background preloader

LA MOTIVATION

LA MOTIVATION
Les définitions de la motivation sont multiples. Elles se rattachent souvent à des « écoles » particulières. Ces notions seront approfondies lors de la présentation des différentes théories explicatives. La diversité de ces approches nous donne l’occasion de mieux cerner le concept et, d’autre part, d’en mesurer toute la complexité. Nous retiendrons, en synthèse, la définition de Not (1987, chap. 4) qui rassemble dans sa description les notions d’énergie, de stimulations du milieu, de direction vers un but, de sujet et de conscience :

http://www.eduvs.ch/lcp/methode/index.php?option=com_content&task=view&id=7&Itemid=15&limit=1&limitstart=2

Related:  motivationapprendre

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves.

Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Au plus près des besoins de l’enfant – Accompagner l’élève Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Un texte de Daniel Calin À l’école, les erreurs ont longtemps été des fautes. Elles n’étaient pas considérées comme des occasions d’apprendre, mais comme les bases de l’évaluation. Elles étaient suivies d’une correction, dans laquelle les maîtres se contentaient généralement d’amener l’élève à effacer sa faute en lui substituant la bonne réponse, dictée par la maître, à la mauvaise réponse qu’il avait produite lorsqu’il était livré à lui-même, lors de la réalisation de l’exercice ou du devoir(1). Comment avoir la motivation pour apprendre ? Lors de la conférence « Comment aider mes enfants dans leurs études ?« , je vous ai parlé de la motivation. Nous avons abordé les 4 profils de motivation :

Favoriser la motivation des élèves : conseils d'expert Rolland Viau, professeur émérite à la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec), aborde la question de la motivation des élèves au cours d'une conférence publique menée en France au CRDP de Poitou-Charentes le 14 décembre 2011. L'auteur oriente sa réflexion autour de trois grandes questions : Pourquoi l’enseignant doit-il se préoccuper de la motivation de ses élèves ? L’erreur pour apprendre L’erreur est un impondérable de l’acte d’apprendre. Omniprésente, multiforme, pernicieuse, maligne, entêtante, saugrenue, obstinée ou accoucheuse, révélatrice, elle est encore souvent mal perçue et sanctionnée dans notre système scolaire. L’erreur a des statuts divers, elle questionne et interpelle.

29:1:03 - Les futurs enseignants confrontés aux TIC. Les futurs enseignants confrontés aux TIC : changements dans l'attitude, la motivation et les pratiques pédagogiques Résumé La présente étude porte sur les tendances, enjeux et défis liés à l'intégration des TIC dans la formation à la profession enseignante et dans la pratique enseignante. Elle a pour objectif de mieux comprendre le changement opéré chez les futurs enseignants confrontés aux TIC (à partir de l'innovation pédagogique que représente les cours « en ligne »), sur le plan de leur motivation face à l'intégration des TIC en pédagogie universitaire, de leurs attitudes face à ce nouveau mode d'apprentissage, de leurs pratiques pédagogiques en salle de classe. Les premières « expériences » de cours en ligne ont eu lieu à l'automne 1998. Les résultats présentés sont donc basés sur des données recueillies entre septembre 1998 et mai 2000 (quatre sessions).

« Comment s’exercer à apprendre" de Pascal Lafourcade et Isabelle Lebrun « Comment s’exercer à apprendre" de Pascal Lafourcade et Isabelle Lebrun vient de sortir aux éditions De Boeck, 2015. Voici ce qu'en disent les auteurs : "Dans notre pratique d’enseignants, nous avons fréquemment vérifié cette affirmation, également validée scientifiquement par de nombreux pédagogues. À propos de la communication et de l’apprentissage de L2 (notamment dans ses formes institutionnelles) 1La recherche sur la communication et l’interaction peut-elle contribuer à la recherche sur l’acquisition des langues secondes ? Dans une approche interactionniste, on ne peut guère s’intéresser qu’aux mécanismes interactionnels qui constituent les conditions de déclenchement des processus acquisitionnels en eux-mêmes, dont les résultats constituent l’interlangue. La recherche porte sur ce qu’on pourrait appeler « l’acquisition potentielle » (cf. De Pietro, Matthey et Py, 1987), à quoi on peut convenir de donner le nom d’« apprentissage ». 2Si on conçoit en effet la recherche sur l’acquisition des langues secondes comme l’étude de l’ensemble des phénomènes qui permettent l’appropriation de cette langue, alors l’investigation psycholinguistique de la compétence et des processus intrapsychiques qui concourent à la mémorisation (c’est-à-dire ce qu’on entend souvent par « acquisition » en un sens restreint) n’est pas seule concernée. 10Comment se manifeste cette bifocalisation ?

Aimer apprendre Accueil > Dossiers et articles > Aimer apprendre Qui n’a jamais connu l’exaltation d’avoir appris quelque chose et d’en tirer un résultat, ne serait-ce que d’avoir lu tout seul une première bande dessinée ou d’avoir programmé sa première page web ? La capacité de démontrer son savoir est la seule certitude qu’on peut obtenir. À ce moment on peut commencer à avoir confiance : confiance en soi, confiance en ce que l’on a appris, confiance en ceux qui nous l’enseignent. Comment entretenir cet esprit d’ouverture et de plaisir ?

Un ménage à trois fragile : Autonomie, Motivation et Apprentissage dans un Centre de Langues 1Il y a trois ans, suite à un voyage au Japon, un ami m’a fait part de son intention d’apprendre le japonais. Il habite un village où personne ne peut lui donner de cours ; il avait donc comme seul matériel des cédéroms et des livres. Une initiative qui n’a, sans doute, pas fait long feu ? Pas du tout : contrairement à ce que l’on pourrait supposer, il continue toujours. Collège : Apprendre à apprendre en autonomie "Comment les amener à trouver du plaisir à être curieux ?". É. Denos, professeure de lettres à La Ferté Bernard semble avoir trouvé la méthode. Sur le site de l'académie de Nantes elle explique comment elle fait en classe pour rendre ses élèves acteurs. " Lors de ces séances, la professeure met en place quelques travaux de groupes ponctuels pour susciter de premiers échanges entre élèves. Ces séances introductives permettent aux élèves de s’approprier les outils préparatoires au travail en autonomie. Dès le début de la quatrième séance, à partir d’un programme de travail sous forme de liste, précisant également les dates et contenus des évaluations, É.

Théorie de l'intégration organismique : les différents types de motivations (Deci, 1975 ; Ryan & Deci, 2002 Selon Deci[1] et Ryan, l’apport fondamental de la théorie de l'autodétermination (TAD) est de différencier l’internalisation non comme une dichotomie (eg. Bandura, 1996), mais comme un continuum. Ainsi, la théorie de l’intégration organismique (TIO)[2] (Ryan & Deci, 2002), propose trois catégories de motivation sur un continuum d’autodétermination : la motivation intrinsèque (MI), la motivation extrinsèque (ME) et l’amotivation (AM). Le niveau le plus élevé d’autodétermination se trouverait au niveau de la MI, alors que le niveau le moins élevé serait au niveau de la AM (cf. innovation pédagogique - apprendre à apprendre, ensemble et pour soi-même Les trois premières séances de cette séquence ont pour objectif d’initier les élèves à différentes formes poétiques et de consolider leurs connaissances en versification. Lors de ces séances, la professeure met en place quelques travaux de groupes ponctuels pour susciter de premiers échanges entre élèves. Ces séances introductives permettent aux élèves de s’approprier les outils préparatoires au travail en autonomie. Dès le début de la quatrième séance, à partir d’un programme de travail sous forme de liste, précisant également les dates et contenus des évaluations, É. Denos propose aux élèves, par groupes, d'organiser librement leur séquence : ils peuvent réaliser les tâches dans l’ordre qu’ils souhaitent.

Favoriser la motivation des élèves : conseils d'expert Rolland Viau, professeur émérite à la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec), aborde la question de la motivation des élèves au cours d'une conférence publique menée en France au CRDP de Poitou-Charentes le 14 décembre 2011. L'auteur oriente sa réflexion autour de trois grandes questions : Pourquoi l’enseignant doit-il se préoccuper de la motivation de ses élèves ?Pourquoi certains élèves sont-ils motivés à apprendre alors que d’autres ne le sont pas ?Quelles sont les « portes d’entrée » pour agir sur la motivation à apprendre ?Que pouvons-nous faire réalistement ?

Related: