background preloader

Tu seras fort mon fils

Tu seras fort mon fils
Préambule ; la sociologie aide à dessiner à grands traits une société ; ne pas vous reconnaître dans ce portrait ne veut pas dire qu'il n'existe pas. Constater quelque chose ne veut pas dire que je l'approuve. Très tôt, avant même leur naissance, garçons et filles sont conditionnés à leur futur rôle. Si l'agressivité et la compétitivité sont beaucoup encouragées chez les petits garçons, elles sont aussi durement réprimées. l'enfant se retrouve ainsi dans un système de double bind. Comme le souligne Daniel Welzer Lang; le garçon doit rentrer dans "la maison des hommes". j'ai ainsi souvenir d'une mère disant à son fils de 4 ans qui était tombé et pleurait "ne pleure pas t'es pas une fille". Christophe Dejours montre les rituels existant encore dans certains corps de métier pour "être un homme" : "Est un homme véritablement viril celui qui est insensible à la souffrance, ne refuse jamais une tâche par peur, et inflige lui-même la souffrance ou la douleur à autrui. Related:  Genre

De le Valeurs Actuelles, et son (vieux) machisme bien puant De le Valeurs Actuelles, et son (vieux) machisme bien puant Je ne devrais pas être en train d'écrire cet article. Je devrais être en train d'être sur la rédaction de mon ô combien passionnant mémoire, et me plaindre sur twitter en faisant des citations. Mais bon, on n'est jamais à l'abri du cri du blaireau. Et en ce joli mois de mars 2013, c'est merveilleux, on a encore réussi à capter radio Londres. Alors le père Denis, il nous raconte quoi dans son billet d'humeur? Du vilain. Cimer les garçons, vous me faites chaud au cœur. Hihihi bonne blague #directAN Donc Nini, il commence son article en nous disant "La parité stricte homme-femme risque d’enclencher une guerre froide des sexes où nous laisserons des plumes." Déjà, quand tu commences comme ça, je me doute qu'on va pas être en paix toi et moi. Après, tu m'as un peu compliqué la tâche avec tes lignes suivantes : Inversez les cadeaux de Noël et adviendra enfin le règne de l’androgynat, à des détails anatomiques et biologiques près."

La fabrique des garçons. Sanctions et genre au collège L’auteur interroge l’appareil punitif scolaire à la lumière du genre et démontre le rôle pervers des sanctions dans la construction de l’identité masculine au collège. L'ouvrage La grande majorité (80 %) des élèves punis au collège sont des garçons. Table des matières Avant-propos Préface Introduction Chapitre premier. — Cadre théoriquePunitions et sanctions en éducationLa sanction, une place centrale et complexeAnalyser le système punitif dans son champ de fonctionnementConstruction de l’identité sexuée et univers scolaireUne posture méthodologique : l’interactionnisme symbolique Chapitre II. — Enjeux épistémologiques, méthodologie, terrainAtouts et limites de ma posture de rechercheChoix des terrains et accès aux donnéesApproche quantitativeApproche qualitativeTerrain Chapitre III. — L’appareil punitif : un système de pouvoir autonomeMettre en scène la hiérarchie des pouvoirs…Énoncer la loi et définir les déviancesLecture juridique des faits d’indiscipline : un simulacre de justice ? Postface

Reflexions queers - Ceci est un manifeste queer 3rd Grade Teacher Reminds Boy Writing is for Girls by Lisa Wade, PhD, Mar 21, 2014, at 09:00 am This week Meredith Kleykamp tweeted us a photo of a comment written on her 3rd grade son’s cursive homework. The teacher wrote: “beautifully written! So what’s the message here? Some argue that boys are slower than girls to develop the fine motor coordination that facilitates beautiful handwriting. If it’s true, then maybe Kleykamp’s son’s handwriting really is beautiful “for a boy.” Kleykamp observes: “‘Beautifully written’ is sufficient to convey praise.” Scholars call these kinds of lessons the “hidden curriculum.” La terreur du râteau On l’appelle crampe, veste, râteau, vent, stop, bûche, gamelle. Sa seule pensée pétrifie les hommes, eux sur lesquels est censés reposer tout devoir d’action en matière de séduction… Cet article se place dans un contexte bien spécifique, celui des relations de séduction hétérosexuelles au sein d’une société viriarcale, où le devoir d’initier une relation repose tout entier sur les larges épaules de l’homme. L’homme qui, du coup, se prend les râteaux. Et ça, l’homme, il déteste. Pire, ça le terrifie… Pourquoi? Vous connaissez cette histoire? Longtemps, je me suis demandée: pourquoi cette peur du râteau? Bien sur, on peut apprendre à gérer la peur du râteau. Et justement, ça représente beaucoup. C’est en essayant de comprendre cette peur du râteau que je discutais avec un ami, qui me disait que, tout aussi confiant que puisse être un homme, l’amour-propre prend toujours une sacrée claque. Le goût du râteau Le pouvoir féminin Ca implique également autre chose.

When boys misbehave it's adorable by Gwen Sharp, PhD, 1 day ago at 09:00 am Flashback Friday. Lauren R. sent in photos of a Mother’s Day card she saw. The particular card that drew her attention was labeled “mom from son funny” and says “Mom, for Mother’s Day I got you a card that’ll remind you of me…”: The card then opens on the opposite side you’d expect a card to and inside, on the left instead of the right side, it says, “It doesn’t do what it’s supposed to!” It’s a great example of the construction of boys as naughty. It’s hard to imagine a similar card designed to be from a girl.

Les hommes face à la peur de l’échec dans les relations de séduction Les lecteurs attentifs auront remarqué que je ne répondais que très brièvement à la question posée dans mon dernier article sur le sujet : pourquoi le râteau est-il si effrayant pour les hommes.J’ai un peu mis la charrue avant le tofu, en fait. Quel était finalement le sujet? Vous avez deux heures, calculatrices interdites. —– ***** °°°°° ____ blup °°° etc Donc le sujet, c’était la construction d’un genre (le féminin) à travers la validation par un autre genre (le masculin). Si j’ai insisté davantage là-dessus, c’est parce que ça explique pourquoi certaines femmes aiment mettre des râteaux. C’est à mon avis ce qui est dramatique, en fait, pour les hommes. Quand l’abnégation confine au narcissisme… Or, les femmes, finalement, s’accommodent globalement assez bien de ce besoin de validation de la part des hommes. Se plaire à soi-même, pour de nombreuses femmes, c’est n’avoir ni poil aux pattes ni bourrelets disgracieux, ni cellulite ni effet peau d’orange ou autres ridules. Bref.

The real boy crisis: 5 ways America tells boys not to be “girly” The ability to feel what others feel has many well-documented benefits, including, for empathetic people, greater psychological and physical health. The real and socially significant positive impact of empathy, however, is the ways in which it affects behavior toward others. People who are empathetic are less aggressive and prone to denigrate others; they are predisposed to act with care and compassion; they have increased egalitarian beliefs and act with less prejudice and stereotype-based hatred. Empathetic behaviors, however, are associated with being female. And weak. The stereotypes that plague our lives teach that the characteristics of empathetic understanding are feminine: listening, sensitivity, quiet consideration and gentleness. Expression and empathy are closely related for children. While more and more parents are openly grappling with how to handle “non-conventional” gender behavior in children, many others won’t even consider the behavior as remotely acceptable. 1. 2. 3.

Related: