background preloader

L'univers a-t-il connu un instant zero ?, avec Etienne Klein

L'univers a-t-il connu un instant zero ?, avec Etienne Klein

http://www.dailymotion.com/video/xhm2ew

Related:  Etienne Klein (Directeur de recherche au CEA)science phy chi vie et nature

Culture scientifique Des observateurs parlent d’un « illettrisme scientifique » qui gagnerait notre société 1. Même s’ils ne valent pas démonstration, certains signes peuvent nous porter à les suivre. L’un de ces indices tient au fait que ceux qui, comme moi, écrivent des livres destinés à un « public large », savent d’expérience que les éditeurs se montrent de plus en plus insistants sur un point : le niveau de ce que l’on écrit ne doit pas être trop élevé et le moins de choses possibles doivent être supposées connues du lecteur. Cette demande pressante relève toutefois d’une motivation ambiguë : faut-il la mettre sur le compte d’un louable souci démocratique, celui de toucher le plus grand nombre de personnes, ou avère-t-elle plutôt qu’il existerait effectivement une croissance de l’illettrisme scientifique ? Un deuxième signe est la montée en puissance d’une sorte de relativisme paresseux. Une anecdote m’a permis d’en prendre conscience.

Les principes de la thermodynamique Depuis le XVIeme siècle physiciens et mathématiciens ont étudié le mouvement des corps, posant les principes de la mécanique. Cette discipline se subdivise en trois sciences : la statique qui étudie l'état d'équilibre des corps soumis à l'action des forces, la cinématique qui étudie la position des objets dans le temps et la dynamique qui étudie les mouvements des corps. Se greffe sur ces lois l'action de la température. L'enfance de l'Univers dévoilée LE MONDE | • Mis à jour le | Par David Larousserie Si une image vaut mille mots, celle rendue publique jeudi 21 mars par une équipe européenne d'astrophysiciens en vaut encore dix fois plus. Sous l'égide de l'Agence spatiale européenne, ces chercheurs viennent en effet de prendre une photo qui nous ramène 13,8 milliards d'années en arrière. Elle montre l'Univers le plus jeune qui soit possible d'observer, tel qu'il était à ses tout débuts, 380 000 ans seulement après sa création – elle dévoile un rayonnement qui a voyagé jusqu'à nous depuis la nuit des temps. La qualité de l'image de ce bébé-Univers prise par le satellite Planck est dix fois plus grande que le dernier cliché disponible pris par la NASA en 2003.

Savoir ce que l’on sait, et ce que l’on ne sait pas Aujourd’hui, j’ai croisé ce tweet : Cela m’a rappelé que j’avais entendu un morceau d’une émission de France Inter en allant au collège : Dans les deux émissions, Etienne Klein met en lumière l’effet Dunning-Kruger. Obésité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'obésité est l'état d'un individu ayant un excès de poids par augmentation de la masse adipeuse[1]. L'obésité se définit par un indice de masse corporelle supérieur à 30.

Origine du monde et avènement de l’homme Ces deux questions peuvent être entendues dans la perspective de l’objectivité scientifique par l’astrophysicien d’un côté et le biologiste de l’autre. Mais, en même temps, il y a autour d’elles une sorte de trouble, car la question de l’origine n’est peut-être pas une question susceptible de recevoir une réponse scientifique ; quant à l’avènement de l’homme, il s’agit de comprendre comment une espèce animale parmi d’autres a évolué au point de se poser des questions bizarres comme celle de l’origine du monde. Plus, mieux encore, ces questions ont un retentissement étrange en chacun de nous car nous connaîtrons tous la fin du monde car nous mourrons, ce qui nous fait comprendre en retour que le monde est apparu pour nous, pour la première fois, lorsque nous sommes nés. Nous nous demanderons en conclusion quelle est la place pour ce genre de question dans l’enseignement aujourd’hui L’origine du monde entre science et religions, entre l’investigation et le mythe

Ultracrepidarianisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'ultracrepidarianisme, ou ultracrépidarianisme selon les sources, est le comportement qui consiste à donner son avis sur des sujets sur lesquels on n’a pas de compétence crédible ou démontrée [1]. Étymologie[modifier | modifier le code] Combinaison avec l'argument d'autorité[modifier | modifier le code]

Émergence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’émergence est un concept philosophique apparu au XIXe siècle grossièrement résumé par l'adage « le tout est plus que la somme de ses parties ». Plus précisément, une propriété peut être qualifiée d’émergente si elle « résulte » de propriétés plus fondamentales tout en demeurant « nouvelle » ou « irréductible » à celles-ci[1]. Ce concept propose ainsi de concilier dans les sciences une approche moniste avec une opposition au réductionnisme, c'est-à-dire postulant une unité fondamentale dans la composition de la nature (que ce soit la matière inerte, les organismes vivants ou le psychisme) mais déniant la possibilité d'une connaissance intégrale de ces phénomènes par la simple connaissance de leurs composants fondamentaux. L'enjeu des divers émergentismes proposés depuis lors étant précisément celui de la clarification des termes « résulter », « nouvelle » ou « irréductible », et de leurs différentes acceptions possibles.

Origine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'origine (du latin origo, « la source ») est au premier abord le moment initial de l'apparition d'une chose, c'est-à-dire la naissance historique de cette chose, le commencement de cette chose. Cependant, cette définition délaisse l'aspect logique et dynamique de ce mot. Ainsi, l'origine est également l’ensemble des phénomènes obéissant à des lois qui expliquent l'apparition et le développement des choses. Ce qui pose des problèmes d'ordre philosophique:

Etienne Klein : "La vérité scientifique n’appartient nullement aux scientifiques" La pandémie de Covid-19 semble avoir révélé le statut précaire de la science, considérée par certains comme une simple croyance, voire comme une opinion. Pourtant, comme l'affirme Étienne Klein, la science n'est pas "un récit parmi d'autres". L'auteur se penche sur l'affaiblissement de notre amour de la vérité, un danger pour la démocratie, dans Le goût du vrai (Gallimard, Tracts). Marianne : Qu’entendez-vous par "science" ? Qu’englobe-t-elle ? Trois lois de la robotique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Trois lois de la robotique, formulées par l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov, sont des règles auxquelles tous les robots positroniques qui apparaissent dans sa fiction obéissent. Énoncé des Lois de la robotique[modifier | modifier le code] Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.

Modèle standard de la cosmologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme de modèle standard de la cosmologie a émergé vers l'an 2000, à la suite de l'arrivée d'une quantité importante d'observations astronomiques en rapport avec la cosmologie, en particulier les nouveaux catalogues de galaxies comme SDSS et 2dFGRS, l'observation de plus en plus détaillée des anisotropies du fond diffus cosmologique avec les expériences BOOMERanG et Archeops, puis l'observatoire spatial Wilkinson Microwave Anisotropy Probe (WMAP), ainsi que l'observation des supernovae lointaines et celle des effets de cisaillement gravitationnel. Le modèle standard de la cosmologie illustre le fait que la cosmologie moderne est entrée dans une ère dite de « précision »[1], où une somme importante de données permet une confrontation très contraignante entre modèles cosmologiques et observations. Position du problème : qu'est-ce qu'un modèle cosmologique réaliste ?[modifier | modifier le code]

Related: