background preloader

ASSELINEAU sur le terrorisme islamique !

L'incroyable hold-up bancaire en Europe, nouvel assaut Ce billet est une note envoyée à des milliers de kilomètres de l'Europe, opinion mesurée à chaud des conneries qu'on peut lire dans la presse numérique en permanence. Alors il paraît que ça va mal en Europe, de l'Espagne à la Grèce en passant par la France, l'Allemagne et le Bénélux (Pays-Bas, Luxembourg, Belgique) ? Ah oui, j'oubliais. La crise ! -L'Europe du nord dans le colimateur des charognards Je ris jaune. Et en ce début Août, je vois que la guerre économique frappe maintenant l'Allemagne et le Benelux à son tour. Moi qui suis un peu crédule, je n'ai pas fait mes classes à l'ENA, je me questionne : comment est-il possible qu'une agence bancaire puisse "noter" ou sanctionner un Etat-Nation ? - Une série de putschs prémédités, élites contre peuples. Lorsque les banques d'investissement menaçaient de faire faillite en 2008, les Etats ont racheté les créances pourries, renfloué les banques, ce qui a creusé à plus de 50% la dette publique. -TINA : There is no alternative. 01 Août 2012.

La régionalisation et l'aménagement du territoire en Europe : 1. Vers la disparition des frontières en Europe Actuellement, la volonté d’aboutir à un marché unique en Europe conduit au démantèlement des frontières nationales. L’inspiratrice de cette politique s’appelle l’Assemblée des Régions Frontalières Européennes (l’ARFE) s’appuyant sur un document européen : la convention-cadre sur la coopération transfrontalière ou charte de Madrid. Son but est, selon les textes officiels, le suivant : « l’objectif de l’action menée au sein des régions frontalières et le but poursuivi au travers de la coopération transfrontalière sont la suppression des obstacles et des facteurs de distorsion existant entre ces régions, ainsi que le dépassement de la frontière, tout au moins la réduction de son importance à une simple frontière administrative » 1. Pour une vision plus précise d’un exemple type d’eurorégions, la carte concernant les territoires frontaliers autour de l’Allemagne est particulièrement significative. 4 5. Quelles conséquences ? Trois axes 2. 3. 4.

Réformes Hartz Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elles ont pour but de renforcer la lutte contre le chômage volontaire et d'améliorer le retour en activité des bénéficiaires d'allocations [2]. Ces réformes controversées, officiellement, visent à adapter le droit (du travail, fiscal) allemand à la nouvelle donne économique dans le secteur des services. Elles ont été mises en place progressivement, sous la forme de quatre lois, mais la plus importante et la plus impopulaire est la loi Hartz IV. Loi Hartz I[modifier | modifier le code] La Loi Hartz I entre en vigueur le 1er janvier 2003[3] Loi Hartz II[modifier | modifier le code] La Loi Hartz II entre en vigueur le 1er avril 2003. Loi Hartz III[modifier | modifier le code] La Loi Hartz III entre en vigueur le 1er janvier 2004[5] : Restructuration de l'agence nationale pour l'emploi et des agences fédérales pour l'emploi Loi Hartz IV[modifier | modifier le code] Dans un couple, chaque personne peut recevoir l'Alg II.

Vingt ans après le crash de Maastricht, des experts ont retrouvé la boîte noire Jacques DelorsW fait grise mine. Il ressemble à la Grèce. Il doute. Vingt années après l’entrée en vigueur du traité de Maastricht, offrant un statut juridique à l’Union européenne ainsi que les fameux critères de convergence, il doit se dire que quelque chose n’a pas fonctionné. Le monde est devenu delorien. Alors, saluons le bâtisseur de l’Europe, faiseur de paix et de prospérité, tel qu’on peut le lire sur son wikipédia : « Son rôle moteur dans les succès passés et actuels de la construction européenne, ayant permis croissance forte et chômage faible dans la zone euro, lui confère un prestige considérable et l’écoute auprès des plus grands de la planète. » « Maastricht ne fut pas incomplet, il fut philosophiquement erroné. Mais l’homme n’est pas vraiment en cause, Jacques Delors eut pu être un autre, d’ailleurs, ses clones hantent aujourd’hui la Belgique. Une philosophie de bazar La croissance par la compétitivité érigée en dogme ; elle seule conduirait au bonheur. « La dévaluation ?

Les Parlements nationaux ne seront pas consultés sur la ratification du Traité transatlantique Note utilisateur: Détails Catégorie parente: International Catégorie : Ça s'est dit par là... Créé le 10 novembre 2013 Mis à jour le 10 novembre 2013 Publié le 10 novembre 2013 Écrit par folamour Affichages : 301 Est-ce que, au terme des négociations, l'Accord de libre échange UE-USA devra être ratifié par chacun des Etats membres? Les seuls éléments de réponse étaient des éléments d'ordre général, consistant à indiquer que les accords mixtes (ceux qui comprennent des dispositions de compétences européennes et nationales) doivent être ratifiés à la fois au niveau européen et au niveau national. La publication d'un entretien de Karel de Gucht par Jean Quatremer aujourd'hui au sujet de l'Accord de libre échange UE-Canada m'a fait reprendre mes recherches. En effet, le Commissaire indique: Les Parlements nationaux ne seront apparemment pas consultés sur la ratification du Traité transatlantique. Soure : Fr.sott.net Informations complémentaires :

Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain Ambrose Evans-Pritchard – BruxellesDaily Telegraph, le 19 septembre 2000 Des documents déclassifiés du gouvernement américain montrent que la communauté du renseignement des États-Unis a mené une campagne dans les années 1950 et 1960 pour favoriser l’unification de l’Europe. Celle-ci finança et dirigea le Mouvement fédéraliste européen. Les documents confirment des soupçons émis à l’époque : en coulisse, l’Amérique travaillait avec acharnement à pousser la Grande-Bretagne à s’intégrer à un État européen. Un memorandum, daté du 26 juillet 1950, donne des instructions pour une campagne visant à promouvoir un véritable parlement européen. Certains de ces documents, découverts par Joshua Paul, chercheur à l’Université de Georgetown à Washington, avaient été mis à disposition par les Archives nationales américaines. Le vice-président, Allen Dulles, était le directeur de la CIA pendant les années 1950. Traduit de l’anglais par Laurent Dauré.

Crise financière : comment des « fonds vautours » commencent à attaquer l'Europe Plusieurs dizaines de fonds spéculatifs s'estiment lésés par la suppression d'aides publiques ou les restructurations de dettes souveraines menées en Europe. Au nom de la protection des investissements, ils attaquent donc les Etats devant des tribunaux commerciaux extranationaux. En jeu : des centaines de millions d'euros d'indemnités à empocher. Si leurs premières cibles sont l'Espagne, la Grèce et Chypre, d'autres pays pourront être concernés. Après l'austérité, les citoyens européens paieront-ils la facture de la crise une seconde fois ? En plus des politiques d'austérité, une nouvelle menace se profile à l'horizon pour les pays du Sud de l'Europe : celle de procédures intentées devant des juridictions commerciales opaques par des acteurs financiers, qui cherchent à tirer profit des traités garantissant la « protection des investisseurs ». Quand les peuples doivent indemniser les spéculateurs Plainte des investisseurs contre les suppressions de subventions Notes:

Démocratie et intercommunalité : le cas pratique d'Hénin-Beaumont Une fois n’est pas coutume, je quitte un instant la politique européenne pour vous éclairer sur un volet peu traité de ces dernières élections municipales : la question du pouvoir politique et du vote des électeurs dans le cadre des intercommunalités. La Commune serait le premier maillon de la démocratie française. Oui car elle offre la proximité et la compréhension des enjeux indispensables à l’exercice du pouvoir par les citoyens. Hormis quelques cas particuliers, si le maire continue d’être le représentant de l’Etat et d’assurer notamment les pouvoirs de police, les compétences relatives aux déchets, à la voirie, la gestion de l’eau par exemple sont à présent exercées par les élus dits communautaires. Ces derniers sont les élus municipaux délégués par les communes membres. Pour changer la gestion locale de votre ville, vous l’aurez compris, il ne s’agit pas simplement de bouleverser la majorité du Conseil municipal. Merci d’avance à tous ceux qui publient/relaient mes articles.

Publication] Idée reçue sur la loi du 3 janvier 1973 Nous partageons aujourd'hui une production personnelle élaborée par Magali Pernin et moi (Lior) consacrée à la loi du 3 janvier 1973, qu'on connait sous le nom de "loi Pompidou-Giscard" ou encore "loi Rothschild". Nous avons appris à connaitre cette loi grâce au travail incessant d'André-Jacques Holbecq, Philippe Derruder et Etienne Chouard. Suite à la tribune d'Alain Beitone sur le site LeMonde.fr, nous avions pu avoir accès à un document dans lequel il évoquait ses doutes sur ce qu'on pense souvent de cette loi. Les pistes évoquées nous ont permis, après des heures de lecture et d'analyse des débats, de montrer que la loi de 1973 en soi n'apporte rien de nouveau sur le plan de l'emprunt sans intérêt, même si elle introduit des nouveautés indéniables dans les missions et les outils de l'institut d'émission. La loi du 3 janvier 1973 (1) a décidément mauvaise réputation. Désormais, rares sont les personnalités politiques à défendre cette loi. article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973

Pacte budgétaire européen (TSCG) : perte de l'autonomie budgétaire de la France et contre révolution démocratique La rentrée approche et une drôle d'atmosphère flotte sur Paris. Après la coupure et la détente des vacances, chacun souhaite prolonger jusqu'au dernier moment cette pause bienvenue avant le déchaînement de la rentrée. Le gouvernement Hollande vient de nous prévenir : le Pacte Budgétaire Européen au nom barbare de TSCG sera voté début Octobre et gare aux députés récalcitrants. Au même moment, un sondage sorti dans l'humanité montre que 72% des Français pensent qu'un référendum est nécessaire sur ce sujet ( ). Même s'ils sont prêts en majorité à accepter la solution en apparence responsable de l'austérité budgétaire induite par le Pacte. (sondage réalisé par et publié en Juillet 2012 dans Marianne2) Ce traité comprend 16 articles: on peut le lire ici Le voici résumé en 5 points principaux : 1. 2. 3. 4. .

Comment être le parti politique le plus censuré de France La censure qui frappe l'UPR dans les médias de grande diffusion atteint un degré rarement vu dans la société française. François-Xavier Grison et Martin des Brest passent des dizaines d'appels téléphoniques par jour et se heurtent, toujours et partout, à la même loi du silence et aux mêmes faux-fuyants hypocrites. Tel journaliste ne répond jamais aux messages laissés sur son répondeur ; tel rédacteur en chef nous annonce que les programmes sont "malheureusement surbookés, on vous invitera en juin..." ; tel autre feint de n'avoir jamais entendu parler de l'UPR alors que nous avons les preuves que plusieurs journalistes de sa rédaction ouvrent systématiquement tous nos communiqués de presse ; un quatrième fait semblant de ne pas voir la différence entre l'UPR d'un côté, le Parti du plaisir ou celui de la choucroute garnie de l'autre. Cette censure devient tellement flagrante et indécente que j'ai appelé personnellement, aujourd'hui même, le secrétariat de M. François ASSELINEAU

Élections européennes 2014 - Le 25 mai votez UPR ! Le 25 mai 2014, les Français seront appelés aux urnes pour élire le nouveau Parlement européen. Le scrutin désignera les noms des 74 eurodéputés qui représenteront la France au sein du Parlement de Strasbourg. Lors des élections européennes, le territoire français est découpé en huit circonscriptions interrégionales.La France disposera de 74 des 751 sièges qui formeront le Parlement européen. Puisque les européistes participent aux élections nationales pour détruire de l’intérieur la République française, l’UPR doit participer aux élections européennes pour détruire de l’intérieur la prétendue « construction européenne ». François-Xavier GRISON / Dolorès BAUDELOT François-Xavier GRISON, HEC, cadre bancaire, responsable national de l’UPR pour les relations presse et les solidarités francophones, et Dolorès BAUDELOT, ancienne attachée parlementaire, conduiront la liste de la circonscription Nord-Ouest. Leur écrire Suivre sa campagne sur : Facebook Twitter François ASSELINEAU / Valérie BUGAULT

Related: