background preloader

Pères et mères chez Disney : qui a le beau rôle ?

Pères et mères chez Disney : qui a le beau rôle ?
La sortie cet été de Rebelle est une bonne occasion de revenir sur les figures de pères et de mères qui peuplent les « classiques d’animation Disney ». En effet, dans le portrait qu’il fait des parents de Merida, Rebelle semble exacerber une tendance présente depuis longtemps dans les longs métrages d’animation du studio, et qui consiste à dépeindre de manière radicalement différente (et totalement sexiste) les pères et mères des héros/héroïnes. En effet, ici, c’est la reine Elinor seule qui s’oppose à la volonté de sa fille en cherchant à tout prix à en faire une princesse, c’est-à-dire une femme distinguée, charmante, douce, soumise, et surtout mariée. Face à elle, le roi Fergus préfère quant à lui laisser à sa fille sa liberté. S’il reste assez impuissant tout au long de l’histoire (dominé qu’il est par sa femme), il apparaît néanmoins comme un personnage sympathique et bienveillant, à l’écoute de sa fille. Quand il faut pouponner, c’est maman qui s’y colle… La belle vie avec papa…

http://www.lecinemaestpolitique.fr/peres-et-meres-chez-disney-qui-a-le-beau-role/

Related:  Sexisme chez Disney StudiosSexisme chez disneyCinémapsychologie

Rebelle (2012) : mater la rousse Parce qu’il est centré sur le personnage d’une fille forte qui n’aspire pas à la vie de princesse à laquelle on veut la soumettre, le dernier film de Disney/Pixar a pu passer pour féministe aux yeux de certain-e-s critiques. Le magazine Elle le qualifie ainsi de « conte de fées moderne et féministe »[1], et Télérama va dans le même sens ense réjouissant de voir Disney persévérer dans la « veine capillaire » inaugurée par « l’insolente Raiponce »[2] (j’ai personnellement du mal à voir comment on peut qualifier Raiponce d’« insolente » mais passons… Cf. sur ce site l’article consacré à ce film). C’est vrai qu’il y avait a priori de bonnes raisons de se réjouir. En effet, Rebelle est le premier long métrage de Pixar à avoir un personnage féminin pour protagoniste (il était temps, après 12 longs métrages et 26 ans d’activité… Mieux vaut tard que jamais comme on dit). Mérida, l’anti-princesse Et pourtant, tout cela commençait plutôt bien.

Mulan (1998) : féminisme et patriarcat chez Disney Sorti 3 ans après Pocahontas, Mulan est également (comme signalé ailleurs sur ce site dans l’article consacré à Pocahontas) une tentative de lutter contre les accusations de racisme, de sexisme et d’ethnocentrisme. Mulan est-elle une tentative plus réussie que Pocahontas ? Sortir de l’ethnocentrisme selon Disney Après avoir été souvent accusés d’ethnocentrisme, les studios Disney ont créé plusieurs héros « exotiques », c’est-à-dire n’étant pas d’origine européenne (Aladdin, Pocahontas…). Cependant, s’il est progressiste de montrer d’autres contrées que l’Europe et les Etats-Unis, l’image qu’en donne Disney n’est pas forcément innocente.

En finir avec l’aphrodisme au cinéma Préalable sur l’aphrodisme, le sexisme et le cinéma J’appelle ici « aphrodisme » le système de domination consistant à valoriser dans une société donnée les individus correspondant aux normes de beauté physique de cette société, tout en dévalorisant ceux/celles qui n’y correspondent pas. L’aphrodisme est analogue à d’autres systèmes de domination comme le sexisme ou le racisme en tant que, comme eux, il construit socialement une inégalité à partir d’une différence physique qu’il a arbitrairement posée comme significative, voire essentielle. Le sexisme décide ainsi que la possession de certains organes génitaux détermine un ensemble de comportements sociaux (permettant la domination d’un « sexe » sur l’autre). Le racisme décide de la même manière que la couleur de peau des individus est le signe de leur appartenance à une certaine « race », et fonde (ici encore de manière totalement arbitraire) un rapport de domination sur cette différence prétendument essentielle.

10 conseils pour rendre votre présentation mémorable Nancy Duarte a travaillé sur les présentations de Google, Facebook, Adobe, Microsoft, Twitter ou encore Al Gore. Dans son livre « Vibrations », elle offre une marche à suivre précise et des conseils pour créer et délivrer une présentation mémorable. Que vous veniez à Shake en tant que speaker, exposant ou visiteur (et même si vous ne venez pas à Shake : on vous aime quand même, continuez à lire) — nous avons sélectionné soigneusement 10 de ses conseils, pour vous aider à faire briller la rockstar du pitch qui est en vous.

Approche de la représentation de la femme dans Mulan et Rebelle des studios Disney. Par Manuel Gauvin Illustrations : Alice Schneider La preuve de la forte présence et de l’influence des dessins animés1 Disney dans la culture occidentale et dans son exportation à l’étranger n’est plus à faire. Raiponce (2010) : Peut-on être à la fois princesse et féministe chez Disney ? Comme La Princesse et la grenouille sorti un an plus tôt, Raiponce témoignait de la volonté de Disney de proposer des princesses plus fortes et actives que les Blanche-Neige, Cendrillon et Aurore des débuts. Mais aussi plus indépendantes que les Ariel, Belle ou Jasmine d’après la seconde vague féministe. L’idée était ainsi de parvenir à créer des personnages de princesses aussi fortes qu’ont pu l’être Mulan ou (dans une moindre mesure) Pocahontas, dont l’appartenance à une ethnicité plus « lointaine » avait pu permettre quelques audaces de la part du studio (plutôt habitué à un sexisme des plus réactionnaires).

Saga Twilight : violence conjugale et glorification du patriarcat Lorsqu’a eu lieu le phénomène de société « Twilight » (livres et films), nombreux l’ont violemment critiqué. Cependant, les critiques négatives ont été globalement orientées sur trois axes : la nullité (des livres, des films, des acteurs, etc.), la défense de la chasteté promue par le roman (Bella et Edward n’ont de relations sexuelles qu’à partir de leur mariage) et la redéfinition (trahison selon certains) du mythe du vampire. Si ces axes de critiques sont relativement pertinents (encore que la nullité est une notion subjective), la saga Twilight propage d’autres idées et modèles, autrement plus dangereux que la virginité avant le mariage.

Remuez vous les meninges Dans le cadre de la semaine du cerveau, je vous propose un article invité, écrit par Pierre Cocheteux, du blog les secrets de pierre cocheteux Le travail intellectuel nécessite de mettre en œuvre un certain nombre de savoir faire et de savoir-être afin de porter un maximum de fruits. Certaines personnes fournissent un effort important mais n’obtiennent pas pour autant de résultats à la hauteur du travail fourni. Est-ce à dire qu’elles sont bêtes, incompétentes ou incapables ? Certains professeurs n’hésitent pas à passer le pas en insultant leurs élèves qui ne réussissent pas : « incapables, inattentifs, mauvais élèves, cancres, etc » et si cela peut être le cas pour un certain nombre d’entre eux : ceux qui ne fournissent pas d’effort du tout, ce n’est certainement pas le cas des autres. Parmi les personnes en situation d’échec, un nombre important d’entre elles pourraient réussir leur études si on avait pris la peine de leur donner les bons outils.

Le sexisme du Roi Lion La féminité dans Le Roi Lion L’une des premières choses qui nous frappe en regardant Le Roi Lion, c’est le sexisme banal et structurant de l’histoire. Dès les premières scènes, Le Roi Lion nous fait connaître un monde structuré hiérarchiquement, avec au sommet de la pyramide le monarque absolu, qui règne en bon patriarche sur, non seulement son peuple docile et servile (les autres animaux), mais également ses lionnes, qui jamais ne remettront en question le bien fondé de la place des hommes, ni de la place des femmes. Le Roi Lion comporte un grand total de 3 personnages féminins, contre 9 personnages masculins.

"Au cinéma, les hommes ont le droit de vieillir, pas les femmes" Par Ariane Nicolas Mis à jour le , publié le A quoi ressemblent les héros de cinéma en France et aux Etats-Unis ? Selon notre enquête, ils sont en grande majorité masculins et d'"âge mûr". Podcasts gratuits pour apprendre les langues européennes Voici un répertoire de sites qui proposent gratuitement des flux de fichiers audio et/ou vidéo, voire de simples enregistrements (sans option d'abonnement) pour l’apprentissage de l’anglais, du français, de l’espagnol et d'autres langues principalement européennes. A condition d’avoir une certaine autonomie dans l’apprentissage, on peut y trouver de quoi se passer des exercices fastidieux de grammaire et des listes ennuyeuses de vocabulaire pour se concentrer uniquement sur la langue telle qu’elle est parlée et comprise par les locuteurs natifs. Les professeurs de langues peuvent également y trouver des ressources audio et/ou vidéo intéressantes à intégrer dans les cours ou à présenter aux élèves en tant que ressources complémentaires au support imprimé. Les podcasts proposés sont pour la plupart des ressources francophones et anglophones faciles d'accès. Pour les podcasts en langues asiatiques, voir notre répertoire ressources pour apprendre les langues asiatiques. Sommaire du répertoire

Méchants et méchantes chez Disney (2) : Hommes faibles Si les méchantes sont toujours des femmes fortes, les méchants sont au contraire le plus souvent des hommes faibles. Pas au sens où ils seraient moins redoutables que leurs homologues féminines, mais au sens où ils ne correspondent pas à la norme sexiste qui veut que les hommes soient virils et puissants. En effet, ils sont la plupart du temps efféminés et ne recherchent pas le combat frontal avec le héros. Comme on le verra, il existe quelques exceptions à cette règle. Le méchant est alors moins caractérisé par rapport à son sexe qu’en fonction de son appartenance ethnique et/ou de classe.

Disney a un problème avec ses personnages féminins: elles ont des émotions Réjouissez-vous! Le nouveau film d’animation de Disney, La Reine des Neiges, contient non pas une mais DEUX héroïnes! Un exploit, si l’on en croit Lino Disalvo, responsable de l’animation pour le film. L’anglais pour tous – Spice up your english Ce MOOC s’étend sur 8 semaines. La langue d’enseignement du MOOC est l’anglais car il est important de vous immerger au maximum dans la langue. Toutefois, afin de faciliter votre compréhension, le registre d’anglais a été adapté à un niveau débutant (voir la section « A qui s’adresse ce MOOC »).

Related: