background preloader

Concepts Notions

Facebook Twitter

Pédagogie active : initiation à l'efficacité en pédagogie - Nicolas Wapler. Innovation et courants pédagogiques. C'est la philosophie de l'Education de Kilpatrick qui l'inspire.

Innovation et courants pédagogiques

Kilpatrick était un collaborateur de John Dewey et tenant de l'école jeffersonienne contre l'école napoléonienne. Jeffersonienne Napoléonienne Amener l'élève à l'apprentissage pratiques qui conduisent à la dépendance par le dressage D'une voie qui lui est propre, Autonomie, responsabilité. Kilpatrick défend l'idée de la liberté et de la démocratie. Il encouragera Rogers à rompre avec sa dépendance à l'égard de sa famille, de la religion.

La rencontre de Kilpatrick, c'est aussi et surtout la rencontre avec la pensée de John Dewey et du ? Kilpatrick, Rogers emboîte le pas de Dewey dans la critique d'un système éducatif traditionnel autoritaire, anachronique, magistral. Son approche psychologique va dans cette direction puisqu'après de nombreuses rencontres avec les courants freudiens mais aussi phénoménologiques, il va valoriser le concept d' ? Le connectivisme, l’intelligence et la conscience globale et singulière. Le Connectivisme, théorie d’apprentissage à l’ère numérique, a été développée par George Siemens et Stephen Downes.

Le connectivisme, l’intelligence et la conscience globale et singulière

Elle s’appuie sur leur analyse des limites du behaviourisme,du cognitivisme et du constructivisme afin d’expliquer les effets que la technologie a sur la façon dont nous vivons, communiquons et apprenons 1. Donald G. Perrin, directeur de rédaction à l’International Journal of Instructional Technology and Distance Learning dit de la théorie qu’elle « combine les éléments pertinents de nombreuses théories d’apprentissage, des réseaux sociaux et des technologies afin de créer une théorie solide pour l’apprentissage à l’ère numérique » 1. Sugata Mitra a mené une étude sur 10 ans et démontre que les enfants sont capables d'(co)-apprendre, seuls, sans professeur : c’est-à-dire par eux-mêmes avec un ordinateur, internet et ou des supports de cours. Il conclut que l’éducation est un système qui s’auto organise, et ou l’apprentissage est le phénomène émergent2,3. Développement de la motivation et choix de la méthode pédagogique.

Il arrive que devant le constat d'un manque apparent de motivation pour les apprentissage chez ses élèves, un enseignant soit conduit à s'interroger sur sa "méthode pédagogique".

Développement de la motivation et choix de la méthode pédagogique

Comment mener cette interrogation dans des termes qui permettront de dégager des pistes de changement ou de réaffirmer les choix initiaux ? Cinq méthodes pédagogiques principales. Apprentissage, motivation, émotion : comment apprenons-nous. Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique.

Apprentissage, motivation, émotion : comment apprenons-nous

A l'Inria, Frédéric Alexandre dirige le projet Mnémosyne, chargé de développer des modèles computationnels de notre fonctionnement cérébral, dans le but de développer à terme des agents autonomes, robotiques ou logiciels, qui soient physiologiquement crédibles. Autrement dit, dont l'architecture sera analogue à celle du cerveau humain. Débats et réflexions Archives. Empowerment : appropriation ou réappropriation de son pouvoir. Origine : Disponible également sur le site : Empowerment : appropriation ou réappropriation de son pouvoir Les auteurs ont élaboré plusieurs définitions concernant le concept d'empowerment (Rappaport, 1984).

Empowerment : appropriation ou réappropriation de son pouvoir

Théories des besoins et des motivations. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théories des besoins et des motivations

Les théories des besoins et des motivations sont un ensemble pluriel de paradigmes sociologiques concernant l'influence des besoins sur l'homme, la nature et le rôle de la motivation (notamment chez l'homme au travail), et le rapport entre les deux notions. Les théoriciens les plus célèbres de ces paradigmes sont Abraham Maslow, Douglas McGregor, Frederick Herzberg, David McClelland. Contexte[modifier | modifier le code] Le taylorisme et école des relations humaines partagent un modèle décisionnel qui contraint l'homme au travail. La première réponse fait intervenir une vision naturaliste de l'homme : le travailleur a des besoins naturels, qui devraient être habilement contentés afin d'améliorer ses résultats. Abraham Maslow[modifier | modifier le code] Une première approche a consisté à établir une hiérarchisation des besoins.

Douglas McGregor[modifier | modifier le code] Connectivisme (théorie de l'apprentissage) Une page de Wikiversité.

Connectivisme (théorie de l'apprentissage)

Interwikis. Le connectivisme – sketchnote. Un petit sketchnote sur le connectivisme à partir de lectures d’articles de Siemens et Downes.

le connectivisme – sketchnote

Je lis ce mot depuis quelques temps, notamment dès qu’il s’agit de moocs, et j’avais fini par croire qu’il s’agissait juste d’inviter les apprenants à se balader et à se faire un parcours dans différentes ressources. Les hypothèses du connectivisme sont en fait assez radicales, et remettent en cause certaines représentations qui nous accompagnent depuis le behaviorisme jusqu’au socio-constructivisme. Dans les dessins et textes qui suivent, je traduis « learning » par « apprentissage ». J’ai bien conscience que ce n’est pas tout à fait la même chose, mais je n’ai pas mieux ! Cc by – cliquer pour agrandir – réalisé avec Krita Les choses ont changé A l’origine du connectivisme, un premier constat : les connaissances ont une durée de vie de plus en plus courte.

Parallèlement, les apprentissages changent de forme. Un point commun de nos apprentissages est la place qu’y occupe la technologie.