background preloader

Le sang artificiel

Le sang artificiel
Septembre 2006 Un patient doit être transfusé dès lors qu'il perd plus de 40% de son sang (ce qui représente 2 litres environ). Ses organes vitaux ne sont alors plus approvisionnés en oxygène, et on doit lui injecter un concentré de globules rouges. Il existe aujourd'hui trois pistes pour fabriquer de l'hémoglobine : les biotechnologies, les substituts chimiques, et les cellules souches humaines. Du sang de ver ou de tabac Pour la voie biotechnologique, l'idée est de "faire produire" l'hémoglobine par des organismes génétiquement modifiés. Dans le cadre du programme de recherche Euro Blood Substitutes, une équipe s'intéresse à deux vers marins, dont la molécule d'hémoglobine est 50 fois plus grosse que celle humaine. Elle serait donc particulièrement stable. L'Inserm et la société Limagrain travaillent eux sur des plants de tabac génétiquement modifiés qui produisent de l'hémoglobine. Du sang chimique La voie 100% artificielle fait appel aux perfluorocarbures (PFC). En savoir plus Related:  sang "artificiel"Transfusions sanguines

TPE : Le Sang Artificiel Sommaire de la page :2.1. Le Plasma2.2. Les Globules Rouges 2.2.1. Le Globule Rouge 2.2.2. 2.1. Le Plasma désigne la partie liquide du sang, de couleur jaune citrin : dans notre corps, on trouve entre 2,5L et 3L de plasma dans notre organisme : le plasma est, en réalité, principalement composé d’eau (environ 90%), même si cette « eau plasmatique » ne constitue qu’une petite partie de l’eau de corps humain. 2.2. 2.2.1. Les globules rouges, aussi appelés hématies ou érythrocytes, sont des cellules dépourvues de noyau ou d’organites. Justement, une observation microscopique nous a permis d'en connaître davantage sur les globules rouges et les globules blancs, comme leur forme et leur composition : Détails de globules rouges. Schéma légendé et détail d'un globule rouge 2.2.2. Tout d’abord, un adulte consomme environ 480 litres de dioxygène O2 par jour… Mais comment ce gaz indispensable est-il transporté à travers l’organisme ? L’hémoglobine fœtale (HbF). 2.3 Les Globules Blancs

FRANCE ADOT - Le Don de moelle osseuse Qu'est-ce que la moelle osseuse ? a moelle osseuse, riche en cellules souches hématopoïétiques, est répartie dans les os du corps ; elle fabrique les cellules du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes sanguines) qui se renouvellent régulièrement. Cela n'a rien à voir avec la moelle épinière. Qui a besoin d'une greffe de moelle osseuse ? Ce sont essentiellement les malades dont la moelle ne fonctionne plus (aplasie) ou est envahie par des cellules cancéreuses (leucémie). Une maladie affectant la moelle osseuse a de graves conséquences : en effet, l'absence de globules rouges entraîne une anémie ; l'absence de globules blancs, des infections ; et celle des plaquettes, des hémorragies. Pour qu'une greffe réussisse, il faut que la moelle osseuse du donneur et le corps du malade s'acceptent mutuellement. C'est parmi les frères et soeurs qu'on trouve le plus facilement des sujets ayant le même groupe tissulaire appelé groupe HLA. Mais tous les malades n'ont pas cette chance.

Les avantages du sang artificiel Il existe déjà un produit de ce type utilisé en Afrique du Sud mais le produit hongrois a la particularité de se composer de substances existant dans l'organisme. En fait, ce produit est artificiel dans la mesure où il est produit artificiellement mais à partir d'une substance naturelle. Il s'agit en fait d'un "sachet" dans lequel est placé l'hémoglobine ainsi dépourvue d'érythrocyte. Le produit développé par M. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet Du sang artificiel fabriqué à grande échelle PRODUCTION. C’est une première dans l’histoire de la médecine et de l’industrie. Wellcome Trust, la deuxième plus grande fondation mondiale de charité en médecine derrière celle de Bill et Melinda Gates, a trouvé un moyen d'industrialiser la production de sang artificiel à grande échelle, selon le site du Telegraph. Ce procédé devrait bientôt être testé sur des patients en Grande-Bretagne. C'est la première fois que quelqu'un produit du sang dont la qualité et la sécurité sont suffisants pour transfuser un être humain - Marc Turner CULTURE. Elle a ainsi mis au point une technique de culture de globules rouges à partir de cellules souches pluripotentes. PREMIÈRE. À ce stade, la production d'une unité de sang coûte 145 euros PERSPECTIVE. Pourrait-elle se révéler dangereuses? COUT.

groupes sanguins et transfusions Dossier - Des groupes sanguins pour quoi faire ? [Sommaire] [Antigènes] [Anticorps] [Mère-foetus] [Règles immunologiques] [Conclusion] 4- Règles immunologiques de la transfusion sanguine : Eviter le conflit antigène - anticorps La transfusion sanguine aujourd’hui Les situations médicales dans lesquelles on est amené à réaliser une transfusion sanguine à des malades sont fréquentes et variées, au premier rang desquelles les pertes de sang importantes par hémorragie grave. Risque immunomogique et notion de compatibilité Le risque premier lors d’une transfusion sanguine est lié à la possibilité de réunir dans le l’organisme du receveur (la personne transfusée) un anticorps et son antigène érythrocytaire. Figure 4.1 . Compatibilité dans le système ABO : impératif transfusionnel Un individu de groupe AB n’a pas d’IgM anti-A ou B circulantes, il peut donc recevoir du sang des trois autres groupes du système ABO : on parle de receveur universel dans le système ABO. Figure 4.2 .

On a fabriqué du sang artificiel 24.000 poches de plasma non conformes et détruites, chute du nombre des donneurs. Et si la solution était le sang artificiel? Septembre 2011. Le monde de la transfusion vit une véritable révolution: une équipe de chercheurs français est parvenue à transfuser à l'homme des globules rouges fabriqués en laboratoire. Une première mondiale, après de multiples tentatives qui s'étaient toutes soldées par un échec. À l'origine de cette découverte: Luc Douay, chef du service d'hématologie et d'immunologie biologiques à l'hôpital Saint-Antoine, professeur d'hématologie à l'Université Pierre-et-Marie-Curie-Paris VI et directeur scientifique de la thérapie cellulaire à l'Etablissement français du sang (EFS). Début 2000, Luc Douay se lance un nouveau défi: utiliser ces cellules souches comme source de fabrication de globules rouges pour la transfusion sanguine. On fabriquera un jour du sang dans des usines Ces globules rouges ainsi cultivés bénéficieront au monde entier.

Connaître le parcours de la poche de sang Le sang recueilli lors des dons n’est jamais transfusé directement au patient. Après avoir été prélevé à un donneur, il va être qualifié et préparé avant d’être distribué aux hôpitaux et aux cliniques. Il sera ensuite transfusé à des patients. Le prélèvement : le prélèvement est effectué par une infirmière. Pour agrandir, cliquez ici.

Les echanges respiratoires · La récupération est-elle la même pour tout le monde ? Pour se contracter normalement, le muscle a des besoins en dioxygène qu’il faut satisfaire, il produit du dioxyde de carbone qu’il faut éliminer du muscle. Au cours d’un effort physique, le rythme respiratoire s’accelere, la temperature corporelle augmente. Les muscles réalisent avec le sang des echanges qui varient selon leur activité. Richement irrigués ils prélèvent en permanence dans le sang du dioxygène et y rejettent du dioxyde de carbone. La synthèse de l’ATP nécessaire à l’effort musculaire exige l’apport d’oxygène, et l’elimination de CO2 par le système cardiorespiratoire. Cet echange s’effectue en quatre phases : ventilation alveoaire, transfert alveo-capillaire, transport des gaz par le sang et distribution du sang aux muscles. Durant l’effort, la frequence respiratoire s’accroit, de meme que le volume courant qui peut atteindre 60% de la capacité vitale. Ventilation alveolaire : Transport des gaz par le sang :

Du sang artificiel transfusé pour la première fois chez l'homme Des chercheurs français viennent de réussir la première autotransfusion humaine de globules rouges à partir de cellules souches, selon une étude parue ce jeudi dans la revue spécialisée américaine Blood. D'après le directeur de cette étude, le Professeur Luc Douay, hématologue à l'hôpital Saint Antoine (Inserm-UPMC), les résultats obtenus ouvrent la voie à la création de banques de sang artificiel destiné à être transfusé chez les patients. Les globules rouges injectés chez l'homme ont été créés à partir des propres cellules souches hématopoïétiques humaines (CSH) d'un donneur humain. Ces dernières sont capables de fabriquer tous les types de cellules sanguines. Partant de ces cellules souches, les chercheurs ont réussi à produire en laboratoire des milliards de globules rouges, avec l'aide d'additifs spécifiques appelés «facteurs de croissance». Des globules rouges qui se comportent «normalement» Pallier le manque de donneurs Prochaine étape: la production industrielle de ces cellules.

TPE : Le Sang Artificiel TPE - Le Sang Artificiel Bienvenue sur le site du TPE : Le Sang Artificiel Corentin Le Reun - 1ere S3 Théophile Schouller - 1ere S3 Matthieu Clergeau - 1ere S4Lycée Guez de Balzac - Angoulême Thème : Modèle et Reproduction. Sujet : Le Sang Artificiel. Problématique: La Biochimie permet-elle actuellement de synthétiser un sang artificiel pouvant remplacer le sang humain ? En plus du sommaire simplifié situé à droite du site, voici le sommaire détaillé du TPE avec les liens : Sommaire Complet :Accueil Introduction I. Conforme aux normes du W3C Le site est aussi conforme à 100% avec les normes internationales Internet (pour ce site, XHTML 1.0) du W3C (World Wide Web Consortium) : le site peut donc s'afficher sans problème avec tous les navigateurs. Sommaire : Sommaire complet du Site et de notre TPE. Accueil Le TPE : Expérience : Observation microscopique de globules rouges et de globules blancs Bibliographie Copyright Corentin Le Reun - Théophile Schouller - Matthieu Clergeau

Related: