background preloader

Lettres persanes - Montesquieu - Synthèse

Lettres persanes - Montesquieu - Synthèse
Plan de la fiche sur Les Lettres persanes de Montesquieu : Les Lettres persanes, œuvre épistolaire de Montesquieu publiée en 1721, racontent le voyage à Paris de deux Persans, Usbek et Rica. Leur séjour, qui dure huit années, est pour eux l'occasion d'observer la société et le mode de vie des Français, leurs coutumes, leurs traditions religieuses ou politiques, et d'en faire le rapport à leurs interlocuteurs restés en Perse. Il faudra alors étudier les caractéristiques propres au roman épistolaire, l'aspect critique de l'œuvre, en dernier lieu, on pourra se demander pourquoi Montesquieu passe pour un philosophe du "Siècle des Lumières". Buste de Montesquieu (Vers 1770) Jean-Claude-François-Joseph ROSSET, dit ROSSET père (Saint-Claude, 1706 - 1786) I. Entièrement composées de lettres, Les Lettres persanes ne peuvent cependant pas être qualifiées de roman épistolaire. 1. Usbek et Rica Malgré leur culture commune, on remarquera des différences essentielles dans leur personnalité. 3. II. 1. Related:  Lumières

Charles de Secondat baron de La Brède et de Montesquieu Écrivain français (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755). Nom Charles-Louis de Secondat de La Brède, dit Montesquieu. Naissance Le 18 janvier 1689 au château de La Brède, près de Bordeaux. Famille Vieille noblesse provinciale d’origine protestante. Formation Élève au collège oratorien de Juilly (diocèse de Meaux), puis études de droit. Début de sa carrière Membre de l’Académie des sciences de Bordeaux ; ses discours ont un grand succès. Premiers succès Les Lettres persanes, écrites entre 1717 et 1720, première œuvre de Montesquieu, paraissent anonymement en 1721. Publications majeures : L’Esprit des lois, en 1748. Mort Il meurt le 10 février 1755, à Paris. Tradition et modernité Né au milieu du Grand Siècle, disparu avant les années décisives de la bataille encyclopédiste, Montesquieu n'a pas vécu les grands combats des lumières. S'il inaugure un siècle cosmopolite, ce n'est cependant guère dans ses aspects futiles et superficiels. Montesquieu et la science politique Introduction

Montesquieu Montesquieu en 1728 (peinture anonyme). signature Il voyage ensuite en Europe et séjourne plus d'un an en Angleterre où il observe la monarchie constitutionnelle et parlementaire qui a remplacé la monarchie autocratique. De retour dans son château de La Brède au sud de Bordeaux, il se consacre à ses grands ouvrages qui associent histoire et philosophie politique : Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence (1734) et De l'Esprit des lois (1748), dans lequel il développe sa réflexion sur la répartition des fonctions de l'État entre ses différentes composantes, appelée postérieurement « principe de séparation des pouvoirs ». Montesquieu, avec entre autres John Locke, est l'un des penseurs de l'organisation politique et sociale sur lesquels les sociétés modernes et politiquement libérales s'appuient. Ses conceptions — notamment en matière de séparation des pouvoirs — ont contribué à définir le principe des démocraties occidentales. Biographie Philosophie Notes

François Marie Arouet dit Voltaire Écrivain français (Paris 1694-Paris 1778). Voltaire, l’un des philosophes des Lumières les plus importants, a connu une vie mouvementée marquée par l’engagement au service de la liberté. Travailleur infatigable et prolixe, il laisse une œuvre considérable et très variée qui touche à tous les domaines, renouvèle le genre historique et donne au conte ses lettres de noblesse. Famille Il est né le 21 novembre 1694 ; son père est notaire et conseiller du roi ; sa mère meurt alors qu’il est âgé de sept ans. Formation Il est placé chez les jésuites du collège Louis-le-Grand (ancien collège de Clermont), puis fait des études à la faculté de droit de Paris. Début de sa carrière À partir de 1715, il fréquente les milieux libertins et les salons littéraires, compose des écrits satiriques qui le conduisent à la Bastille. Premiers succès Rentré en France en 1728, il fait jouer son théâtre ; il triomphe avec sa pièce Zaïre (1732). Tournant de sa carrière Dernière partie de sa carrière 1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4.

Rôle et objectifs des philosophes des Lumières - le siècle des lumières AP Ce courant débute en 1715 .Le siècle des Lumières est sans doute le siècle le plus dense, le plus révolutionnaire, dans tous les domaines qui soient : sciences, littérature, arts musicaux, architecturaux, vie en société, économie ... C’est une époque de réflexion et de contestation.Ce siècle a connu les plus grands hommes, les plus grands penseurs, encore très présents aujourd'hui : Voltaire, Rousseau, Diderot, Montesquieu, et tant d'autres! Un philosophe est un Homme qui aime vivre, qui a une liberté de penser, et qui aime la société (genre humain).C'est un homme de dialogue par excellence. Il fréquente les salons de discussion (les salons permettaient l’échange des idées entre philosophes.) , lieux d'échanges intellectuels, et il maîtrise l’art de parler en société, c’est un bon narrateur . III) Leurs rôles et leurs objectifs IV) Dans le domaine social V) Domaine politique En politique, les philosophes dénoncent le pouvoir absolu et la monarchie quand elle est de droit divin. 1) Voltaire

La Philosophie des Lumières On appelle souvent le 18ème siècle le “siècle de la Raison” ou le “Siècle des Lumières“. C’est parce que le monde occidental a été infléchi par ce groupe informe des Lumières, à la fois philosophie, mouvement culturel et politique, lequel a cherché à instituer la raison dans tous les domaines de l’esprit. Le projet des Lumières est de substituer la raison partout où c’est possible: face à la foi aveugle, à la superstition, au régime autocratique et arbitraire, à la force brute et à la ruse en politique, au poids de la tradition dans les institutions sociales, aux instincts primitifs ou aux sentiments incontrôlés dans les relations et la morale en général. Autrement dit, le projet est de civiliser l’homme et son environnement, en s’appuyant sur la raison humaine. Les pères philosophiques de ce mouvement sont René Descartes et John Locke, les penseurs du 17ème siècle. Les Lumières et l’autodétermination : une philosophie politique

Lumières (philosophie) Image de couverture de l'interprétation par Voltaire de l'œuvre d'Isaac Newton, Éléments de la philosophie de Newton, mis à la portée de tout le monde (1738). Le manuscrit du philosophe assis, qui traduit l'œuvre de Newton, semble « éclairé » par une « lumière » quasi-divine venant de Newton lui-même, lumière réfléchie par le miroir tenu par une muse, en réalité la traductrice de l'œuvre de Newton, Émilie du Châtelet, maîtresse et collaboratrice de Voltaire. Les Lumières[1] sont un mouvement culturel, philosophique, littéraire et intellectuel qui émerge dans la seconde moitié du XVIIe siècle avec des philosophes comme Spinoza, Locke, Bayle et Newton, avant de se développer dans toute l'Europe, notamment en France, au XVIIIe siècle. Par extension, on a donné à cette période le nom de siècle des Lumières. Par leur engagement contre les oppressions religieuses et politiques, les membres de ce mouvement se voyaient comme une élite avancée œuvrant pour un progrès du monde. — Montesquieu[7]

Donatien Alphonse François de Sade Pour les articles homonymes, voir Sade. Donatien Aphonse François de Sade On ne possède aucun portrait authentique[N 1] de Sade, y compris ce profil qualifié de « portrait supposé », dessiné par Charles van Loo vers 1770[1]. Mais on sait de façon certaine que Sade s'est fait faire le portrait par Van Loo[N 2]. Œuvres principales De son vivant, les titres de « marquis de Sade » ou de « comte de Sade » lui ont été alternativement attribués[4], mais il est plus connu par la postérité sous son titre de naissance de marquis. Occultée et clandestine pendant tout le XIXe siècle, son œuvre littéraire est réhabilitée au XXe siècle par Jean-Jacques Pauvert qui le sort de la clandestinité en publiant ouvertement ses œuvres sous son nom d'éditeur, malgré la censure officielle dont il triomphe par un procès en appel en 1957, défendu par maître Maurice Garçon. Son nom est passé à la postérité sous forme de substantif. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] 1762.

En salle 1.12 | Pour partager tout (ou presque) ce qui se passe en classe d'Histoire Géo … ParJuliette Villeminot Naissance du projet Entre septembre 2015 et juin 2016, huit enseignants de disciplines variées du collège les Rives du Léman à Evian avons animé des ateliers transdisciplinaires en 6è et en 4è, à raison d’une heure par semaine pour chaque classe. Mars 2016 : le point d’orgue de la dernière période du projet transdisciplinaire est une visite guidée d’Evian avec le CAUE 74, sur le thème de l’architecture thermale. Autour de cette visite prévue le 7 avril 2016 va s’articuler un travail en deux temps : créer la carte sensible d’Evian aujourd’hui, format papier et format numérique, la rendre interactive, puis la recréer en « version 1900 », après avoir fait la visite. Sensibilisation … à la carte sensible ! Dans un premier temps, il faudra expliquer aux élèves (et à mes collègues !) Et des exemples variés : Il est en effet nécessaire de donner à comprendre que l’on va « sortir du cadre », que ce travail est bien de la géographie, et qu’il s’appuie sur du vécu. Où on s’amuse / se divertir Tourisme

Related: