background preloader

Comprendre le cerveau

http://www.oecd.org/fr/sites/learninginthe21stcenturyresearchinnovationandpolicyapprendreauxxiesieclerechercheinnovationetpolitiques/40583325.pdf

Related:  cognition apprentissageneurosciences cognitives et apprentissageNeurosciencesMémoire Master 2Curiosité

Apprentissage, motivation, émotion : comment apprenons-nous Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique. A l'Inria, Frédéric Alexandre dirige le projet Mnémosyne, chargé de développer des modèles computationnels de notre fonctionnement cérébral, dans le but de développer à terme des agents autonomes, robotiques ou logiciels, qui soient physiologiquement crédibles. Autrement dit, dont l'architecture sera analogue à celle du cerveau humain. Au cours d'une conférence à Bordeaux, lors d'un atelier organisé conjointement par l'expédition Bodyware de la Fing et l'Inria, Frédéric Alexandre nous a présenté quelques fondamentaux concernant les mécanismes de notre mental.

Centre d'étude et de développement pédagogique. Cerveau et apprentissage Contenu Des cerveaux sains font des apprenants sains. Et, lorsque vous avez des apprenants en santé et un environnement d’apprentissage positif, vous avez de bonnes chances d’obtenir de grandes réussites et de grandes réalisations. Mais que faire avec ceux qui se retrouvent toujours en difficulté malgré un environnement d’apprentissage bien structuré et bien géré? Neuropsychologie Les témoignages, en langue française, de personnes atteintes de maladies dégénératives sont rares. La maison d'édition LIBER a publié le carnet de Diane Ross, une Québécoise atteinte de démence frontotemporale. Elle y partage son point de vue sur la maladie, sur son parcours au moment du diagnostic puis dans sa prise en charge, sa perception d'un avenir difficile à envisager. Lorsque Sylvain Neault m'a proposé la lecture de ce livre, j'ai sauté sur l'occasion afin de partager avec vous mon sentiment, peut-être de vous donner envie de le lire à votre tour ! Cet ouvrage de 132 pages a été écrit par Diane Ross, une figure de la haute administration québécoise en activité jusqu'en 2007. Artiste, bien avant la maladie, Mme Ross a également signé la peinture qui illustre l'ouvrage, un regard qui porte en lui toute la pensée de l'auteur, un autoportrait sans aucun doute.

L’intelligence émotionnelle L’intelligence émotionnelle des enseignants et la réussite scolaire Michel CLAEYS BOUUAERT Psychothérapeute, auteur, formateur Il est désormais largement reconnu que l’éducation ne comporte pas que des apprentissages intellectuels, culturels ou techniques. Encore faut-il parvenir à faire une place à ce qu’il est convenu d’appeler l’éducation émotionnelle, et qui comporte une palette variée d’apprentissages liés à la connaissance de soi, au développement de compétences personnelles, relationnelles, communicationnelles et sociales. La plupart des enseignants ne sont ni formés, ni motivés pour cette dimension du travail éducatif. On peut les comprendre, et souhaiter que des personnes spécialement formées puissent intégrer le système de l’enseignement. Cependant, il est désormais incontestable également que tout apprentissage, et donc toute réussite scolaire, dépend essentiellement de facteurs étroitement liés à l’émotionnel.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Pédagogie de la créativité : de l’émotion à l’apprentissage 1 Je remercie Nicolas Perrin pour sa lecture critique de mon texte. 1La perception que l’apprenant a de ses émotions et des manifestations physiologiques qui en découlent, a une influence très forte sur l’apprentissage et la réussite scolaire (Bandura, 1997/2007)1. Ainsi, comment construire un environnement qui induirait des émotions facilitatrices d’apprentissage et qui réduirait ainsi les émotions parasites de l’apprentissage ? Quel pourrait être le rôle de la créativité dans ce processus ? 2 Nous ne savons pas encore si le terme de paradigme est le plus approprié ou s’il serait préférable (...) 2Une pédagogie de la créativité n’implique absolument pas de modification du programme.

Neurosciences Le cerveau limbique est celui des animaux à sang chaud: les mammifères Sa fonction: régulation de la température, maintien des les équilibres (pression sanguine, rythme cardiaque, taux de sucre dans le sang), régulation des émotions + rôle important dans la mémorisation. C'est le siège des émotions, c'est le lieu des affects: voir ici Il a la mémoire du plaisir et de la douleur: il sait ce qui est bon ou mauvais pour nous, il évalue une expérience en fonction d'un moment précis et reproduit les émotions positives ou négatives en cas de même situation.

Neurosciences, sciences cognitives, neurologie Les neurosciences fondamentales s’intéressent à la biologie des cellules neurales et de leur communication, à la physiologie de la sensation, de la perception, de l’action et de la décision, à l’intégration de ces niveaux d’analyse dans le comportement et la cognition des organismes. Les neurosciences cliniques visent à comprendre, prédire, diagnostiquer et guérir les troubles neurologiques, les troubles psychiatriques et les pathologies des organes des sens. Outre les enjeux scientifiques et médicaux, le développement des neurosciences représente aussi des enjeux sociétaux, éthiques, juridiques non négligeables. La compréhension de la cognition humaine peut, par exemple, nourrir des réflexions sur les méthodes pédagogiques et les meilleurs moyens de diffuser à tous les apprentissages. © Inserm, P. Dournaud

theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2009.de_moura_braga_e&part=224280 1.3.4.2 Les Représentations Affectives Damasio (2000) fait référence à trois types d’émotion : émotions primaires ou universelles (joie, tristesse, peur, rage, surprise) ; émotions secondaire ou sociales (embarras, jalousie, faute, orgueil) et émotions de plans arrière (bien-être ou mal-être, calme ou tension). Cet auteur définit l’émotion comme un groupe complexe de réactions chimiques et neuronales qui forment un modèle ; en amenant d’une façon ou d’autre, à la création de circonstances pour l’organisme sur lequel le phénomène se manifeste. Les émotions sont liées à la vie d’un organisme, son corps, et pour être plus claire, sa fonction est auxiliaire pour que l’organisme préserve sa vie (Damasio, 2000). Nous rencontrons aussi plusieurs définitions du concept d’émotion. Lazarus, selon Vallerant et Thill (1993) considère l’état émotionnel, comme les sentiments et les humeurs en les regroupent sous le vocable d’états affectifs.

Related:  Neurosciences