background preloader

Cartes et histoire de l’Europe au XIXe siècle, du Congrès de Vienne 1815 au Printemps des peuples 1848

Cartes et histoire de l’Europe au XIXe siècle, du Congrès de Vienne 1815 au Printemps des peuples 1848
Dossier : Histoire de l’Europe au XIXe siècle Un exemple de carte animée : Cette carte fait partie d’un ensemble de 21 cartes animées portant sur l’histoire de l’Europe au XIXe siècle depuis le Congrès de Vienne jusqu'au déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914. Afficher la carte plein écran en appuyant sur le bouton "plein écran" ci-dessus Histoire de l’Europe au XIXe siècle : Congrès de Vienne - Printemps des peuples - nationalisme - minorités nationales - guerres balkaniques - empires coloniaux…

http://www.histoirealacarte.com/demos/tome01/index.php

Related:  revolutions, libertés,nations.h-th5-révolutions, libertés et nations àl 'aube de l'époque contT3_LA FRANCE ET L’EUROPE EN 1815La révolution française et l'empire

La France sous Napoléon La France sous le Consulat Un État à réformer C'est sous Napoléon que la France connut d'importantes réformes qui contribuèrent à forger l'identité du pays à la suite de la Révolution, et font de lui un des pères de nos institutions. Après la Révolution, les Français ont obtenu de nouvelles libertés, et acquis l'égalité civile. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 Trois étapes dans l’élaboration des droits de l’homme En 1789, la motion de La Fayette est la première présentée à l’Assemblée constituante en vue du projet de Déclaration des droits de l’homme. Le héros de l’indépendance américaine soumet un texte inspiré de la Déclaration américaine de 1776.

Le congrès de Vienne Contexte historique Du traité de Paris au congrès de Vienne Le 30 mai 1814, l’Angleterre, l’Autriche, la Prusse et la Russie, après avoir triomphé ensemble pour la première fois face à Napoléon Ier , signent à Paris un traité avec le nouveau souverain français, Louis XVIII. Les puissances alliées veulent par ce traité mettre « fin aux longues agitations de l’Europe et aux malheurs des peuples, par une paix solide, fondée sur une juste répartition des forces entre les Puissances ». Toutes s’engagent alors à se réunir deux mois plus tard à Vienne « pour y ajouter les arrangements rendus nécessaires par l’état dans lequel l’Europe était restée », suite à l’effondrement de l’Empire napoléonien. À Vienne, Talleyrand doit conserver les acquis.

La guerre des estampes (3) De facture souvent très soignée, ces images ont intégré de nouveaux codes. La couleur, d'une part, se généralise. Encore rares en 1776-97, les textes explicatifs intégrés à l'image elle-même deviennent fréquents, ponctuant les divers éléments graphiques de remarques satiriques. Les plus ambitieuses de ces compositions accordent une large place à l'écrit, sous la forme de longues légendes souvent versifiées, pratique traditionnelle des ateliers de la Vénétie.

Congrès de Vienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Contexte[modifier | modifier le code] Participants[modifier | modifier le code] Toute l'Europe monarchique afflue à Vienne. Quinze membres de familles royales côtoient deux cents princes et deux cent-seize chefs de missions diplomatiques[1].

La France révolutionnaire Les premiers gouvernements L'Abolition des privilèges La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, avait mis fin à l'autorité royale, très vite l'engrenage révolutionnaire se mit en place. La condamnation de Louis XVI Le procès de Louis XVI A la suite de l’insurrection du 10 août 1792, le roi, dont le pouvoir est suspendu, est incarcéré avec sa famille à la prison du Temple. C’est la Convention, élue au suffrage universel, qui doit se prononcer sur une série de questions qui engagent la signification et l’avenir de la Révolution. Le roi peut-il être jugé, alors qu’il est réputé inviolable par la Constitution ?

Philhellénisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le philhellénisme a aussi son contraire avec le mishellénisme. Le philhellénisme avant le XVIIIe siècle[modifier | modifier le code] La guerre des estampes (1) Concernant les modes de circulation de l'image, la tâche, souvent, est ardue. Introduisant il y a dix ans un colloque d'histoire de l'art précisément consacré à L'estampe et la diffusion des images et des styles, Henri Zerner posait le problème méthodologique en ces termes: «L'estampe (...) se présente comme un moyen de communication : il y a donc trois aspects essentiels à considérer. L'encodage de l'information visuelle lors de la production de l'estampe (...), la diffusion proprement dite, avec les considérations qu'elle entraîne sur les chiffres des tirages, les réseaux commerciaux, les falsifications, enfin la réception, c'est-à-dire l'utilisation qui est faite de ces images.» (11). La trilogie production-diffusion-réception doit être, dans le cas qui nous concerne, précisée. L'historien se doit d'étudier le rapport qui lie la représentation à l'événement ou à la situation politique et sociale représentée ou évoquée.

Acte du Congrés de Vienne du 9 juin 1815 - Les participants Au nom de la Très-Sainte et Indivisible Trinité Les Puissances qui ont signé le traité conclu à Paris le 30 mai 1814, s'étant réunies à Vienne, en conformité avec l'article XXXII de cet acte, avec les princes et États leurs alliés, pour compléter les dispositions dudit traité, et pour y ajouter les arrangements rendus nécessaires par l'état dans lequel l'Europe était restée à la suite de la dernière guerre, désirant maintenant de comprendre dans une transaction commune les différents résultats de leurs négociations, afin de les revêtir de leurs ratifications réciproques, ont autorisé leurs plénipotentiaires à réunir dans un instrument général les dispositions d'un intérêt majeur et permanent, et à joindre à cet acte, comme parties intégrantes des arrangements du congrès, les traités, conventions, déclarations, règlements et autres actes particuliers, tels qu'ils se trouvent cités dans le présent traité. Et ayant, susdites Puissances, nommé plénipotentiaires au congrès, savoir :

Les révolutions européens de 1848 - dictionnaire Larousse Mouvements insurrectionnels d'inspiration libérale ou démocratique qui tentèrent de mettre fin aux régimes absolutistes de l'Europe et de satisfaire les revendications nationales, notamment en Allemagne, Autriche, Hongrie, Italie, ainsi qu'en France (→ révolution française de 1848). 1. Le « printemps des peuples » (février-mars 1848) 1.1. L’Europe du congrès de Vienne Un continent cadenassé

Histoire de l'esclavage et son abolition en Martinique pÉriodes Avant 1635 : Colonisation par les Français. L’esclavage est aboli sur la terre de France. Pierre Belain d’Esnambuc (wiki), ancien corsaire normand est envoyé dans les colonies par la compagnie des Iles d’Amérique dont un des principaux actionnaires était le Cardinal de Richelieu (wiki). George Gordon Byron Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Byron. George Gordon Byron

Related:  La Révolution FrançaiseRessourcesA Classer