background preloader

Comprendre le cerveau

Related:  Cerveau`test 1022

Olivier Houdé -Science: Notre cerveau est génial !- - TROMMENSCHLAGER FRANCK -PSYCHANALYSTE ET PSYCHOSOCIOLOGUE SECTEUR LUXEUIL "On sait que c’est l’entité la plus complexe de l’univers connu. Mais les découvertes se multiplient et font exploser tous les schémas. Notre cerveau est bien plus élastique que prévu, ses neurones peuvent même repousser. Et il fonctionne en wifi, relié aux cerveaux des autres." On sait que c’est l’entité la plus complexe de l’univers connu. 1, un cerveau plastique qui peut voir avec la peau L’idée de plasticité corticale et neuronale ne figure dans aucun programme de médecine avant les années 1990 : les premiers qui en parlent sont ridiculisés, tels Paul Bach-y-Rita et son frère George, deux médecins hors norme qui, à la fin des années 1960, réussissent à sauver leur père, un professeur de tango paralysé par un accident vasculaire cérébral (AVC) et que les neurologues disaient condamné. 2, des trillons de milliards de réseaux neuronaux De nouveaux neurones ? Boris Cyrulnik raconte : « Ces idées provoquaient des éclats de rire. 3, à plein régime et en permanence

Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ? Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ? J’ai posé la question à quelques personnes de mon entourage et la réponse est toujours 2 alors je me lance avec ce billet ! Un cerveau dans notre tête avec les 3 parties : cortex, limbique et reptilien. Un cerveau dans notre cœur qui contient 40.000 neurones. Maintenant, vous savez pourquoi on dit qu’on a pris une décision sur un coup de cœur. Le philosophe Blaise Pascal avait tout compris : “Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point”. Un cerveau dans notre ventre dit cerveau viscéral qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien. Maintenant, vous savez pourquoi on dit qu’on a pris une décision avec ses tripes. Les 3 cerveaux communiquent, échangent des informations mais ils sont autonomes. Quelques lectures pour aller plus loin : Le coeur a un cerveau : et voilà un extrait en anglais d’un billet publié sur Linkedin :

Complex adaptive system They are complex in that they are dynamic networks of interactions, and their relationships are not aggregations of the individual static entities. They are adaptive in that the individual and collective behavior mutate and self-organize corresponding to the change-initiating micro-event or collection of events.[1][2] Overview[edit] The term complex adaptive systems, or complexity science, is often used to describe the loosely organized academic field that has grown up around the study of such systems. The fields of CAS and artificial life are closely related. The study of CAS focuses on complex, emergent and macroscopic properties of the system.[3][11][12] John H. General properties[edit] What distinguishes a CAS from a pure multi-agent system (MAS) is the focus on top-level properties and features like self-similarity, complexity, emergence and self-organization. Characteristics[edit] Some of the most important characteristics of complex systems are:[14] Robert Axelrod & Michael D.

Education et sciences cognitives Selon lui, beaucoup trop d’enseignants continuent d’ignorer les résultats des sciences cognitives, bien que ceux-ci soient directement pertinents pour l’enseignement, notamment mais pas seulement dans le domaine de la lecture. Il appelle de ses voeux une éducation fondée sur la preuve: l’évaluation systématique des manuels et des pratiques éducatives, comme on le fait en médecine afin de vérifier si un médicament est efficace. Voici le texte complet de l’article (dans une version légèrement différente — Le journal Le Monde a la fâcheuse habitude de déformer les textes qu’il reçoit, notamment en leur imposant des titres et sous-titres. Le titre “Enseigner est une science” n’est pas de l’auteur). Pour quiconque sait que « l’enfant est l’avenir de l’homme », l’enquête PISA est un véritable électrochoc. Que nous apprend le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l’OCDE ?

Recherche, tétraplégie et handicap : la neurostimulation cérébrale bientôt testée chez l'humain tétraplégique Pallier la tétraplégie grâce à un boîtier implanté dans le cerveau. C’est l'un des trois axes -avec le traitement de la dépression et celui de la maladie de Parkinson- du projet intitulé Interface cerveau-machine, développé par Clinatec. Ce laboratoire grenoblois, soutenu par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le CHU de Grenoble, vient d’obtenir l'autorisation de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d’implanter des micro-puces dans le cerveau humain. Comme l’annonce le professeur François Berger, directeur de Clinatec, « notre programme consiste à installer à la surface du cerveau d'un tétraplégique un minuscule boîtier contenant des électrodes, capables de commander une prothèse robotisée. » Ainsi, dès début 2013, les premiers patients se prêteront volontairement à ces tests de neurostimulation cérébrale. Miniaturiser les composants du boîtier Cette stratégie est assez similaire à celle développée par des chercheurs américains, récemment rapportée sur ce blog.

7 films d’animation pour expliquer le cerveau aux enfants Les films d’animation suivants vont permettre aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement de leur cerveau. Ces informations sont essentielles car elles vont leur permettre de renforcer leur confiance en eux, mieux réguler leurs émotions et faciliter leur apprentissage (mémoire, concentration). De plus, cela constitue une excellente introduction aux neurosciences ! À quoi sert le cerveau ? Source : 1 jour, 1 question Le fonctionnement du cerveau source : Neo Digital PAHO formation La mémoire Source : Réseau Canopé La compréhension Les émotions Source : 27RUEJACOB Les troubles de l’attention Source : FUTUREMAG – ARTE

Comment fonctionne le cerveau quand on apprend ? Le comportement du cerveau pendant l’apprentissage demeure aujourd’hui un grand mystère pour nombre d’éducateurs. Cependant, si l’émergence de la neuro-pédagogie a déjà permis de lever le voile sur certains des aspects du fonctionnement du système nerveux et cérébral de l’être humain pendant le processus d’apprentissage, plusieurs zones d’ombre demeurent encore. Comment fonctionne véritablement le cerveau pendant le processus d’apprentissage ? De la diversité des cerveaux et de leurs modes de fonctionnement Les théories sur le fonctionnement du cerveau et de ses hémisphères sont légions, se contredisant parfois les unes les autres. « Pour apprendre – et enseigner – il est nécessaire de créer des schèmes structuraux solides entre les neurones. Une thèse que semble confirmer les travaux de nombre de chercheurs. L’environnement ambiant comme facteur déterminant à l’issue du processus L’évolution du cerveau dépendrait donc énormément des diverses influences de notre environnement.

Cours de psycho du développement

Related: