background preloader

Décrochage scolaire

Décrochage scolaire
De l'école à l'emploi : le parcours individuel d'orientation professionnelle Nicolas TORRES, adjoint à la cheffe du bureau de l'orientation et de l'insertion professionnelle, ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, direction générale de l'enseignement scolaire, sous-direction du socle commun, de la personnalisation des parcours scolaires et de l'orientation ;Xavier VINET, chef du service académique d'information et d'orientation, académie de Nantes, délégué régional de l'Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP) ;Françoise LEFEBVRE, proviseure du lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise, académie d'Amiens, directrice du groupement d'établissements pour la formation continue (GRETA) Sud-Oise ;Catherine BEUZIT, principale du collège Molière à Bouillé-Loretz dans les Deux-Sèvres, académie de Poitiers. Avec les contributions enregistrées de : Animatrice : Sonia LEVERD, ingénieur de formation ESENESR.

http://www.esen.education.fr/fr/ressources-par-theme/priorites-nationales/decrochage-scolaire/

Related:  gestion de classeAbsentéisme, décrochages, phobies scolairesDécrochage scolairecdtnkRemédiation au décrochage

Le simulateur de cours, un nouvel outil pour former les professeurs ? Le simulateur de cours peut-il impliquer davantage les enseignants stagiaires dans leur formation ? La question ne se pose pas aux Etats Unis où existent plusieurs simulateurs de cours qui sont déjà largement utilisés. En France Fabien Emprin propose un simulateur de cours de maths qui permet de sortir des formations descendantes, subies par les stagiaires. Un projet original qui fait sa route et pourrait bientôt devenir un classique. Les jeunes sans diplôme sont inégalement répartis sur le territoire Les jeunes de 16 à 25 ans qui quittent le système éducatif sans obtenir de diplôme supérieur au brevet représentent 10,5 % de cette tranche d’âge en 2011. Loin d’être uniforme sur le territoire, leur situation est en partie liée au contexte économique et social local. Elle tend toutefois à s’améliorer : en cinq ans, la proportion de jeunes sans diplôme baisse de 0,6 point et la dispersion entre les départements diminue légèrement. Auteur : Marie-Laurence Jaspar, DEPP-A1 Une forte hétérogénéité sur le territoire national, reflet des situations sociales et économiques très contrastées.Paris mis à part, les académies où la part des jeunes sans diplôme est faible se regroupent principalement sur le front Ouest de la France et dans la moitié Sud, à l’exception du pourtour méditerranéen. À l’intérieur même des académies, la situation peut être très contrastée avec une part des sans-diplôme qui peut varier du simple au double entre les départements.

Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire Infographie : l’essentiel des mesures Découvrez l'infographie interactive Le décrochage scolaire : enjeux et diagnostic Le décrochage : de quoi parle t-on ? theconversation Ce texte est issu des travaux d’un colloque organisé le 20 janvier dernier par la Conférence des présidents d’Université (CPU), en partenariat avec le Camp des Milles, et The Conversation France. Qu’est-ce qu’expliquer en sciences humaines et sociales ? On peut s’inspirer d’un modèle proposé par Willem Doise au début des années 1980, pour distinguer quatre niveaux d’explication : ce qui relève des individus, des interactions, des identités et des croyances. Peut-on, au moins, poser la question de la « radicalisation » à ces quatre niveaux ? Des individus On voit ici ou là apparaître des statistiques montrant que deux tiers des « radicalisés » auraient entre 15 et 25 ans, un quart seraient mineurs, ou qu’un tiers seraient des femmes – des résultats récents montrent des différences certaines dans les processus de radicalisation des filles par rapport aux garçons, entre pays d’origine et pays d’accueil.

Décrochage scolaire : la Cour des Comptes dénonce « l’éparpillement » des mesures Dans un rapport rendu public le 20 janvier, la Cour des Comptes estime que les aides aux décrocheurs sont justifiées mais trop dispersées entre les différents acteurs et dispositifs. © pegbes – Fotolia.com Chaque année, environ 100 000 jeunes quittent le système scolaire sans qualification. Des dispositifs nécessaires… Ce fléau est combattu depuis les années 1980 par les pouvoirs publics, et le nombre de décrocheurs est en baisse, concernant 9% de la jeunesse française, contre 11% en moyenne en Europe. Les dispositifs mis en place ont porté leurs fruits, c’est ce que reconnaît la Cour des Comptes, qui dans un rapport publié le 20 janvier, a abordé les dispositifs d’aide au décrochage scolaire.

Parcours de formation « Gérer les élèves perturbateurs » A travers ses parcours de formation, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" (alternant différentes modalités) autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires. Voir tous les parcours proposés... Ce parcours a été élaboré à partir d'un accompagnement réel d'une équipe d'enseignants d'une école élémentaire d'une petite ville qui recrute majoritairement ses élèves dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Téléchargement Contexte et principes du parcours

La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire : les actions de l'année 2015-2016 L'année 2015-2016 est marquée par la poursuite du plan d'action "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire" pour répondre à l'objectif présidentiel de diviser par 2 en 2017 le nombre de décrocheurs. L'accent est mis sur la persévérance scolaire et la prévention du décrochage, mais aussi sur la mobilisation partenariale, notamment avec les collectivités territoriales, au service des jeunes déjà sortis du système éducatif. Développer la coopération des équipes éducatives au sein des établissements et avec les partenaires extérieurs

Décrochage : Le défi réussi du ministère Il y aura toujours trop de décrocheurs. A preuve le fait que la ministre veut étendre la scolarité à 18 ans. Mais le ministère publie des chiffres qui montrent une réelle décrue en quelques années. Si le nombre de décrocheurs n'a pas été divisé par deux comme l'avait promis F Hollande, on s'en rapproche... Prévention de la radicalisation et déradicalisation : les modèles allemand, britannique et danois Les termes « radicalisation », « prévention », « désengagement » et « déradicalisation » se sont largement répandus depuis les attentats du 11 Septembre, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et dans les pays du Nord de l’Europe. Ces concepts sont liés et connaissent un regain d’intérêt en France depuis les attentats de janvier 2015. La radicalisation est définie comme le processus qui conduit un individu à rompre avec la société dans laquelle il vit pour se tourner vers une idéologie violente, en l’occurrence le djihadisme. La prévention regroupe un ensemble de mesures, concernant des domaines sociétaux variés, visant à empêcher la radicalisation. La déradicalisation vise à « défaire » le processus de radicalisation et à encourager la réintégration des individus concernés dans la société. Dans d’autres contextes, on emploie également le terme de « réhabilitation ».

Authentication CAS nécessaire ! Un nouveau dossier d'autoformation « Quelles alternatives pour éviter le redoublement et faire face à la difficulté scolaire ? » est mis gratuitement à votre disposition par Réseau Canopé et l'École supérieure de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (ESENESR). À destination des chefs d'établissements, des inspecteurs, des enseignants et des parents, ce dossier permet de faire le point sur cette pratique, ses enjeux et ses alternatives. Ce dossier s'articule en cinq parties : « Le redoublement, une question d'actualité » ; « États des connaissances » ; « Impacts sur la réussite scolaire et effets psychosociaux » ; « Représentations, croyances… résistances » ;« Alternatives ».

collégissime, dossier HVC voir n°17 juin2006 N°19 - Janvier 2008 - Socle Commun de compétences et de connaissances : des pistes de travail sont ouvertes - Mathématiques et Socle Commun : quelles articulations entre "socle" et "programmes" ? - Le tutorat : quels enjeux ? Quels objectifs et limites ? (Pierre Le Reun) - Pour faire un premier bilan sur le PPRE - Repenser l’organisation pour mieux répondre aux besoins des élèves Extrait choisi

Cinq solutions pour lutter contre l'absentéisme scolaire 1- Mettre en place des structures adaptées Vihugo préconise un accompagnement personnalisé des élèves, notamment pour ceux qui rencontrent des difficultés. L'idée est de "diminuer le nombre d'élèves par classe, de thématiser certaines classes, de développer des enseignements alternatifs/accessoires accessibles à tous ceux qui vont aux cours principaux, et mettre en place des alternatives au redoublement par des classes-relais... Des initiatives innovantes contre le #décrochage dans les académies Académie d'Aix-Marseille La culture, levier de raccrochage dans la classe Tremplin Association Les têtes de l'art, Marseille, Bouches du Rhône Contexte et enjeux

Related: