background preloader

Comprehensionlecturelaurent.pdf

Comprehensionlecturelaurent.pdf
Related:  Enseignement explicite en lecture

Livret 4. Organiser le travail en classe : les séquences, les interactions, la gestion des grands groupes Ce quatrième livret (première édition) aide à organiser le travail en classe, à savoir : organiser l'interaction, évaluer, organiser le monitorat en classe, gérer des classes nombreuses. Type de ressource Livrets de formation Thèmes Didactique, Évaluation, Méthodologie, Oral Tags Interaction, monitorat, grands groupes Mentions légales Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France. Quatre séquences sont proposées ici :

RS035-1.pdf www.csrs.qc.ca/fileadmin/.../Enseignants/.../Demarche-accomp-1_02.pdf... RS035-9.pdf Un nouveau menu pour l'atelier de lecture - DECLIC Voilà quelques temps, que Mélimélune et moi réfléchissions chacune de notre côté à un nouvel acronyme pour classer les stratégies de lecture. Je vous présente donc mon menu DECLIC. Pourquoi un nouveau menu? Tout d'abord pour des questions de droits, le menu CAFE est une marque déposée par les deux soeurs. Ensuite, le menu CAFE n'englobait pas des composantes qui me semblaient essentielles pour l'atelier de lecture. Pourquoi un menu en 6 parties ? Je souhaitais conserver les composantes du menu CAFE et y ajouter la culture littéraire et le fonctionnement de l'atelier. DECLIC qu'est ce que c'est ? Déchiffrer tous les mots (le A du menu CAFE) Enrichir son vocabulaire (le E du menu CAFE) Comprendre ce qu'on lit (le C du menu CAFE) Lire avec fluidité (le F du menu CAFE) Intégrer les règles de l'atelier de lecture Culture littéraire Je vais donc petit à petit adapter mes mini-leçons et affichages à ce nouveau menu.

quest_ce_que_comprendre_site.pdf Deux stratégies pour améliorer la lecture chez les élèves du primaire Ces dernières années, des études ont montré le retard des élèves québécois en lecture par rapport à ceux des autres provinces. Heureusement, la situation s’améliore, selon d’autres études! Question de faire notre part, voici 2 stratégies d’amélioration de la lecture. Une étude réalisée auprès d’élèves canadiens de 4e année du primaire en 2011 (PIRLS) révélait que ces derniers lisent moins bien au Québec que dans les autres provinces. Cette année-là, les élèves québécois se classaient même à l’avant-dernier rang parmi toutes les provinces en ce qui a trait à l’extraction, l’interprétation et l’évaluation de l’information lue. L’enseignement réciproque Cette stratégie met en relation plusieurs élèves. Cette stratégie encourage la communication interactive, la circulation de l’information. Le transfert de responsabilité de l’enseignant vers l’élève Cette autre stratégie de lecture est en fait une stratégie isolée, en ce sens qu’elle s’applique à un élève à la fois.

GFEN : Groupe français d'éducation nouvelle | Lire/écrire : difficultés et malentendus | nature difficultés en lecture | rapport à la lecture | écrire à l'école | lecture | normativité | normalisation CIEP à Centre International d'Etudes Pédagogiques à Département langue française Intervention lors de la formation « Elaborer les modules de formation continue 2010 » (Projet FSP Maroc d'appui à l'enseignement du français) - Mardi 26 octobre 2010 Jacques BERNARDIN Equipe ESCOL-CIRCEFT, Université Paris 8 Formateur à l'IUFM d'Orléans-Tours, Université d'Orléans Président du Groupe Français d'Education Nouvelle (GFEN) Inutile de plaider ici l'importance d'une maîtrise suffisante de l'écrit, indispensable pour la poursuite des études comme pour la vie personnelle, sociale et professionnelle. Ces difficultés ne sauraient valoir qu'au Maroc : on se plaint des mêmes maux en France et ceux-ci perdurent malgré les aides apportées. Mais explorons plus avant dans le domaine de la lecture puis dans celui de la production écrite ce qui fait problème, avant de débusquer de qui en est au principe. Quelles difficultés en lecture ? Élèves de 11 ans (6ème) Etude DPD 1997 [1] Rapport à la lecture [3] Cf.

La compréhension s'enseigne La compréhension s'enseigne Lire pour comprendre Des ressources pour enseigner la compréhension au cycle 3 Du constat aux hypothèse Le parti-pris pédagogiqueLes contenusDu constat aux hypothèses: L’analyse de l’activité du lecteur expert et l’observation de l’apprenti-lecteur en difficulté a fait l’objet de nombreux ouvrages ou interventions dont on trouvera la trace sur Internet. Inutile donc d’y revenir ici : on pourra se référer à Fayol, Goigoux, Giasson, Ouzoulias, Van Grunderbeck, … et j’en oublie. S’il est facile de s’accorder sur les constats – ils ne comprennent rien à ce qu’ils lisent - il est beaucoup plus difficile d’identifier la source de la difficulté, les sources devrais-je dire, car celles-ci sont rarement isolées: c’est pourtant sur ces causes profondes qu’il faudrait intervenir. Faut-il préciser que certains de nos élèves arrivent au CE2 sans avoir compris ce que « comprendre un texte » signifie ?

Introduction-GOIGOUX-CEBE-Lector-et-Lectrix.pdf

Related: