background preloader

Glossaire de botanique: de Acaule à Axillaire

Glossaire de botanique: de Acaule à Axillaire
Acarpe Acaule Acaulescente Accrescent Acéré Aciculaire Aciculé Actinomorphe Acuminé Acyclique Aigrette Aigu Aiguille Aile Akène Alterne Amplexicaule Androcée Anémochorie Anémophilie Annuelle Anthère Anthropophilie Apérianthée Apétale Apex Apical Arborescent Arbre Arbrisseau Arbuste Arbustif Arille Arillode Asymétrique Auriculé Axillaire Acarpe (adj). Dépourvu de fruits. Acaule, acaulescente (adj.). Désigne une plante dépourvue de tige apparente, au moins durant le stade végétatif. Rosette de feuilles de Pissenlit Accrescent (adj.). (a) Calice accrescent de l'Alkékenge et (b) du Pissenlit Acéré (adj.). Aiguille de Pin Aciculaire, aciculé (adj.). Actinomorphe (adj.). Types de corolles actinomorphes Acuminé (adj.). Feuille acuminée Acyclique (adj.). Aigrette (n.f.). Akène de Pissenlit Aigu (adj.). Feuille aiguë Aiguille (n.f.). Aile (n.f.). 1. Samares (a) de Frêne et d'Orme ; (c) disamare d'Érable 2. Détail de la fleur des Papilionacées Akène (n.m.). Alterne (adj.). Amplexicaule (adj.). Related:  COURS DE BOTANIQUE

Glossaire Liste issue du site complétée d'autres définitions. Acaule Plante sans tige aérienne apparente ou à tige si courte que les feuilles semblent naître de la racine : Violette odorante, Gentiane acaule. Accrescent Organe continuant à végéter et à s'accroître après la floraison : Calice du Physalis, de l'Androsace maxima. Achaine, achène ou akène Fruit sec, indéhiscent, à 1 seule graine libre, c'est-à-dire n'adhérant pas au péricarpe : Soleil, Laitue. Aciculaire Feuilles linéaires, raides et aiguës comme des aiguilles : feuilles du Pin maritime. Acicules Petits aiguillons délicats, ordinairement droit, qui recouvrent certains organes : Rosa gallica; Rosa pinpinellifolia. Acide Qualifie un sol sans calcaire, siliceux (riche en quartz, micas...), mais aussi les sols riches en matières organiques (tourbes, terre de bruyères)... Acotylédones ou Cryptogames Actinomorphe Caractérise les fleurs symétriques en tous points. Acuminé Adhérent Agrégat

Introduction à la botanique Ce cahier se veut un outil de référence clair et accessible pour tous ceux qui veulent mieux connaître les plantes sous divers aspect afin de les faire apprécier davantage et de profiter pleinement de leurs usages et propriétés. Le vocabulaire utilisé se veut le plus simple possible et malgré tout, lorsqu’un terme technique est utilisé pour la première fois, il est immédiatement expliqué autant étymologiquement (origine du mot) que dans le contexte de son emploi. Ayant aimé la botanique depuis mon enfance, j’ai eu l’opportunité d’étudier, d’expérimenter et de travailler autant avec les plantes indigènes que cultivées. C’est cette passion et cette expérience que je souhaite partager avec vous. J’espère que ce présent document saura répondre adéquatement aux besoins de ceux qui veulent en connaître plus au sujet des végétaux sauvages et cultivés.

Les fruits V. Les fruits Les fruits résultent de la transformation de l'ovaire ou des ovaires d'une fleur fécondée; ils renferment la ou les graines, provenant de l'évolution de(s) ovule(s). 1. Le développement de l'ovaire, depuis sa formation dans un bouton floral jusqu'au fruit mûr, lorsque la fleur a été pollinisée, est généralement continu. Par contre, si la fleur n'a pas été pollinisée, cette croissance s'arrête brusquement et la fleur non fécondée se détache et tombe. 2. Au terme des transformations, la paroi du fruit - qui provient directement de la paroi de l'ovaire - ou péricarpe comporte généralement trois parties suite à des différenciations histologiques en cours de croissance, à savoir, de l'extérieur vers l'intérieur : l'exocarpe ou épicarpe, le mésocarpe et l'endocarpe. Parmi les vrais fruits, on distingue, selon la consistance du péricarpe, les fruits charnus et les fruits secs. 3. On distingue généralement deux types : Vido V.3.1 - La cabosse du cacaoyer, une baie 4. 5. 6. 7. VI.

Floranet : Identification de plantes médicinales et toxiques Notions essentielles de botanique générale : graines et fruits Introduction Habituellement, la fécondation est immédiatement suivie de la fanaison et de la chute de l'ensemble des pièces florales hormis l'ovaire (paroi et ovules). Les parois de l'ovaire vont évoluer pour former la paroi du fruit ou péricarpe. Le réceptacle peut parfois intervenir dans ces transformations. Les graines proviennent des ovules. Évolution de la fleur en fruit après la fanaison La graine Les graines conservent la forme de l'ovule dont elles dérivent ; seule la taille évolue de manière plus ou moins marquée. Les graines présentent trois parties : • l'embryon ; • l'albumen, dont la durée de vie au sein de la graine est variable ; • les téguments séminaux, à la surface desquels sont visibles le hile (aspect de petite cicatrice) et le micropyle. Morphologie externe et structure interne de la graine albuminée de Ricin (Dicotylédones) Le fruit • le réceptacle séché de la Potentille ou devenu charnu chez le Pommier, le Fraisier et le Rosier ; Types de fruits Fruits secs indéhiscents

Le règne des plantes Le règne des plantes 1 Définition et caractéristiques Les plantes sont les seuls êtres pluricellulaires autotrophes. Cellules composant une feuille de sphaigne Sphagnum species, Sphagnaceae, Sphagnales, Sphagnopsida, Bryophyte, observées au microscope (grossisement 77X) (Plante cultivée provenant du Vorarlberg, Autriche - 21/03/1982 - Diapositive originale réalisée par Eric Walravens). Cellules composant une feuille de Plagiomnium affine, Mniaceae, Bryale, Bryophyte observées au microscope (grossisement 160X) (Watermael-Boitsfort, Province de Brabant, Belgique - 15/03/1982 - Diapositive originale réalisée par Eric Walravens). Paroi de cellulose et autotrophie sont les caractéristiques des végétaux, qu'ils soient unicellulaires (une partie des protistes: les protophytes) ou pluricellulaires (les plantes). Varech, algues marines du genre Fucus (photographie libre de droits). 2 Plantes hétérotrophes Néanmoins, échappant à la règle, certaines plantes sont hétérotrophes. 2.2 Plantes saprophytes

traduction des noms latins des espèces L'objectif de ce dictionnaire n'est pas de faire un montage prétentieux pour intellos, il a pour but d'aider à comprendre le nom des plantes et de faciliter leur identification, à l'aide de caractères bien repérableset de satisfaire la curiosité éventuelle de ceux qui se demandent : "mais d'où vient ce nom à coucher dehors ??? " Les noms latins (ou grecs) des espèces sont soit descriptifs d'un caractère de la plante, (qualificatifs physiques, écologiques ou géographiques), soit se référent à une personne, en général un botaniste (substantifs ou qualificatifs). On peut avoir : 1 - des adjectifs descriptifs de caractéristiques de la plante ou de son écologie : Terminaisons en -us au masculin, en -a au féminin, en -um pour le neutre.exemples:- Cistus crispus- Crassula muscosa- Sedum stellatum Terminaisons fréquentes par un organe de plantes en latin ou grec, qualifié par ce qui précède :exemples :Chlorophytum = chloro : vert, phytum : plante >>> Chlorophytum = plante verte

Les Petites Herbes Plantes et botanique Pixiflore accueil: le magazine internet d et de l'environnement Eléments de botanique La plante Définition La plante est un végétal multicellulaire qui comprend dans la grande majorité des cas, les éléments suivants : - racines - tige - feuilles - fleurs - fruits (graines) On dit alors que c’est une plante complète. 1) La racine C’est la partie qui fixe la plante au sol (rôle de soutien) et qui assure sa nutrition. Elle absorbe l’eau et les éléments nutritifs par les poils absorbants. La première racine qui sort de la graine s’appelle la radicule, en se développant elle devient la racine principale qui parfois reste simple mais qui le plus souvent se ramifie en produisant des racines adventives ou secondaires. La durée de vie des racines est variable, elle dépend du cycle végétatif de la plante. Il existe plusieurs types de racines : - pivotante (ex : endive, carotte) - fasciculée (ex : graminées) - traçante (ex : chiendent) - tubérisée (ex : dahlia) - aérienne (ex : philodendron, ficus) - adventive (ex : lierre) 2) La tige La tige peut être herbacée : pour les céréales on l’appelle chaume.

Pl@ntNet: Classification des plantes : quel système choisir ? Pendant longtemps, la classification des plante est restée stable. Les systèmes les plus suivis étaient ceux de Bentham et Hooker (1862-1883 ; influent surtout dans les pays anglophones) et d'Engler et Prantl (1897-1915 puis Syllabus de 1924 à 1936 ; influent dans le reste du monde). En 1981 est apparu le système de Cronquist. La communauté des utilisateurs avait à peine eu le temps de l'adopter que les nouvelles approches cladistique et moléculaire ont commencé à tout bouleverser. En 1998 était formé un Angiosperm Phylogeny Group, qui allait produire la "classification APG", dont les versions se succèdent rapidement (APG I, 1998 ; APG II, 2003 ; APG III, 2009). Ces classifications se concentrent aux niveaux élevés de la classification (ordres et familles), mais les changements sont aussi importants aux niveaux qui intéressent plus directement l'utilisateur, à savoir le genre et l'espèce. NB. Mabberley Mabberley David J., 2008. avantages inconvénients Heywood Kubitzki Kubitzki K. Botineau

Related: