background preloader

Le sexisme expliqué à ceux qui n'y croient pas

Le sexisme expliqué à ceux qui n'y croient pas
. Il y a des gens qui, simplement, refusent d'y croire : ça n'existerait pas, et puis c'est naturel, et de toutes façons, c'est la même chose pour les hommes. Freud racontait une histoire rigolote qui sonnait un peu comme ça, à propos d'un chaudron percé, mais passons : je ne suis pas là pour faire la psychanalyse du déni. Je vais plutôt essayer d'expliquer pourquoi le dernier argument, selon lequel les hommes aussi seraient discriminés, ne marche pas. Et pour cela, je vais me baser, one more time, sur la sexualisation dans les jeux vidéo. L'exemple de la sexualisation dans les jeux vidéo est intéressant parce qu'il a fait l'objet de réactions très claires dans le sens du "c'est pareil pour les hommes" : vous pouvez vous reporter aux commentaires des deux articles que Mar_lard a consacré à ce thème pour avoir quelques illustrations, ainsi qu'à ceux de mon dernier billet sur le thème. Il en va de même pour Ken. Ce n'est pas faux. Mais ce n'est pas tout.

http://uneheuredepeine.blogspot.com/2012/06/le-sexisme-explique-ceux-qui-ny-croient.html

Related:  Corps naturel, corps artificielQu'est ce que le sexisme ?SexismeStéréotypie sexisteFondamentaux

Le vrai mec et la vraie fille : deux abrutis bien trouvés Quand j’ai écrit le Manuel du vrai mec, cet « étalon priapique au QI de moule » (sic) censé servir de modèle au genre masculin, on m’a suggéré d’écrire aussi sa version fille. Parité oblige, je m’y suis employée, et voici le portrait de la Vraie Fille Féminine, cette ravissante idiote qui s’habille en rose à paillettes. Ils font un joli couple, c’est sur: aussi abrutis l’un que l’autre. Le pouvoir des hommes existe et se perpétue par la dégradation des femmes Extraits du 1er chapitre de Pornography : Men Possessing Women d’Andrea Dworkin. Source : DWORKIN, Andrea, Pouvoir et violence sexiste, Montréal, Sisyphe, 2007, pp. 45-73 Dans ce chapitre, Andrea Dworkin montre à quel point la conception d’un pouvoir masculin « naturel » est profondément ancrée en chacunE de nous, comme une évidence jamais remise en question.

Le sexisme fait-il vendre ? - Une heure de peine... Il y a des choses sacrées dans la vie. Les Lego en font partie. Ayant passé un pourcentage important de mon enfance à manipuler les petits blocs plastiques - et un autre pourcentage, non-négligeable, à hurler de douleur après avoir marché pieds nus sur l'un d'entre eux - et ayant, entre temps acquis un certain penchant féministe, la volontairement girly de la marque ne pouvait me laisser indifférents. N'oublions pas, pour autant, que Lego est une entreprise. Est-elle condamnée à être sexiste pour vendre ses jouets ? La publicité ci-dessus nous montre que le sexisme n'a pas toujours été de mise : Lego pouvait, à une époque pas si lointaine - 1981 -, proposer une image d'une petite fille jouant fièrement avec ses briques colorés loin de tous les stéréotypes du type talons hauts, figures longiformes, oisiveté friquée et autres activités d'intérieur...

Si femme au volant, alors mort au tournant ? C’est bien connu, les femmes et l’automobile, c’est incompatible (non). Comment fonctionne ce genre de stéréotype et quelle est son influence sur notre comportement ? Ce sont de petites phrases qui l’on croise souvent – sous prétexte d’humour, comme souvent avec les attaques sexistes : « Femme au volant, mort au tournant, hé ! Pour en finir avec les faux exemples sur le féminisme aux Etats-Unis Quand on commence à parler de féminisme aux Etats-Unis, certains commentateurs ont une réponse toute prête: de toutes façons là-bas, les hommes évitent de monter dans un ascenseur seuls avec une femme de peur de se faire accuser de harcèlement sexuel... Est-ce qu'on veut vraiment vivre dans une telle société? Depuis l'affaire DSK et les débats qu'elle a engendrés, ce commentaire apparaît régulièrement au bas d'articles sur les sites du Nouvel Observateur, Libération, Le Figaro, Les Echos, ou encore Slate.fr. publicité

MONDE : Comment la beauté devient une tyrannie pour les femmes 02.04.2012Entretien avec Mona Chollet - Par Camille Sarret Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? C'est une très vieille préoccupation chez moi. Je me suis intéressée à cet univers de la mode et de la beauté dès mon adolescence - je lisais assidûment la presse féminine. Domination masculine : elle crève les yeux jusqu'à en être invisible Comment combattre le sexisme sans le voir pour ce qu’il est dans sa complexité ? Un rapport de domination qui profite globalement aux hommes au détriment des femmes. Mais pas seulement. Les Aventures de l'Abeille / Blog BD Ou comment humour sexiste et couardise m'ont fait quitter un webzine. « Si t'es un jeune, homme, blanc, hétérosexuel, issu d'une classe aisée, y a beaucoup de chances que pour toi, l'expérience de la discrimination ce soit vraiment pas quelque chose qui t'interpelle, et c'est très facile de croire que ça n'existe pas. C'est pas de ta faute, je pense pas qu'il faut blâmer ces gens-là, il faut juste les amener à prendre conscience que c'est pas parce que toi tu ne ressens pas ou tu ne vois pas dans la rue de la discrimination éclatante, que ça n'existe pas et que l'égalité entre les hommes et les femmes est une chose réglée. »

Les filles faciles se portent bien, merci Agnès Giard s'en prend aux magazines féminins et ça fait mal : Une femme épanouie ne consomme pas la presse féminine (du moins pas celle qui voudrait l’aider à "booster sa libido"). Une femme épanouie n’a pas besoin qu’on lui donne mauvaise conscience ni qu'on la dissuade de passer pour une fille facile. Elle se prend en charge, merci. Le sexisme anti-hommes... et pourquoi il n'existe pas « Sexisme anti-hommes », « sexisme inversé » (s’il est « inversé », on reconnaît dans quel sens fonctionne le sexisme « normal » !), « misandrie »… Vous avez sans doute déjà entendu ces expressions, dans un raisonnement honnête ou pour contourner de manière fort pratique le problème de la misogynie. Elles désignent les oppressions dont seraient victimes les hommes, souvent attribuées aux féministes ou aux femmes en général. Signe distinctif de ces oppressions : elles n’existent pas… ou, du moins, elles ne sont pas ce que vous croyez. Une symétrie illusoire Il faut tout d’abord rappeler que le sexisme est un système.

Tatouage : quand la société de consommation investit les corps FIGAROVOX INTERVIEW - Le sociologue David Le Breton décrypte le phénomème du tatouage qui, au delà du milieu sportif, investit les rues. David Le Breton est professeur à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe. Il a écrit notamment: L'adieu au corps (Métailié), Anthropologie du corps et modernité (PUF) ou encore Signes d'identité.

La pilule du féminisme – Entrez dans la matrice J’ai avalé la pilule du féminisme. Cette expression, on l’entend souvent de la part des féministes, ou – si vous préférez – dans la bouche de celles et ceux qui se sont rendus compte. Une métaphore bien trouvée et dans laquelle on peut lire une référence à la pilule contraceptive, cette pastille journalière pour laquelle les féministes se sont battu·e·s et ont vaincu. Mais pas seulement. Entrez dans la matrice.

Related: