background preloader

Émergence

Émergence
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’émergence est un concept philosophique apparu au XIXe siècle grossièrement résumé par l'adage « le tout est plus que la somme de ses parties ». Plus précisément, une propriété peut être qualifiée d’émergente si elle « résulte » de propriétés plus fondamentales tout en demeurant « nouvelle » ou « irréductible » à celles-ci[1]. Ce concept propose ainsi de concilier dans les sciences une approche moniste avec une opposition au réductionnisme, c'est-à-dire postulant une unité fondamentale dans la composition de la nature (que ce soit la matière inerte, les organismes vivants ou le psychisme) mais déniant la possibilité d'une connaissance intégrale de ces phénomènes par la simple connaissance de leurs composants fondamentaux. Origine et orientation[modifier | modifier le code] Dans son essai L'Homme et la coquille (Variété V, page 557 dans l'édition Folio), Paul Valéry utilise pour désigner l'émergence faible le mot émanation : Related:  science phy chi vie et naturemimipmr

Trois lois de la robotique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Trois lois de la robotique, formulées par l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov, sont des règles auxquelles tous les robots positroniques qui apparaissent dans sa fiction obéissent. Énoncé des Lois de la robotique[modifier | modifier le code] Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi. Au cours du cycle des livres sur les robots, une loi zéro, qui prendra une importance considérable, sera instituée par deux robots, R. Histoire[modifier | modifier le code] Superman: The Mechanical Monsters (1941) On remarquera cependant des récits de science-fiction qui suivent la même inspiration qu'Asimov. « 1.

Données ouvertes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Donnée. Selon les pays, une part plus ou moins importante de la donnée publique est mise à disposition de tous dans le champ des données ouvertes. Ce mouvement est en expansion Les données ouvertes à la Loupe Autocollants utilisés par les militants des données ouvertes Une donnée ouverte est une donnée numérique d'origine publique ou privée. L'ouverture des données (en anglais open data) représente à la fois un mouvement, une philosophie d'accès à l'information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables. Elle s'inscrit dans une tendance qui considère l'information publique comme un bien commun (tel que défini par Elinor Ostrom) dont la diffusion est d'intérêt public et général. En Europe et dans certains pays, des directives et lois imposent aux collectivités de publier certaines données publiques sous forme numérique. Remarque : Le présent article est généraliste.

Qui sommes-nous ? - Excellence Opérationnelle.tv Excellence Opérationnelle 2.0 Vous êtes nouveau ? Apprenons à se connaître ! Bienvenue sur le site #1 en France rassemblant les praticiens de l’Excellence Opérationnelle ! Excellence-Operationnelle.tv est un blog communautaire créé en 2011 par Florent Fouque, blogger passionné (et passionnant !) En quelques années, EO.tv s’est imposé sur le web avec plus de 15 000 membres actifs et près de 1 000 publications diverses et variées. Mais quelle est notre mission ? Vous aider vous, tous autant que vous êtes à mener à bien vos initiatives d’Amélioration Continue en rendant accessible le savoir et vous mettant en relation pour partager vos expériences. Que trouve-t-on sur EO.tv ? Ce dont vous avez envie ! Et ce n’est pas fini ! A qui s’adresse ce blog ? Tout le monde (praticiens de l’Excellence Opérationnelle, chefs de projets, dirigeants, étudiants, opérationnels, entrepreneurs, retraités, …) ! Vos retours sont évidemment indispensables : on compte sur vous !

Ca se passe là haut... Intelligence collective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). La connaissance des membres de la communauté est limitée à une perception partielle de l'environnement, ils n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. l'Intelligence Collective se distingue de l'intelligence collaborative (efficacité des échanges centrés sur une tache) et de l'intelligence projective (synergie des motivations individuelles et collectives, porteuse de sens individuel et collectif). Les formes d'intelligence collective sont très diverses selon les types de communauté et les membres qu'elles réunissent. Intelligence collective humaine[modifier | modifier le code] Conditions[modifier | modifier le code] L'intelligence collective dans une société humaine provient d'interactions plus complexes répondant à diverses conditions citées ci-après. et

Pourquoi vous devez penser l'émergence avant de penser la solution ! - Excellence Opérationnelle Il y a quelques semaine, j’avais publié un billet où je vous expliquais pourquoi il m’arrivait de ne pas me focaliser sur la cause fondamentale… La première cause que j’exposais était la causalité circulaire… Il existe une deuxième raison peut-être encore plus légitime que la première… C’est l’émergence ! L’émergence c’est le petit truc en plus qui naît de l’interaction entre plusieurs éléments. Par exemple quand vous travaillez en équipe, vous pouvez faire davantage de choses (par la complémentarité des compétences par exemple) que la somme des réalisations individuelles de chacun… C’est ça l’émergence, c’est le fait d’énoncer que dans un système : S (système) > A + B + C En contrepartie de cette propriété d’émergence, il y a la propriété de mutilation… Mais ne compliquons pas trop les choses dans un premier temps et restons donc sur cette notion d’émergence. Considérer l’émergence… Quand Sarkozy actionnait l’émergence sans le savoir… Deux outils qui ne sont malheureusement pas universels…

Le nombre d'or SommairePartie I : Définition du nombre d'or Définition artistique Définition mathématique Calcul du nombre d'or Autres figuresPartie II : Le nombre d'or, un nombre d'art Comment font les artistes ? Le nombre d'or en architecture Le nombre d'or en peinture Le nombre d'or en bande dessinéePartie III : Le nombre d'or dans la nature La suite de Fibonacci Morphologie des animaux Spirale d'orPartie IV : Propriétés mathématiques du nombre d'or Construction géométrique d'une section dorée La suite de Fibonacci Le nombre d'or dans la trigonométrie Le nombre d'or dans le pentagone régulierConclusion Partie I : Définition du nombre d'or 1) Définition artistique : Pour les artistes, qu'ils soient peintres, sculpteurs, dessinateurs ou architectes, le nombre d'or est défini ainsi : « Pour qu'un espace divisé en parties inégales apparaisse agréable et esthétique, il devra exister entre la plus petite et la plus grande partie la même relation qu'entre cette dernière et l'ensemble ».

Big data Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une visualisation des données créée par IBM[1] montre que les big data que Wikipedia modifie à l'aide du robot Pearle ont plus de signification lorsqu'elles sont mises en valeur par des couleurs et des localisations[2]. Croissance et Numérisation de la Capacité de Stockage Mondiale de L'information[3]. Dans ces nouveaux ordres de grandeur, la capture, le stockage, la recherche, le partage, l'analyse et la visualisation des données doivent être redéfinis. Certains supposent qu'ils pourraient aider les entreprises à réduire les risques et faciliter la prise de décision, ou créer la différence grâce à l'analyse prédictive et une « expérience client » plus personnalisée et contextualisée. Dimensions des big data[modifier | modifier le code] Le Big Data s'accompagne du développement d'applications à visée analytique, qui traitent les données pour en tirer du sens[15]. Volume[modifier | modifier le code] Variété[modifier | modifier le code]

L’architecture de l’information : L’évolution d’une discipline émergente, expliquée grâce à Rosenfeld, Morville et Arango – Introduction à l'architecture de l'information Billet réalisé par Abdou Seye, Julien Combaz, Romuald Kepayou, Verena Distler Pour expliquer la discipline de l’architecture de l’information, il est indispensable de savoir définir son champ d’action. L’architecture de l’information est une discipline récente et il y a beaucoup de définitions qui coexistent et qui évoluent régulièrement. Cette évolution est également visible dans les différentes éditions de l’ouvrage Information Architecture for the World Wide Web de Louis Rosenfeld et Peter Morville. En septembre 2015, une mise à jour a été publiée : Information Architecture for the Web and Beyond de Rosenfeld, Morville et Arango. Depuis la première édition qui a été publiée en 1998, les auteurs ont régulièrement adapté leur définition de l’architecture de l’information. Par la suite, nous allons confronter les trois versions du livre selon les quatre points principaux de la définition. 1. Le design en France vs le “design” dans les pays anglophones. 2. 3. 4. Sources Figure Remarques

Obésité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'obésité est l'état d'un individu ayant un excès de poids par augmentation de la masse adipeuse[1]. L'obésité se définit par un indice de masse corporelle supérieur à 30. L'obésité humaine a été reconnue comme une maladie en 1997[2],[3] par l'OMS. Cette organisation définit « le surpoids et l'obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. » Sa prévention est un problème de santé publique dans les pays développés. Elle peut avoir des répercussions importantes sur la santé de l'individu. Cette maladie multifactorielle est considérée aujourd'hui par métaphore comme une pandémie, bien qu'il ne s'agisse pas d'une maladie infectieuse[4]. Étymologie et définition[modifier | modifier le code] Le mot « obésité » apparaît en 1550[5]. Histoire des représentations de l'obésité[modifier | modifier le code] Phénotypes[modifier | modifier le code] Quatre types d'obésité sont décrits :

Consensus Un consensus est un accord des volontés sans aucune opposition formelle. Le consensus se distingue de l'unanimité qui met en évidence la volonté manifeste de tous les membres dans l'accord. Un consensus caractérise l'existence parmi les membres d'un groupe d'un accord général (tacite ou manifeste), positif et unanime pouvant permettre de prendre une décision ou d'agir ensemble sans vote préalable ou délibération particulière. Le consensus peut parfois être contraire à la majorité en tant que résultat. Bien qu'en principe le consensus désigne un accord positif et unanime, l'usage récent a consacré des sens dérivés : Étymologie[modifier | modifier le code] Consensus est un mot latin qui signifie « accord », au sens de « sentiment commun ». Du fait du changement de sens récent qui fait que le terme consensus se dissocie de l'unanimité ou de la quasi-unanimité, on en vient à parler de « consensus absolu » ou de « consensus parfait » pour désigner un accord qui ne recueille aucune opposition.

Bloomfield Academic Society Alhazen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alhazen Alhacen, Alhazen ou Ibn al-Haytham, de son vrai nom Abu Ali al-Hasan ibn al-Hasan ibn al-Haytham[1] (Bassora, 965 – Le Caire, 1039) est un mathématicien, philosophe et physicien du monde médiéval arabo-musulman[2]. Un des premiers promoteurs de la méthode scientifique expérimentale, mais aussi un des premiers physiciens théoriciens à utiliser les mathématiques, il s'illustre par ses travaux fondateurs dans les domaines de l’optique physiologique et de l'optique. Certains, pour ces raisons, l’ont décrit comme le premier véritable scientifique, héritier des scientifiques grecs et indiens. Biographie[modifier | modifier le code] Alhazen est né en 965 à Bassora dans l’actuel Irak où il reçut une éducation qu’il compléta cependant dans la ville de Bagdad. Alhazen commença sa carrière de scientifique dans sa ville natale de Bassorah. Après la mort du calife Hakim, en 1021, Alhazen cessa de feindre sa folie et put sortir de sa résidence.

Créer un outil : L’organisation du travail, identifier, répartir et planifier les tâches Pour organiser un travail il faut au préalable identifier l’ensemble des tâches qui lui sont liées, les planifier et attribuer les responsabilités nécessaires à leur réalisation. Si on ignore qui fait quoi et pour quelle date, il y a peu de chance que quelque chose se fasse ! Une bonne organisation – individuelle et en équipe – permet au projet d’avancer. Il s’agit d’un facteur de motivation important. Si l’organisation du travail relève des responsabilités du chef de projet, les modalités d’organisation seront négociées et décidées avec les partenaires. L’idée est d’atteindre – de la manière la plus efficace et confortable possible - le but que vos vous êtes fixé. Faites en sorte que les premières mesures prises par votre groupe soient concrètes même si elles semblent secondaires. Imprimer ce schéma 1. La « marguerite » permet de représenter des idées, des tâches, des problèmes à résoudre. Comment faire ? 1. 2. 3. 2. le degré d’urgence (pour quand la tâche doit-elle être réalisée ?) 1.

Related: