background preloader

12walterhasbeen.pdf (Objet application/pdf)

12walterhasbeen.pdf (Objet application/pdf)
Related:  CONCEPTS

Physiologie et état d’esprit De nos jours, pratiquement tout le monde sait que notre état d’esprit a une influence sur la posture que nous adoptons. Regardez vous la prochaine fois que vous serez déprimé. Vous vous verrez courbé, replié, vous marcherez en traînant des pieds et en regardant par terre. En revanche, lorsque vous êtes joyeux, vous vous déplacez d’un pas alerte, vous vous tenez droit, le torse bombé, et votre regard se porte au dessus de l’horizon. En fait, votre esprit influence tout votre corps, vos expressions faciales, vos mouvements, votre respiration, votre maintien, etc. D’où les expressions « S’effondrer de tristesse », « Sauter de joie », etc. En revanche, ce qui est moins connu, c’est que votre état corporel influe lui aussi directement vos émotions. Si vous recherchez un moyen simple, rapide et efficace de manipuler le ressenti de vos émotions, en voici un : Il vous suffit d’adopter la physiologique caractéristique d’un état interne, et cet état sera bientôt le votre. L’effet d’incorporation

Bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre Processus d’altérité entre le personnel de santé et le malade dans la relation éducative en santé 1Cet article développe les résultats d’une recherche sur le processus d’altérité dans la relation éducative qui se construit entre le personnel de santé et le patient hospitalisé. L’altérité est définie dans ce qui échappe toujours de Soi et de l’Autre et dont on peut appréhender la dimension dans la rencontre, dimension de l’Autre en Soi et entre Soi et Autrui (Lacan, 1966, Vasse, 1977, Ricœur, 1990). Permettre à l’autre d’advenir mais aussi de devenir autonome (Ardoino, 1993) en découvrant ses potentialités est une difficulté que le soignant rencontre face à un patient aliéné par la maladie ancré dans un contexte de fragilité, de souffrance, de révolte, qui a perdu parfois toute notion de devenir. 2Pendant trop longtemps, « l’éducation à la santé » (Deschamps, 1984), a été restreinte à une information visant l’instruction du patient dont on espérait, sans doute naïvement, qu’elle suffirait à engendrer des modifications de comportement. Le site de la recherche Recueil de données

Prendre soin Pourquoi votre état d'esprit est élément décisif pour votre succès ? Contenu-Gratuit.com Tous les entrepreneurs à succès comme Bill Gates, Steve Jobs... et tous les autres ont un seul point en commun : leur très bon état d’esprit. Vous pouvez avoir le meilleur produit du marché, si vous pensez que vous allez échouer, malheureusement, vos pensées négatives peuvent se transformer en réalité assez facilement. Même si votre entreprise ne peut pas être comparée, pour le moment, à une multinationale, votre état d’esprit est l’élément vital pouvant vous amener vers un succès futur et cela pour plusieurs raisons : 1) Tous les entrepreneurs rencontrent des hauts et des bas. 2) Comme tous les entrepreneurs, vous devrez définir des objectifs clairs et tout mettre en oeuvre pour les atteindre. 3) Être indépendant peut être délicat à gérer pour de nombreuses personnes n’ayant pas l’habitude de prendre des décisions ou de s’autodiscipliner. 4) Avoir le bon état d’esprit permet aussi de changer son point de vue sur certaines choses et éviter de rester avec ses idées toutes faites.

L'évolution de la relation soignant-soigné La communication a une dimension intime et une dimension comportementale, un langage médical et un langage quotidien, verbal et non verbal. Il est légitime de comprendre le rôle important qu'elle semble jouer sur les états de santé, d'explorer quels facteurs, du côté du médecin, du côté du patient et, au-delà, du côté des messages sanitaires, peuvent favoriser l'accès aux soins et son déroulement. Le modèle paternaliste a longtemps marqué la relation soignant-soigné, conduisant le médecin à décider pour le patient dont le professeur Portes disait en 1950 devant l'Académie des Sciences qu'il était « à protéger, à consoler, affaibli par la maladie, ne sachant pas ce qui était bien pour lui ». Encadré 1. Les patients veulent-ils participer à la décision ? Même d'anciennes études (1980) auprès de patients cancéreux ont trouvé que la majorité des patients, surtout les plus jeunes, voulait être impliquée dans les décisions cliniques [2, 3]. Le principe d'autonomie Encadré 2. Conclusion Références

Communication entre patients d'origine étrangère et le personnel soignant En 1990, le rapport du Commissariat à la Politique de l’immigration tradui~sait un intérêt nouveau pour une approche en terme de santé publique de la po~pulation issue de l’immigration. Une des recommandations de ce rapport visait l’amélioration de la communication entre soignants et soignés étrangers ou d’origine étrangère. Il est proposé à cet effet de former des «assistants intercul~turels» qui auraient pour mission, outre l’interprétariat l’information du personnel soignant concernant les habitudes culturelles des patients, l’information des patients concernant le fonctionnement des institutions sanitaires belges etc. La première expérience d’interprétariat médical eut lieu à l’initiative du CP AS d’Anvers, dans les années 70. 1991 voit la création du Fonds d’Impulsion à la politique de l ‘Immigration (FIPI). Ce fonds permettra de financer nombre d’initiatives disparates et peu organisées en Wallonie et en Flandre. Divers aspects caractérisent la médiation interculturelle.

gestion des emotions Comment modifier des états d'esprit paralysants et en provoquer de plus aidants Par Marc Vachon, psychologue Avez-vous remarqué comment, à certains moments, des situations ou des gens peuvent nous amuser ou nous plaire, alors qu’à d’autres moments, ces mêmes situations ou gens nous tapent littéralement sur les nerfs? Pensez à ce copain toujours en blagues et qui a le don de détendre l’atmosphère. Ordinairement, vous le regardez faire son spectacle et vous le trouvez désopilant, amusant. Ou encore, souvenez-vous de cette musique entraînante que vous écoutez en travaillant et que vous trouvez subitement insupportable après vous être esquinté sans succès pendant deux heures sur le lave-vaisselle et avoir entendu le «toc» de cette toute petite vis qui vient de tomber au fond avant de glisser doucement dans le trou de renvoi d’eau... États d'esprit et comportements : une suite logique En fait, nos comportements dépendent directement de nos états d’esprit. Non-sens, n’est-ce pas ? Conclusion

Related: