisme.

Barbie et sa sociologie – LE SUCCÈS PLANÉTAIRE DE BARBIE En créant des Barbie de toutes sortes chaque fille peut se mettre à la place de la poupée, et peut jouer de sa créativité. Qu’elle soit noire, blanche, indienne, chinoise, japonaise, arabe… On connaît tous la célèbre Barbie blonde aux yeux bleus, mais est-elle la seule Barbie dans le monde des jouets pour filles ? La… More Barbie ethnique 2016, une nouvelle Barbie fait son apparition avec un physique contraire à celui qu’on connait tous! Littérature jeunesse Détails Publication : 22 janvier 2014 « Pour faire une fille, on prend un garçon et on lui ajoute quelque chose ». Aucun sexisme dans les propos de Sylvie Cromer, bien au contraire.

Related: