background preloader

La Mondialisation en 3 minutes

La Mondialisation en 3 minutes

http://www.youtube.com/watch?v=Hi11mtNuqcU

Related:  M21 ORGANISATION ECONOMIQUE SOCIALE ET JURIDIQUEla mondialisation en fonctionnementécoMondialisationRelations Nord-Sud

Niveau de vie et développement économique Objectifs : Comprendre les instruments de mesure traditionnels de l’économie – Comprendre la notion de développement économique et de développement humain – Apprécier la situation d’un pays en terme de développement et de niveau de vie. Au second trimestre 2015, le PIB en volume aux prix de l’année précédente chaînés s’élève à 519 973 millions d’euros. En cumul sur douze mois, son montant atteint 2 065,7 milliards d’euros. C’est la Valeur ajoutée qui est à la base du calcul des indicateurs économiques fondamentaux tels que le PIB ou le PNB d’un pays – La compréhension de la notion de Valeur ajoutée est donc essentielle.

L’indice Big Mac Depuis 1986, le magazine britannique The Economist publie un indice permettant de comparer le coût de la vie dans différents pays. Cet indice porte sur un seul produit bien particulier : le hamburger Big Mac de Mac Donald’s. Explications. Un indice de référence Au départ, c’est une boutade de quelques journalistes du très sérieux magazine The Economist. Pour que des comparaisons internationales soient réalistes, il faut que les produits comparés soient rigoureusement les mêmes.

Pourquoi Verizon paie 130 milliards à Vodafone INFOGRAPHIE - En acceptant de payer 130 milliards de dollars pour racheter les 45% de Vodafone dans leur filiale commune de téléphone mobile, Verizon signe l'une des plus grosses opérations de tous les temps. 130 milliards de dollars (soit 98 milliards d'euros), soit le prix de 325 Airbus A380 ou de 33 centrales nucléaires! C'est le prix que paie l'Américain Verizon pour racheter au britannique Vodafone sa part de 45% dans leur filiale commune de téléphone mobile, Verizon Wireless. Un prix faramineux, qui fait de ce rachat la troisième opération de fusion-acquisition de tous les temps après l'OPA de 203 milliards de dollars de Vodafone sur Mannesmann en 1999 et celle de 181 milliards de Time Warner sur AOL l'année suivante, en plein boom de la «nouvelle économie». Pourquoi Verizon paie si cher pour prendre le contrôle à 100% de sa filiale mobile, Verizon Wireless?

Les territoires dans la mondialisation Le commerce maritime mondial : « En janvier 2011, la flotte marchande mondiale avait presque atteint 1,4 milliard de tonnes de port en lourd (tpl), ce qui représente une augmentation de 120 millions de tpl par rapport à 2010. » En 2010, la capacité des ports mondiaux atteint 530 millions d’équivalents 20 pieds (EVP). Caractéristiques et conséquences de la mondialisation - Réviser le cours - SES La mondialisation se caractérise par un triple processus. Le premier concerne l'internationalisation des échanges, c'est-à-dire le développement des flux d'exportation de biens et de services. Le deuxième correspond à l'internationalisation de la production, qui résulte de l'accroissement des flux d'investissement et de la multiplication des implantations à l'étranger. Enfin, le troisième concerne la globalisation, c'est-à-dire le développement des mouvements de capitaux à l'échelle mondiale et la mise en place de réseaux mondiaux d'information.Exercice n°1 1. Qui sont les acteurs de la mondialisation ?

Les objectifs des politiques économiques I- Les objectifs et les instruments des politiques économiques A/ Pourquoi mettre en œuvre des politiques économiques ? La politique économique est un ensemble de décisions cohérentes prises par les pouvoirs publics et visant à atteindre des objectifs à l’aide de divers instruments, afin d’orienter l’économie dans un sens souhaitable à plus ou moins long terme. En 1989, l’économiste américain Richard Musgrave (1910-2007) identifie plus précisément trois fonctions principales de l’État, chacune étant liée à certaines défaillances du marché auxquelles peuvent remédier les politiques économiques :

Les réfugiés écologiques En liant la question de la population et celle de l'environnement, un des sujets importants et source de réflexion, on aborde la relation entre migration et environnement. On parle à ce propos de réfugiés écologiques ou de réfugiés de l'environnement. C'est l'idée que les conditions de vie des populations, à un instant donné, ne leur permettent pas de survivre et les obligent à quitter leur territoire pour aller ailleurs. Cela pose des problèmes qui peuvent être très difficiles. D'abord des problèmes de survie, car les gens partent mais on ne les attend pas particulièrement ailleurs. On l'a vu dans la Corne de l'Afrique avec la sécheresse, les gens sont partis par exemple au Kenya, mais les populations au Kenya ne les voyaient pas venir d'un très bon œil, puisqu'elles avaient elles-mêmes leur problèmes, notamment la sécheresse, et le partage des terres était une question épineuse, souvent source de conflit.

Jean-Paul Fitoussi, économiste et auteur du livre "Le théorème du lampadaire" Diplômée de Sciences Po Paris, elle a travaillé à ABC News et CNBC. Auteur de reportages pour France 2 et de l’ouvrage "DSK au FMI, enquête sur une renaissance" (Seuil), elle rejoint FRANCE 24 en 2006. Les investissements directs étrangers (IDE) en France : état des lieux 1/ La France reste aux premiers rangs mondiaux – 4ème en 2013 – en termes de stock d’investissements étrangers accueillis sur son sol (1 081 Md$ selon la CNUCED, soit 803 Md€), classement comparable au poids de notre pays dans l’économie mondiale (5ème en termes de PIB1). Cette position est par ailleurs relativement stable dans le temps. Elle reflète le fait que le niveau d’investissement étranger est lié à un ensemble de facteurs comprenant notamment la taille de l’économie et son niveau de développement (dont la qualité de ses infrastructures et de ses institutions), son ouverture aux IDE, l’accumulation d’investissements passés, l’attractivité du parc immobilier.

La mondialisation, phénomène économique, social et culturel La mondialisation, un phénomène économique, social et culturel Ce cours a été repris à partir de l'article ci-dessus de Pascal Salin, mais aussi à partir d'un article "Mais pourquoi cette haine des marchés" écrit en juin 1997 par Martin Wolf du Financial Times I. ECONOMIE (2éme année) BTS CGO 2ème année BTS CGO 1ère année CGO2 - Processus 4 (comptabilité) ECONOMIE (2éme année) Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site La grande rupture du commerce mondial Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Est-il vraiment rentable d'investir dans l'immobilier ? Ghislain Deslandes Mobiliser l'intuition pour décider : de Bergson à Mintzberg Guillaume Duval Emploi, formation, code du travail

Gilles Carrez : «Notre pays est drogué à la dépense» INTERVIEW - Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances de l'Assemblée, livre son diagnostic sur l'état des finances publiques. LE FIGARO. - Êtes-vous inquiet sur la situation des comptes publics français? Oui. Notre pays est drogué à la dépense. Mes collègues ont montré que celles en faveur du sport et de la culture avaient progressé de 8 milliards en dix ans. Il aurait mieux valu agir pour la compétitivité!

Related:  videos