background preloader

Artiste transmédia et féministe. Météorite narratif du BIO ART. Son oeuvre questionne le statut du CORPS dans la société. Ses sculptures, HYBRIDATIONS et autoportraits réinterprètent le rôle des nouvelles technologies.

Artiste transmédia et féministe. Météorite narratif du BIO ART. Son oeuvre questionne le statut du CORPS dans la société. Ses sculptures, HYBRIDATIONS et autoportraits réinterprètent le rôle des nouvelles technologies.
Related:  Corps naturel, corps artificielPolitique et écriture de soi

La représentation du corps Une représentation idéalisée En réalité, la représentation est l’expression d’un corps idéalisé, une « idée de corps » qui n’est souvent pas réaliste. Les Trois Grâces, Rubens D’après l’histoire de la beauté d’Umberto Ecco, il y a quatre époques avec chacune sa représentation du corps et surtout de la femme : – La période hellénique qui met en valeur le caractère et le tempérament féminin : la beauté du corps est étroitement liée à la beauté de l’âme et la femme est représentée comme une séductrice (cf les déesses, les nymphes et autres ondines, aguicheuses au tempérament de feu) – Le christianisme par l’image de la Madone met en place le dogme de la femme épouse et mère, et la maternité devient l’unique destin de la femme. – Il faut attendre la Renaissance pour que l’image de la femme et de son corps change. Mais la beauté reste culturelle et temporelle Vers une femme réelle Les canons de beauté du XVIe au XVIIIe siècle ont la peau blanche et des rondeurs. Apparition de la silhouette

À 15 ans, Nancy-Wangue documente sa banlieue — Atoubaa Peux-tu nous en dire plus sur toi ?Je m’appelle Nancy-Wangue Moussissa, j’ai 15 ans, je suis en seconde et mes parents sont d’origine camerounaise. J’ai commencé la photo à 13 ans, quand mon père m’a acheté mon premier appareil, un Olympus PEN E-PL1. C’est celui que j’utilise toujours. Comment t’es tu mise à la photographie ?J’ai commencé à m’intéresser à la photographie à 11 ans, à une époque où j’étais beaucoup sur internet et passais énormément de temps sur les sites de musique et de photographie. Ta première photo ? Qu’est-ce qui t’inspire ? Marina Abramović Made Me Cry Marina Abramović Made Me Cry Photographs by Marco Anelli. From the book: PORTRAITS IN THE PRESENCE OF MARINA ABRAMOVIC (Marco Anelli © 2010) Portraits taken during the MoMA's exhibit of performance artist "Marina Abramović: The Artist Is Present". Abramović sits at a table in silence, and museum guests can sit across from her and stare. Some people couldn't handle the heat. Tumblr by: Katie Notopoulos katie.notopoulos@gmail.com See also: Marina Abramovic Hotties

Orlan Takashi Murakami TAKASHI MURAKAMI, Invoking the Vitality of a Universe Beyond Imagination, 2014, mixed media, 32 5/16 x 78 3/4 x 37 inches (82 x 200 x 94 cm) © 2014 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Takashi Murakami Listed Exhibitions (66 Kb) Takashi Murakami Bibliography (88 Kb) A lightning rod between different cultural valencies (high/low, ancient/modern, oriental/occidental), Takashi Murakami has stated that the artist is someone who understands the borders between worlds and who makes an effort to know them. With his distinctive "Superflat" style and ethos, which employs highly refined classical Japanese painting techniques to depict a super-charged mix of Pop, animé and otaku content within a flattened representational picture-plane, he moves freely within an ever-expanding field of aesthetic issues and cultural inspirations. Murakami lives and works in Tokyo.

HISTOIRE de la MOUCHE au XVIIIè siècle Au moyen age, avoir un grain de beauté était valorisé. Ceux qui n’avaient pas de grain de beauté utilisaient une « mouche », un bout de tissue noir que l’on colle sur le visage soit pour marquer une imperfection de la peau, soit pour ressortir le teint clair du visage. L’emplacement du grain de beauté ou la mouche à une importance, une signification : sur le front : un majestueux ou une majestueuse près de l’oeil : un passionné ou une passionnée sur le nez : un effronté ou une effrontée près des lèvres : un coquin ou une coquine sous la lèvre : la firponne sur le menton : un discret ou une discrète sur la joue : la galante dans le creux du sourire : l’enjouée sur un bouton : la recéleuse La mouche était également un faux grain de beauté, fait de mousseline noire et collé sur le visage. C’est au XVIIIème siècle qu’elles vont devenir les symboles de la parure. table de toilette du XVIIIè siècle La fin du XVIIème siècle sera marqué par la folie des édifices capillaires et des mouches.

Zanele Muholi Mon travail est une exploration qui vise à créer / tracer les contours / protéger l’histoire visuelle des lesbiennes et queer noir-africains (LGBTI : lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes) après l’Apartheid, en Afrique du Sud. J’étudie la façon dont les activistes – socialement, culturellement, politiquement et économiquement marginalisés - peuvent utiliser les images pour créer des espaces de résistances et développer leur regard critique. Cet ensemble de photographies comprend quatre séries produites sur plusieurs années, dans différents townships sud-africains et leurs banlieues. Dans Beulahs et Transfigures, on retrouve Ms D’vine (2007), Martin Machapa (2007), Christina Mavuma & Tinky (2010). Ces deux séries créent une distinction rapide entre l’orientation sexuelle et la façon dont le genre s’exprime. L’homophobie / la queerphobie / la transphobie / la xénophobie et les crimes de ce type ont rendu notre parole inaudible. Zanele Muholi www.zanelemuholi.com

About Marina Abramović | Marina - A Documentary Film about Marina Abramović Marina Abramovic, born in 1946 in Belgrade, Yugoslavia, is without question one of the seminal artists of our time. Since the beginning of her career in Yugoslavia during the early 1970s where she attended the Academy of Fine Arts in Belgrade, Abramovic has pioneered the use of performance as a visual art form. The body has always been both her subject and medium. From 1975 until 1988, Abramovic and the German artist Ulay performed together, dealing with relations of duality. Marina Abramovic has taught and lectured extensively in Europe and America including the Hochschule fur Bildende Kunst in Hamburg, and the Ecole des Beaux Arts in Paris. She was awarded the Golden Lion for Best Artist at the 1997 Venice Biennale for her extraordinary video installation/performance piece Balkan Baroque‚ and in 2003 received the Bessie for The House with the Ocean View‚ a 12-day performance at Sean Kelly Gallery, New York.

Eric Johansson Kuva Salvador Dalista - un peu d'histoire à travers les siècles de techniques de maquillage, conseils maquillages, astuces maquillage yeux, harmonie et choix des couleurs Il était une fois...la beauté et les femmes... L'usage des cosmétiques remonte à la nuit des temps... Cléopâtre, Néfertiti... beautés intemporelles et énigmatiques... Sur les paupières inférieures une teinte vert foncé et sur les paupières supérieures du khôl, à base d'antimoine ou de suie. Le khôl avait pour vertu de protéger des agressions du vent et du sable. La belle Hélène, les dieux et déesses de l'Olympe... Blonde ou rousse, le teint clair est préservé. Et puis au fil du temps les parfums et les fards font leur apparition, apportés d'Égypte et d'Asie Mineure. Et les romaines dans tout ça... Au début de l'Empire, à Rome, les patriciennes passent des heures aux bains. Ovide écrit en IV avant J. "Que votre amant ne vous surprenne pas avec vos boites étalées sur la table: l'art n'embellit la figure que s'il ne se montre pas." Beauté chaste et fière... reines, princesses, chaudron magique et contes de fées Et la Renaissance italienne ...avec la beauté botticelienne Les muses romantiques...

Guia Besana Norman Foster Ron Mueck's art: Big, not clever | Stage I felt a wave of nausea when I walked into Ron Mueck's exhibition at the National Galleries of Scotland. No, this is not the prelude to a rave review that goes on to explain how the visceral realism of Mueck's models disturbed and moved me to my very gut. The sickness I felt was at the prospect of having to waste time, and words, on this flimsy gimcrack charade, on having to walk around with a straight face and pretend this is an exhibition. "In London, Erica Bolton has been responsible for securing excellent publicity," say the galleries' directors in their foreword to the catalogue, and they are right to be grateful. I'm putting my email at the end of this piece so you can tell me, if you like Ron Mueck, what it is it you like about him. Let me reiterate, in case I see the previous paragraph quoted somewhere, that I don't believe a word of it. So there I go, implicitly preferring the nudes of the 17th century to art being made today. Now go back and look at Mueck.

Related:  Estètica