background preloader

Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale

Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale

http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/

Related:  NEUROSCIENCES_APPRENTISSAGEÉducation bienveillante-Parentalité positiveActualité sciencesTECH NUMNeurosciences

Revue de presse / Press Review La revue Science & Vie propose dans son édition d'avril 2013 (no 1147) un article intitulé Lecture, calcul, stress, rythmes scolaires : 6 leçons des neurosciences contre les idées reçues. L'article est écrit par le journaliste Pierre-Yves Bocquet. Extrait : « Culte de la note, méthode globale, bosse des maths... Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale.

Comment étudier? Perspective de la neuroscience Shutterstock / Antonio Guillem Le 10 mai dernier, Steve Masson, professeur à la faculté des sciences de l’Éducation de l’UQAM, a présenté un webinaire intitulé « Comment étudier? Perspective de la neuroscience ». La présentation avait pour but de fournir à des élèves du secondaire des stratégies d’étude efficaces appuyées par certains principes neuroscientifiques. Les stratégies d’étude privilégiées par les étudiants À l’approche d’un examen, relire les notes de cours et surligner les passages clés seraient deux stratégies d’étude souvent utilisées par les étudiants. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention

Michel Serres - L'innovation et le numérique - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu’en leur temps l’invention de l’écriture puis celle de l’imprimerie. Les notions de temps et d’espace en sont totalement transformées. Les façons d’accéder à la connaissance profondément modifiées. A cet égard, chaque grande rupture dans l’histoire de l’humanité conduit à priver l’homme de facultés ("l’homme perd") mais chaque révolution lui en apporte de nouvelles ("l’homme gagne"). A la part de mémoire et de capacité mentale de traitement de l’information qu’il perd avec la diffusion généralisée des technologies numériques, l’homme gagne une possibilité nouvelle de mise en relation (d’individus, de groupes et de réseaux, de savoirs) mais aussi une faculté décuplée d’invention et de création.

Psychologie cognitive et Neurosciences: Mayer (2009). théorie de l’apprentissage multimédia – les douzes principes See on Scoop.it – Instructional Design Mayer (2009).théorie de l’apprentissage multimédia – les douzes principes Multimedia learning principes conception web design principe cohérence principe signalisation principe redondance principe continuité contiguité spatiale principe continuité… See on psychologie-cognitive.blogspot.fr J'aime :

Neurosciences : les adolescents apprennent plus vite grâce au renforcement positif Olivier Houdé signe un article sur les étonnants pouvoirs du cerveau des adolescents dans la magazine Cerveau & Psycho du mois de décembre. Il nous explique qu’entre 13 et 17 ans, le cerveau des ados déploie d’étonnantes capacités d’apprentissage s’il est correctement encouragé. Les adolescents ont le goût du risque, recherchent des sensations fortes, font preuve d’impulsivité car leur cerveau est en pleine construction et qu’il est particulièrement sensible aux récompenses. Cette spécificité faciliterait la mémorisation et l’adoption de nouveaux comportement pour peu que les parents et l’environnement éducatif aient recours au renforcement positif. C’est ce qu’a révélé une étude menée par une équipe de chercheurs américains d’Harvard et de Columbia en s’appuyant sur l’imagerie par résonance magnétique pour tester leur capacité d’apprentissage.

Agence des usages Dans le contexte éducatif, il existe trois applications pédagogiques concrètes de la robotique : l’apprentissage de la robotique, l'apprentissage avec la robotique et l'apprentissage par la robotique. La finalité éducative de cette dernière est l’acquisition de connaissances et de compétences mathématiques, scientifiques et technologiques, mais aussi l’acquisition de compétences transversales et le développement des facultés cognitives, métacognitives et sociales des élèves. L’intérêt pédagogique de cette technologie robotique est ici illustré par un exemple de collaboration entre enseignants et chercheurs récemment menée en France dans une école primaire. La robotique pour l’éducation L’intérêt pour la robotique s’est fortement accru ces dernières années.

Neuropedagogie.com Né en 1920, Antoine de la Garanderie est un pédagogue de grande renommée, fondateur de la Gestion Mentale. Docteur en philosophie, il est également professeur certifié en biologie animale et en biologie végétale. Il a enseigné la philosophie et la culture générale en lycée comme en prépa avant de devenir Maître de Conférences à l'Institut Catholique de Paris, à l'Université Catholique de l'Ouest et à l'Université de Lyon II. Confronté pendant sa jeunesse à des problèmes scolaires en raison d'une surdité partielle, Antoine de la Garanderie a découvert que la réussite scolaire était liée à de bonnes habitudes plus qu'à l'absence d'aptitude. Héritier des philosophes et psychologues de l'introspection, Antoine de la Garanderie a fondé sa pédagogie sur l'observation des processus mentaux de plus de 1000 élèves qu'il a interrogés longuement. Il s'est intéressé aux bons élèves comme aux élèves en difficulté, mais également aux sportifs de haut niveau.

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé Les sciences cognitives frappent à la porte de la classe. Mais les concepts et outils développés dans les laboratoires ont-ils une pertinence dans les classes ? Les enseignants s’interrogent sur les apports de la psychologie expérimentale et des neurosciences et sur la possible articulation entre les résultats scientifiques et les pratiques de classe. Quelle est la place de la robotique pédagogique au sein de l’éducation ? À en juger par l’enthousiasme dont témoignent les jeunes Québécois du primaire et du secondaire, leur engouement pour la robotique n’est plus à démontrer. Malgré cela, à leur arrivée au cégep, ils sont peu nombreux à être en mesure de poursuivre l’apprentissage expérientiel par les robots, l'occasion ne leur en étant plus donnée sauf pour quelques exceptions. La Vitrine technologie-éducation a donc décidé de se pencher sur le sujet en présentant un laboratoire sur la robotique pédagogique. Dispositif du laboratoire Le laboratoire de la Vitrine technologie-éducation (VTÉ) sur la robotique pédagogique était proposé en collaboration avec Robotique Zone01, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval, Brault & Bouthillier et Studica. Soixante-dix pédagogues s'étaient inscrits pour entamer une réflexion afin de positionner la robotique pédagogique dans leur établissement.

EDU CERI Résumé | Table des matières | Comment obtenir cette publicationUn abécédaire du cerveau | Sites web Résumé Après vingt ans d’un travail de pointe en neurosciences, la communauté éducative prend conscience du fait que « comprendre le cerveau » peut indiquer de nouvelles voies de recherche et améliorer politiques et pratiques éducatives.

Compétences pour le 21e siècle Co-résolution code-créative de situations-problèmes au cœur des compétences du 21e siècle. Savoir lire, écrire et compter sont des compétences nécessaires depuis deux siècles. Dans l’ère de l’Internet et de la globalisation socio-économique, il faut également développer des compétences du 21e siècle comme la pensée critique, la créativité, la collaboration, la résolution des problèmes et la pensée informatique. Ces compétences s’entrecoupent dans les activités d’une certaine complexité, donnant lieu à la résolution collaborative de problèmes (PISA, 2015), la créativité collaborative, ou la co-résolution code-créative de problèmes. Lionel Naccache, la conscience des neurosciences Portrait. Ce neurologue explore les états de conscience du cerveau pour comprendre la pensée subjective et proposer des thérapies innovantes. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Florence Rosier Tel du vif-argent, il surgit dans la nef de l’immense cathédrale de verre dédiée au culte du système nerveux : l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Dans ce haut lieu des neurosciences, Lionel Naccache, cheveu rebelle et chemise bariolée, veille sans relâche sur nos états de conscience, dans un singulier mélange d’enthousiasme et d’humilité, de rigueur et d’humanité, d’exigence intellectuelle et de gravité. Non sans une certaine candeur, qui d’emblée désarme : un regard de douceur posé sur le monde.

Related: