background preloader

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Écrivain et philosophe de langue française (Genève 1712-Ermenonville, 1778). Rousseau est un collaborateur de l’Encyclopédie et un philosophe majeur des Lumières françaises. Sa pensée embrasse des domaines variés : critique sociale, théorie politique, morale, théologie, autobiographie ; elle s’exprime dans de nombreux genres : discours, roman, théâtre, traité philosophique, confessions, sans oublier la composition musicale. Famille Jean-Jacques Rousseau est né le 28 juin 1712 à Genève, petite république indépendante ; sa mère, fille d'un pasteur protestant, meurt à sa naissance ; son père est maître horloger. Formation Il ne reçoit pas d'« éducation » à proprement parler ; c'est en autodidacte qu’il acquiert au fil des ans une très vaste culture. Début de carrière À trente ans, il s’installe à Paris, où il mène de front ses activités de musicien (composition, participation à l'actualité musicale et à ses querelles) et ses activités de philosophe (rédaction d'articles pour l'Encyclopédie). 1.

Encyclopédie <I>ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</I> Ouvrage emblématique du siècle des Lumières, dont la parution (1751-1772) connut bien des aléas. Inspirée par un ouvrage similaire de l'Anglais Chambers (1729), l'Encyclopédie a été dirigée par Diderot et rédigée par 150 savants, philosophes et spécialistes de toutes les disciplines (Voltaire, Montesquieu, Rousseau, Helvétius, Condillac, d'Holbach, Daubenton, Marmontel, Quesnay, Turgot, Jaucourt, etc.). La masse des articles fournis est de qualité très inégale, de nature hétéroclite (de la simple compilation au mini-traité) et d'opinions parfois divergentes. Un jeu périlleux de renvois cherche à dissimuler la hardiesse de la pensée, donc à déjouer la censure. Le Discours préliminaire, rédigé par d'Alembert, est un tableau synthétique des connaissances à cette époque. 1. Diderot a bénéficié d'un triple héritage dans la constitution du bilan des connaissances de son temps : celui de l'Antiquité, celui de l'Europe médiévale, enfin celui de la Renaissance humaniste. L'Antiquité La Renaissance

François Marie Arouet dit Voltaire Écrivain français (Paris 1694-Paris 1778). Voltaire, l’un des philosophes des Lumières les plus importants, a connu une vie mouvementée marquée par l’engagement au service de la liberté. Travailleur infatigable et prolixe, il laisse une œuvre considérable et très variée qui touche à tous les domaines, renouvèle le genre historique et donne au conte ses lettres de noblesse. Famille Il est né le 21 novembre 1694 ; son père est notaire et conseiller du roi ; sa mère meurt alors qu’il est âgé de sept ans. Formation Il est placé chez les jésuites du collège Louis-le-Grand (ancien collège de Clermont), puis fait des études à la faculté de droit de Paris. Début de sa carrière À partir de 1715, il fréquente les milieux libertins et les salons littéraires, compose des écrits satiriques qui le conduisent à la Bastille. Premiers succès Rentré en France en 1728, il fait jouer son théâtre ; il triomphe avec sa pièce Zaïre (1732). Tournant de sa carrière Dernière partie de sa carrière 1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4.

Les philosophes des Lumières - Réviser une notion - Histoire - 4e L'Europe connaît au xviiie siècle un renouveau intellectuel majeur. Pour les contemporains, la pensée des philosophes permet de sortir enfin des « ténèbres » de l'ignorance, d'où le nom de « philosophie des Lumières ». Qui sont ces penseurs ? I. • Les philosophes des Lumières veulent étudier le monde concret et tout examiner à la lumière de la raison. • Ce rationalisme les conduit à développer une pensée laïque. • La philosophie des Lumières s'intéresse à tous les domaines de la connaissance : elle est encyclopédiste. II. • C'est en Angleterre que l'on trouve les précurseurs du mouvement des Lumières : le philosophe John Locke et le physicien anglais Isaac Newton. • C'est en France, cependant, que les idées des Lumières s'épanouissent dès le début du xviiie siècle. • Dans la seconde partie du siècle, Jean-Jacques Rousseau renouvelle la pensée des Lumières. • Diderot, enfin, prend ici sa place pour son rôle majeur dans l'organisation et la conception de l'Encyclopédie. III.

Le siècle des Lumières : un héritage pour demain "Je suis nécessairement homme et je ne suis Français que par hasard." Écrivain et philosophe français, Montesquieu est l'auteur des Lettres persanes et de L'Esprit des lois. On doit tenir compte de l'infinie variété des climats et des mœurs, mais la tyrannie est à condamner sous tous les cieux et l'idée de justice est commune à tous les hommes. Observateur critique de la société de son temps En 1721, Montesquieu publie, sous l'anonymat, les Lettres persanes. Entre 1728 et 1731, Montesquieu voyage en Autriche, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Angleterre. Fondateur de la science politique moderne Travail d'une trentaine d'années, De l'Esprit des lois recense les lois de toutes les sociétés connues et les situe par rapport aux "causes physiques et morales" : climat, terrain, population, formes de commerce et de religion.

Denis Diderot Écrivain français (Langres 1713-Paris 1784). Connu de son vivant comme le maître d'œuvre de l'Encyclopédie, Denis Diderot exerça, après sa mort, une influence esthétique majeure sur les précurseurs du romantisme. Entre philosophie et littérature, roman et théâtre, il édifia une œuvre riche, complexe, originale, représentative du siècle des Lumières. Sa modernité ressort de son goût pour les idées neuves, de sa curiosité pour les sciences, de la hardiesse de sa pensée – ce qui n'a pas manqué de lui valoir quelques déboires avec les autorités. Famille Denis Diderot est né le 5 octobre 1713, de Didier Diderot (1675-1759), maître coutelier, et Angélique Vigneron (1677-1748). Formation Il entre au collège des Jésuites de Langres (Haute-Marne) en 1723. Début de carrière Ses premières publications sont des traductions de l’anglais : Histoire de la Grèce (1743) de Temple Stanyan, Essai sur le mérite et la vertu (1745) de Shaftesbury. L'Encyclopédie La carrière littéraire et philosophique 1. 1.1. 2.

La philosophie de Montesquieu : Les Lois et la République Montesquieu, philosophe du droit et de la légalité du pouvoir Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu est un des philosophes politiques majeurs du siècle des Lumières. Montesquieu est un des pères fondateurs de la philosophie politique (voir ses citations). Inspiré par le libéralisme de Locke autant que par Aristote ou Cicéron, Montesquieu a su décrire l’esprit de raison qui caractérise les lois. Son influence sur la pensée politique, de Rousseau à Rawls en passant par Kant, est immense. Montesquieu, la loi et la liberté : Montesquieu veut saisir l’ « esprit des lois » et les soumettre à une analyse scientifique. Les lois, rapports nécessaires, dérivant de la nature des choses, permettent, pour l’homme, l’accès à la liberté politique. – Que désigne, en effet, la liberté ? – La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent, et non pas de faire ce que l’on veut. Dans Du Contrat social, Rousseau ne s’exprimera pas autrement. Oeuvres majeures de Montesquieu :

Jean le Rond d'Alembert « Jean le Rond d'Alembert » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Jean Le Rond d'Alembert (né le 16 novembre 1717 à Paris et mort le 29 octobre 1783 dans la même ville), fait partie des savants de l'époque des Lumières : il est à la fois philosophe, mathématicien, physicien et géomètre. Il participe avec Diderot à la création de l'Encyclopédie, ensemble de livres qui veut rassembler tout le savoir de son époque. Un enfant abandonné[modifier | modifier le wikicode] Jean Le Rond d'Alembert est né en dehors des liens du mariage et ce n'est pas bien vu à cette époque. Un scientifique brillant et recherché par toutes les cours d'Europe[modifier | modifier le wikicode] « Un coup d’œil sur l'objet ou sur sa représentation en dit plus qu'une page de discours » (D'Alembert)[modifier | modifier le wikicode] Grâce à l'appui d'un autre penseur, Montesquieu, d'Alembert obtient un fauteuil à l'Académie française dont il devient le secrétaire permanent en 1772.

Denis Diderot Denis Diderot est un écrivain, philosophe et encyclopédiste né le 5 octobre 1713 à Langres et mort le 31 juillet 1784 à Paris, à l'âge de 70 ans. Son père était maître-coutelier. Il fait d'abord des études brillantes chez les jésuites. En 1728, il est inscrit au collège Louis-le-Grand à Paris. à la fin de ses études à l’université. , traduit des ouvrages en anglais…). Le co-fondateur de l'Encyclopédie En 1746, il publie anonymement sans que personne ne sache que c'est lui un ouvrage philosophique intitulé Pensées philosophiques. Denis Diderot est directeur de L'Encyclopédie qui est un ouvrage monumental. Il a une activité intense d'écriture qui se partage entre L'Encyclopédie et son travail d'auteur et de philosophe. La publication de l'Encyclopédie se termine en 1772 avec la parution des dernières planches. Le philosophe courtisan En 1773-1774, il séjourne en Russie à la cour de Catherine II à laquelle il avait vendu sa bibliothèque en 1765, tout en en conservant l'usufruit. Oeuvres Sources

Jean Le Rond d'Alembert Mathématicien et philosophe français (Paris 1717-Paris 1783). 1. Enfance et formation de d'Alembert Le 16 novembre 1717, on recueille sur les marches de l'église Saint-Jean-le-Rond, dans le cloître Notre-Dame, un nouveau-né abandonné dans une boîte de sapin. Porté à l'hospice des Enfants-Trouvés et baptisé sous un nom qui rappelle le lieu de sa découverte, il est ensuite confié à la femme d'un pauvre vitrier. Jean Le Rond est en réalité le fils de Mme de Tencin et du chevalier Destouches, commissaire provincial d'artillerie, qui, s'il ne reconnaît pas l'enfant, exercera cependant sur lui une protection discrète. 1.1. Entré à douze ans au collège des Quatre-Nations, le jeune garçon étonne ses professeurs par ses dons pour les langues anciennes et la spéculation philosophique. Avocat en 1738, il s'essaie à la médecine, mais découvre assez vite sa véritable vocation : les mathématiques, qu'il a plutôt réinventées qu'apprises à l'aide de quelques leçons d'un unique professeur. 1.2. 2. 2.1. 3.

Égalité filles-garçons - Ressources nationales et européennes Ressources nationales Le site "Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'École" Réalisé par Réseau Canopé, l'opérateur de création et d'accompagnement pédagogiques du ministère, ce site est structuré autour de quatre rubriques : « Fondements et enjeux », « Agir en classe », « Agir dans l'école », « Se former et s'informer ». Il a été conçu pour s'adresser à tous les publics : les personnels enseignants, qui y trouvent des pistes et des outils pour leur permettre de développer, en classe, des séquences pédagogiques enrichies ;les parents, qui peuvent s'informer et comprendre les fondements et enjeux de l'égalité en termes de réussite scolaire de leur enfant. Ils peuvent aussi voir comment être associés ;les personnels de direction et les cadres, qui sont invités à inscrire la démarche dans les projets d'école et d'établissement, en fédérant tous les acteurs de la communauté éducative. Des statistiques sur les parcours scolaires comparés des filles et des garçons Cett

Related: