background preloader

Sang "artificiel"

Facebook Twitter

TPE : Le Sang Artificiel. TPE - Le Sang Artificiel Bienvenue sur le site du TPE : Le Sang Artificiel Corentin Le Reun - 1ere S3 Théophile Schouller - 1ere S3 Matthieu Clergeau - 1ere S4Lycée Guez de Balzac - Angoulême Thème : Modèle et Reproduction.

TPE : Le Sang Artificiel

2) La production de sang artificiel. Infarctus du myocarde : Définition. Shema sang. Le sang artificiel. Construire_problematique.pdf. Sang artificiel. On a fabriqué du sang artificiel. Septembre 2011.

On a fabriqué du sang artificiel

Le monde de la transfusion vit une véritable révolution: une équipe de chercheurs français est parvenue à transfuser à l'homme des globules rouges fabriqués en laboratoire. Une première mondiale, après de multiples tentatives qui s'étaient toutes soldées par un échec. Elle devrait ouvrir des perspectives inimaginables il y a encore quelques années. À l'origine de cette découverte: Luc Douay, chef du service d'hématologie et d'immunologie biologiques à l'hôpital Saint-Antoine, professeur d'hématologie à l'Université Pierre-et-Marie-Curie-Paris VI et directeur scientifique de la thérapie cellulaire à l'Etablissement français du sang (EFS). Spécialiste depuis trente ans de la biologie des greffes de moelle osseuse, il a suivi toutes les étapes scientifiques qui ont amené à mieux connaître les cellules souches de la moelle osseuse, qui donnent naissance à toutes les cellules du sang: globules rouges, globules blancs et plaquettes.

On fabriquera un jour du sang dans des usines. Du sang artificiel fabriqué à grande échelle. PRODUCTION.

Du sang artificiel fabriqué à grande échelle

C’est une première dans l’histoire de la médecine et de l’industrie. Wellcome Trust, la deuxième plus grande fondation mondiale de charité en médecine derrière celle de Bill et Melinda Gates, a trouvé un moyen d'industrialiser la production de sang artificiel à grande échelle, selon le site du Telegraph. Le résultat d’un programme à 6 millions d’euros mené par le professeur Marc Turner.

Ce procédé devrait bientôt être testé sur des patients en Grande-Bretagne. Des résultats concluants pourraient entraîner sa généralisation. C'est la première fois que quelqu'un produit du sang dont la qualité et la sécurité sont suffisants pour transfuser un être humain - Marc Turner CULTURE. Elle a ainsi mis au point une technique de culture de globules rouges à partir de cellules souches pluripotentes.

PREMIÈRE. À ce stade, la production d'une unité de sang coûte 145 euros PERSPECTIVE. Pourrait-elle se révéler dangereuses? TPE : Le Sang Artificiel. Le sang artificiel. Septembre 2006 Un patient doit être transfusé dès lors qu'il perd plus de 40% de son sang (ce qui représente 2 litres environ).

Le sang artificiel

Ses organes vitaux ne sont alors plus approvisionnés en oxygène, et on doit lui injecter un concentré de globules rouges. Ces derniers contiennent de l'hémoglobine, une protéine qui transporte l'oxygène. Il existe aujourd'hui trois pistes pour fabriquer de l'hémoglobine : les biotechnologies, les substituts chimiques, et les cellules souches humaines. Du sang de ver ou de tabac Pour la voie biotechnologique, l'idée est de "faire produire" l'hémoglobine par des organismes génétiquement modifiés. Dans le cadre du programme de recherche Euro Blood Substitutes, une équipe s'intéresse à deux vers marins, dont la molécule d'hémoglobine est 50 fois plus grosse que celle humaine. Elle serait donc particulièrement stable. L'Inserm et la société Limagrain travaillent eux sur des plants de tabac génétiquement modifiés qui produisent de l'hémoglobine. Les echanges respiratoires · La récupération est-elle la même pour tout le monde ?

Pour se contracter normalement, le muscle a des besoins en dioxygène qu’il faut satisfaire, il produit du dioxyde de carbone qu’il faut éliminer du muscle.

Les echanges respiratoires · La récupération est-elle la même pour tout le monde ?

Au cours d’un effort physique, le rythme respiratoire s’accelere, la temperature corporelle augmente. Les muscles réalisent avec le sang des echanges qui varient selon leur activité. Richement irrigués ils prélèvent en permanence dans le sang du dioxygène et y rejettent du dioxyde de carbone. La synthèse de l’ATP nécessaire à l’effort musculaire exige l’apport d’oxygène, et l’elimination de CO2 par le système cardiorespiratoire. Cet echange s’effectue en quatre phases : ventilation alveoaire, transfert alveo-capillaire, transport des gaz par le sang et distribution du sang aux muscles.

Durant l’effort, la frequence respiratoire s’accroit, de meme que le volume courant qui peut atteindre 60% de la capacité vitale. Ventilation alveolaire : Peut-on créer du sang artificiel ?