background preloader

Théorie - La motivation

Théorie - La motivation
Nous avons l’habitude d’entendre que tel élève n’est pas motivé, qu’il ne veut pas travailler etc. … Mais savons nous exactement ce que signifie « être motivé » ? En réalité, ce concept simple à décrire à première vue, cache une certaine complexité : la motivation à l’école est le fruit de divers facteurs que les théories actuelles nous permettent de mieux comprendre. En tant que futur enseignant, il semble indispensable de faire référence à ces théories afin d’adapter au mieux son action pédagogique en classe et motiver au mieux les élèves à apprendre. 1. v Théorie de Rolland Viau. Selon la définition théorique donnée par Rolland Viau, la motivation dans un contexte d’apprentissage est « un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu’un élève a de lui-même et de son environnement et qui l’incite à choisir une activité, à s’y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d’atteindre un but ». v La théorie de Maslow. La théorie de Abraham H. 2 . Related:  LA MOTIVATIONEvaluation par QCM : intérêts, limites et mise en oeuvre

La motivation en contexte scolaire : quelques notes ...quelques notes et références Il y a de nombreux modèles pour aborder la motivation, quelques-uns me paraissent pertinents à notre problématique. La motivation-compétence L'attribution causale La motivation comme vecteur La motivation extrinseque-intrinsèque Le sens plutôt que la motivation La pyramide des besoins de Maslow et d'autres... Quelques textes on-line; sélection très subjective. Une approche sciences de l'éducation Sur la motivation-vecteur: Internet et la motivation à l'apprentissage ( Fr) Sur l'attribution causale La théorie de l'attribution est attribuée (!) Gaonac'h, D., & Golder, C. (1995)., 95, p. 87, Très complet : théorie, pratique: Ph. Quelques pièges illustrés de manière humoristique: la motivation extrinsèque par séduction (intranet) la motivation extrinsèque par commercialisation (intranet) Une approche Technologies Une approche Psychologie La motivation : bases pour un psychologue intranet (Myers 98) En termes de besoins Le sens plutôt que la motivation Liens

Apprendre et enseigner avec les réseaux sociaux : engluage sur la toi… Astolfi : L’erreur, un outil pour enseigner " Qu’y a-t-il de commun entre une expression algébrique, l’expression d’un gène et une expression familière ? Entre une fonction digestive, une fonction affine et une fonction grammaticale ? Entre l’expansion du groupe nominal et celle des Trente Glorieuses ? Entre un pronom réfléchi, un rayon réfléchi et un élève réfléchi ?" " Dans bien des activités qu’ils pratiquent, du sport aux jeux électroniques, les jeunes considèrent (l'erreur) comme source de défis, comme objet de compétitions amicales et passionnées, comme occasion de dépassement de soi. Pourtant l'erreur est au coeur d etout acte d'enseignement. Il ne se contente pas d'une réflexion sur l'erreur en pédagogie, il en donne une typologie éclairante et efficace pour les professionnels du traitement des erreurs que sont les enseignants. L'ouvrage aborde finalement des aspects psychologiques qui ont aussi leur place dans le traitement de l'erreur comme son rapport à l'angoisse et la violence. F Jarraud

Cessons de démotiver les élèves : 18 clés pour favoriser l’apprentissage Le rôle de l’enseignant doit évoluer. Il n’est plus celui qui « oblige » des élèves à effectuer des tâches pour lesquelles ils ne sont pas motivés mais celui qui « accompagne » des sujets en devenir à travers la mini-crise affective et cognitive que constitue tout apprentissage, en sachant que c’est au terme de cette épreuve que se produit la "récompense endogène cérébrale". Sa tâche essentielle revient donc à éviter que les élèves se démotivent pour l’apprentissage, car si cela se produit, ils risquent de chercher ailleurs dans la motivation d’addiction (drogues, alcool, jeux, conduites à risque, violence, …) des sources exogènes alternatives d’excitations et de plaisir. QUESTIONS à Daniel Favre En quoi les neurosciences peuvent-elles aider à mieux comprendre les élèves qui apprennent ? L’apport des neurosciences est très important pour éclairer la pédagogie. L’apprentissage est donc « naturellement » récompensé. Vous évoquez le rôle des émotions dans l’apprentissage. En ligne

Prof, le plus beau métier du monde. Vraiment? Indéboulonnable le prof nommé? Non, quoique. Plus absent le prof nommé? 1. Pas vraiment. Autre cas: celui de ce professeur qui, quand il ne dormait pas pendant les cours, confondait service militaire et enseignement. Donc, si la nomination n'est pas un rempart ultime contre un licenciement, elle offre une sécurité d'emploi qu'on trouve rarement dans d'autres secteurs d'activité. 2. Pour la majorité d'entre eux: oui. Autre avantage: le salaire. 3. «Etre nommé, c’est être lié à une école. «Un professeur est effectivement nommé dans un pouvoir organisateur (PO). Les avantages d'une nomination Evite le copinage Offre une sécurité d’emploi Garantit 12 mois de salaire (renvoi vers le tabou salaire) Favorise l’absentéisme Avantage les enseignants plus âgés au détriment des plus jeunes Freine un licenciement, même en cas de faute grave 4. La nomination, c'est le contrat de mariage entre un enseignant et son école. 5. «Il existe désormais une procédure fixe à respecter. L'échelle des sanctions

Antibi : la constante macabre André Antibi poursuit ses efforts pour dénoncer les injustices persistantes des évaluations scolaires qui restent avant tout sélectives. Le correspondant du CRAP-Cahiers pédagogiques en Belgique nous propose un écho de son intervention lors d’un colloque sur la réussite scolaire à Bruxelles. Le 21 janvier 2010, nous avons eu le plaisir d’entendre André Antibi, professeur à l’université Paul Sabatier de Toulouse et auteur du livre La constante macabre (éd. Math’aurore, 2003). Comment en sortir ? Ne pas piéger les élèves, accepter la transparence et instaurer un climat de confiance, tels sont les grands principes du système évaluation par contrat de confiance (EPCC) proposé par le conférencier. De nombreuses questions dans le débat Beaucoup d’interrogations ont porté sur la compatibilité du système EPCC avec une approche par compétences inscrite dans les programmes officiels belges. Xavier DejemeppeEnseignant en lycée et formateur

Les 101 théories de la motivation En 1971, Deci montrait que la persistance des individus, durant une période de libre choix, est moins importante pour les sujets récompensés que pour ceux qui ne le sont pas. Ce résultat, contre-intuitif pour l’époque, montrait pour la première fois chez l’homme de façon expérimentale que la récompense n’est pas un facteur motivant dans tous les cas de figures. Depuis les années 70, Deci (1975, 1980) et Ryan (Deci & Ryan, 1985, 2000, 2002) ont proposé différentes formulations et reformulations théoriques qui ont permis de conceptualiser ce résultat et donne lieu à une volumineuse littérature afférente produite aux cours des trois dernières décennies. La dernière formulation en date (Deci & Ryan, 2002) repose, selon les propos des auteurs, sur ce qu’ils appellent des « mini-théories » : la théorie de l’évaluation cognitive, la théorie de l’intégration organismique, la théorie de l’orientation causale et celle des besoins de bases.

Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves La recherche montre que les habiletés métacognitives se développent considérablement entre 12 et 15 ans. Comment favoriser le développement de ces habiletés chez les élèves? Cet article de la psychologue, chercheuse et auteure Marilyn Price-Mitchell porte sur la conscience de soi et la façon dont cette conscience est liée aux habiletés métacognitives. La conscience de soi, associée au système paralimbique du cerveau, permet à l’individu d’ajuster ses conceptions du monde ; sa conception de soi et des personnes qui l’entourent. La conscience de soi […] aide les élèves à apprendre plus efficacement en focalisant sur ce qu’ils ont besoin d’apprendre. Selon l’auteure, il est important de cultiver l’habileté des élèves à réfléchir à leurs stratégies d’apprentissage ainsi qu’à l’efficacité de ces stratégies. 1. Les croyances des élèves à l’égard de leurs capacités à apprendre influencent leur motivation et leurs résultats scolaires. 2. 3. 4. 5. 6. 7. [Consultez l’article] Waynewhuang

Un tableur pour suivre les scores de travaux en îlots bonifiés Tous ensemble ? La pratique de l’enseignement mixte ou hybride (dans l’espace de la classe et dans l’espace numérique) fait réfléchir à la spécificité des activités ne pouvant avoir lieu que dans la salle de classe. La question est : que pouvons-nous faire à plusieurs dans une salle de classe et que nous ne pourrions pas faire ailleurs ? Peut-on vraiment travailler en groupe ? Une première réponse est bien entendu le face-à-face pédagogique entre un enseignant et un groupe. J’avais […] commencé ma carrière en mettant les élèves par îlots de quatre […]. La question est bien : « Où est-ce qu’on nous apprend à travailler en groupe ? Je propose ici un petit enrichissement numérique de la méthode de travail en « îlots bonifiés ». Une méthode : le travail en « îlots bonifiés » Il est possible de s’appuyer sur des dispositifs vertueux pour mieux travailler en groupes (même si aucun ne doit être fétichisé comme une panacée). Un tableur pour suivre les tables Consulter et copier le tableur

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe. Dix conditions pour motiver Être authentique BROPHY, J.

Théories de la motivation Cet article est incomplet. Il est jugé trop incomplet dans son développement ou dans l'expression des concepts et des idées. Son contenu est donc à considérer avec précaution. 1 Introduction Il y a de nombreuses théories de la motivation, et cette page n'a pas la prétention d'être un review complet de la question. La motivation est l'ensemble des facteurs qui : Incitent à l'action : l'intensité de la motivation. On peut donc comparer la motivation à un vecteur qui se définit par une longueur (une norme diront les mathématiciens) et une direction. 2 Approches Physiologiques Il faut citer ici la pyramide des besoins selon Maslow qui est considérée comme dépassée par beaucoup, mais aussi de nombreux travaux de psychologues comme (Gendolla 2000) du [Geneva Motivation group] ) 3 Approches Psychologiques La motivation extrinsèque et intrinsèque : Elle dépende de : Extrinsèque : elle dépend de facteurs externes : récompenses ou de punitions. Le type de récompense affecte la motivation : 6 Références

Le blog et actualités | andredeperetti André de Peretti était un homme aux multiples facettes et aux immenses ressources. Né à Rabat – dans un pays auquel il restera toujours profondément attaché –, polytechnicien et docteur ès lettres, sous-lieutenant d’artillerie fait prisonnier dans la poche de Dunkerque en 1940 et député à la Libération, auteur dramatique (une de ses pièces a même été jouée à la Comédie française) et poète (plusieurs de ses textes ont été mis en musique), farouche militant pour l’indépendance du Maroc et haut fonctionnaire, consultant auprès de l’ONU et créateur d’une association de psychosociologie (l’ARIP), formateur hors pair et auteur prolifique, compagnon de François Mauriac, d’Emmanuel Mounier ou Max Pagès, infatigable militant pédagogique jusqu’au bout, il aura eu – et, sans aucun doute, continuera à avoir – une influence considérable sur de très nombreux enseignants, formateurs et chercheurs en pédagogie. Il est difficile de résumer son travail, tant il fut riche. Philippe Meirieu Philippe Meirieu

Related: