background preloader

Le mythe de l'intelligence collective

Le mythe de l'intelligence collective
RESUME : Notre époque, qui ne se paye pas de mots, a inventé la notion d’« intelligence collective » pour glorifier ses exploits technologiques et autres "success stories". Mon propos ici est de voir de plus près ce qui, éventuellement, pourrait être escamoté dans ce mythe. Comment se fait-il que, malgré cette impressionnante série d’exploits créatifs, l’homme contemporain fasse preuve en même temps de tels aveuglements (collectifs) ? A priori, il ne faut pas s’étonner de cet apparent paradoxe, si l’on se souvient que, à l’échelle individuelle, un homme (ou une femme) réputé intelligent peut tout aussi bien être aveugle à ses propres démons intérieurs. Raison de plus pour s’intéresser de plus près à cette « intelligence collective ». [1] Ecrivain, de formation ingénieur, 25 ans d'expérience en grande entreprise, spécialiste de l’économie de la connaissance, par ailleurs praticien du théâtre, titulaire d’un master en arts du spectacle, chercheur en études théâtrales Related:  ² ¤^\#xxx|

Atelier Formation à l'évaluation réseaux Mots-clés :formations, niveaux d'Implication, schéma, convergence vers un intérêt communJe suis intervenu ce samedi 18 novembre dans une formation sur l'évaluation des réseaux organisées par l'Institut d'Eco-pédagogie de Namur. Je vous propose mon "rapport d'étonnement", c'est à dire ce qui m'a étonné, intéressé, stimulé... Les participants avaient des questions particulièrement pertinentes et avaient déjà une bonne connaissance de certains aspects pointus de la coopération. Renseignement pris, cela est du non seulement au fait qu'ils gèrent chacun déjà des réseaux mais surtout aussi que depuis 5 ans la plupart d'entre eux se connaissaient et échangeaient régulièrement de façon informelle sur leurs pratiques et leurs difficultés. Les attracteurs de "non-coopération" Dans le groupe Intelligence Collective (IC), nous avons vu qu'il fallait se pencher autant sur ce qui empêche l'IC que sur ce qui la favorise. Un nouveau niveau d'implication : les parasites Intérêt d'une conscience moindre

P.Lévy et l'intelligence collective - Audio Video Blog FLE "Le développement de la communication assistée par ordinateur et des réseaux numériques planétaires apparaît comme la réalisation d'un projet plus ou moins bien formulé, celui de la constitution délibérée de formes nouvelles d'intelligence collective, plus souples, plus démocratiques, fondées sur la réciprocité et le respect des singularités. En ce sens, on pourrait définir l'intelligence collective comme une intelligence partout distribuée, continuellement valorisée et mise en synergie en temps réel. Ce nouvel idéal pourrait remplacer l'intelligence artificielle comme mythe mobilisateur du développement des technologies du numérique; et entraîner de surcroît une réorientation des sciences cognitives, de la philosophie de l'esprit et de l'anthropologie vers les questions de l'écologie ou de l'économie de l'intelligence." Pierre Lévy, Sur les chemins du virtuel. La Découverte, Paris, 1995 Cliquez sur l'image pour voir la vidéo Pierre Lévy (2003) Premier Café Fing - InternetActu in

Les Lolcats sont le symbole de l’intelligence collective Les lolcats sont en plein boom sur le net, mais une étudiante en économie à tout de même prouvé leur utilité dans son mémoire universitaire. Selon The Atlantic, les lolcats sont responsables pour une part importante de la socialisation des internautes qui prennent part grâce à eux, à un vaste mouvement d’intelligence collective. Et ouais. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter L'expression "lolcat" est un mot composé des vocables "LOL" et "cat", ce qui pourrait se traduire par "une image de chat marrante". Les Lolcats entrent à la fac Par exemple, on peut faire comme Wikipédia et dire qu’un Lolcat "est une image combinant une photographie, généralement celle d'un chat, avec une légende humoristique et idiosyncratique dans un anglais écorché voire argotique". Ses écrits intitulés Srsly phenomenal: an investigation into the appeal of lolcats ont été présenté dans le cadre de la conférence ROFLcon III qui rend hommage à la culture internet et aux mèmes.

Discussion:Intelligence collective Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bienvenue à tous ceux qui sont intéressés par l'intelligence collective et aux sujets connexes. N'hésitez pas à laisser votre nom ci-dessous et à entamer la discussion. Je compte ajouter bientôt une partie Les enjeux de l'intelligence collective, en cours de rédaction. Viybel 9 jan 2005 à 21:25 (CET) Je me réjouis de lire ca ! Suppression[modifier | modifier le code] Je me susi permis de supprimer le contenu suivant en attendant une discussion, car il est selon moi à la limite de l'erreur: zircO === Une communauté d'intérêts === Une libre appartenance : Une adhésion fondée sur des buts communs.Une confiance mutuelle entre les membres. Une structure horizontale : Des règles (tacites ou explicites) identiques pour tous les membres.Une organisation dynamique : la répartition des rôles est fondée sur le volontariat et la complémentarité des compétences. === Un espace collaboratif === insectes sociaux[modifier | modifier le code]

Schéma Un groupe de travail de la Fondation Internet Nouvelle Génération Page principale - S'identifier Ce groupe a terminé ses travaux - Il s'agit d'un site d'archive Schéma Quelques synthèses des différents aspects qui influencent le développement ou non de l'intelligence collective dans un groupe Les différents points proposés ne peuvent prétendre à présenter de façon exhaustive toutes les facettes de l'Intelligence Collective et de la Coopération. Premier schéma : Comment développer des aspects collectifs ? Nouveau schéma du 15 novembre 2006Lien vers la version du schéma du 5 septembre 2006Lien vers la première version du schéma du 27 mai 2006 Deuxième schéma : Pourquoi développer l'intelligence Collective ? Influence des effets collectifs sur les membres, le groupe et l'environnement (ce schéma sera développé par la suite) #cooperation28 Articles à propos de "Schéma" : Trier par : Date, Titre 20/11/06 - Atelier Formation à l'évaluation réseaux Le groupe Actions du groupe Recherche

Qu'est-ce que l'intelligence collective ? Le thème de l’intelligence collective a fait l’objet de nombreux travaux durant les quarante dernières années. Même si les appellations diffèrent, un objet commun semble se dégager : noosphère de Teilhard de Chardin, écologie de l’esprit de Gregory Bateson, écologie des représentations de Dan Sperber, sujet collectif de Michel Serres, cybionte de Joël de Rosnay, hive mind de Kevin Kelly, intelligence connective de Derrick de Kerckhove, super-brain de Francis Heylighen, Global Brain de H. Bloom, intelligence émergente de Steven Johnson, etc. Stricto sensu, l’intelligence collective est un concept régulateur qui peut être défini comme une intelligence variée, partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences [1]. L’intelligence collective constitue également un champ de recherche dont l’objet est l’étude de la coopération intellectuelle entre humains dans un environnement techniquement augmenté.

L’intelligence collective est donc une psychothérapie du lien social. L’émergence d’une intelligence collective et de la coopération ou comment transformer les environnements sociaux et institutionnels pour les rendre moins pathogènes ! La notion de changement individuel est très difficile à manier. L’intelligence collective créative n’a pas l’objectif de changer les individus à proprement parler. Elle crée les conditions d’une envie de changement qui est évidemment différente selon les personnes et propose un cadre réparateur qui permet de guérir les obstacles personnels à la coopération, autrement dit, de vivre et de travailler avec les autres. Cela se résume, de participer à une œuvre commune et de ne plus être perdu dans des rapports de haine et de mépris avec les autres. Il s’agit de sortir de l’égoïsme ou du repli sur soi pour être capable d’aller vers les autres, ainsi que d’être capables de travailler à une œuvre collective. Vers une maïeutique aidante. Comment satisfaire nos besoins primordiaux ? Comment mobiliser l’intelligence collective :

Conduite du changement et utilisation de la courbe du deuil : PRUDENCE ! « EOMA Dans l’apprentissage des méthodes en conduite du changement, l’un des premiers points abordés est la "résistance" au changement. Pour illustrer ce processus de "résistance", puis celui de son acceptation, on utilise un schéma, une courbe nommée la "vallée de la peur" ou la" vallée des larmes". Il faut être extrêmement prudent quant à l’usage de cet "outil". En effet, cette courbe représente avant tout les phases du processus de deuil décrites par la psychiatre et psychologue américaine Elisabeth Kübler-Ross, qui a consacré son travail à l’accompagnement des personnes en soins palliatifs et à l’accompagnement de leurs proches. Mais au sein de l’entreprise, avant de plaquer ce schéma sur les réactions présumées des collaborateurs à l’annonce d’un nouveau projet et des changements qu’il induit, il faut rappeler que le processus de deuil est un processus individuel et personnel. En outre, sur un plan éthique, il paraît dangereux dans le contexte de l’entreprise de transformer : Like this:

Related: