background preloader

Charles de Secondat baron de La Brède et de Montesquieu

Charles de Secondat baron de La Brède et de Montesquieu
Écrivain français (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755). Nom Charles-Louis de Secondat de La Brède, dit Montesquieu. Naissance Le 18 janvier 1689 au château de La Brède, près de Bordeaux. Famille Vieille noblesse provinciale d’origine protestante. Formation Élève au collège oratorien de Juilly (diocèse de Meaux), puis études de droit. Début de sa carrière Membre de l’Académie des sciences de Bordeaux ; ses discours ont un grand succès. Premiers succès Les Lettres persanes, écrites entre 1717 et 1720, première œuvre de Montesquieu, paraissent anonymement en 1721. Publications majeures : L’Esprit des lois, en 1748. Mort Il meurt le 10 février 1755, à Paris. Tradition et modernité Né au milieu du Grand Siècle, disparu avant les années décisives de la bataille encyclopédiste, Montesquieu n'a pas vécu les grands combats des lumières. S'il inaugure un siècle cosmopolite, ce n'est cependant guère dans ses aspects futiles et superficiels. Montesquieu et la science politique Introduction

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Charles_de_Secondat_baron_de_La_Br%C3%A8de_et_de_Montesquieu/133812

Related:  Les philosophes des LumièresLes LumièresLumièresMontesquieu

Montesquieu "Je suis nécessairement homme et je ne suis Français que par hasard." Écrivain et philosophe français, Montesquieu est l'auteur des Lettres persanes et de L'Esprit des lois. On doit tenir compte de l'infinie variété des climats et des mœurs, mais la tyrannie est à condamner sous tous les cieux et l'idée de justice est commune à tous les hommes. Biographie de Montesquieu, philosophe français du 18ème siècle Philosophie moderne Montesquieu est un philosophe français du 18ème siècle (1689-1755). Il est connu pour son ouvrage de l’Esprit des Lois, mais aussi les Lettres persanes. Diderot Dans son approche méthodologique, Diderot garde de l'idéal de "l'honnête homme" le rejet de la scolastique, l'amour des idées claires, le goût des lettres, la méfiance à l'égard de toute proposition que ne garantit pas l'expérience. À l'évidence cartésienne, il préfère la certitude expérimentale. À l'esprit de système du XVIIe siècle, Diderot fait succéder l'esprit de l'Encyclopédie, qui cherche à dresser l'inventaire des connaissances humaines et à offrir "un tableau général des efforts de l'esprit humain dans tous les genres et dans tous les siècles". Le choix d'un classement alphabétique, qui met tous les savoirs scientifiques, intellectuels et pratiques sur un plan d'égale légitimité, donne la liberté au lecteur d'opérer tous les rapprochements qu'il désire. La tactique prudente des renvois d'un article à l'autre permet, par ailleurs, l'expression d'idées jugées subversives. > En savoir plus

Biographie de Montesquieu : auteur des Lettres Persanes, de "L'Esprit des Lois" "Si les triangles faisaient un Dieu, ils lui donneraient trois côtés" (Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu / 1689-1755 / Lettres Persanes / 1721) "Quand il n'y aurait pas de Dieu, nous devrions aimer toujours la justice, c'est-à-dire faire nos efforts pour ressembler à cet être dont nous avons une si belle idée, et qui, s'il existait, serait incessamment juste. Libres que nous serions du joug de la religion, nous ne devrions pas l'être de celui de l'équité." (Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu / 1689-1755 / Lettres Persanes / 1721)

Denis Diderot Écrivain français (Langres 1713-Paris 1784). Connu de son vivant comme le maître d'œuvre de l'Encyclopédie, Denis Diderot exerça, après sa mort, une influence esthétique majeure sur les précurseurs du romantisme. Entre philosophie et littérature, roman et théâtre, il édifia une œuvre riche, complexe, originale, représentative du siècle des Lumières. Sa modernité ressort de son goût pour les idées neuves, de sa curiosité pour les sciences, de la hardiesse de sa pensée – ce qui n'a pas manqué de lui valoir quelques déboires avec les autorités. Il est la figure emblématique de l'écrivain-philosophe. Famille

Charles de SECONDAT, baron de MONTESQUIEU Né au château de la Brède, près Bordeaux, le 18 janvier 1689. Il fut, à l’âge de vingt-sept ans, président à mortier au parlement de Bordeaux, poste qu’il conserva jusqu’en 1726 et il prononça de nombreux discours. Il fut l’un des fondateurs de l’académie de cette ville et lui communiqua des Mémoires ; il appartint aussi à celle de Nancy. La philosophie de Montesquieu : Les Lois et la République Montesquieu, philosophe du droit et de la légalité du pouvoir Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu est un des philosophes politiques majeurs du siècle des Lumières. Montesquieu est un des pères fondateurs de la philosophie politique (voir ses citations). Inspiré par le libéralisme de Locke autant que par Aristote ou Cicéron, Montesquieu a su décrire l’esprit de raison qui caractérise les lois.

Montesquieu — Wikiberal Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu est un philosophe et magistrat français du siècle des Lumières né le 18 janvier 1689 à la Brède (Gironde), et mort à Paris le 10 février 1755. Certains ont voulu le réduire, à l'image d'un doctrinaire univoque du libéralisme, mais en fait il fut l'inspirateur le plus lucide avec John Locke des principes d'organisation politique et sociale sur lesquels nos sociétés modernes s'appuient. « Dans une nation libre, il est très souvent indifférent que les particuliers raisonnent bien ou mal : il suffit qu'ils raisonnent ; de là sort la liberté, qui garantit des effets de ces mêmes raisonnements ». Il est le père de la théorie de la séparation des pouvoirs afin d'en neutraliser les abus. Montesquieu voit dans le législatif le pouvoir le plus susceptible d'abuser de son autorité.

Montesquieu Montesquieu (de son nom complet Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu), né le 18 janvier 1689 à la Brède (Gironde) dans une famille de magistrats de Bordeaux et mort à Paris le 10 février 1755, est un philosophe français du Siècle des Lumières. Il fut élu à l'Académie française en 1727. Son Idée Clé[modifier | modifier le wikicode] Montesquieu a écrit : " Pour avoir un état harmonieux il faut que le pouvoir soit géré par les trois instances distincts (l'assemblé) c'est-à-dire : le pouvoir législatif , pour la gestion des lois, le pouvoir exécutif, pour le gouvernement et la mise en application de lois et le pouvoir judiciaire, pour la sanction des individus en cas de non-respect des lois.

Montesquieu Charles Louis de Secondat (1689 - 1755), baron de La Brède et de Montesquieu est un moraliste, penseur et philosophe français du siècle des Lumières. Montesquieu, avec John Locke, est un inspirateur des principes d'organisation politique et sociale sur lesquels nos sociétés modernes s'appuient. Lettres persanes, 1721[modifier] Aussi puis-je t'assurer qu'il n'y a jamais eu de royaume où il y ait eu tant de guerres civiles que dans celui du Christ. Il n'y a que deux sortes de guerre justes : les unes qui se font pour repousser un ennemi qui attaque ; les autres, pour secourir un allié qui est attaqué. Voltaire Voltaire d'après un portrait de Maurice Quentin de La Tour (détail). Voltaire (de son vrai nom : François Marie Arouet) est un philosophe, un écrivain et un auteur dramatique français du siècle des Lumières (XVIIIe siècle), né le 21 novembre 1694 à Paris et mort le 30 mai 1778, dans la même ville. Il diffuse ses idées philosophiques à travers des poèmes, des contes (Candide, Micromégas, L'Ingénu, Zadig), des essais historiques (Le Siècle de Louis XIV), des pièces de théâtre ou encore son Dictionnaire philosophique. BiographieModifier

François Marie Arouet dit Voltaire Écrivain français (Paris 1694-Paris 1778). Voltaire, l’un des philosophes des Lumières les plus importants, a connu une vie mouvementée marquée par l’engagement au service de la liberté. Travailleur infatigable et prolixe, il laisse une œuvre considérable et très variée qui touche à tous les domaines, renouvèle le genre historique et donne au conte ses lettres de noblesse. Famille Il est né le 21 novembre 1694 ; son père est notaire et conseiller du roi ; sa mère meurt alors qu’il est âgé de sept ans. Formation

Related: