background preloader

La photographe était une femme – Sexisme ordinaire

La photographe était une femme – Sexisme ordinaire
EDIT le 10/01/13 : Merci à Ourageis13, qui a bien voulu me donner la parole suite à cet article. Questions pertinentes de Molly Benn, réponses le nez dans mon grog, et reportage au salon de la photo. Avant tout, soyons clairs : J’adore mon métier. Aujourd’hui donc, je vais me plaindre. Je vous aurais bien parlé des difficultés de la vie de freelance, de la concurrence déloyale des amateurs (pas toujours très éclairés), des clients qu’il faut harceler pour qu’ils vous paient enfin, des demandes de retouches supplémentaires complètement délirantes (à ce stade-là, faites de la modélisation 3D directement, les mecs…), de ceux qui refusent de payer pour des photos, de ceux qui demandent des devis avant d’apprendre qu’ils n’ont en fait pas de budget du tout, de ceux qui s’offusquent que je ne travaille pas contre simple mention du copyright (rendue obligatoire par la loi, rappelons-le), de ceux qui voudraient qu’on leur rende les photos retouchées avant même qu’elles soient prises… BREF.

Crêpe Georgette - Commando Culotte || le blog de Mirion Malle: novembre 2013 (RAH ! Je ne sais pas pourquoi Blogger me diminue légèrement la taille de mes images à chaque fois, j'espère que c'est lisible malgré tout) J'ai fait cet article après avoir lu une énième interview, entendu une énième blague ou remarque qui disaient que les filles n'étaient pas drôles, et où cette petite idée sournoise était tranquillement, bien à l'aise, accueillie par des rires et des approbations. Et j'en ai eu marre, marre d'entendre ça sans cesse par des gens qui croient que c'est un peu rebelle cool trop politiquement incorrect de dire ça, sans réaliser que c'était relayé par 90% des gros nuls. Oui, il y a des filles qui ne sont pas drôles tout simplement parce qu'elles n'y arrivent pas, qu'elles n'ont pas le talent, et des filles pathétiques à l'humour gênant. Mon critère numéro 1 pour choisir mes amis (ex aequo avec "sont-ce des grosses nouilles ?") Maintenant, une petite série de lien à la Marion Montaigne pour vous éclairer davantage si vous le désirer : big bisous belles prunes

La rue, fief des mâles L'espace urbain est ultrasexué, pensé par et pour les hommes. Au point que les femmes érigent des barrières inconscientes et traversent les lieux publics bien plus qu'elles ne s'y attardent. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Fanny Arlandis Sur le trottoir ou dans le métro, on croise des vieux, des jeunes, des hommes, des femmes. Surtout, contrairement à ces derniers, "les femmes ne font que traverser l'espace urbain, elles ne stationnent pas", explique le géographe Yves Raibaud, coproducteur d'un rapport, en 2011, commandé par la communauté urbaine de Bordeaux. Sifflées, collées, insultées, autant de situations que vivent les femmes dans la rue. Pour la sociologue Marylène Lieber, professeur à l'Institut des études sur le genre, à Genève, les femmes subissent des "rappels à l'ordre sexués, des petits actes qui n'ont rien de grave mais qui leur rappellent sans cesse qu'elles sont des "proies" potentielles dans l'espace public : commentaires, regards soutenus, etc.".

FEMMES FRANÇAISES • Et l’émancipation, bordel ? On les imagine tout à la fois mères épanouies, confortablement épaulées par l’Etat, et femmes actives… Mais, derrière cette image de la Française resplendissante, l’égalité avec les hommes se fait toujours attendre. Quelques semaines après l’accouchement, les jeunes mamans françaises ont droit à des cours de rééducation périnéale totalement remboursés par la Sécurité sociale. Le but ? Derrière le Kazakhstan Grâce à l’Etat, les Françaises semblent avoir tout pour être heureuses : plusieurs enfants, un emploi et, souvent, un corps de rêve. A première vue, si la patrie de Simone de Beauvoir et de Brigitte Bardot ne le cède en rien aux pays scandinaves en ce qui concerne le taux d’emploi des femmes, elle conserve en réalité une mentalité de peuple latin. La France incarne le paradoxe auquel se heurtent de nombreuses femmes des pays industrialisés en ce début de XXIe siècle. Les Françaises font en moyenne 2 enfants, contre 1,5 dans l’ensemble de l’Union européenne. Le mirage de la parité

Global Gender Gap | World Economic Forum - Global Gender Gap The Global Gender Gap Report 2013 The Global Gender Gap Index introduced by the World Economic Forum in 2006, is a framework for capturing the magnitude and scope of gender-based disparities and tracking their progress. The Index benchmarks national gender gaps on economic, political, education- and health-based criteria, and provides country rankings that allow for effective comparisons across regions and income groups, and over time. The rankings are designed to create greater awareness among a global audience of the challenges posed by gender gaps and the opportunities created by reducing them. The methodology and... Post date: October 22, 2013 Five Challenges, One Solution: Women From unprecedented population ageing to increasing unemployment, from global leadership imbalances to persisting conflicts, from resource scarcity to volatile global food supplies, the world faces a series of interconnected challenges. Post date: March 15, 2013 Closing The Gender Gap Post date: March 8, 2013

Mésologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mésologie se veut être une science des milieux, qui étudie de manière interdisciplinaire et transdisciplinaire la relation des êtres vivants en général, ou des êtres humains en particulier, avec leur environnement. Suivant le sens qu’on donne à « milieu », deux définitions de la mésologie sont possibles : Dans un premier sens, le plus ancien, « milieu » est synonyme d’« environnement », c’est-à-dire le donné environnemental objectif et universel qui fait aujourd’hui l’objet de l’écologie (en tant que science de la nature). La première édition du Petit Larousse (1906) pouvait ainsi définir la mésologie comme « partie de la biologie qui étudie les rapports des milieux et des organismes ».Dans un second sens, apparu sous l’influence de la phénoménologie dans les travaux de Jakob von Uexküll et de Tetsurō Watsuji (v. plus bas « Histoire du mot »), le français mésologie est synonyme de l’allemand Umweltlehre et du japonais fûdogaku 風土学.

Related: