background preloader

Epic Gallery: 150 Years Of Lesbians And Other Lady-Loving-Ladies

Epic Gallery: 150 Years Of Lesbians And Other Lady-Loving-Ladies
click here for more posts from “the herstory issue” // “the way we were” I really threw myself into Herstory Month, in June, eating every accessible herstory archive on the internet and spending hours in the library, accumulating massive stacks of borrowed books which I stored at the foot of my bed. My girlfriend was not a big fan of the stacks of books at the foot of the bed. I was looking for words but eventually, also, for pictures. Honestly before tumblr it was difficult to find very much lesbian imagery at all online — it was always the same ten or twelve stock photos — let alone pictures of lesbians taken prior to 2000. I wanted to see an evolution of our community, how we’d grown and changed over the years — and not just in a montage of famous out actresses and models, but pictures of actual people, pictures of women who were active in the community — regular human beings, writers and social activists. So I started collecting them. 150 Years of Lady-Loving-Ladies In The U.S. 1850s Related:  Un autre genre d'histoire

Dans la famille Bach, la compositrice Lu sur la toile Créé le lundi 3 novembre 2014 15:52 Écrit par Arnaud Bihel Des œuvres attribuées à Jean-Sébastien Bach auraient en fait été composées par sa seconde épouse, Anna Magdalena. C'est la théorie avancée dans un documentaire. Controverse. Et si les chefs-d'oeuvre que sont les Suites pour Violoncelle ou l'Aria des Variations Goldberg n'avaient pas été composés par Jean-Sébastien Bach, mais par sa seconde femme Anna Magdalena ? Il est attesté qu'Anna Magdalena Bach recopiait les compositions de son génie musical de mari. Martin Jarvis en est conscient, il ne sera jamais possible de vérifier cette hypothèse. Qui va s'occuper des enfants ? Pour le Washington Post, qui rappelle qu'Anna Magdalena, était « une chanteuse talentueuse, issue d'une famille de musiciens », la théorie est à la fois « séduisante » et « plausible ». Mais elle ne séduit pas tout le monde de la musique. Et l'ombre du sexisme traverse l'histoire, comme le souligne The Independant.

Les femmes "savants" theses.enc.sorbonne.fr/2006/formaglio Première partie La doctrine de l’égalité des sexes : aux origines d’un engagement public Il convient en premier lieu de s’attarder sur les origines et les fondements de l’engagement féministe de Cécile Brunschvicg. Chapitre premier Les racines d’un engagement féministe durable Les origines sociales et l’éducation traditionnelle de Cécile Brunschvicg ne la destinaient pas à adhérer au mouvement féministe. Chapitre II Un féminisme intégrateur et consensuel Les réseaux de relations où figurent en bonne place les plus hauts dirigeants de la République et les méthodes de propagande prudentes et légalistes, le refus de toute action directe de Cécile Brunschvicg sont en parfaite adéquation avec un mouvement féministe réformiste, soucieux de respectabilité et d’intégrer les femmes à la République. Chapitre III Construire une nouvelle identité féminine La conscience de genre est au fondement même de tout engagement féministe. Deuxième partie Accéder à la citoyenneté sociale Chapitre IV Troisième partie

Maria Deraismes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Marie Adélaïde Deraismes, dite Maria Deraismes est une féministe, oratrice et femme de lettres française née le 17 août 1828 à Paris et décédée le 6 février 1894 dans le 17e arrondissement de Paris[1]. Elle est la première femme à avoir été initiée, en France, à la franc-maçonnerie à la fin du XIXe siècle et est à l'origine de la création de l'ordre maçonnique mixte international « Le Droit Humain ». Biographie[modifier | modifier le code] C'est au sein d'une famille bourgeoise, libérale, installée dans le région parisienne, que naît Maria. Financièrement indépendante, bénéficiant à la suite du décès de ses parents d'une confortable rente qui lui permet de satisfaire ses ambitions intellectuelles, elle entame une carrière de journaliste. Idées[modifier | modifier le code] Maria Deraismes : Vie maçonnique[modifier | modifier le code] Hommages[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

La française doit voter ! en streaming, docu-fiction de Bruno Fuligni, France 3 Un film indispensable pour mieux comprendre le combat des suffragettes. Ce docu-fiction sur le vote des femmes, reconstitue les discussions intervenues à la Chambre, en 1919, sur le rôle des femmes dans la société, et restitue un débat parlementaire de haute volée. Ce n’est au fond qu’un prétexte qui permet de donner une ampleur particulière à un débat très ancien mais toujours d’actualité, dans une esthétique très « Brigades du Tigre ». Des images d’archives, une reconstitution des débats jouée par des acteurs comme Thierry Frémont ou Jean-François Balmer, le tout raconté par Isabelle Carré font de ce film une référence.

Louise Weiss Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Weiss. Louise Weiss, née le 25 janvier 1893 à Arras et décédée le 26 mai 1983 à Magny-les-Hameaux[1], est une journaliste, écrivaine, féministe et femme politique française. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et jeunesse d'une Alsacienne[modifier | modifier le code] Elle est d'origine alsacienne. Le combat pour la paix[modifier | modifier le code] Elle s'engage comme infirmière, pendant la Première Guerre mondiale dans un hôpital pour soldats à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-du-Nord, aujourd' hui « Côtes d'Armor », en Bretagne) où sa famille s'était réfugiée. Femme de convictions et marquée par l'horreur du premier conflit mondial, elle cherche à rapprocher la France et l'Allemagne pour des intérêt publics. Pacifiste convaincue, elle perçoit qu'une routine sclérosante envahit désormais le fonctionnement de la SDN. Affiche de La Femme nouvelle au musée de Saverne.

14 Women of Color Who Rocked 2014 As 2014 comes to an end, I wanted to look back at the accomplishments of women of color who’ve been doing amazing work in the face of this really challenging and turbulent year. There would be no way to create a truly exhaustive list, so apologies in advance for all of the folks not included below. If you’re interested in perusing a much longer list, a post looking for suggestions on my Facebook page generated more than 50 possible women to recognize. Vanita Gupta (Photo courtesy of the ACLU) 1. Janet Mock (Photo by Aaron Tredwell) 2. Alicia Garza addresses tech workers in San Francisco. 3, 4 & 5: Even if you don’t recognize the names of Alicia Garza, Patrisse Cullors and Opal Tometi, you’ve no doubt experienced the hashtag-turned-movement these three women* created: #BlackLivesMatter. Paulina Helm-Hernandez (Southernersonnewground.org) 6. Ai-jen Poo (Photo courtesy of NDWA) 7. Mo’Ne Davis (Getty Images Sport/ Jeff Gross) 8. Bamby Salcedo (Getty Images/ Jason Merritt) 9. Cherisse A. 10. 11.

Femme travestie en homme et morte il y a 75 ans, Madeleine Pelletier était la première interne en psychiatrie FÉMINISME - "Un chapeau melon, un costume d'homme et une canne, qui lui donnent un faux air d'Olivier Hardy". Ce n'est pas un homme d'affaires que décrit Hélène Soumet dans son livre Les travesties de l'histoire, mais une femme qui, il y a 75 ans, le 19 décembre 1939*, mourrait dans l'indifférence, internée dans un asile après avoir été accusée de pratiquer des avortements. Cette femme, travestie comme l'indique le titre de ce livre, était pourtant loin d'être méconnue à son époque. Et pour cause, elle était la première femme interne en psychiatrie. "Si elle n'a pas eu de procès lorsqu'on a découvert qu'elle pratiquait des avortements, c'est parce qu'elle était très connue", explique Hélène Soumet, professeur de philosophie et de culture générale, que Le HuffPost a contacté. A l'époque, celle qu'on appelait les "faiseuses d'ange" étaient en effet guillotinées. [Portraits de Madeleine Pelletier ©Wikimedia Commons] Elle quitte l'école à 12 ans. En 1896, Madeleine réussit son bac. Close

deducecanoe: techno-dann: Today in Computer... Curiouser and curiouser... — the-real-marco-bodt: ultrafacts: James Miranda...

Related: