background preloader

Jo Nesbo Sans Souci

Jo Nesbo Sans Souci
Jeudi 13 septembre 2007 4 13 /09 /Sep /2007 21:18 J’ai lu les Jo Nesbo un peu en vrac, commençant par le premier, L’homme chauve-souris, lors de sa réédition en poche, puis poursuivant un peu n’importe comment, avec L’étoile du Diable, puis Rouge-Gorge, les cafards et le dernier Le sauveur. Je ne m’étais même pas rendu compte, étourdi que je suis, qu’il m’en manquait un, qui se situe entre Rouge-Gorge et l’Etoile du Diable. Maintenant ça y est, j’ai tout lu, je peux combler les manques dans la méta-intrigue qui court de Rouge-Gorge au Sauveur. Dans Rue Sans-Souci donc, Harry Hole se retrouve confronté à deux enquêtes. On a là du grand Nesbo. dramatique, pour notre plus grande joie (inquiète). Pour les curieux voici l’ordre chronologique des aventures de Harry Hole : · L’homme-araignée (Gaia puis réédité chez folio policier) · Les cafards (Gaia puis réédité chez folio policier) · Rouge-Gorge (Gaia puis réédité chez folio policier) · Rue Sans-Souci (Gaia puis réédité chez folio policier) Related:  Nordik : les polars du Nord

Eva Moreno de Håkan Nesser (2000) | Le vent sombre 16 janvier 2011 Eva Moreno est un roman mettant en scène une enquêtrice de la police criminelle de Maardam, la ville fictive créée par Håkan Nesser pour accueillir les exploits de son héros récurrent, le commissaire démissionnaire Van Veeteren. Jusqu'à présent flic efficace, mais dans l'ombre des personnages masculins de la série, Eva Moreno bénéficie ici d'un premier rôle qui va permettre à l'auteur d'approfondir un portrait de femme moderne, obsédée par un travail qui gangrène sa vie sociale et affective. À moins que celui-ci ne soit qu'une excuse pour refuser d'affronter la réalité et la possible douleur des sentiments et des engagements sur l'avenir ? C'est un portrait rencontré dans d'autres œuvres, notamment chez le voisin Mankell, mais le fait qu'il s'agisse ici d'une femme – cependant vue par un homme – renouvelle quelque peu l'exercice [1]. Illustrations de cette page : Eva Rexed, l'actrice jouant le rôle d'Eva Moreno dans la série télévisée suédoise Van Veeteren

RÉACTION • Jo Nesbø raconte l'innocence perdue de la Norvège Quelques jours avant la bombe posée devant le siège du gouvernement et la fusillade de l'île d'Utoya, je discutais avec un ami de la façon dont coexistent en nous la joie de vivre et la tristesse de voir changer les choses. Même l'avenir le plus lumineux ne peut jamais faire oublier qu'il n'existe pas de chemin pour revenir en arrière. L'innocence de l'enfance. Le premier amour. Il n'y a pas moyen de revenir à mes dix-sept ans, quand j'étais sur le port de Cannes avec dix francs en poche, et où je regardais deux hommes en uniforme blanc ridicule débarquer de leur yacht avec une femme, un caniche et une carte de crédit. Car je venais d'un pays où la peur de l'autre ne s'était pas définitivement enracinée. Ce pays là pensait que son intérêt était de rester à l'écart. "Je connais un petit gars qui sera super content de pouvoir te dire bonjour." Le Premier ministre coiffé d'un casque de cycliste. Bien sûr que ça pouvait mal tourner. La volonté est là.

auteur - Håkan Nesser Biographie HÃ¥kan Nesser Naissance à Kumla le 21 février 1950.Håkan Nesser est écrivain et enseignant. Auteur de romans policiers à succès, il a été récompensé trois fois par ses pairs avec le Prix du meilleur roman policier suédois.Un de ses principaux personnages, Van Veeteren (trois romans ont été édités en France aux éditions du Seuil), est un détective qui tiendra par la suite une librairie de livres anciens dans la ville fictive de Maardam (située quelque part en Europe du Nord et qui est un mélange hybride de la Suède, de la Pologne, de l'Allemagne et des Pays-Bas). En 2006, Håkan Nesser, se lance dans une nouvelle série en mettant en scène un inspecteur de police, Gunnar Barbarotti, aux origines italiennes. Si l'action de ces nouveaux romans se situe bel et bien en Suède, la ville, elle, comme dans ses précédents romans est pure imagination. Kymlinge ne se trouve sur aucune carte.

Jo Nesbø | The Official Website Noir Océan de Stefan Mani Paru au printemps 2010 en Série Noire et bêtement mis de côté par une rédaction débordée, le très singulier "Noir océan" de Stéfan Mani se glisse dans les interstices de la narration traditionnelle et suit à sa manière le chemin d’un certain H.P. Lovecraft. De quoi avoir envie d’en savoir plus sur cet auteur islandais qui publie ici son premier roman. Les visiteurs du dernier festival Étonnants Voyageurs auront sans doute remarqué un géant brun, affable, au regard clair et aux tatouages détonnants dans un milieu littéraire somme toute policé. Si Stefan Mani a une carrure impressionnante, son roman n’a rien à lui envier. Conte noir, parabole existentielle, polar, roman fantastique, le livre de Mani échappe aux définitions. On imagine sans peine le huis clos. Déroutant, hanté par des personnages aux portes de la démence, parfois difficile à suivre, Noir océan accumule les passages fulgurants, les paragraphes obscurs, l’humour glauque et la violence retenue.

Franck Thilliez Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Franck Thilliez, né en 1973 à Annecy, est un écrivain de polars, originaire de la région Nord-Pas-de-Calais. Biographie[modifier | modifier le code] Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez, ingénieur en nouvelles technologies[1],[2] vit dans le Pas-de-Calais. Son premier roman Train d’enfer pour Ange rouge a été nommé au Prix SNCF du polar français 2004. Il est également l’auteur de La Chambre des morts, Deuils de miel, La Forêt des ombres, La Mémoire fantôme, L'Anneau de Moebius et Fractures. Le succès rencontré depuis La Chambre des morts lui a permis de cesser son travail d'informaticien à Sollac Dunkerque pour se consacrer exclusivement à son roman Le Syndrome E, sorti en octobre 2010, est le premier volume d'un diptyque consacré à la violence, suivi par Gataca, sorti en avril 2011. Franck Thilliez est membre du collectif d'artistes La Ligue de l'Imaginaire. Œuvres[modifier | modifier le code] Scénariste[modifier | modifier le code]

Matti Yrjana Joensuu Comment créer un fichier ePub ? Ake Edwardson Ake Edwardson, considéré comme le successeur de Henning Mankell, sera l'invité de Quais du polar 2011. Per Wahloo et Maj Sjowall, couple d'auteurs mythique, ont véritablement fondé le polar suédois, avec une dizaine de romans, tous réédités chez Rivages (dont l'incontournable Les Terroristes). Leur œuvre, écrite entre les années soixante et soixante-dix, est une véritable dissection de la société suédoise. Si l'explosion internationale est venue avec Millenium et Henning Mankell, Ake Edwardson est un auteur tout aussi populaire en Suède que ce dernier. Ses romans se vendent à des millions d'exemplaires et sont aujourd'hui traduits dans le monde entier. Si son héros récurrent, Erik Winter, inspecteur de police à Göteborg, se singularise par un côté moins abîmé que son cousin Wallander, le tableau qu'il dresse de la Suède contemporaine n'en est pas moins impitoyable. Les aventures de l'inspecteur puis commissaire Winter ont fait l'objet d'une adaptation télévisée encore inédite en France.

Sylvain Tesson raconte son odyssée dans les forêts de sibérie Son paysage glacé constitué de plaines et de forêts. Il a passé six longs mois, dans une cabane sibérienne sur les rives du lac Baïkal, par des températures pouvant atteindre -30°C. Des livres, des ours, des visites impromptues, des pleurs, des bouteilles de vodka, des oiseaux, des chiots, des bonheurs intenses. L’écrivain Sylvain Tesson évoque, dans son journal, un ermitage vécu de février à juillet 2010. Il est venu chercher à petits pas ce que l’homme des villes fuit à grandes enjambées, le silence et la solitude. Sylvain Tesson est né, en 1972, dans un milieu bourgeois. Une guerre contre le confort et le conformisme Des salons parisiens aux steppes d’Asie centrale. À genoux devant un paysage sauvage. "Ne pas nuire, ne pas subir" Les cris se perdent dans l’immensité neigeuse. Il pourrait faire sienne la phrase de Jean-Jacques Rousseau avouant fuir les hommes pour éviter de les haïr. "Une leçon d’humilité" Marie-Laure Delorme - Le Journal du Dimanche

Related: