background preloader

APPEx : Association Pour la Pédagogie Explicite

APPEx : Association Pour la Pédagogie Explicite
Related:  menymeny

Enseigner plus explicitement, un outil pour la formation ? Le Centre Académique Michel Delay de l'Académie de Lyon (CAREP) a modélisé un format de séquence chronologique et un format de séance dit « double entonnoir ». Il s'agit de modèles qui permettent de lire la diversité des pratiques de classe de la maternelle au collège en formation et non pas de modèles prescriptifs de ce qu'il faudrait faire. Cette tentative de modélisation des séquences d’enseignement et des séances d’enseignement a pour objectifs : d’aider les formateurs à réfléchir avec les enseignants sur leurs pratiques de classe ; d'identifier les "temps sensibles" des séquences et des séances Format de séquence et temps sensibles Il n’est pas un format de séquence mais bien des formats de séquences en relation à un contexte (programmes, élèves…). Une séquence est un enchaînement de séances. L’illustration ci-dessous évoque une vision chronologique de la séquence d’enseignement. Toutefois cet enchainement de séances peut être repensé en fonction de bien d’éléments déjà cités.

Guide pour enseigner autrement selon la théorie des intelligences multiples (+ DVD) - Cycle 2 La théorie des intelligences multiples formulée par Howard Gardner, psychologue de renommée mondiale, et adaptée en France par Bruno Hourst, permet de trouver des réponses pertinentes aux questions que pose l’école de notre temps. Cette approche peut être adaptée à chaque contexte d’apprentissage et offre les avantages d’une pédagogie différenciée : l’enfant y est vu à travers ses richesses liées à ses formes d’intelligence et non à travers ses difficultés ou échecs. Une rapide synthèse de cette théorie, en début d’ouvrage, permet de mieux comprendre son réel apport dans la pédagogie. Fruit d’une expérimentation dans des classes de CP/CE1, il propose, dans une deuxième partie, un ensemble de modules visant des objectifs disciplinaires au programme du cycle 2. Dans les troisième et quatrième parties, deux concepts fondamentaux (l’espace et le temps) et deux outils (le schéma et la couleur) sont organisés selon les différents types d’intelligences.

« L’attention n’est pas au programme à l’école… et elle devrait l’être ! » Le programme ATOLE permet aux profs d’apprendre à leurs élèves à mieux se concentrer. Un outil précieux face à des enfants de plus en plus distraits. Jean-Philippe Lachaux, JT de France 2 / 16 janvier 2017 Directeur de recherches au Centre de recherche en Neurosciences de Lyon (CNRL) de l’Inserm, Jean-Philippe Lachaux a conçu un programme d’éducation pédagogique de l’attention en classe (du CP à la 5e). ATOLE (« Attentif à l’école ») utilise les neurosciences et la psychologie cognitive pour apprendre aux enfants à renforcer leur concentration. Pourquoi avoir conçu des « cours d’attention » ? Au départ, mes recherches sur l’attention ne concernaient pas le milieu scolaire. Les profs avaient de vrais besoins en terme d’attention, ils étaient à la recherche d’outils leur permettant de mener une réflexion sur l’attention avec leurs élèves dans les classes. Concrètement, comment fonctionne ATOLE ? Jean-Philippe Lachaux dans une classe, lors du programme ATOLE / Arte ATOLE / JP Lachaux

Comprendre l'empathie Qu'est-ce que l'empathie, si ce n'est savoir distinguer soi de l'autre, et réguler ses propres émotions. Il ne faut pas confondre l'empathie avec la contagion émotionnelle, ni la sympathie. Quelle est notre capacité réelle à comprendre l'autre ? Les interactions sociales avec autrui, la régulation de nos propres émotions, notre capacité à comprendre l'autre ... en d'autres termes, l'empathie. L’empathie, cette capacité à ressentir une émotion qui est appropriée, en réponse à celle qui est exprimée par autrui. Il faut surtout bien distinguer l’empathie de la contagion émotionnelle, qui ne fait pas de distinction entre soi et autrui, mais aussi de la sympathie, qui est l'étape d'après l'empathie. Une conférence enregistrée en 2014. Julie Grèzes, directrice de Recherche INSERM, dirige l'équipe "Cognition Sociale" au Laboratoire de Neurosciences Cognitives de l’École normale supérieure de Paris.

Philippe Meirieu : FEI10 : Des enseignants exigeants et subversifs A quoi reconnait-on un enseignant innovant : à son degré d'exigence, à sa volonté de démocratiser réellement l'accès aux savoirs. C'est la leçon donnée par Philippe Meirieu lors du 10ème Forum des enseignants innovants. Dans l'amphithéâtre archi comble de l'ESPE de Paris, Philippe Meirieu a réagi à la présentation expresse de 5 projets. Il a ainsi saisi l'occasion de revenir sur les principes qui doivent régir l'Ecole. Cinq projets innovants "Mon projet en 180 secondes". Le projet de Lilia Ben Hamouda a déjà été présenté dans le Café pédagogique. Erwan Vappreau, professeur des écoles, a développé un fablab avec une imprimante 3D qui est prétexte aux acquisitions mathématiques des enfants et à l'ouverture de l'école vers des scientifiques. Principal de collège, Bruno Verney présente un collège où les conseils de classe se sont transformés en entretiens individuels positifs avec chaque élève et ses parents. Comment rendre les cours d'histoire vivants ? Quatre lignes de force François Jarraud

Quelques repères sur la pédagogie de projet Qu'est-ce que la pédagogie de projet? Le mot "projet" est beaucoup utilisé en pédagogie, souvent avec des significations plus ou moins variables. Pour certains enseignants, travailler à partir d'un centre d'intérêt est un projet. Pour Meirieu, la mise en projet est une approche pédagogique qui donne une finalité, un but aux apprentissages rencontrés, mais touche aussi de manière plus vaste au projet personnel que peuvent construire les élèves. Ce qui entendu dans ce module lorsqu'il est question de "pédagogie de projet" est le fait de viser avec un groupe d'élèves un produit final à créer dans un laps de temps donné. A quoi ça sert? Dans le but d'une meilleure "efficacité", l'école compartimente les matières et établit un programme qui définit ce qui doit être enseigné et dans quel ordre. De plus, la démarche de projet suppose de rendre l'élève actif et surtout acteur. Quelles sont les dérives auxquelles être attentifs? Ph. Quelques liens utiles Lien sur un texte de Ph. Stéphanie Jornod

Dichotomie des stratégies d’enseignement : stratégies centrées sur l'élève ou sur l'enseignant? Les stratégies d'enseignement peuvent être classées en deux grandes catégories. Celles-ci peuvent être représentées sur un continuum, dont l'une des extrémités correspondrait aux stratégies centrées sur l'enseignant, et l'autre, à celles centrées sur l'élève. Ces deux types de stratégies polarisent leurs partisans réciproques dans le monde éducatif. (Photographie : Dayv Mattt) Les stratégies centrées sur l'élève Les stratégies centrées sur l'élève correspondent aux méthodes d'éducation nouvelles, modernes, ouvertes, progressistes, ou d’influence (socio)constructiviste, comme l'apprentissage par la découverte, par la résolution de problèmes, par la recherche, ou par l'expérience. Caractéristiques : 1. 2. 3. a. b. c. 4. 5. 6. 7. Les stratégies centrées sur l'enseignant Les stratégies centrées sur l'élève correspondent aux méthodes d'enseignement dites traditionnelles, directives, directes, structurées et explicites. Caractéristiques : 1. 2. 3. 4. 5. 7. Bibliographie

Les vertus scolaires (4/4) : Des vertus de l'erreur... pour réussir Cet échec, l’échec dans les apprentissages, l’échec dans les compétitions et autres concours marque la vie de ceux qui le rencontrent. Peut-être nous identifions nous trop à nos échecs et identifions trop les élèves à leurs erreurs. Charles Pépin, philosophe et enseignants nous livre une jolie réflexion sur l’échec, qui serait au fond le véritable tremplin de la réussite. Article paru dans le Monde Campus, 17/10/2016 : "Pour les jeunes diplômés, la tentation des métiers manuels" : - Interview d'Hervé Demarcq du Réseau des Ecoles de la 2e Chance en France : L'actualité de l'éducation par Catherine de Coppet, journaliste à l'Etudiant - Le système de remplacement des enseignants - Vers une une transparence de l'algorithme APB (AdmissionPost-Bac) - Violence contre les personnels d'établissements scolaires Et

Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs ? Roland Goigoux résume ici en une heure les quatorze heures de cours qu’il assure dans le master de formation de formateurs de Clermont. (ESPE Clermont Auvergne et laboratoire ACTé), conférence faite devant les candidats au CAFIPEMF et CAFFA (diplômes formateurs premier et second degré). Le texte ci-dessous résume son propos, selon le découpage présenté. player1 commande et raisonnement La demande adressée aux enseignants par l’institution s’est progressivement déplacée d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. La question du « professionnalisme enseignant » requiert du professeur non seulement de maitriser ce qu’il a à enseigner, mais aussi de devenir un spécialiste des apprentissages. Le rôle des enseignants-formateurs En conséquence, le travail du formateur consiste à apporter des connaissances sur les apprentissages et les conditions qui facilitent ces apprentissages. Un modèle de recherche de plus en plus prégnant : « évidence-based-policy » Selon R. 1. 2. 3. 4. 5.

Related: