background preloader

De faux profils Facebook des acteurs de la Révolution

L’idée originelle vient de François Jourde, un professeur de philosophie qui utilise beaucoup les tice dans son enseignement : il avait fait réaliser de faux profils Facebook des philosophes. Cette idée m’a semblé intéressante : en effet, quand on demande à des élèves de faire la biographie d’une personne, on se retrouve avec le problème du copier-coller. Et au final, l’élève ne retient rien. Ici, il est obligé de rechercher et se poser des questions. Le but : il doit remplir deux pages d’un diaporama. Pour faire ces recherches, il faut guider les élèves et ne pas les laisser seuls sur internet. Pour faire travailler les élèves, il y a plusieurs possibilités : j’ai choisi de les mettre par groupe de 3. On peut fournir le fichier diaporama (pour OpenOffice par exemple) et demander à l’élève de travailler dessus.

Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ? Franco Bouly/Flickr Utiliser Facebook en cours ? La plupart des enseignants n’y songent même pas. Ils pensent ne pas avoir une maîtrise de l’outil suffisante de l’outil ou craignent de « perdre le contrôle ». Ce guide vous propose des ressources et des pistes pour exploiter de manière sécurisée le potentiel éducatif du réseau social le plus utilisé par les étudiants. Protéger la confidentialité des données personnelles Beaucoup d’enseignants hésitent à utiliser Facebook en classe car ils ne souhaitent pas que les élèves aient accès à leurs informations personnelles. Il existe pourtant des moyens simples de communiquer via un profil Facebook avec les étudiants, sans mettre en danger la confidentialité de ses informations personnelles. Utiliser les fonctionnalités de Facebook à des fins pédagogiques

Facebook en classe: oui ou non Depuis le début de la session, je m’ouvre aux diverses technologies et logiciels. Je ne suis vraiment pas une adepte de l’informatique, mais je suis consciente que je devrai intégrer cette discipline à mon enseignement. Pendant un de nos cours d’initiation aux technologies, le sujet de l’utilisation de Facebook en classe a été abordé. Qu’est ce que Facebook? Pour commencer, Facebook est un réseau social. « Un ensemble d'identités sociales telles que des individus ou des organisations sociales reliées entre elles par des liens créés lors des interactions sociales. » Pour avoir une idée plus claire de ce qu’est un réseau social, vous pouvez aller voir la vidéo suivant sur "youtube". Mon utilisation de Facebook Comme je le disais au début de mon texte, je ne suis vraiment pas une adepte de l’informatique. Utilité dans la classe Suite à cette expérience avec les cadets, je peux donc dire que Facebook est efficace pour transmettre de l’information. Qu’est-ce qu’une communauté d’apprentissage?

Facebook, quelle aventure... - Carnet de bord d’une enseignante-documentaliste Peut-on trouver un intérêt pédagogique à Facebook ? Une professeure documentaliste enquête sur les pratiques personnelles de ses élèves sur ce réseau social, puis monte un projet mobilisant à la fois histoire et techniques documentaires. Les apprentissages sont au rendez-vous, ainsi qu’une véritable éducation aux médias. En octobre 2009, je distribue un questionnaire à une classe de 3e : « Facebook et moi ». « Connais-tu Facebook ? As-tu un profil ? Le consultes-tu souvent ? Un projet d’éducation aux médias basé sur l’histoire Après une exposition sur la Première Guerre mondiale organisée au CDI par cette classe, nous décidons de travailler sur les grands évènements en histoire. Première séance : comment vérifier et valider une source sur Internet ? Avant de publier, il est impératif que l’information diffusée soit fiable et vérifiée. Deuxième séance : la vie privée et la confidentialité sur Facebook Bilan d’étape

Cinq raisons pour ne pas utiliser Facebook et cie à des fins pédagogiques Une entrevue avec Nicole Gallant, professeure-chercheure, directrice de l'Observatoire Jeunes et société, INRS Urbanisation Culture et Société Nicole Gallant est détentrice d’un doctorat en science politique de l’Université Laval (2002), elle mène des travaux de sociologie politique tant sur les jeunes, que sur les minorités ethnoculturelles et linguistiques. Dans ces deux domaines, ses principaux champs d’intérêt sont l’identité, la citoyenneté, les réseaux sociaux, la culture jeune, les espaces virtuels, l’engagement civique et les représentations de la diversité. Ses travaux sont parus dans divers ouvrages et revues scientifiques, dont Politique et société, Lien social et politiques ainsi que Études ethniques au Canada/Canadian Ethnic Studies. Dans le cadre du dernier colloque de l’AQPC, Nicole Gallant a présenté une communication sur les usages que font les jeunes des réseaux sociaux : un regard sociologique. Les sites des réseaux sociaux sont avant tout des espaces de socialisation

Related: