background preloader

HAS-Déploiement de la bientraitance

Prendre soin | Soins infirmiers Accueil | Sidoc L'évolution de la relation soignant-soigné La communication a une dimension intime et une dimension comportementale, un langage médical et un langage quotidien, verbal et non verbal. Il est légitime de comprendre le rôle important qu'elle semble jouer sur les états de santé, d'explorer quels facteurs, du côté du médecin, du côté du patient et, au-delà, du côté des messages sanitaires, peuvent favoriser l'accès aux soins et son déroulement. Le modèle paternaliste a longtemps marqué la relation soignant-soigné, conduisant le médecin à décider pour le patient dont le professeur Portes disait en 1950 devant l'Académie des Sciences qu'il était « à protéger, à consoler, affaibli par la maladie, ne sachant pas ce qui était bien pour lui ». Encadré 1. Les patients veulent-ils participer à la décision ? Même d'anciennes études (1980) auprès de patients cancéreux ont trouvé que la majorité des patients, surtout les plus jeunes, voulait être impliquée dans les décisions cliniques [2, 3]. Le principe d'autonomie Encadré 2. Conclusion Références

Maltraitance - bientraitance des personnes âgées Régulièrement, l’actualité nous fait rappeler à quel point nos personnes âgées sont fragiles. Fragilité qui ne se limite pas à la notion de santé mais fragilité à l’égard d’autrui. Pourtant, le rôle de notre société n’est-il pas de prendre soin des personnes âgées que nous sommes amenées à être ? Les autorités publiques ont lancé une grande campagne d’information destinées aux professionnels de santé et aux établissements accueillant des personnes âgées sur la thématique : maltraitance - bientraitance. Savoir mieux la détecter et la prévenir. « […] Une société se juge à la façon dont elle traite ses personnes âgées. 1. 1.1. La notion de maltraitance est apparue dans les années 80 dans les pays Anglo-Saxons. En 1990, Sous l’impulsion de l’intervention du Professeur HUGONNOT à l’Académie de médecine, il sera créé, quelques années, plus tard, l’association d’ALMA France (1995) . Le 22 janvier 2002, M. Si le sujet reste encore malheureusement tabou. 2. 3. 4. 5.

Dignityincare Boite a outils pour des soins respectueux de la dignite Des outils pratiques ont ete mis au point pour aider les professionnels de la sante a desservir les besoins affectifs des gens. Certains de ces outils, comme la QDP, peuvent etre adaptes a toutes les situations et a tous les environnements. D'autres sont concus pour des situations precises ou la dignite du patient pourrait etre compromise. La presente section explique : La Question sur la dignite du patient (QDP) La QDP est une question simple et ouverte : « Qu'est-ce que je dois savoir sur vous en tant que personne pour vous donner les meilleurs soins possible? La recherche montre que cette seule question peut permettre de detecter des problemes et des facteurs de stress qui pourraient etre importants a considerer lorsque l'on planifie et dispense des soins. Considerez par exemple les deux scenarios suivants : Un homme entre a l'urgence a la suite d'un accident d'auto. A quel moment poser la QDP Interventions therapeutiques

Prendre soin des autres : un travail invisible - Catherine Halpern, article Sciences humaines Le soin des autres est devenu un enjeu de société. C'est aussi un nouvel objet pour les sciences humaines qui interrogent tout à la fois sa valeur économique, la spécificité des professions d'aide à la personne ou plus largement les valeurs morales qui régissent notre société. Mais, métier ou réalité familiale, il manque encore cruellement de reconnaissance sociale. Quel point commun entre une mère de famille, une infirmière ou une aide ménagère ? Toutes trois doivent au quotidien prendre soin des autres et les aider, souvent de la manière la plus concrète qui soit.

Veille documentaire thématique du CDI Annuaire-aas - l'Annuaire des Associations de Santé Voix des Patients HAS- Information for patients. - Guidelines for doctors Veille -Droit des patients L’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales, l’Institut du Développement Social de Haute-Normandie et le P2RIS vous invitent au séminaire : Souffrance du malade et « demandes d’aide à mourir ». Quelles implications pour les professionnels de la santé ? par Nadia Veyrié Docteur en sociologie, chargée d’enseignement aux Universités de Caen et Montpellier I, auteur notammen tde Deuils et héritages. La souffrance des personnes gravement malades ou de leur entourage provoque une «demande d’aide à mourir » qui peut être communiquée aux professionnels de la santé. À partir d’une recherche qualitative, que nous avons menée, médecins et sociologue, auprès de différents professionnels issus de différents services et en fonction des réflexions législatives liées à la fin de vie et l’euthanasie, nous interrogerons les implications des professionnels lorsqu’ils sont confrontés au fait de ne pas pouvoir tout guérir. Animation du séminaire : Candice Martinez

BD Géronto : sensibilisation aux abus Méthodologie 1. Identifier dans la scène présentée, les éléments incorrects dans le cadre d'un "Prendre soin". 2. Nommer pour la scène présentée, les interventions correctes dans le cadre d'un "Prendre soin". Début de la BD - Scènes : 01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 1 page SCÈNE 01 : Droit à l'intimité Satisfaction des besoins de sécurité et d'estime de soi (Maslow) Les éléments incorrects : La soignante ne demande pas à la Résidente si elle veut qu'on ouvre les volets. Des interventions correctes : Respecter la pudeur. Retour à la page d'accue

guide d'institution française important pour avoir des documents officiels comme référence dans la séquence. Ce sont également des documents qui peuvent être retrouvé par les élèves en PFMP by codatiti Dec 1

Related: