background preloader

Institut d'Histoire de la Révolution française

Institut d'Histoire de la Révolution française
Institut d'Histoire de la Révolution Française 17, rue de la Sorbonne 75005 Paris contact général : ihrf[a]univ-paris1.fr Secrétariat de Gestion Marie-Michelle Talis

http://ihrf.univ-paris1.fr/

Related:  histoireR3

Retour cartographique sur le conflit israélo-arabe (1/2) : des prémices du conflit israélo-palestinien à la première guerre israélo-arabe Lire la partie 2 : Retour cartographique sur le conflit israélo-arabe (2/2) : de la crise de Suez à la deuxième Intifada Si la compréhension de la temporalité du conflit israélo-arabe est nécessaire, la compréhension de sa spatialité l’est tout autant. Les rapports de force s’inscrivent sur des territoires donnés dont la géographie est complexe, que ce soit d’un point de vue diachronique – tant les évolutions territoriales ont été nombreuses au cours du temps – ou d’un point de vue synchronique – tant le découpage territorial actuel peut être compliqué (il suffit de regarder l’organisation de la Cisjordanie). Ainsi, nous nous proposons d’ouvrir cette rubrique par une mise en perspective cartographique du conflit israélo-arabe. Cette première synthèse générale se présente comme une introduction, susceptible d’être complétée par la suite par des sujets plus précis. I – Les prémices du conflit israélo-arabe : Israël, entre représentations sionistes et plans de partage britanniques

La mort par guillotine était-elle douloureuse Il y a un peu plus de 40 ans aujourd’hui, la France guillotinait pour la dernière fois un prisonnier, Hamida Djandoubi, « meurtrier tortionnaire à tendance proxénète« , c’était le 10 septembre 1977 à la prison des Baumettes de Marseille. Alors que nous célébrons cet anniversaire, la question de la douleur d’une mort par guillotine ressurgit : finalement, était-ce un supplice pour le prisonnier ? En 1905, une expérience intrigua. Un médecin rapporta ses observations de la décapitation d’un dénommé « Languille » dans les Archives d’Anthropologie Criminelle. Le docteur Beaurieux aurait appelé la victime décapitée, dont les paupières venaient de se fermer, et l’individu aurait réagi en ouvrant ses yeux, fixant le docteur avec force, avant de refermer ses yeux lentement, comme « au bord de l’inconscience« .

Chronologie de la Guerre Iran-Irak Le 22 septembre 1980, la guerre Iran-Irak se déclarait. Un peu plus de trente ans après, nous vous proposons une chronologie de cette guerre qui allait durer huit ans et être la plus meurtrière de la période suivant la deuxième guerre mondiale. Retour sur la genèse et le déroulement de cette guerre. De g. à dr. : Mohammed Reza Pahlavi, Shah d'Iran ; Houari Boumediene, président algérien ; Saddam Hussein, président irakien. Photo prise lors de la signature des accords d'Alger en 1975.

Carte. Où en est la démocratie dans le monde  ? Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique relative aux cookies.

SEHRI - documentaire Le site de l'association S.E.H.R.I. est le premier centre virtuel de documentation (archives, objets, listing) en ligne consacré à la période allant de la fin de l'Ancien-Régime au début de la Seconde Restauration. L'association a été créé en 2007 par Jérôme Croyet, Docteur en Histoire et Archiviste au AD de l'Ain dans le but de combler un manque cruel sur la période. En effet si le thème de la période Impériale a la faveur des français, celui de la Révolution comprend beaucoup moins d'intérêt pour le public alors même que les dernières recherches font toutes état d'une seule et même période, la Révolution et l'Empire ne peuvent être dissociés. Monsieur Jean-Pierre Jessenne l'écrivait justement dans un ouvrage destiné aux étudiants en histoire, la Révolution commence dès 1783, et conduira la France jusqu'à la crise de 1789, et les événements majeurs pour l'histoire qui suivirent. Car la SEHRI, est bien une affaire et histoire d'amis et de passionnés.

Robespierre : intransigeance républicaine ou terrorisme étatique ? Pourquoi Robespierre et son héritage politique sont encore, plus de 200 ans après sa mort, un marqueur idéologique fort. C'est à cette question que l'historien Marcel Gauchet répond dans Robespierre, l'homme qui nous divise le plus (Gallimard, 2018). Marcel Gauchet : "Vous donneriez aujourd’hui à un communicant les discours de Robespierre en lui demandant ce que ça va produire, il vous dirait mettez ça à la poubelle, personne ne va vous écouter." Le petit avocat provincial Marcel Gauchet : "C’est au départ un petit notable provincial, un avocat, à Arras qui représente typiquement les Lumières moyennes.

DU BÛCHER À LA GUILLOTINE Le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette, jadis reine de France, était décapitée à Paris. Sa tête fut ensuite placée sur une lance et présentée au public, venu assister à cette exécution très attendue dans le cadre de la Révolution française. À cette époque, les exécutions furent nombreuses et surtout facilitées par une nouvelle façon de faire, plus rapide et efficace que la hache ou l'épée: la guillotine. Profitons de cet événement historique pour nous intéresser à l'évolution des méthodes d'exécution! Louis Antoine Léon de Saint-Just (1767-1794), [homme politique français et révolutionnaire enflammé], L'esprit de la révolution et de la constitution de la France (1791) “ L’Europe marche à grands pas vers sa révolution, et tous les efforts du despotisme ne l,arrêteront point. Le destin, qui est l’esprit de la folie et de la sagesse, se fait place au travers des hommes et conduit tout à sa fin. La Révolution de France n’est point le coup d’un moment, elle a ses causes, sa suite et son terme : c’est ce que j’ai essayé de développer.”

Amoureux d’Histoire, accédez gratuitement à des centaines d’anciennes cartes du monde Restez curieux. Suivez nous ! L’History of Cartography Project est un projet de recherche, de rédaction et de publication attirant l’attention de tous sur l’histoire des cartes et de la cartographie. Camille Desmoulins au Palais-Royal Jusqu'au 12, l'agitation parisienne est demeurée sporadique. Il s'agit plus d'une atmosphère inflammable que d'émeutes. La plupart des gens espèrent encore tellement en Necker que même les plus malheureux se tiennent dans des limites. Institut de Recherche et d'Etude de la Libre Pensée I.R.E.L.P. Des nouvelles de l’IRELP Après avoir mis en ligne le texte de la Conférence de Dominique Goussot, dans le cadre de l’Université Populaire, sur "le droit de la famille", nous mettons aujourd’hui sur notre site ( l’enregistrement de la cérémonie de donation des archives relatives à la construction du film (...) Robespierre et la télévision publique Mercredi 7 mars 2012, une émission est diffusée sur France 3.

Patrick Boucheron bouscule l’histoire Il a bouleversé la vision que l’on avait du Moyen Âge et son « Histoire mondiale de la France » a défrayé la chronique. Rencontre avec l'historien Patrick Boucheron, alors que se tiennent du 10 au 14 octobre les 21e Rendez-vous de l'histoire, à Blois. (Cet entretien a été publié initialement dans le numéro 4 de la revue Carnets de science (link is external)) Patrick Boucheron est, à 53 ans, l’historien le plus remuant de sa génération. Ses recherches sur les villes de l’Italie médiévale ont imposé une approche très moderniste du Moyen Âge, reléguant au placard la vision d’une période obscurantiste, agitée de rivalités féodales sur fond de châteaux forts. Celui qui a rejoint le Collège de France en 2015 n’hésite pas à sortir de sa bibliothèque pour s’engager dans le débat public.

états généraux 1. Définition Dans l'ancienne monarchie française, jusqu'à la Révolution de 1789, on appelait Assemblées des états, ou simplement États, des assemblées politiques qui se tenaient à des époques plus ou moins régulières pour délibérer sur des questions d'intérêt public. Ces assemblées se nommaient États, parce qu'elles étaient composées de députés envoyés par les trois ordres, ou états, du royaume : clergé, noblesse, et tiers état. On distinguait les états généraux, qui comprenaient les délégués de tout le royaume – ou d'un très grand nombre de provinces –, et les états particuliers, ou états provinciaux, qui ne réunissaient que les délégués d'une seule province.

Related: