background preloader

Accessibilité et handicap en bibliothèque

Accessibilité et handicap en bibliothèque
La loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées témoigne d’une volonté de remédier aux insuffisances françaises en matière d’intégration des personnes déficientes. Dans ce contexte juridique et politique renouvelé, il incombe aux bibliothèques, qu’elles soient publiques ou universitaires, de s’ériger en archétype de l’action en direction des publics handicapés. La déficience se caractérise par son périmètre mouvant et recouvre des populations et des problèmes hétérogènes. Les contours des publics handicapés sont incertains et la frontière qui sépare le handicap de la validité est ténue. La pertinence de la notion de public handicapé spécifique, envisagé comme public cible, doit être questionnée. En effet, aucune corrélation systématique ne peut être déduite entre œuvres et publics, chacun construisant une relation intime avec la culture, irréductible à un quelconque handicap. Une accessibilité raisonnée *.

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2009-05-0034-006

Related:  exception handicap

exception handicap Bonjour, Votre premier réflexe, pour constituer votre bibliographie, devrait être selon nous d’effectuer des recherches sur le catalogue du Sudoc, en variant les formulations de vos requêtes. Vous pourriez ensuite effectuer la même manipulation sur Google Scholar, moteur de recherche spécialisé dans les articles et ouvrages universitaires. Enfin, n’hésitez pas à vous service de bases de données Persée, Cairn (consultable en bibliothèque) ou encore Thèses-en-ligne. Bibliothèques, accessibilité et numérique Le 5 mars 2015 s’est déroulée dans l’auditorium de la bibliothèque municipale de Lyon une journée d’étude organisée par l’Arald et la médiathèque Valentin-Haüy sur le thème : « Bibliothèques, accessibilité et numérique ». En ouverture de la journée, Gilles Éboli, directeur de la BmL et président de l’Arald, a rappelé que l’agence régionale avait publié en 2010 le guide« Bibliothèques et handicap : accueillir tous les publics ». Alors que les dispositifs réglementaires incitent, accompagnent et rendent obligatoire l’accessibilité numérique des outils et des contenus, l’offre documentaire et les services adaptés restent aujourd’hui très limités. Diverses enquêtes pointent l’écart existant entre accessibilité déclarée et accessibilité réelle. Cette journée avait donc pour but de donner des clés aux professionnels de la lecture publique par des rappels sur la réglementation et des exemples de partenariats.

Mettre en oeuvre un plan de classement Le titre de cette nouvelle « Boîte à outils » est explicite et engageant : il s’agit bien de « classement » (et non de « classification »), soit la mise en ordre d’un fonds, il est bien question de « plan » (et non de « modèle »), soit une suite ordonnée d’opérations prévue pour atteindre un but, et c’est bien une incitation à « mettre en œuvre » (et non seulement à « concevoir »), autrement dit à agir, à entreprendre, à produire du concret et en mouvement. Penser le monde Tout en distinguant, au préalable, le classement (la cote) et la classification (l’indice), deux notions souvent (encore !) confondues dans les pratiques professionnelles, le propos n’est pas, pour autant, de penser un type d’espace mais bien de « penser le monde ». Il s’agit avant tout de « rechercher une lisibilité, une efficacité, une adéquation à une population dans le cadre contraint d’un lieu donné et d’une collection particulière ».

L'accessibilité des établissements recevant du public (ERP) Typologie et raisons des obligations en matière d'accessibilité Parce qu'il accueille du public entre ses murs, le gestionnaire d'un ERP est tenu de répondre à certaines obligations, notamment au regard de la sécurité incendie et de l'accessibilité. Responsable de toutes les personnes à l'intérieur de son local, il doit être en mesure d'assurer l'évacuation de ses clients et ses salariés en toute sécurité, en cas d'incendie notamment. Tout comme il doit permettre à tous les clients ou usagers qui le souhaitent de pouvoir entrer et bénéficier de ses prestations, en rendant son local accessible.

L’exception aux droits d’auteur en faveur des personnes handicapées "La culture, c’est ce qui répond à l’homme quand il se demande ce qu’il fait sur la terre." « Ces mots d’André Malraux, prononcés en 1966 à l’occasion de l’inauguration de la Maison de la culture d’Amiens, illustrent bien toute l’importance de la culture – a fortiori, d’autant plus pour une personne chez qui son handicap aurait pu faire naître une quête de sens. La culture est consubstantielle à la nature humaine. Elle est un besoin essentiel pour chaque être humain. [1] » « Ludwig Van Beethoven, Glenn Gould, Vincent Van Gogh, Henri de Toulouse-Lautrec et Frida Kahlo [...]

Accessibilité numérique des portails de bibliothèque : conclusion de l’étude Dans le cadre d’une collaboration avec le ministère de la Culture et de la Communication et d’une coopération avec l’association BrailleNet, Tosca Consultants et pixFL ont conduit une enquête sur la prise en compte des normes d’accessibilité par les portails de bibliothèque en France. Après une analyse quantitative (s’appuyant sur 80 BM, 40 bibliothèques intercommunales, 10 BDP ainsi que sur les portails de la BnF, de la BPI et de la Ville de Paris) dont les conclusions ont été publiées en septembre 2014, l’enquête s’achève par les résultats d’un volet qualitatif dégageant les points positifs et les améliorations possibles des sites web étudiés. 8 portails de bibliothèque ont ainsi été analysés en fonction d’un scénario d’utilisation et de cinq points de contrôle : Les cinq points de contrôle Les résultats

Autonomie des usagers – 2) le contexte favorable Avant même de mettre en place des actions de « re-médiation » en direction de l’usager non autonome, la bibliothèque doit construire les conditions de cette autonomie, par un environnement, une pratique, une attention dans tous les actes professionnels qui placent l’usager au centre de ses préoccupations. Il en va ainsi de la communication visuelle dans la bibliothèque. Nombreuses sont les bibliothèques qui remettent, lors d’une première inscription, un guide de l’usager. Selon les bibliothèques, ce guide regroupe principalement les règles de prêt, celle du « vivre ensemble » de la bibliothèque, un plan des locaux. Ce guide doit être élaboré en pensant au moins autonome de nos usagers, l’informer clairement sur l’aide que les bibliothécaires peuvent lui apporter dans ses recherches, inclure une présentation, même brève, de l’écran de recherche OPAC, bannir autant que possible les termes professionnels.

Équipe d’appui Elle est pluridisciplinaire Elle permet un accompagnement global de l’agent, avec l’intervention : d’une psychologue du travail (place du travail, deuil de l’activité, appui au changement),d’une assistante sociale (connaissance et accès aux droits, accompagnement social),d’une conseillère emploi (accompagnement de la mise en œuvre du projet : bilan professionnel, stages, candidatures). La présence des responsables des services emploi, gestion des personnels et santé et sécurité au travail garantit une prise en compte de l’état de santé de l’agent, des contraintes statutaires et des opportunités du service emploi (missions temporaires). D’autres professionnels du CDG38 peuvent être sollicités : préventeurs, responsable des instances médicales…

Principes de l'exception Les textes législatifs et réglementaires en vigueur L’exception au droit d’auteur en faveur des personnes handicapées est définie aux articles L 122-5, L 122-5-1, L 122-5-2 et R 122-13 à R 122-22 du code de la propriété intellectuelle. Le champ d'application de l'exception L’exception au droit d’auteur concerne toutes les œuvres de l’esprit : œuvres littéraires, musicales, cinématographiques, audiovisuelles, œuvres des beaux-arts (peintures, sculptures, œuvres architecturales, arts appliqués), etc. dès lors qu’elles sont protégées par le droit d’auteur. Les dispositions concernant l’accès aux fichiers numériques des œuvres concernent les livres numériques et les œuvres imprimées. La loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine a élargi le champ des bénéficiaires de l’exception.

Médiathèque de Bron - Pratique - Accessibilité Un accès à la médiathèque Jean Prévost, adapté à tous À l'intérieur du batiment : Au rez-de-chaussée : depuis l’entrée, bande de guidage et contraste visuel vers la banque d’accueil, l’ascenseur Ascenseur avec synthèse vocale et signal tactile Escaliers équipés de bandes d’éveil à la vigilance Une après-midi sur l'illettrisme Près d'une trentaine de bibliothécaires étaient réunies début septembre à la Médiathèque départementale de l'Isère, à Saint Martin d'Hères, pour participer à une après-midi de sensibilisation sur l'illettrisme dans le cadre des Journées Nationales d'Action contre l'Illettrisme.L'illettrisme, on en parle peu mais le phénomène est bien présent. Il touche des hommes et des femmes qui, faute d'une maîtrise suffisante de la lecture, de l'écriture ou du calcul, sont confrontés à de lourdes difficultés dans leur vie quotidienne.Les bibliothèques par leur rôle social et leur présence au cœur des territoires peuvent jouer un rôle pour prévenir et lutter contre l'illettrisme. 3 intervenantes Trois intervenantes invitées par la Médiathèque départementale ont éclairé successivement le public sur l'état des lieux et les actions pouvant être menées par les bibliothèques.et les médiathèques. Mode d'emploi Comment monter un projet de lutte contre l'illettrisme?

La Mise en oeuvre de l'exception au droit d'auteur en faveur des personnes handicapées La loi du 1er aout 2006 dite loi Dadvsi (droits d’auteur et droits voisins dans la société de l’information) a introduit dans le Code de la propriété intellectuelle une nouvelle exception au droit exclusif de reproduction et de représentation des auteurs et des titulaires de droits voisins prévu aux articles L.122-4 et 211-3 du code, au bénéfice des personnes handicapées. Autorisée par la directive européenne du 22 mai 2001, dont la loi Dadvsi constitue la transposition, cette exception permet, sans autorisation préalable ni rémunération des ayants droit, la reproduction et la représentation d’œuvres protégées sur des supports adaptés aux personnes handicapées, effectuées par des personnes morales poursuivant un but non lucratif et par des établissements ouverts au public comme les bibliothèques, les services d’archives, les centres de documentation et les espaces culturels multimédias. Définition des personnes handicapées bénéficiaires de l’exception L’installation de la commission

Ce dossier fait le panorama de l'accessibilité dans les bibliothèques françaises depuis la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances et l'accessibilité des handicapés. Il met en avant la mise en pratique dans les bibliothèques, les dispositifs utilisés dans ces dernières par le biais d'exemple. by esdoc_ybac Dec 15

Related: