background preloader

J'ai vécu la révolution

J'ai vécu la révolution
Related:  Jeux de rôles Révolution françaiseEpoque Contemporaine (1789- Aujourd'hui) - A Classer

La Révolution française, un beau terrain de jeu | Le réseau Ludus : jouer en classe La découverte récente d’une proposition de jeu de rôle pédagogique sur la Révolution française, sur le blog de « Petite Luciole » a confirmé une vieille intuition : la Révolution française est une période idéale pour qui souhaiterait se lancer dans un jeu en classe. L’exemple cité est d’ailleurs davantage une version théâtralisée d’un épisode de 1789 (en l’occurrence l’ouverture des Etats Généraux et la procédure du vote) qu’un véritable jeu : ce n’est pas l’absence de règle qui l’en éloigne, mais plutôt l’absence d’enjeu pour les élèves qui doivent se couler dans des rôles historiques. La mise en situation doit leur faire comprendre l’inégalité et l’injustice du point de départ, préalable à l’explosion de l’Ancien Régime durant l’été 1789. C’est donc bien là une simulation convergente, même si les élèves semblent avoir une certaine latitude pour interpréter le rôle qu’ils auront tiré au sort.

La crise d'ancien régime Au début du jeu les élèves tirent un rôle au sort :- un ou deux très pauvres (mendiants, paysans fraîchement arrivés en ville...). - trois ou quatre petits métiers (porteurs d'eau, portefaix, décrotteurs...)- sept ou huit compagnons- deux ou trois maîtres-artisans- deux ou trois logeurs- Un boulanger (le meneur de jeu) Les deux catégories les plus pauvres reçoivent leur revenus du meneur de jeu. Ce revenu est à peine suffisant pour se procurer les cartes en temps normal.Les compagnons sont payés par les maîtres artisans qui les ont embauchés.Les maîtres-artisans vendent les cartes "vêtements" (qui symbolisent tous les produits courants de l'artisanat). Au début de chaque tour (approximativement un an), le dé est lancé pour déterminer le prix du blé. NB. : Les chiffres donnés (répartitions des joueurs) sont indicatifs et doivent absolument être adaptés à l'effectif de la classe.

Histoire-Géographie-Lyon - Violences révolutionnaires et Assassin's creed Unity : chronique d'un jeu vidéo en cours d'histoire En novembre 2014, à la sortie d’Assassin’s creed Unity, 5e opus majeur de la sage d’Ubisoft, la polémique enfle sur la lecture de l’histoire de la Révolution Française. Des hommes politiques notamment de Gauche critiquent l’image reconstruite de l’univers révolutionnaire et de ses acteurs comme celle d’un Robespierre vu comme un conspirationniste sanguinaire. Les historiens Jean-Clément Martin et Laurent Turcot associés à la réalisation du jeu sont interviewés et ont publié chez Vendémiaire un livre en avril 2015, Au cœur de la Révolution : les leçons d’histoire d’un jeu vidéo. Voir une note de lecture ici. Ainsi, ce jeu vidéo offre une magnifique reconstitution du Paris révolutionnaire et permet d’engager avec les élèves une réflexion sur l’usage de l’histoire, son instrumentalisation aujourd’hui. L’image active présentée (créée avec l’application Thinglink) est un plan du Paris de 1789. La séquence peut se poursuivre par une lecture des violences révolutionnaires proposées ici.

Quelles sont les causes de la Révolution française ? Trois causes expliquent l'avénement de la Révolution française de 1789 : - des causes politiques : le peuple ne voulait plus de la société d'ordre telle qu'elle existait depuis des siècles et qui donnait trop de pouvoirs à une classe devenue trop riche et trop peu nombreuse, par rapport à la majorité de la population (le Tiers Etat) qui lui était très pauvre, ne disposant que de droits minimes ; - des causes économiques : la France avait subi, au cours des dernières années précédant 1789, de nombreuses sécheresses et le gel, qui avaient ruiné les récoltes. Mais les paysans devaient malgré tout s'acquitter de leurs obligations en matière d'impôts, quelque soit les rendements agricoles. La situation devint donc de plus en plus insupportable, jusqu'à entraîner la mort dans les campagnes ; - des causes sociales, qui sont la résultante des causes exposées ci-dessus : le peuple ne voulait plus de cette société injuste qui les conduisait à la famine.

Dossiers criminels Le 7 novembre 1792, les formes du futur procès furent énoncées.Parmi les questions posées aux parlementaires figuraient : Le roi doit-il être jugé ? Par qui ? Le 20 novembre 1792 survint l'affaire de l'Armoire de fer. Le 11 décembre 1792, lors de la première journée du procès, eut lieu la lecture de l'acte énonciatif en présence de Louis.Il fut signalé aux défenseurs du roi déchu qu'ils disposeraient de dix jours pour bâtir une défense sur base d'un dossier incomplet : sur 234 pièces (dont 137 étaient totalement étrangères à Louis), seules 107 furent dans un premier temps communiquées à l'accusé.Parmi les 40 chefs d'accusation énoncés, les principaux furent : D'avoir tenté d'empêcher la réunion des États généraux, et par là avoir attenté à la liberté. Concernant la grave accusation d'avoir "voulu faire marcher une armée contre les citoyens", Louis rétorqua : "J'étais maître à l'époque de faire marcher les troupes comme je l'entendais".

Créer une frise chronologique collaborative sur les temps forts de la Révolution française Pour compléter le travail effectué sur les temps forts de la Révolution française à partir du jeu Assassin’s Creed Unity, voici une proposition de réalisation de frise chronologique interactive et collaborative. Le travail sur les temps forts, que vous pourrez retrouver dans cet article, porte sur des choix d’événements révolutionnaires. Cependant, certains événements sont plus long à traiter que d’autres et nos élèves ne travaillent pas au même rythme. Cette activité à donc deux intérêts : de permettre dans la dernière heure d’occuper les élèves les plus rapides et de permettre de contextualiser les exemples étudiés par les différents groupes lors de la restitution en classe. Pour ce faire, nous avons utilisé TimelineJS qui a l’intérêt d’être libre. On peut donc insérer dans la frise chronologique des images, des vidéos, mais aussi des cartes, des tweets, etc..., à partir du moment que le contenu est en ligne. Voici le modèle Capture 1 Voici le tableau complété Capture 2 Capture 3 Capture 4

Etats généraux L'étude des états généraux est un moment clé de l'étude de la Révolution française. Il permet de comprendre le déclenchement de la Révolution française comme le souligne la fiche-ressource dans éduscol : " La convocation de cette assemblée répond au blocage d’une monarchie française dont l’absolutisme est aujourd’hui relativisé, au mécontentement croissant de la population française manifestation de la « rébellion française ». S’y dévoile la naissance d'une opinion publique à travers les cahiers de doléances et les nombreux pamphlets qui paraissent en 1789. Enfin, il s’agit de nuancer l’influence des Lumières sur la Révolution par l’analyse de l’origine sociale, de la culture et des idées politiques des députés afin de comprendre comment ils deviennent des révolutionnaires." Le récit de la convocation des états généraux et de son déroulement peut s'avérer factuel et ennuyeux pour les élèves. Or, quoi de plus stimulant et de plus facile pour nos élèves que de s'impliquer dans un jeu. 1.

J. Riffault : module sur Robespierre - ELH Retour à l'accueil d'ELH 1. Objectifs : Analyser les différents facteurs (hommes et évènements) agissant au cours d’évènements révolutionnaires au travers du procès d’un homme, Maximilien de ROBESPIERRE, considéré comme le grand responsable de la Terreur révolutionnaire. Savoir que l’analyse (voire le jugement) d’un évènement historique n’est pas unique mais multiple. 2. Durant le module, vous devrez préparer le procès (voir objectifs ci-dessous) Durant le procès les juges auront à organiser les débats suivant le programme indiqué ci-dessous. 3. D’après les documents ci-joints, vous devrez tirer les arguments nécessaires à la défense de votre cause Elaborer une stratégie judiciaire : quels arguments ? 4. 1. 2. a. b. 3. 4. 5. 5. Document 1. 1er janvier 1793. 23 février 1793.La Convention décrète la levée de 300 000 hommes au nom de la patrie en danger. 11 mars 1793. 6 avril 1793. 4 mai 1793. juin 1793. 27 juillet 1793. 1er août 1793. 17 septembre 1793. 29 septembre 1793. 24 mars 1794.

Comment améliorer les jeux éducatifs? - L'École branchée - actualité Depuis plusieurs années, les jeux éducatifs ont le vent dans les voiles. De plus en plus d’études s’intéressent à leur potentiel. Si on pouvait améliorer certaines facettes de ces jeux, lesquelles devrait-on privilégier? L’étude, menée conjointement par l’Université du Michigan et l’Université de New York, a porté sur les jeux éducatifs destinés au primaire et au secondaire. Dans le cadre de la première phase du projet, à l’automne 2013, une enquête avait été menée aux États-Unis auprès d’environ 500 enseignants du primaire et du secondaire afin de dresser un portrait de l’utilisation des jeux éducatifs et d’observer la façon dont ces derniers sont utilisés dans une perspective d’évaluation formative. Une deuxième phase du projet a été menée au printemps dernier et les résultats viennent d’être publiés. Au terme des travaux, les chercheurs ont conclu qu’un meilleur suivi des apprentissages des jeunes utilisant les jeux éducatifs était souhaitable. Et vous, qu’en pensez-vous?

Dossiers pédagogiques en ligne - Archives départementales de la Lozère Dossiers pédagogiques en ligne Pour les professeurs souhaitant exploiter les ressources des Archives départementales de la Lozère en classe, nous proposons des dossiers thématiques. Prêts à l'emploi, ces dossiers permettent aux enseignants de faire travailler leurs élèves sur des reproductions de documents locaux. Chaque dossier contient des fiches pédagogiques, des reproductions de documents présentés dans leur contexte, des éléments de bibliographie et des pistes d'exploitation. Livrets pédagogiques Les Archives départementales ont créé une collection de livrets pédagogiques accompagnant les différents ateliers ou expositions proposés aux élèves. Années 1960, ça change à la maison ! Atelier sur la première guerre mondiale : "Vivre au front en 14-18". L’atelier repose sur la correspondance échangée entre un poilu, Léon Merque, et sa « fiancée », la mendoise Lucienne Tardos, entre fin 1915 et début 1917, ainsi que sur un état signalétique du soldat Pierre-Auguste Gerbal. Pour la 3e et la 1re.

Related: