background preloader

Web sexiste

Facebook Twitter

Contre la publicité sexiste. Stop au cybersexisme. « Stop cyber-sexisme » lutte contre le harcèlement en ligne. Identifier le harcèlement en ligne à caractère sexiste, et lutter contre sa propagation : voilà l’objectif de « Stop cyber-sexisme », une nouvelle campagne lancée en Île-de-France mais utile pour tou•te•s. Les Indiennes s’emparent d’Internet pour lutter contre le sexisme. On l’a souvent entendu – et l’affaire ultra-médiatisée du viol collectif du bus de Delhi l’a amplement démontré : la condition des femmes en Inde reste difficile.

Les Indiennes s’emparent d’Internet pour lutter contre le sexisme

Il n’y a pas que dans la rue et les transports que le sexisme s’exprime. Il s’épanche avant tout au sein de la famille indienne, où les discriminations sont bien ancrées dans les mœurs et les coutumes. Dans ce pays où la moustache est reine, une lueur d’espoir semble scintiller à la portée de la jeunesse de la classe moyenne : Internet. Offensives féminines Internet serait-il le nouvel eldorado, la nouvelle scène, où les femmes peuvent s’exprimer librement sans risquer d’être soit violées, soit vitriolées à l’acide bon marché, soit rejetées par leurs familles (ou les voisins – la conséquence est la même, on devient paria) et donc considérées comme immariables ? John Oliver s'attaque au sexisme sur le web. Pourquoi Internet est-il trop souvent hostile aux femmes ? Menaces, messages sexuellement explicites : l'année 2014 a été marquée par de nombreux cas de violence en ligne visant les femmes.

Pourquoi Internet est-il trop souvent hostile aux femmes ?

C'était un des sujets les plus discutés au festival SXSW. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Clairouin et Martin Untersinger (Austin (Etats-Unis), envoyés spéciaux) « Blagues » de mauvais goût, messages sexuellement explicites, menaces de viol voire de mort : de nombreuses femmes ont été prises pour cible ces dernières années sur Internet, de la chanteuse écossaise Lauren Mayberry aux différentes protagonistes du « GamerGate » (Zoe Quinn, Anita Sarkeesian, Jenn Frank...), en passant par la journaliste brésilienne Nana Queiroz. Sans compter toutes les anonymes harcelées chaque jour. Ce n'est donc pas par hasard si la question de la place réservée aux femmes sur Internet a été particulièrement discutée cette année au festival South by Southwest (SXSW) d'Austin.

Lire : Derrière le Gamergate, une nébuleuse antiféministe Sentiment d'impunité. Wikipédia sexiste : faut-il s'en inquiéter ? Cinquième site mondial en terme de fréquentation, Wikipedia est l'encyclopédie collaborative la plus importante du monde.

Wikipédia sexiste : faut-il s'en inquiéter ?

Mais si le site permet à chacun de créer et éditer des pages sur tous les sujets de la connaissance humaine, plusieurs études démontrent le profond déséquilibre de la plateforme au détriment du sexe féminin.Déséquilibre en terme de contributeurs d'abord. Des sondages réguliers démontrent que près de 91% des volontaires wikipédiens sont des hommes (voir infographie ci-dessous). Même si de récentes études affirment que la part de femmes serait en réalité plus élevée qu'on le pensait, comme le soulignait le site Slate l'année dernière.Déséquilibre sur le fond ensuite, puisque, selon un nombre croissant de chercheurs, le contenu même de Wikipédia souffrirait d'un biais masculin. Gênant quand on sait qu'avec plus de 4,6 millions d’articles, la plateforme créée en 2001 fait partie de nos premières sources d'information.

Plus d'actrices porno que de sportives. Internet est-il intrinsèquement sexiste ? - The... Invisibilisées. Les femmes d'exception ne sont pas au Panthéon, rarement dans les livres d'histoire, peu souvent dans les mémoires.

Invisibilisées

Désormais elles ont leur tumblr. Le collectif Georgette Sand souhaite imposer une légitimité qui découle des compétences et non de la perpétuation de l'endogamie. "À en croire nos manuels scolaires aujourd’hui : une société dans laquelle plus de 90 % des citoyens et des citoyennes seraient des hommes. Une société dans laquelle les grandes découvertes, l’art, la philosophie, les mathématiques seraient des domaines réservés aux garçons.

Les jeux vidéo ont-ils un genre ? Centre Hubertine Auclert Centre francilien de ressources pour l'égalité femmes-hommes Menu d’entête Vous êtes ici Accueil Les jeux vidéo ont-ils un genre ?

Les jeux vidéo ont-ils un genre ?

Conférence d'inauguration du cycle "Hubertine est une geek" Conférence sur le thème : "Les jeux vidéo ont-ils un genre ? " Avec Fanny Lignon, Maîtresse de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Claude Bernard Lyon I, Mar_Lard, gameuse féministe, auteure de nombreux articles dénonçant le sexisme des jeux vidéos et Usul, chroniqueur de jeux vidéo. Retour sur l'inauguration de l’Observatoire Régional des Violences Faites aux Femmes. Appel à communication : Les cyberactivismes féministes. Le Centre Hubertine Auclert lance un appel à communication "Les cyberactivismes féministes à travers le monde" - Date limite : 4 septembre 2015.

Appel à communication : Les cyberactivismes féministes

Dans le cadre de son programme Hubertine est une geek, le Centre Hubertine Auclert organise un événement sur les cyberactivismes féministes à travers le monde, le 15 octobre prochain à l’Ecole 42. Cet événement proposera deux temps de réflexions et d’échanges : Une première table-ronde réunissant des chercheur-e-s travaillant sur genre et activisme, cyberactivisme féministe. Il s’agira de faire un état des lieux des recherches actuelles sur ces sujets.