background preloader

MEMOIRE - MEMORISER

Facebook Twitter

Enseigner avec le numérique - Usages, ressources et outils pour une pédagogie numérique. Proposé par la délégation régionale académique au numérique éducatif de l’académie de Normandie, ce site a été créé pour accompagner les usages pédagogiques numériques des enseignants. Il référence des exemples d’usages, des ressources, des outils pour faciliter le développement du numérique en classe. Il présente également l’offre d’accompagnement et de formation dédiée aux pratiques pédagogiques enrichies par le numérique. Il s’appuie notamment sur les travaux des 26 pôles de compétences disciplinaires de l’académie dont il mutualise les richesses Pour vous guider dans vos recherches, nous vous invitons à utiliser l’outil interactif « je cherche ... ».

Sont actuellement référencés sur ce site : 232 ressources, 542 outils et 303 usages. Une page continuité pédagogique recense les ressources et les propositions qui facilitent l’hybridation de l’enseignement. En savoir plus ? Nos multiples mémoires. Pour Francis Eustache, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), la mémoire est formée de cinq systèmes : une mémoire à court terme ou de travail, une mémoire à long terme plus complexe comprenant une mémoire procédurale (mémoire des automatismes), une mémoire perceptive (qui identifie des stimulus), une mémoire sémantique (mémoire des connaissances générales sur le monde au sens large, sur les concepts), une mémoire épisodique (la plus sophistiquée, la mémoire des souvenirs).

Ces mémoires travaillent en interaction et non pas de façon isolée, elles ne sont pas figées car elles se modifient au fil du temps et des expériences. Ce vaste réseau permet de créer l’information en transformant des souvenirs en éléments sémantiques. Nous tentons ci dessous de représenter ces systèmes de mémoire. Les 7 clés de la mémoire. Comment retenir ?

Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire. J’en ai illustré 7 sur cette carte heuristique. Ils ne feront pas de vous des champions de la mémoire. Mais ils prépareront le terrain d’une bonne mémorisation pour l’ensemble de vos cours. Comment entretenir sa mémoire ? En parallèle à la méthode en 5 étapes pour étudier, que je décris dans d’autres articles, il y a quelques principes généraux que vous devez respecter si vous voulez développer et entretenir votre mémoire.

(Cliquez dessus pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate). 1. Eh oui : comme dans la phase « projet » de notre étude efficace en 5 étapes, vous devez d’abord vous motiver. Pourquoi étudier cette matière ? Les motivations pour apprendre sont personnelles. 2. 3. 4. 5. 6. Liste de mnémoniques. Un livre de Wikilivres. Cet article contient une liste de mnémotechniques, c’est-à-dire différentes constructions qui facilitent la mémorisation. Par exemple : afin de retenir beaucoup plus facilement les sept pêchés capitaux, j'ai une phrase mnémotechnique offrant une image plus visuelle regroupant une partie ou la totalité d'un pêché : Par goût, Colette envie l'orgue luxueux d'Avarice (Paresse, gourmandise, colère, envie, orgueil, luxure, avarice) Mathématiques[modifier | modifier le wikicode] Les 126 premières décimales du nombre π (pi)[modifier | modifier le wikicode] Le nombre de lettres de chaque mot de ce poème correspond à une décimale de Pi. ¹ Le mot orbe est du masculin mais ce ne fut pas toujours le cas, ceci induit à présent une faute d’accord à « calculée » que l’on peut remplacer par « escompté » pour conserver le bon nombre de lettres.

Premières décimales de l’inverse du nombre π : 1/π[modifier | modifier le wikicode] Selon le même principe que pour les décimales de π : (!