background preloader

Anatomie du système nerveux : Le cerveau.

Anatomie du système nerveux : Le cerveau.

http://www.youtube.com/watch?v=1i6O5Vfacas

Related:  TP2 mouvements volontairesVideos 2 - Le cerveaucognition apprentissageLe cerveau...Neurobiologie des comportements

Sujets 12211 à 12213 : Accidents Vasculaires Cérébraux Ces images anatomiques permettent d'illustrer différents cas d'accidents vasculaires cérébraux, notamment des Accidents Ischémiques Constitués (AIC) et des Hématomes IntraCérébraux (HIC). Ces images, associées au tableau clinique du patient, permettent également d'aborder le concept de latéralisation cérébrale et d'introduire la notion de "fonctions" associée aux différentes régions cérébrales en préambule à une étude en IRM fonctionnelle. Enfin, ces images permettent d'envisager les différents types de pondérations utilisées dans l'acquisition du signal IRM.

Dessine-moi un cerveau Dessine-moi un cerveau Le cerveau est à la fois notre organe le plus fascinant et le plus mystérieux. Comment les dizaines de milliards de neurones qui le composent arrivent-ils à parfaitement s'organiser et à communiquer entre eux pour contrôler toutes les activités de notre vie, consciente ou inconsciente ? Pour la science, si le siècle passé fut celui de la génétique, le XXIème siècle sera certainement celui du cerveau.

Comment notre cerveau produit-il de l'électricité ? L'auteur Sébastien Bohler est journaliste à Cerveau&Psycho Du même auteur Pour en savoir plus Le cerveau fonctionne avec de l'électricité, mais où sont ses batteries ? Horloge biologique : métronome du corps Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Horloge biologique : métronome du corps

Définition : efficacité et efficience jan 12, 2011 Du latin efficacĭa, l’efficacité est la capacité de parvenir à l’effet attendu ou souhaité par le biais de la réalisation d’une action. Nous ne devons pas confondre ce concept avec celui de l’efficience (du latin efficientĭa), qui a à voir avec la capacité de produire un effet positif (en d’autres termes, il s’agit d’accomplir un objectif avec les moindres ressources disponibles et en moins de temps). Par exemple : une personne souhaite détruire un CD contenant des informations confidentielles. Pour ce faire, elle peut rayer la surface du disque au moyen d’une clef (une mesure qui sera efficace et efficiente) ou bien lui mettre une balle avec une mitrailleuse (une décision efficace puisqu’elle arrivera à détruire le disque bien que peu efficiente, étant donné qu’elle utilise des moyens disproportionnés). De même, nous pouvons citer l’exemple d’une personne souhaitant copier le contenu d’un livre de 200 pages.

La commande corticale du mouvement volontaire (EduAnatomist) Une proposition d’activité mettant en évidence la commande corticale du mouvement et la localisation des aires motrices, à partir d’un cas clinique et de l’exploitation d’images d’IRM anatomique et fonctionnelle. Liaison avec le programme Place dans la progression : — > Après la mise en place des éléments qui constituent l’arc réflexe, déduits de l’exemple du réflexe myotatique. Notre cerveau est génial (et nous ne le savons pas) Patrice van Eersel On sait que c’est l’entité la plus complexe de l’univers connu. Mais les découvertes se multiplient et font exploser tous les schémas. Notre cerveau est bien plus élastique que prévu, ses neurones peuvent même repousser. Et il fonctionne en wifi, relié aux cerveaux des autres. Combiner ces deux approches révolutionnaires, c’est admettre que l’Homo sapiens peut modifier lui-même sa structure – et donc que le monde n’est pas forcément fichu ! Cela dit, notre cervelle pourra-t-elle jamais percer entièrement ses propres mystères ?

Insomnies : dormir, j'en rêve ! Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Qu'est-ce que les insomnies ? ad_insomnie_intro_040613.flv Colloque Mémoire et Savoir : quelle compétence pour catégoriser ? « Pas d'intelligence ni de compréhension du monde sans catégorie, mais il y a encore plus obligatoire : avoir un cerveau ». C'est une véritable géolocalisation de la catégorisation - à l'échelle du cerveau humain - que réalise Bernard Gueguen en ouverture de ce colloque. Après avoir expliqué qu'apprendre à catégoriser, construire et associer des catégories constitue le principal objectif pédagogique de l'école maternelle, le praticien renommé entre à la fois dans le vif du sujet et à l'intérieur de la boîte cranienne. Plusieurs procédures de catégorisation coexistent au sein du système nerveux central : le premier d'entre eux est basé sur un processus de comparaison (pareil/pas pareil, danger/pas danger...). Et ces processus peuvent être inconscients et automatiques (donc très rapides) ou conscients (plus lents, mais aussi plus sûrs).

Communique de presse - Reorganisation cerebrale des regions motrices apres une greffe des deux mains On sait que l'organisation du cortex cérébral est modifiée après une amputation, mais l'éventuelle réversibilité de cette réorganisation n'avait pas encore été étudiée. L'équipe de neuropsychologie de l'Institut des sciences cognitives (ISC) du CNRS à Lyon*, en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire de Saint-Etienne et l'Hôpital Edouard Herriot à Lyon ont étudié, à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), la dynamique de la réorganisation corticale dans le cortex moteur d'un patient avant et après transplantation des deux mains. Ils ont montré que les mains greffées sont intégrées dans la représentation du schéma corporel et que la greffe a renversé l'organisation corticale précédemment induite par l'amputation. Comment le cerveau est-il influencé par des changements survenant dans des organes périphériques ?

Related:  Le cerveausysteme nerveuxAnatomie et physiologie du système nerveuxCERVEAUBases de biologie et neuroanatomieNeurosciences