background preloader

Le cerveau peut-il faire deux choses à la fois ?

Le cerveau peut-il faire deux choses à la fois ?

http://www.youtube.com/watch?v=hNERzZDZT68

Related:  pedagogieEnseignement expliciteTDAHgalway62enfants et écrans

Chapitre 3 : Connaissance de soi Tous les documents ch_3_-_connaissance_de_soi.zip Pg 1 - Image de soi. Ch 3 - Pg 1 - Image de soi.pdfun trait d’humour pour se mettre/remettre en questionPg 2-3 - Portrait chinois - autoportrait. Les fonctions cognitives - Association québécoise des neuropsychologues Attention Fonctions exécutives Fonctions intellectuelles Fonctions visuo-spatiales Gnosies 12 phrases pour aider les enfants anxieux à s’apaiser « Je suis là, tu es en sécurité. » L’anxiété a tendance à faire croire que les choses sont pires qu’elles ne le sont en réalité. Assurer présence et sécurité offre du réconfort aux enfants souffrant d’une anxiété telle qu’elle les met hors d’eux, hors de contrôle. « Parle-moi de ce qui te rend si anxieux.

Pourquoi un bon roman change votre cerveau Les connexions représentées ici traversent des zones du langage, signe que la lecture d'un bon pavé renforce les capacités de traitement lexicales du cerveau. L'auteur Sébastien Bohler est journaliste à Cerveau & Psycho. Du même auteur Pour en savoir plus Serious games : découvrez le potentiel pédagogique des jeux vidéo grâce à ce cours en ligne Les « jeux sérieux », ou serious games, ont la cote : ils peuvent en effet servir de support pour améliorer l'apprentissage. Trois professeurs ont décidé de créer un cours en ligne pour que leurs collègues s'y mettent. Qui a dit que les jeux vidéo n’ont aucun potentiel pédagogique ? Certainement pas les auteurs du cours « Enseigner avec les serious games ». En effet, les trois professeurs impliqués dans le projet, Damien Djaouti, Julian Alvarez et Olivier Rampnoux, tiennent justement à montrer que l’enseignement peut tout à fait s’appuyer sur les jeux pour faciliter l’apprentissage des élèves.

Utiliser les neurosciences pour mieux former La neuroéducation est un domaine de recherche qui étudie les mécanismes cérébraux liés à l’apprentissage et à l’enseignement. C’est une discipline qui est née en 2007, suite à un rapport de l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Cette discipline s’inspire des recherches menées en sciences cognitives (psychologie, neurosciences, ergonomie…). Elle utilise les informations récoltées sur les fonctions cognitives liées à l’apprentissage (perception, attention, mémorisation, etc.) pour adapter les pratiques éducatives. Cela est rendu possible notamment grâce aux techniques d’imagerie cérébrale qui permettent d’étudier les réactions du cerveau en train de lire, de mémoriser ou de compter par exemple. Qu’a-t-on appris grâce à la neuroéducation ?

La meilleure façon d’enseigner l’orthographe d’usage L’enseignement de l’orthographe d’usage, aussi nommé orthographe lexicale, semble être la bête noire de plusieurs enseignants. Cette orthographe se distingue de l’orthographe grammaticale, qui concerne la conjugaison des verbes et l’accord en genre et en nombre des mots. L’orthographe d’usage est moins « logique » que l’orthographe grammaticale.

Hyperactif … J’en peux plus, mon enfant a trop d’énergie !!! Manon a 9 ans et ne tient pas en place. À l’école, elle dérange les autres enfants et ne parvient pas à se concentrer. Elle se balance sur sa chaise, elle a besoin de se lever continuellement et elle se fait gronder par l’enseignante. Les parents de Tom ne l’emmènent plus au restaurant, car c’est impossible pour lui de rester assis sur sa chaise pendant une heure, à moins de lui laisser une tablette entre les mains. Léo et Théo sont deux jumeaux de 6 ans qui ne sont toujours pas propres.

Deon Meyer : Biographie ; 1 entretien ; 9 vidéos et interview ; 13 Livres - Babelio L`entretien avec Deon Meyer à propos de À la trace Comment est née l`idée d`écrire « À la trace » ? Depuis que j`ai commencé à écrire, j`ai toujours été fasciné par cette dictature qui impose la structure traditionnelle des policiers et thrillers.

Ecrans en veille, enfants en éveil Nous vous invitons à rejoindre le mouvement « Écrans en veille - Enfants en éveil ». En effet, comme professionnels de l’enfance, vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses recherches démontrent et confirment aujourd’hui les dangers de la télévision plus particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est compréhensible au regard du développement des enfants :

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination Dans un article2 paru dans le numéro 29 d’Alcoologie et addictologie, Thierry Le Merdy et Antonia Csillik s’intéressent aux différents types de motivation et à leur articulation au sein d’un continuum motivationnel allant de la amotivation à la motivation intrinsèque en passant par la motivation extrinsèque. Ils s’appuient notamment sur les travaux menés depuis près de 30 ans par Edward L. Deci et Richard M. Ryan3 autour de leur théorie de l’autodétermination (Self-Determination Theory). En 2005, David Markland, Richard M. Ryan, Vannessa Jayne Tobin et Stephen Rollnick ont étudié4 comment la théorie de l’autodétermination (TAD) pouvait constituer un socle théorique permettant de comprendre les processus psychologiques à l’œuvre dans les entretiens motivationnels et qui expliqueraient leur efficacité.

L’ENSEIGNEMENT EXPLICITE : UNE STRATÉGIE D’ENSEIGNEMENT EFFICACE EN LECTURE, EN ÉCRITURE ET EN MATHÉMATIQUES, POUR LES ÉLÈVES AYANT UN TROUBLE D’APPRENTISSAGE Vu ici : par Jean Roger Alphonse, étudiant au doctorat à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et Raymond Leblanc, professeur titulaire en éducation spéciale et vice-doyen de la recherche au développement professionel, Faculté d’éducation, l’Université d’Ottawa Une description de la stratégie : L’enseignement explicite est issu des recherches effectuées sur les pratiques de l’enseignement efficace. Ce courant de recherche s’est donné pour objectif d’identifier les interventions pédagogiques les plus efficaces pour favoriser l’apprentissage des élèves ayant un trouble d’apprentissage dans les matières de base telles que la lecture, l’écriture et les mathématiques. L’enseignement explicite est la formalisation d’une stratégie d’enseignement structurée en étapes séquencées et fortement intégrées.

TDAH : L’effet de l’activité physique sur la concentration En plus de procurer des bénéfices mentaux, l’activité physique est de plus en plus utilisée pour agir sur les symptômes du TDAH. Une étude menée en 2015 a permis de mesurer de façon quantitative l’attention d’adolescents de 10 à 16 ans à la suite d’une période d’activité physique. Shutterstock / 2xSamara.com Traduit et adapté de l’article « Measurement of the Effect of Physical Exercice on the Concentration of Individuals with ADHD » publié dans le journal scientifique libre d’accès PLOS ONE. L’expérimentation L’étude, menée par des chercheurs de l’University of Mogi das Cruzes au Brésil, a été réalisée auprès de deux groupes de 28 participants.

Caroline Huron permet de comprendre -entre autre- pour quelle raison quand des élèves cherchent leurs affaires avec retard? lentement? par rapport aux autres pour les poser sur la table de travail ils semblent /sont (!) perdus quand aux consignes du professeur ( très pédagogique ) by svthue73 Oct 29

Related: