background preloader

Artiste transmédia et féministe. Météorite narratif du BIO ART. Son oeuvre questionne le statut du CORPS dans la société. Ses sculptures, HYBRIDATIONS et autoportraits réinterprètent le rôle des nouvelles technologies.

Artiste transmédia et féministe. Météorite narratif du BIO ART. Son oeuvre questionne le statut du CORPS dans la société. Ses sculptures, HYBRIDATIONS et autoportraits réinterprètent le rôle des nouvelles technologies.

http://www.orlan.eu/

Related:  Corps naturel, corps artificielPolitique et écriture de soi

Les scarifications en Afrique, entre tradition et modernité Les scarifications ethniques ou les balafres sont des incisions superficielles sur le corps et le visage. Ces marques pratiquées dans plus de 29 pays d'Afrique ont des significations qui diffèrent d’un pays et d’un clan à l’autre. Pour certains, elles consistent à identifier les membres d’un clan ou d’une classe sociale, pour d’autres, elles révèlent la croyance en une divinité ou encore le symbole du franchissement d’une étape dans la vie. À 15 ans, Nancy-Wangue documente sa banlieue — Atoubaa Peux-tu nous en dire plus sur toi ?Je m’appelle Nancy-Wangue Moussissa, j’ai 15 ans, je suis en seconde et mes parents sont d’origine camerounaise. J’ai commencé la photo à 13 ans, quand mon père m’a acheté mon premier appareil, un Olympus PEN E-PL1. C’est celui que j’utilise toujours. Comment t’es tu mise à la photographie ?J’ai commencé à m’intéresser à la photographie à 11 ans, à une époque où j’étais beaucoup sur internet et passais énormément de temps sur les sites de musique et de photographie.

Modification corporelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Moulage du visage d'un chef Maori (v. 1880). Oreille modifiée, techniques et matériaux contemporains. Tatouage d'un membre du gang des Playboys (États-Unis). Zanele Muholi Mon travail est une exploration qui vise à créer / tracer les contours / protéger l’histoire visuelle des lesbiennes et queer noir-africains (LGBTI : lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes) après l’Apartheid, en Afrique du Sud. J’étudie la façon dont les activistes – socialement, culturellement, politiquement et économiquement marginalisés - peuvent utiliser les images pour créer des espaces de résistances et développer leur regard critique. Cet ensemble de photographies comprend quatre séries produites sur plusieurs années, dans différents townships sud-africains et leurs banlieues. Dans Beulahs et Transfigures, on retrouve Ms D’vine (2007), Martin Machapa (2007), Christina Mavuma & Tinky (2010). Ces deux séries créent une distinction rapide entre l’orientation sexuelle et la façon dont le genre s’exprime. L’homophobie / la queerphobie / la transphobie / la xénophobie et les crimes de ce type ont rendu notre parole inaudible.

Culturisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le culturisme[1] ou bodybuilding[2] est un sport qui consiste principalement à développer sa masse musculaire (hypertrophie musculaire) dans un but esthétique. La préparation du culturiste se compose principalement d'un entraînement de musculation, de repos, et d'un contrôle strict de l'alimentation (généralement riche en calories et en protéines mais qui évoluent selon que le sportif est dans un cycle de prise de masse ou de sèche). Les culturistes professionnels exposent le fruit de leur travail lors des compétitions pendant lesquelles ils doivent défiler devant un jury qui évalue leur développement musculaire et leur attribue des points. Sport uniquement pratiqué par des hommes au départ, des femmes ont commencé à prendre part à des compétitions distinctes au cours des années 1980. Il ne faut pas confondre le culturisme avec la musculation, méthode d'entraînement principale du culturiste mais pouvant être pratiquée pour d'autres motifs.

Qu’est-ce que le transhumanisme ? - Santé Nature Innovation Le transhumanisme est la croyance que la technologie permettra un jour (bientôt ?) de remédier aux malheurs du monde en général, et de l’homme en particulier. Vous pensiez que tout être humain est condamné un jour à souffrir, à mourir ? Bioéthique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. La bioéthique est une partie de l'éthique qui est apparue, en tant que « champ » ou « discipline » nouvelle, dans le courant des années 1960 et des interrogations au sujet du développement de la biomédecine et des technosciences[1]. Si les interrogations éthiques concernant la médecine ne sont pas neuves, la bioéthique se distingue de la déontologie médicale classique, en ce que celle-ci constitue davantage un code éthique fondé par les médecins pour les médecins [1].

Le Dompteur de Metal.: Nan Goldin - The Ballad Of Sexual Dependency. Samuel Boche - Moniker. Photographe, vidéaste français. J'ai trouvé cette vidéo totalement triste de vérités. Bref, à ne pas franchement regarder quand on déprime, car elle n'a rien de bien joyeux. Les couleurs ternes, une ambiance parfois pesante et quand les choses paraissent heureuses elles ne le sont pas en vérités. Cyborg et IA : la fusion programmée entre l'homme et la machine Mars 2017 Ces deux domaines, aussi vastes que passionnants, sont des thèmes très utilisés dans les oeuvres de science-fiction, passionnant les foules depuis plus d'un siècle. Si certains livres, séries ou films les ont popularisés, ces deux notions restent difficiles à définir, car elles recouvrent de nombreux champs de connaissances, souvent peu accessibles au grand public. L'imaginaire de la science-fiction a donné une certaine image de ce que l'on appelle « cyborg », ainsi que des machines dotés d'une « intelligence » très évoluée, jusqu'à surpasser l'être humain. On le verra au cours de ce dossier, ces deux domaines tendent à se rapprocher, inexorablement, entre la « mécanisation » de l'homme et l' « humanisation » des machines, tant au niveau physique que de l' « esprit ».

Le vrai mec et la vraie fille : deux abrutis bien trouvés Quand j’ai écrit le Manuel du vrai mec, cet « étalon priapique au QI de moule » (sic) censé servir de modèle au genre masculin, on m’a suggéré d’écrire aussi sa version fille. Parité oblige, je m’y suis employée, et voici le portrait de la Vraie Fille Féminine, cette ravissante idiote qui s’habille en rose à paillettes. Ils font un joli couple, c’est sur: aussi abrutis l’un que l’autre. Hervé Guibert, écriture de soi et fascination de la mort Hervé Guibert, écriture de soi et fascination de la mort [mercredi 13 mai 2015 - 15:00] Littérature Hervé Guibert ou les morsures du destin MONDE : Comment la beauté devient une tyrannie pour les femmes 02.04.2012Entretien avec Mona Chollet - Par Camille Sarret Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? C'est une très vieille préoccupation chez moi. Je me suis intéressée à cet univers de la mode et de la beauté dès mon adolescence - je lisais assidûment la presse féminine.

Tatouage : quand la société de consommation investit les corps FIGAROVOX INTERVIEW - Le sociologue David Le Breton décrypte le phénomème du tatouage qui, au delà du milieu sportif, investit les rues. David Le Breton est professeur à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe. Il a écrit notamment: L'adieu au corps (Métailié), Anthropologie du corps et modernité (PUF) ou encore Signes d'identité.

Le tatouage, un phénomène culturel et de société - Santé Quel coup de pub, les Jeux olympiques de Londres ! Les tatouages tribaux d'Alain Bernard, les fleurs XXL sur les aines de Camille Lacourt et la phrase inscrite sur le bras du champion Fabien Gilot, en hébreu, "Je ne suis rien sans vous", ont fait couler autant d'encre que leurs performances sportives. Et ont entraîné pas mal de vocations. Les tatoueurs londoniens n'ont pas chômé pour satisfaire les demandes de la foule qui serpentait en longues queues devant les studios de tatouage. "Certes, il y a des figures qui se détachent sur le plan médiatique, mais le tatouage touche aujourd'hui l'ensemble de la population, toutes conditions sociales confondues, et il sollicite autant les hommes que les femmes, affirme David Le Breton, sociologue, professeur à l'université de Strasbourg, auteur de Signes d'identité : tatouages, piercings et autres marques corporelles (Métailié, 2002). On ne peut parler ni d'un profil ni d'une catégorie particulière.

Related: