background preloader

Les sciences de la lecture et de son apprentissage - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene

Les sciences de la lecture et de son apprentissage - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene

http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/#course

Related:  Apprentissage et cognitionScience - CerveauPEDAGO COURANTS CONCEPTS

OCCE 26 - Printemps de l'Education - J Tardif / Apprentissage cognitif Note: Les principaux concepts exposés ici sont issus du livre du professeur Jacques Tardif intitulé Pour un enseignement stratégique, L'apport de la psychologie cognitive Logiques, 1992 L'APPROCHE COGNITIVE DE L'APPRENTISSAGE Pour les cognitivistes, l'enseignement-apprentissage est essentiellement un processus de traitement de l'information. En effet, «l'enseignant traite constamment un grand nombre d'informations: il traite des informations sur le champ de connaissances retenues à des fins d'enseignement; il traite des informations sur les composantes affectives de l'élève; il traite des informations sur les composantes cognitives de l'élève; ... il traite également des informations relatives à la gestion de la classe.

La voix de la chanteuse française Nolwenn Leroy sert à prévenir les chutes, d'après une étude américaine ORLANDO, Floride, November 4 /PRNewswire/ -- Une communication scientifique, qui a été évaluée par un comité de pairs et qui s'intitule Modifications posturographiques et prévention des chutes, associées à la thérapie par la musique : l'effet Nolwenn (identifiant USA ClinicalTrials.gov: NCT00121693) sera présentée à la septième conférence annuelle de l'Association Américaine de la Thérapie par la Musique à Orlando en Floride, du 15 au 20 novembre 2005. Cette grande conférence attire des participants du monde entier. Les chutes constituent un risque grave pour la santé et sont la principale cause de décès chez les personnes âgées ; c'est aussi une cause principale de morbidité et de mortalité chez les enfants et une cause fréquente de blessures graves chez les tout-petits, qui sont toutes communément associées à des syndromes neurologiques.

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires.

Les fonctions cognitives de l'enfant et leurs dysfonctionnements L’INSERM a organisé et mis en ligne en 2013 un séminaire de formation qui explique, pour les parents et les enseignants, le cerveau de l’enfant, ses principales fonctions cognitives, et la manière dont elles peuvent dysfonctionner chez certains enfants “dys”. Destiné aux associations de parents concernées par les troubles de la cognition chez l’enfant, ce séminaire de formation est organisé à l’initiative de la Mission Inserm Associations. Il a été conçu et animé par Michèle Mazeau, médecin en rééducation, spécialisée en neuropsychologie infantile et Pierre Laporte, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, docteur en psychologie. Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus.

Effet phi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple d'effet phi : une succession d'images donne l'illusion que la balle est en mouvement C'est sur ce principe que fonctionne de nombreux néons et autres guirlandes : en allumant successivement les ampoules composant l'ensemble, on donne l'impression qu'un point se déplace. Exemples[modifier | modifier le code] Le cas le plus simple est le suivant.

Comprendre l'apprentissage pour enseigner Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre. Ce « pourra » marque son intentionalité et une certaine indétermination. Nous nous baserons aussi sur une vidéo » Teaching teaching & Understanding understanding » qui tout à la fois inspire et illustre notre propos. « Teaching Teaching & Understanding Understanding » is an award-winning film about university and tertiary teaching generally. We follow Susan and Robert in their studies. Susan is a model student using learning activities that deepen her understanding; Robert uses low level activities that only just scrape him a pass.

Pour en finir avec la « synergologie ». Une analyse critique d’une pseudoscience du « décodage du non-verbal » Le corps dit tout haut ce que l’esprit pense tout bas […]. Le synergologue devient, le temps de la lecture des gestes de l’autre, le devin dont parlent les légendes. Derrière son regard d’analysant et derrière ses paroles qui « disent » ce qu’est l’autre, son discours a l’air si magique qu’il a l’air incroyable. En réalité cela s’explique très bien pour qui a pris conscience de certaines vérités. Philippe Turchet, La synergologie.

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé Les sciences cognitives frappent à la porte de la classe. Mais les concepts et outils développés dans les laboratoires ont-ils une pertinence dans les classes ? Les enseignants s’interrogent sur les apports de la psychologie expérimentale et des neurosciences et sur la possible articulation entre les résultats scientifiques et les pratiques de classe. synergologie Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Discipline inventée par Philippe Turchet en 1987, composée du préfixe syn-, du grec ancien ἔργον, ergon, « action » et du suffixe -logie. Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens est un essai de psychologie sociale de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois paru en 1987[1],[2] et réédité en 2002 puis en 2014 aux Presses universitaires de Grenoble[1],[3]. Vendu à deux cent cinquante mille exemplaires au 15 janvier 2008[2], et à trois cent mille exemplaires au 15 août 2012[1],[3], cet ouvrage est un best-seller dans sa discipline, qu'il a contribué à faire connaître auprès du grand public[4].

Les fonctions cognitives - Association québécoise des neuropsychologues Attention Fonctions exécutives Fonctions intellectuelles Kinésiologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définitions[modifier | modifier le code] Kinésiologie : relative à l'étude des mouvements du corps humain, de ses composants biologiques (anatomiques, physiologiques, neurologiques, biochimiques, biomécaniques) et sociaux (sociologie, histoire, psychologie). Le rapport entre la qualité du mouvement et la santé humaine globale est également étudié. Réglementation et reconnaissance officielle[modifier | modifier le code] Canada et États-Unis[modifier | modifier le code]

Schéma de Jakobson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jacobson. Le schéma de Jakobson est un modèle décrivant les différentes fonctions du langage. Il a été développé à la suite des études de Karl Bühler, dont le modèle se limitait aux fonctions émotive (expressive), conative et référentielle. Schéma de la communication verbale, d'après Jacobson[1]. À chacun des six facteurs inaliénables de la communication correspond une des six fonctions du langage (entre parenthèses).

Related: