background preloader

Piaget et Vigotsky - Rp70111

Piaget et Vigotsky - Rp70111
Related:  Mémoire

Lev Vygotski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lev Semionovitch Vygotski [1]Lev Semionovitch Vygotski (en biélorusse : Леў Сямёнавіч Выго́цкі, russe : Лев Семёнович Выго́тский), né le [2] à Orcha, dans l'Empire russe (aujourd'hui en Biélorussie) près de Vitebsk et mort le à Moscou, est un psychologue biélorusse puis soviétique, connu pour ses recherches en psychologie du développement et sa théorie historico-culturelle du psychisme. Hors de l'Union soviétique, il a été découvert dans les années 1960. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et révolution[modifier | modifier le code] Lev Vygotski est né à Orcha dans une famille juive. Ayant terminé simultanément ses études en 1917, il rentre à Homiel avec le désir passionné, mais impossible, d’enseigner la psychologie. C'est alors que la révolution d'Octobre abolit toutes les discriminations antisémites. Son activité devient débordante, il est au centre de l’activité intellectuelle et culturelle de Homiel. En 1924, il épouse Rosa N.

Apprentissage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’apprentissage est un ensemble de mécanismes menant à l'acquisition de savoir-faire, de savoirs ou de connaissances. L'acteur de l'apprentissage est appelé apprenant. L'imitation est l'un des modes d'apprentissage fréquemment observé dans le monde animal. Pour la psychologie inspirée du béhaviorisme, l’apprentissage est vu comme la mise en relation entre un évènement provoqué par l'extérieur (stimulus) et une réaction adéquate du sujet, qui cause un changement de comportement qui est persistant, mesurable, et spécifique ou permet à l’individu de formuler une nouvelle construction mentale ou réviser une construction mentale préalable. L’historien Philippe Ariès dans son ouvrage L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime, Paris (Seuil) 1975, insiste sur l’importance qu’il convient d’attribuer à l’apprentissage. Définition de l'apprentissage[modifier | modifier le code] Apprentissage, acquis et inné[modifier | modifier le code] XXI c.

Concept du socio-constructivisme - Rp70110 CONSTRUCTIVISME ou SOCIO-CONSTRUCTIVISME ? Depuis 1978, les recherches sur la notion de conceptions préalables ou représentations initiales permettent aujourd'hui de distinguer trois grandes positions en éducation: Cette pédagogie, appelée "magistrale" ou "frontale" s'inspire des travaux de John Locke. Cette théorie, appelée béhaviotrisme, prend appui sur les travaux de Thorndike, Pavlov, Skinner et Watson. L'apprentissage résulte d'une suite de conditionnements "stimulus-réponse". Le constructivisme Le nouveau savoir n'est effectif que s'il est reconstruit pour s'intégrer au réseau conceptuel de l'apprenant. C'est l'élève qui apprend et personne ne peut le faire à sa place. Le socio-constructivisme La construction d'un savoir bien que personnelle s'effectue dans un cadre social. Interdépendance de l'apprentissage et de son contexte L'acquistion de connaissance dépend du contexte pédagogique, c'est à dire de la situation d'enseignement et d'apprentissage et des activités connexes.

A propos du diagramme de CAROLL Cette compétence essentielle mérite une attention privilégiée. Elle dépend de l'entraînement de l'élève au travail, de sa confiance en lui, qui résulte elle même beaucoup de ses mais aussi actuelles et donc des encouragements du maître. et cherche à améliorer la disponibilité du maître. Les réussites antérieures résultent de la qualité de l'enseignement fourni, mais cette qualité ne peut se réduire à la "clarté" du discours magistral et à la "qualité" des leçons (4). L'organisation efficace se veut et ne cherche pas tant à mettre la tâche à portée de l'enfant qu'à permettre à l'enfant de se hisser à hauteur de la tâche, cette distinction n'étant pas simple subtilité pédagogique. Il ne faut pas cantonner l'enfant dans des tâches faciles.

Conseil pédagogique : Qu'est-ce-qu'apprendre? Définition du verbe, interpretation Blaise et Bernard FEUERSTEIN Avec une profond tristesse, nous annonçons le décès du professeur Reuven Feuerstein le 29 avril 2014. Le service funèbre aura lieu le 30 avril à 12h à l'Institut Feuerstein à Jérusalem. Nous nous souviendrons toujours de lui en lui rendant hommage et poursuivons ses traces pour aider les personnes à progresser. CHLOE, STEVEN, IGOR, ANTON, quatre histoires parmi tant d’autres... Le médiateur est la personne qui interprète pour l'enfant ses expériences en les orientant vers un but. Quand il y a déficience mentale, il y a blocage du passage de la médiation. Sans médiation, pas de changement Selon Reuven Feuerstein, «toute personne est capable de changement, quels que soient son âge, son handicap et la gravité de ce handicap. Mais pour qu'un changement se produise, il faut qu'il y ait médiation humaine. Les critères de la médiation Au fil des années, Reuven Feuerstein et son équipe élaborent les modalités de cette médiation. Trouver le passage pour la médiation Enrichir l'esprit 2. 3. Non.

Le principe d'éducabilité, y croyez-vous? - Le Monde des meilleurs? Je remarque que certains noms communs, lorsqu'on leur ôte le suffixe "té", deviennent des adjectifs pouvant déterminer ou qualifier le mot auxquels ils sont apposés( bonté, stupidité, générosité, médiocrité, ...). Si j'applique ce constat sur "éducabilité", j'obtiens l'adjectif " éducable ". Nul doute qu'on parle d'éducation. Je fais le choix de ne pas me ruer sur un dictionnaire, essayons d'appréhender l'affaire autrement... En matière d'éducation, de quoi et de qui parlons nous? L'éducation c'est quoi alors?! " Le petit d'Homme naît pas fini" On appréciera ( ou pas!) Peut-être est-ce cela l'éducation, une transmission de "savoir faire et de savoir être"? Ah! Croire en l'autre, en ses capacités, aux sens large, pour moi c'est cela l'éducabilité. " C'est le " changé " qui décide [...]. Je ne suis pas utopiste, je vérifie cela quotidiennement dans mon travail, qui plus est, auprès de personnes dites déficientes intellectuelles. . . Caster

Comment parler aux jeunes du déterminisme social ? Que dire à des jeunes qui vous demandent pourquoi il existe dans notre pays de telles inégalités de réussite à l’école ? Pourquoi, par exemple, les enfants de cadres sont-ils 85 % à obtenir le bac, contre seulement 53 % des enfants d’ouvriers ou d’employés ? Que dire qui ne soit ni faux ni totalement démobilisateur ou culpabilisant ? Pour ma part, c’est souvent l’embarras qui domine. En vérité, il n’est pas simple de répondre. Le plus simple serait de botter en touche en désignant un seul coupable, le « système ». Mais entrer un peu dans les mécanismes qui sont derrière cette « régularité statistique » en évoquant le fonctionnement concret de l’école, notamment l’impact des pratiques pédagogiques (la manière dont on enseigne) dont on sait qu’elles peuvent creuser ou au contraire atténuer les inégalités, n’est-ce pas prendre le risque d’ébranler (plus encore) la confiance envers les enseignants ? Marie Duru-Bellat, sociologue, professeur émérite à Sciences Po. Photo / © jacoblund

Reuven Feuerstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Reuven Feuerstein Reuven Feuerstein est un pédagogue israélien né en Roumanie en 1921. Il a débuté en s'occupant d'enfants juifs européens et nord africains, éprouvés par la Seconde Guerre mondiale. Sa pédagogie est la méthode de médiation, centrée sur "apprendre à apprendre". Le postulat de Feuerstein est que la nature est telle que l'action éducative peut enrichir la personnalité. La théorie de R. - la modifiabilité cognitive structurale l'homme est éducable car modifiable. - la médiation c'est une certaine interaction relationnelle. Il y a 12 critères définissant la médiation : l'intentionnalité et la réciprocitéla médiation de la transcendancela médiation du sens (si ces 3 premiers critères ne sont pas présents, on ne peut pas parler de médiation)

Des notions d’éducabilité et de modifiabilité cognitives aux pratiques pédagogiques (Annie Cardinet) - Paysages Educatifs C’est une propension qui étonne toujours quand on constate l’avidité de savoir d’un petit, la quantité d’informations qu’un enfant enregistre, ses capacités d’adaptation. Il regarde, il imite, il reproduit, il adapte, il invente et pour ce faire, il écoute, il communique et prend de l’information sur les manières d’agir de l’autre. Plus tard, il demandera « pourquoi, pourquoi ? » inlassablement, avant d’en arriver à : « comment çà marche ? C’est un défi permanent que de devoir s’adapter à toutes les situations auxquelles nous soumet la vie. Comment apprenons-nous ? Les théories de l’apprentissage et de la genèse de l’intelligence se sont multipliées se complétant ou s’annulant parfois. Pavlov et son chien sont connus pour avoir fait comprendre comment fonctionnent les apprentissages comportementaux, le dressage, ce que l’environnement ou les réactions de notre environnement nous permettent d’enregistrer. → Réponse adaptée de l’apprenant : S → R à une relation : S → ScA? S → M → ScA?

Technologies de l'information et de la communication et indigènes numériques : quelle situation ? Résumé : Les jeunes utilisent beaucoup les technologies de l'information et de la communication dans leur vie quotidienne. Mais dans quelle mesure et comment acquièrent-ils les compétences techniques et les savoirs généraux nécessaires à un usage raisonné de celles-ci ? Cet article, qui reprend des éléments d'un rapport effectué pour le CERI-OCDE en 2008 sur les apprenants du nouveau millénaire (new millenium learners), présente un état de la question et discute certaines des conséquences pour les EIAH. Ses principales conclusions sont que si les équipements sont maintenant devenus banals, on attribue aux enfants et aux adolescents, cibles privilégiées pour le marketing, beaucoup plus de compétences que la majorité d'entre eux n'en possède.

Jean Piaget Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(avril 2015). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Jean Piaget en 1967-1968. Jean William Fritz Piaget, né le 9 août 1896 à Neuchâtel en Suisse et mort le 16 septembre 1980 à Genève, est un biologiste, psychologue, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie à travers ce qu'il a appelé l'épistémologie génétique (ou structuralisme génétique). L'éclairage qu'il apporte sur l'« intelligence », comprise comme une forme spécifique de l'adaptation du vivant à son milieu, sur les stades d'évolution de celle-ci chez l'enfant et sa théorie de l'apprentissage exerceront une influence notable sur la pédagogie et les méthodes éducatives[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Estimations :

Pedagogie active - Socrate et la maïeutique Chapitre II - Pédagogie : la rencontre De nombreux dialogues que Platon nous a laissés, mettent en scène, on le sait, Socrate et ses interlocuteurs - des disciples et souvent, aussi, des confrères. Ils discutent. Dans ces dialogues, Socrate est le maître. C’est lui qui interroge, car son rôle n’est pas d’énoncer des vérités mais d’aider les gens à les découvrir. 1) Objectif : Aider les élèves à acquérir une conscience claire des connaissances qui se forment dans leur esprit en les questionnant, en dialoguant : «en devenant amis et interlocuteurs les uns des autres. » 2) Principes pédagogiques : Ne pas énoncer soi-même les vérités : pour permettre aux autres de les découvrir. (*) Du gr. 3) Déceptions et frustrations : Le tuteur les connaît bien. L’incompréhension : Socrate n’explique jamais rien !

Related: