background preloader

Découverte - Le déficit d'attention

Découverte - Le déficit d'attention

Hypersensibilité Hypersensibilité ou le monde à fleur de peau Qu'est-ce que l'hypersensibilité ? L'hypersensibilité représente une sensibilité plus forte que la moyenne aux impressions et aux stimuli du monde extérieur qui conduit à une amplification des ressentis et de leurs conséquences. Hypersensibilité physiologique Les hypersensibles sont particulièrement sensibles aux odeurs, à la lumière vive, aux sons, aux saveurs, à la sensation de faim, qui peuvent aller jusqu'à leur faire perdre leur sang-froid.Ils souffrent souvent d'allergies et d'intolérances alimentaires, réagissent différemment aux médicaments que les autres et supportent difficilement la lumière intense.Par exemple, l'enfant qui veut mettre d'autres vêtements parce que son pull gratte ou qui ne supporte pas les étiquettes des vêtements. Hypersensibilité émotionnelle Les hypersensibles peuvent être particulièrement perturbés par les humeurs des autres ou par les nouvelles qui passent au J.T., etc. Hypersensibilité mentale

TDAH TDAH signifie: Trouble du Déficit d´Attention avec ou sans Hyperactivité Qu´est-ce que le TDAH Le Trouble du Déficit de l´Attention avec ou sans Hyperactivité est une affection neurobiologique du cerveau pouvant produire des difficultés d´attention, de l´hyperactivité et de l´impulsivité. Nous avons tous, de temps à autre, des difficultés à rester immobile, à nous concentrer ou à contrôler un comportement impulsif. Toutefois, chez la personne présentant un TDAH, les symptômes sont si persistants et envahissants qu´ils perturbent la vie quotidienne à l´école, au travail et lors des interactions avec les amis et la famille. Selon une étude dirigée par le Dr Michel Bader, pédopsychiatre, les troubles du déficit d´attention avec ou sans hyperactivité concernent au moins 4% des enfants et adolescents en âge de scolarité. Les causes fondamentales du TDAH ne sont pas encore suffisamment connues. Le déficit d´attention reflète des difficultés de concentration.

Nutrition et cerveau La vie s’exprime par son code génétique. Elle existe depuis les débuts de notre planète, et se développe grâce à l’environnement, notamment l’environnement nutritionnel : le génome a besoin de micronutriments, d’oligo-éléments, de masses d’ADN, de facteurs organiques ou de zinc pour se restaurer et se développer. Ce qui est vrai pour la vie unicellulaire l’est aussi pour les plantes, les animaux et pour l’homme. L’histoire de l’alimentation a été pendant 300 000 à 400 000 ans marquée par la bonne entente et d’harmonie : L’homme du paléolithique mange en fonction de la saison et de la nature, sans se poser de questions, conformément à ses besoins. Nous sommes devenus paysans il y a 6000 ans : le néolithique s’est caractérisé par une variation de l’offre alimentaire avec l’introduction des céréales, des produits laitiers et de l’élevage. Une étude pionnière a montré que l’impact des différents modèles alimentaires sur la mortalité coronarienne. De la salle Olivier COUDRON

Autres causes du TDAH Grossesse et naissance L'héritabilité du TDAH n'est pas de 100%, donc pas seulement génétique. Il faut distinguer ici deux phénomènes. Dans un premier temps, certains facteurs, comme la consommation de tabac ou d'alcool pendant la grossesse, le manque d'oxygène à la naissance et la grande prématurité sont associés à l'apparition d'un TDAH. Famille et éducation Ensuite, certains facteurs "environnementaux" (par opposition aux facteurs génétiques) entretiennent les symptômes du TDAH et empêchent le développement de mécanismes de compensation. Un environnement familial peu structuré, des traumatismes à répétition, la présence de troubles du comportement (agressivité, violence...) sont des facteurs clairement associés au développement du TDAH.

Adultes - CADDRA - Canadian ADHD Resource Alliance Les informations sur ce site Web sont fournies à titre informatif seulement et ne constituent pas des conseils, des diagnostics, des traitements ou des soins médicaux professionnels. Il n'est pas destiné à remplacer un médecin spécialisé dans le domaine du TDAH et des troubles comorbides. Vous ne devez jamais ignorerun conseil médical donné par un professionnel de la santé ou retardez à obtenir un tel conseil à cause de quelque chose que vous avez lu sur ce site Web. CADDRA accueille tous les utilisateurs à son site Web sous la condition expresse qu'ils ont consenti à l’ensemble du contrat d’utilisation tel que décrit dans son texteintégral à www.caddra.ca. En accédant sur «J’ACCEPTE», vous acceptez d'être lié par les termes et conditions du présent contrat d’utilisation. Vous êtes présentement en processus d’évaluation pour le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Trousse CADDRA d'évaluation de TDAH chez l'adulte Comment remplir les formulaires

The sleep phenotypes of attention deficit hyperactivity disorder: The role of arousal during sleep and implications for treatment About 25–50% of children and adolescents with attention-deficit hyperactivity disorder (ADHD) experience sleep problems. An appropriate assessment and treatment of such problems might improve the quality of life in such patients and reduce both the severity of ADHD and the impairment it causes. According to data in the literature and to the overall complexity of the interaction between ADHD and sleep, five sleep phenotypes may be identified in ADHD: (i) a sleep phenotype characterized mainly by a hypo-arousal state, resembling narcolepsy, which may be considered a “primary” form of ADHD (i.e. without the interference of other sleep disorders); (ii) a phenotype associated with delayed sleep onset latency and with a higher risk of bipolar disorder; (iii) a phenotype associated with sleep disordered breathing (SDB); (iv) another phenotype related to restless legs syndrome (RLS) and/or periodic limb movements; (v) lastly, a phenotype related to epilepsy/or EEG interictal discharges.

Rencontres TDAH adultes Hyperactifs - Réunions TDA avec ou sans hyperactivité francophones - France Belgique Suisse Quebec Rencontres physiques en France et au Québec + Conférences à Paris + Rencontres virtuelles (web) tous les Mercredis (19H00 -> 21H00 Europe , 13H00 -> 15H00 Québec) Choix date Inscription (Rencontres Physique et Conférences) ou Connexion (Rencontres Virtuelles) RENCONTRES VIRTUELLES sur Internet tous les mercredis --> se connecter à l'heure H avec la procédure qui suit (rien à installer) : -> 1 écran d'information simple et 3 écrans de validation pour pour se connecter pendant le créneau horaire prévu : -> 1er écran avec 3 informations à remplir (aucune vérification du coté du site) sur la partie droite "Enter Full Name" (Entrez votre prénom ou un pseudo pour que les autres puisse vous nommer) "Location" Entrez votre Pays/Ville (facultatif pour créer des affinités avec vos compatriotes/voisins) "Enter your Email" Entrez votre email (vraie adresse si vous voulez recevoir des notes prises) -> Puis 3 écrans ou il suffit de valider en cliquant sur :

hommemagazine.ca :: Le TDAH 
chez l'adulte: répandu,mais peu diagnostiqué Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) avec hyperactivité (TDAH) a longtemps été associé à ces enfants turbulents qui font la hantise des enseignants. Mais au cours des dernières décennies, bon nombre d’études ont démontré que le problème s’étend bien au-delà de l’âge primaire. Lumière sur un handicap qui affecte probablement un de vos proches. Un trouble juvénile ? Au début du 20e siècle, la médecine a d’abord cru que les symptômes du TDAH étaient attribuables à des lésions cérébrales causées par la méningite. Si on estime aujourd’hui que 4 % de la population est atteinte du TDAH, l’entourage et le quotidien d’un adulte le rendent bien plus difficile à diagnostiquer qu’un enfant. Un problème qui en cache un autre Si, de prime abord, le TDAH peut ne pas paraître trop contrariant au quotidien, il faut savoir qu’au-delà de la difficulté à se concentrer, il comporte plusieurs symptômes qui peuvent sérieusement compliquer l’existence de celui ou celle qui en souffre.

Le déficit de l’attention touche aussi les adultes À 41 ans, Marie-Michèle Lemaire a appris qu’elle était atteinte d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle a alors accueilli ce diagnostic avec un immense soulagement. « Je pouvais enfin mettre un nom sur ce que j’avais vécu », confie cette éducatrice spécialisée, fondatrice de la Clinique multidisciplinaire TDAH à Drummondville. Enfant, Marie-Michèle était « comme une abeille qui butine partout ». Après la naissance de ses deux fils, eux aussi atteints, elle peinait à gérer la maisonnée, à « prévoir ce qu’on allait manger pour le souper et s’assurer de payer les comptes à temps ». À l’âge adulte, les symptômes sont les mêmes que chez l’enfant, mais se manifestent dans un cadre autre. « Plus le TDAH est sévère, plus il sera visible tôt. Une médication parfois nécessaire Le traitement du problème commence par l’adoption de stratégies adaptatives.

Le TDAH démystifié - Actualités - L'Écho de La Tuque «Bien que les enfants soient généralement amenés en consultation pour un TDAH entre l’âge sept et neuf ans, le trouble pourrait faire son apparition plus tôt encore, débute-t-elle. Cela dit, les principaux symptômes sont alors très difficiles à distinguer, compte tenu que l'inattention et l'activité intense sont fréquentes et normales à un âge aussi bas.» Comportant une composante héréditaire dans une majorité de cas, le TDAH est en fait lié à des anomalies de développement et de fonctionnement du cerveau. Contrairement à ce que l’on croit parfois, il n’est pas causé par des besoins affectifs non comblés ou par des problèmes psychosociaux, bien qu’il puisse être exacerbé par ces facteurs. «Les personnes atteintes peuvent en outre présenter des symptômes tels qu’une agitation motrice, un tempérament difficile, une humeur changeante ou un sommeil perturbé, en plus d’avoir beaucoup de difficulté à établir une routine et une relation harmonieuse avec leurs parents, poursuit Mme Verreault.

Le trouble déficit d'attention sous-estimé chez les filles Chez la plupart des garçons il s'agit du type mixte et les symptômes sont généralement assez marqués pour que le diagnostic s'impose. Chez les filles par contre il s'agit le plus souvent d'un problème d'attention sans comportements hyperactifs. Le problème passe ainsi plus souvent inaperçu car elles n'ont pas les comportements perturbateurs auxquels on associe le plus généralement le trouble. Dans le trouble d'attention sans comportements hyperactifs, l'enfant a tendance à être distrait, à faire des oublis, à être "dans la lune", à être désorganisé et a de la difficulté avec la concentration, particulièrement dans les situations d'apprentissage mais aussi, dans certains cas, dans les interactions sociales. Les filles reçoivent donc généralement le diagostic plusieurs années plus tard que les garçons. Lorsque les symptômes d'inattention ne sont pas reconnus, les difficultés sont souvent attribuées à des difficultés d'apprentissage ou à de la paresse. Source: Science daily

Un très bon documentaire canadien, court et clair, donnant une vue du vécu côté familles. by magickara Sep 1

Related: