background preloader

Étude du petit monde

Étude du petit monde
Le « phénomène du petit monde » (appelé aussi effet du petit monde également connu sous le vocable « paradoxe de Milgram » car ses résultats semblent contraires à l'intuition) est l'hypothèse que chacun puisse être relié à n'importe quel autre individu par une courte chaîne de relations sociales. Ce concept reprend, après l'expérience du petit monde, conduite en 1967 par le psychosociologue Stanley Milgram, le concept de « six degrés de séparation ». Celui-ci suggère que deux personnes, choisies au hasard parmi les citoyens américains, sont reliées en moyenne par une chaîne de six relations. En revanche, après plus de trente ans, le statut de cette idée comme description de réseaux sociaux hétérogènes reste une question ouverte. Des études sont encore menées actuellement sur le « petit monde », avec notamment le modèle mathématique de réseau « petit monde ». Les six degrés de séparation. Expérience menée par Milgram[modifier | modifier le code] Critiques[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_du_petit_monde

Related:  8-MERMG2BRÉSEAUX SOCIAUX

Stanley Milgram Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Stanley Milgram (15 août 1933 à New York dans le quartier du Bronx[1] - 20 décembre 1984 à New York) est un psychologue social américain. Il est principalement connu pour l'expérience de Milgram (sur la soumission à l'autorité) et l'expérience du petit monde. Selon sa définition, un réseau social est un ensemble de personnes ou d’organisations qui communiquent entre elles par le biais d’une plateforme. L’un des plus connus s’appelle Facebook. Mais il y en a bien d’autres, chacun ayant une fonction bien particulière selon son caractère (amical, professionnel…). Un réseau social repose sur deux activités.

Amitiés virtuelles et nouveau narcissisme (1) - Nonfiction.fr le Par Christine Rosen, chercheuse. Traduit de l'anglais par Laura Pynson, coordinatrice du pôle numérique à nonfiction.fr.>> Partie 1. Aller à la seconde partie du texte. Synthèse de l'article. Pendant des siècles, les riches et les puissants ont illustré leur existence et leur rang à travers des portraits peints. Marque de richesse et gage d’immortalité, les portraits offrent d’intrigantes allusions à la vie quotidienne de leurs sujets – professions, ambitions, attitudes, et, surtout, statut social.

A l’occasion de la conférence NEXT, Google a dévoilé quelques éléments sur les mesures de sécurité prises au sein de ses datacenters. Laser, patrouilles et biométrie sont au programme. Dans cette période où la sécurité informatique est omniprésente dans l’actualité, Google a profité de sa conférence NEXT pour lever un peu le voile sur les mesures prises pour protéger physiquement ses datacenters contre les intrusions. Le cyber harcèlement Cyber harcèlement, un mot barbare encore trop inconnu. Ce mot désigne le harcèlement sur internet qui devient de plus en plus fréquent. Ce phénomène touche les adolescents âgés entre 13 et 16 ans car ce sont eux qui sont le plus présent sur la toile, internet est leur univers, 40% d'entre eux se disent avoir été victime un jour de cyber harcèlement. Depuis la création des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, il est très facile pour les jeunes de se faire des amis et de dévoiler leur vie privé. Ces sites sont des livres ouverts sur lesquels il n'y a aucune difficulté à se procurer des informations personnelles. Les adolescents n'ont pas forcément conscience de l'ampleur que cela peut prendre, ce qu'ils publient peut être mal interprété et se retourner contre eux.

Du désenchantement au réenchantement La première conférence était effectuée par Stéphane Hugon, sociologue, ayant effectué son doctorat sur la construction de l’identité dans les réseaux, et responsable depuis 7 ans d’un groupe de recherche de 28 personnes, dont la moitié de Brésiliens, sur la technologie et le quotidien (Gretech)-Sorbonne-Paris.Par ailleurs co-fondateur de la société ERANOS. Son propos, intitulé le temps des tribus, nous a conduit d’un certain désenchantement actuel, à la promesse d’un réenchantement prochain. « La métaphore de la tribu veut dire qu’on va partager des territoires, qui peuvent être réels, tangibles, les bistrots par exemple, ou des territoires flottants, virtuels, comme internet. » (Michel Mafesoli, »Le Temps des tribus »).

Modèle-client-serveur - Client-serveur Il existe une grande variété de serveurs et de clients en fonction des besoins ou services à fournir : un serveur Web publie des pages Web demandées par des navigateurs Web ; un serveur de messagerie électronique transmet les courriels à des clients de messagerie ; un serveur de fichiers permet de partager des fichiers sur un réseau aux machines qui le sollicitent ; un serveur de base de données permet aux clients de récupérer des données stockées dans une base de données, etc. Le client et le serveur doivent bien sûr utiliser le même protocole de communication au niveau de la couche transport du modèle OSI. On parle souvent d'un service pour désigner la fonctionnalité offerte par un processus serveur.

Sarah, 16 ans, victime de cyberharcèlement : "On finit par se dire qu'ils ont raison" Aujourd'hui, Sarah va "mieux". Mais cette adolescente a vécu un enfer quand d'autres élèves de son collège ont fait tourné des photos d'elle sur les réseaux sociaux, accompagnées de messages blessants et de menaces. Elle a tenté plusieurs fois de mettre fin à ses jours pour cesser ce calvaire, dont elle ne connait toujours pas l'origine. Elle raconte son histoire au micro Europe 1 d'Olivier Delacroix. "J'ai été victime de harcèlement scolaire pendant toute ma scolarité. Des outils libres dans le champs des réseaux sociaux - Technolog Il y a un grand débat en ce moment dans le domaine des réseaux sociaux. Les initiatives récentes de Facebook en matière de réglage des options concernant la vie privée conduisent à une certaine incompréhension , voir méfiance. Certains publient des articles sur les précautions à prendre ou des méthodes pour fermer complètement son compte Facebook . Beaucoup d'alternatives à Facebook ont été citées dans les commentaires. J'ai donc voulu me faire une idée de l'"état de l'art".

Suicide d'Amanda Todd Amanda Michelle Todd (née le 27 novembre 1996 en Colombie-Britannique, Canada) est une adolescente canadienne. Elle se suicide le 10 octobre 2012 dans sa maison de Port Coquitlam (Colombie-Britannique, Canada)[1],[2]. Peu avant sa mort, Amanda Todd publie sur YouTube une vidéo dans laquelle elle utilise une série de post-its pour raconter son expérience en matière de chantage, de harcèlement et d’agression physique[3],[4]. La vidéo fait le tour du monde après sa mort, au point que l’affaire est relayée par la presse internationale. La Gendarmerie royale du Canada et les médecins légistes de la Colombie-Britannique lancent alors une enquête sur son suicide[5],[6].

Le code c'est la loi. Et la liberté c'est le ch Facebook, avec le récent lancement de sa nouvelle "stratégie" (Open Graph, bouton "like" ...), est au centre du buzz médiatique : les blogs spécialisés fourmillent d'analyses intéressantes (si vous ne devez en lire qu'une seule, c'est sans conteste celle de Fred Cavazza, ou - plus courte et grand public - celle de Francis Pisani). Au-delà du buzz, l'Electronic Frontier Fondation (EFF) publie un document remarquable, "Facebook's Eroding Privacy Policy: A Timeline", qui retrace les étapes clés de l'évolution de la politique de confidentialité ("privacy policy") de Facebook. <BIGRE> alors même que je viens de passer quelques heures à rédiger ce billet et à traduire celui de l'EFF, voilà-ty-pas que je découvre qu'OWNI vient de publier un billet présentant ... la traduction de celui de l'EFF ... bon ben bref, comme ça vous aurez 2 traductions et vous choisirez celle qui vous va le mieux :-) </BIGRE> 2005. 5,5 millions d'utilisateurs actifs. "Seul avec les miens"

Anonymous révèle l'identité du harceleur d'Amanda Todd Le groupe de pirates informatiques a dévoilé mardi le nom et l'adresse de l'homme qui a poussé au suicide une adolescente canadienne, dont le décès a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux et dans le pays. Les pirates d'Anonymous n‘ont pas attendu que la justice canadienne fasse son travail pour venger à leur manière le suicide d'Amanda Todd. Quelques jours après la mort de cette lycéenne de 15 ans qui se disait victime de harcèlement sur le Web, le groupe de pirates informatiques a révélé l'identité de son tourmenteur. Le calvaire de cette habitante de Coquitlam, près de Vancouver, avait commencé il y a trois ans. Alors âgée de 12 ans, elle fait la connaissance sur Internet d'un homme qui lui demande de lui montrer sa poitrine, webcam allumée.

Technologies du Langage: Web: La mort des blogs ? Réaction de Sk Mon billet sur la mort des blogs (ou pas : le titre comportait un point d'interrogation !) a suscité pas mal de commentaires et de réactions ici ou sur d'autres blogs (voir également la suite de ce billet ici). Fréderic Montagnon (Overblog) a apporté des éléments très pertinents au débat. C'est maintenant l'équipe de Skyrock qui m'envoie des précisions tout à fait intéressantes, que je publie ci-dessous in extenso.

(14) Victimes de cyberharcèlement, elles témoignent Dimanche, le collectif «Féministes contre le cyberharcèlement» lançait une campagne contre la misogynie décomplexée de certains internautes, accusant, via le hashtag #TwitterAgainstWomen, le réseau social de laxisme dans sa modération des contenus sexistes. Particulièrement visés, le «revenge porn», soit la diffusion de contenus intimes sans l’approbation de la personne concernée, et le «slut-shaming», le fait de s'en prendre à une femme en comparant son comportement à celui d'une prostituée. Quatre jeunes femmes, victimes de ces pratiques sur les réseaux sociaux, ont accepté de témoigner.

Related: