background preloader

Complément au guide pratique des élus-Accueil sur le temps périscolaire - 2013_rythmesco_complement_guide_pratique-temps_periscolaire_242037

Complément au guide pratique des élus-Accueil sur le temps périscolaire - 2013_rythmesco_complement_guide_pratique-temps_periscolaire_242037

http://cache.media.education.gouv.fr/file/02_Fevrier/03/7/2013_rythmesco_complement_guide_pratique-temps_periscolaire_242037.pdf

Related:  Médiathèques et réforme du rythme scolaireRythmes scolaires et bibliothèques

« Les bibliothèques doivent se positionner sur la réforme des rythmes scolaires » - Anne Verneuil, présidente de l’ABF Bibliothèques Publié le 05/06/2013 • Par Hélène Girard • dans : France L’Association des bibliothécaires de France (ABF) tient son 59e congrès du 6 au 8 juin 2013 à Lyon (Rhône). Les débats auront pour fil rouge : « La bibliothèque, fabrique du citoyen. » En avant-première, la Gazette a rencontré Anne Verneuil, la nouvelle présidente élue le 13 janvier 2013 par le bureau national.

réforme rythme scolaire - conséquences pour les médiathèques - territoriales 2 topics assez proches dans la formulation ont été postés dans la rubrique "animations", la question y est abordée sous l'angle du "comment faire ?" Ici c'est plutôt "faut-il le faire ?" Mais s'agit-il réellement d'une "nouvelle mission" ? Peut-être plutôt d'une nouvelle modalité pour remplir une mission existante. Que fait-on aux TAP de la bibliothèque? Durant les mois de septembre et octobre, deux ateliers intitulés « autour du livre » ont été organisés à la bibliothèque les lundis et jeudis de 15h45 à 16h45. Deux groupes d’ enfants ont pu découvrir des histoires sur le thème du fantastique : ce sont des histoires où on rencontre des personnages qui n’existent pas en réalité, où il se passe des choses bizarres, alors qu’au début tout semblait normal… Après chaque lecture, les enfants ont découvert des jeux créés par Alexandra et en rapport avec les histoires. Entre « fais-moi deviner », création d’histoires ou les « sept familles », nous avons tous bien rigolé!

Premiers « couacs » pour les nouveaux rythmes scolaires « Nous avons récupéré des bombes, à 16h ! Les enseignants ont pour consigne de ne plus faire de récré, du coup, les enfants n’ont plus de temps pour souffler », constate Katia Arnould, membre du SEP-UNSA, directrice de l’association Espace Jeunesse, qui organise les accueils périscolaires et la réforme pour la mairie du Séquestre (1570 hab., Tarn). « Par souci de faire profiter les enfants de toutes les activités, nous avons levé des maternelles de la sieste et pressé les élémentaires de choisir leur activité. Les premiers étaient de vrais petits « zombies » et c’était raté aussi pour les seconds », déplore le directeur d’un centre de loisirs en Seine-et-Marne, qui souhaite garder l’anonymat. Dans ces deux communes, les TAP, placés en fin de cours, sont gratuits. « On assiste à une surenchère d’activités.

Les rythmes scolaires Propositions pratiques Respect du rythme veille/sommeil Aménagement des emplois du temps pour éviter une entrée en classe avant 9 heures au collège comme au lycée d’ailleurs. Des bibliothécaires parisiens invités à faire la lecture dans les écoles Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité Le vendredi 01 mars 2013 à 00:38:13 - 1 commentaire Avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires au primaire, de nombreuses plages horaires vont devoir être remplies d'activités à visée éducative. La Ville de Paris aurait dans l'idée de pousser des bibliothécaires à venir dans les écoles faire la lecture aux élèves en fin d'après-midi, selon la CGT Culture. Malgré le sous-effectif actuel des bibliothèques parisiennes, avec certains établissements qui sont forcés déjà de réduire leurs horaires d'ouverture, les bibliothécaires de la Capitale feraient bien partie du projet accompagnant la réforme des rythmes scolaires. Ces personnels interviendraient après 15h30 dans les écoles.

Les rythmes scolaires dans l'Union européenne Introduction Dans le système scolaire français traditionnel, les heures de cours sont nombreuses et réparties sur un petit nombre de jours dans l'année, de sorte que les journées sont longues et fatigantes. A partir de ce constat, le comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires, qui a rendu son rapport au ministre de l'éducation le 4 juillet 2011, propose une dizaine de mesures visant à améliorer l'équilibre des rythmes scolaires non seulement sur l'année, mais aussi sur la semaine et la journée. BBF : Enfance, arts et culture : bibliothèques nouvelle génération ? Le 21 mai dernier, la bibliothèque municipale de Lyon accueillait dans son auditorium une journée d’étude organisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse à l’occasion de la manifestation RéCréation (voir encadré page suivante). Ces deux institutions étaient représentées par leurs directeurs, Gilles Éboli (BmL) et Jacques Vidal-Naquet (CNLJ), qui ont introduit le thème de l’enfance, des arts et de la culture, et offert la parole à des intervenants d’horizons différents : danse, théâtre, arts plastiques, édition, bibliothèques… Si l’enfant et les arts étaient au cœur de cette réflexion partagée, les notions de qualité et de transversalité se sont également imposées comme les mots conducteurs de cette journée. « Décloisonner les territoires, l’offre et les publics… » Ce sont les termes qui résument le mieux la réponse à la question de l’accès aux arts et à la culture du jeune public. La culture au cœur des territoires

Recommandations de l’ABF concernant l’application pour les bibliothèques du décret réformant les rythmes scolaires La mise en place de la réforme des rythmes scolaires1, et les questions concrètes qui en découlent, notamment auprès des bibliothèques, conduisent aux recommandations ci-dessous. La réforme, une opportunité pour les bibliothèques de formuler de nouvelles offres pour un public spécifiqueLa participation à ces accompagnements périscolaires est une chance pour les bibliothèques de toucher un public d’enfants diversifié dans un cadre plus souple que pendant le temps scolaire. Le rôle des bibliothécaires de transmettre la lecture plaisir, mais aussi d’être passeurs d’autres pratiques culturelles ou ludiques, ne peut être que valorisé par cette opportunité. Les conséquences naturelles de ces engagements impliquent une réflexion globale sur l’organisation, les contenus de l’accueil des enfants en bibliothèque (temps scolaire / périscolaire), les publics prioritaires et les ressources nécessaires (budget, ressources humaines, locaux).

La réforme des rythmes à l'école primaire L’essentiel sur la réforme des rythmes à l’école primaire L’objectif de la réforme : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissent de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.Selon les scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, cette extrême concentration du temps est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les grandes lignes de la réforme : un cadre national exigeant qui favorise les ambitions éducatives des territoires Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes

Périscolaire et handicap : « les communes risquent d’être vite confrontées à des difficultés qu’elles ne soupçonnent pas encore. » Publié le 29/08/2013 • Par Catherine Maisonneuve, Marie Bidault • dans : A la une, France Enfin ! Huit ans après la loi « handicap » de 2005 qui faisait de l’établissement le plus proche du domicile d’un enfant handicapé, son « établissement de référence », les auxiliaires de vie scolaire (AVS), qui permettent cette scolarisation, ne vont bientôt plus être abonnés aux contrats précaires.

Rythmes scolaires: 35 communes en éclaireurs Les écoles de trente-cinq communes charentaises passent dès demain à la semaine de quatre jours et demi. Un casse-tête pour jongler entre la classe, les activités et la garderie. Et un coût certain pour les communes. Demain, sur les 28 000 élèves charentais qui feront leur rentrée en maternelle ou en primaire, un bon tiers passera à la semaine de 4,5 jours. L'objectif de départ était simple: raccourcir les journées trop longues de nos chers petits.

Related: