background preloader

MANIFESTE 2010

MANIFESTE 2010
anglais . portugais . slovaque . polonais italien Cinq ans après sa fondation, Trois ans après le déclenchement de la crise économique mondiale, Ars Industrialis publie un nouveau manifeste 1. Cinq ans plus tard, la crise planétaire déclenchée en 2007 par l’effondrement du système des subprimesn’en finit plus d’étendre ses conséquences calamiteuses. Ce que révèle la crise planétaire, qui marque la fin de la mondialisation entendue comme planétarisation du modèle consumériste, c’estque la destruction du désir par son exploitation consumériste conduit inévitablement à la ruine de l’investissement sous toutes ses formes– et en particulier, sous les formes de l’investissement économique, politique et social qui fondent l’économie politique – et qu’il y a un lien systémiqueentre le comportement pulsionneldu spéculateur et celui, tout aussi pulsionnel, du consommateur. 2. Telle est la véritable portée de cette crise, dont les aspects financiers ne sont qu’un élément. 3. 4. 4.1. 4.2. 4.3. 4.4. 5. Related:  0/ pearl vitrine (sur_Stiegler)

Entretien entre Nolwenn Le Blevennec et Bernard Stiegler pour Rue 89 Rue 89 En lisant le livre de Bernard Stiegler, « Aimer, s’aimer, nous aimer » (Galilée, 2003), on peut ressentir un sentiment de découragement. Le philosophe explique dans son livre que les électeurs FN sont, comme beaucoup d’entre nous dans cette société malade, victimes de troubles narcissiques. Pour s’en sortir, ils ont la particularité de désigner des boucs émissaires. C’est un symptôme, une façon d’évacuer le mal-être. Il est impossible de discuter avec des troubles et des symptômes (seuls les psys savent faire). Je suis allée demander à Bernard Stiegler ce que la presse peut et doit faire au lendemain des élections européennes, qui ont vu le FN atteindre le score de 25% des votants. Une conférence, ce samedi Ars Industrialis, le groupe de travail de Bernard Stiegler, organise une conférence ce samedi baptisée « Extrême nouveauté, extrême désenchantement, extrême droite ». Bernard Stiegler : Je parle avec des gens du Front national, il y en a même que j’aime bien. Bien entendu.

critique de Stiegler Un certain Bernard Stiegler, présenté comme « philosophe » et Président de l’« Association internationale pour une politique industrielle des technologies de l'esprit » (oui ça existe vraiment) a pondu un article publié sur le NouvelObs.com et intitulé « Faut-il sortir du libéralisme ? ». « Toute l'excellence de leur art consiste en un pompeux galimatias, en un spécieux babil » (Molière, Le Malade Imaginaire) L’article se paie le luxe d’aligner de façon chaotique une série d’affirmations non documentées et non chiffrées dans une insupportable novlangue pseudo-intellectuelle où il s’empresse de déverser toute sa haine et son mépris pour les autres êtres humains dont il fustige « l’irresponsabilité, la dépendance et l’addiction » ainsi que la « toxicité mentale », rien que ça. Il est très important de paraitre intellectuel pour faire vibrer une petite horde de « penseurs » d’extrême gauche. Heureusement, il y a une solution à tous ces drames :

Studying and practising justifying and accounting Simon Smith, Marie Curie Research Fellow, Institute for Sociology, Slovak Academy of Sciences. Simon Smith has begun a collaboration with Prospéro’s team and network of developers, in order to adapt procedures and grids to a new kind of materials. If understanding what kind of case you’ve got (typical, critical, extreme, paradigmatic etc.) can emerge during the course of case study research (Flyvbjerg 2006) – and probably has to for fluid organisational settings and emerging fields – can you turn this from a liability to an asset? A year into my research project on media-hosted eParticipation in Slovakia, I re-read my project proposal. In it I wrote that I wanted to: The initial analytical framework was to “take account of how this field is embedded in a national media system and how the case study organisation relates to the field as a whole” in the attempt to analyse “the actions and interactions of individual actors … against the backdrop of this institutional context”. 2.

amateurs et hacking mardi 13 avril 2010 à 18h : "Socrate et les hackers", conférence de Bernard Stiegler organisée par l'association 23 45 23, Maison des Arts de Malakoff Artist: Ars IndustrialisTitre: Socrate et les hackers - Partie 1Série: DiversAnnée: 2010Intervenant: Stiegler BernardDurée: 54:45 minutes (50.13 Mo)Format: MP3 Mono 44kHz 128Kbps (CBR) Home Details Written by KIYINDOU Created: 29 May 2016 Colloque labellisé SFSIC Ce colloque s'inscrit dans la lignée des recherches de la Chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement. I. Les pratiques et systèmes connectés peuvent être examinés à partir de trois entrées : pratiques et systèmes de collecte de données, pratiques et systèmes de transport de données, pratiques et systèmes d'analyse des données. Pour les chercheurs en sciences humaines et sociales, de même que pour les acteurs économiques, plusieurs questions se posent. II. Le Big Data désigne un ensemble très volumineux de données (nous créons environ 2,5 trillions d’octets de données tous les jours). Quelques interrogations peuvent orienter les propositions de cet axe. III. Les données sont au centre d’intérêts multiples qui interagissent dans un marché mondial de plusieurs milliards. Modalités pratiques Les communications peuvent être proposées en français, en anglais ou en espagnol.

état-mémoire mémoire-Etat Etat de la mémoire et mémoire de l'Etat. Ce texte de Bernard Stiegler fut écrit en 1991 pour le catalogue du pavillon français cde l’exposition universelle de Séville de 1992 La découverte effective de l'Amérique a lieu en 1866, lorsque le Great Eastern dépose au fond de l'Atlantique le premier câble télégraphique qui reliera désormais l'Europe au Nouveau Monde. Ce sera le début d'une brutale transformation amenée à bouleverser des structures millénaires : la mondialisation du monde - et le déclin de l'Europe. 1866 serait la date de naissance d'une ère nouvelle effective de la mémoire : celle des media. La liste n'est plus à faire : phonographe, téléphone, cinéma, bélinographe, radio, etc. En 1866 naît une société qui sera dominée par le texte, l'image et le son massivement produits et diffusés par télécommunications. Sur le plan historique, « technoscience » désigne une époque au cours de laquelle la science devient une fonction de l’économie : la science y est requise par l’industrie.

Article11 critique similaire [Publié, sous le titre "Pourquoi j'ai écrit ma parodie" et avec l'omission malheureuse d'un paragraphe, dans Le Monde du 31 janvier 1997. Also available in English.] Le débat sur l'objectivité et le relativisme, la science et le postmodernisme, qui agite depuis huit mois les milieux académiques américains et en particulier ceux de gauche, est maintenant arrivé en France. Et avec quel éclat! A la suite de Denis Duclos (Le Monde du 3 janvier), voici que l'éminent sociologue Bruno Latour offre son interprétation de la soi-disant "affaire Sokal" (18 janvier). Trop audacieux lorsqu'il prétend, sans en apporter la moindre preuve, qu'"un très petit nombre de physiciens théoriciens, privés des gras budgets de la guerre froide, se cherchent une nouvelle menace" en s'attaquant aux intellectuels postmodernes. Plus audacieux encore, M. Trop modeste est M. Latour se présente souvent comme philosophe, et cette règle est une de ses sept Règles de la Méthode.

à bloc ! - PunXReZO.blog Rencontre avec Jean-Pierre Thorn 93 la belle rebelle, le titre du film était assez poétique et le sujet original pour donner envie de se rendre dans une salle de cinéma de la place Saint-Michel à Paris. Le 93 ne serait donc pas qu’un département fantasmé, une plaque d’immatriculation dure à porter, des cités à perte de vue, le couvre feu pour la population le soir, des jeunes, tous délinquants en puissance, et l’endroit où nombreux membres de notre rédaction punkoïde résident ?

Courbet ou la peinture à l’œil / Revue Etudes - Idées Jean-Luc Marion : Courbet ou la peinture à l’œil (Flammarion)/ Revue Etudes N°4202 « Avez-vous jamais rien vu de pareil ni d’aussi fort sans relever de personne ? Voilà un novateur, un révolutionnaire aussi, il éclot tout d’un coup, sans précédent : c’est un inconnu » s’exclame Delacroix devant Une après-dîner à Ornans présenté au Salon de 1849. La scène représente une soirée entre amis presque grandeur nature – le tableau fait en gros deux mètres et demi sur deux – où la douce torpeur de la connivence amicale se décline en tons d’ocre brun et de jaune beige dans la fumée grise d’une pipe rallumée au chandelier. Une peinture à l’œil, donc, d’après Ingres… Jean-Luc Marion le prend au mot, soulignant la suite de son commentaire : Courbet fait apparaître « une nature plus énergique en apparence que la vérité », ce qui renvoie à un art dont l’apparence l’emporte en énergie sur ce que jusqu’alors les peintres, le public, la critique tenaient pour la vérité en peinture. Jacques Munier

Le quidam en politique, acteur déplacé et périphérique | Mathieu Berger g ;-: %>'-+&: -+<RFXF-: _ c ;-: ?;?F-,': )*+, @ )(:$5:('(A B %+ :-,: A5+>%+;)(-,E -' ,5'%FF-,' +,- )-: ;(-+< '&O: :'&+>'+&?-E N+( ,5+: F5,'&- G(-, N+*5, -:' 5G;(3? )- $-,:-& ;*-:$%>- $+G;(> >5FF- +, -:$%>- 5&3%,(:? c ;*15FF- -:' >5,:'('+? N+( ;+( >5,. M 9, )? %+R)-;V )- :% A%>+;'? =M a, -:' (>( '5+' V A%(' )%,: >-''- A%+'- F%U-+&- )*5&3+-(; -' )- )? >5FF- +, )? n M 6- ,5+. \($$F%,,E 4ME "oHJE E r-/ s5&tE l&%,:%>'(5, D+G;(:1-&:M d'%.5R6-G%+3-E fME HI"n 8V $%&%b'&-=E

Related: