background preloader

L’élevage des poules à la portée de tous

L’élevage des poules à la portée de tous
Elever des poules ne présente pas que des avantages concrets. C’est aussi amusant, cela demande peu de travail, et c’est même franchement très simple. Sachez toutefois vous en tenir, dès le départ, à quelques règles de base. Vous démarrerez ainsi du bon pied… Les poules ont sans le moindre doute leur place dans un petit jardin. Elles gardent l’herbe rase, avalent sans la moindre gêne les insectes inutiles du verger et recyclent les restes de plats cuisinés qu’on ne peut pas mettre sur le tas de compost. Trucs et astuces pour bien démarrer 1. De nombreuses communes font la promotion de l’élevage des animaux de basse-cour ; elles proposent même des poules à la vente. 5. L’intégration dans le jardin La culture d’arbustes et de végétation en tout genre permet une intégration harmonieuse du parcours destiné aux poules dans le reste de votre jardin. A déconseiller au menu des poules Les poules sont omnivores par excellence. Des plantes toxiques Un parcours agréable Des œufs ou de la viande ?

http://www.mondequibouge.be/index.php/2011/05/lelevage-des-poules-a-la-portee-de-tous/

Related:  Poulesnature en ville

Faites de la place pour élever des poules - Abri de jardin Le particulier est de plus en plus encouragé à élever des poules dans le but de réduire la quantité de déchets de cuisine (en plus du compostage à domicile, du jardinage malin, etc.). Pour celui qui élève des poules depuis des années, rien de neuf : depuis toujours, il donne à ses poules les restes de cuisine et de pain. Les poules mangent non seulement les déchets de cuisine, mais produisent en outre des œufs (et de la viande) et mettent un peu de vie dans votre jardin. Même si élever des poules est une très bonne idée, quelques règles minimales s’imposent pour que votre élevage reste agréable pour tout le monde, vos voisins, vous-mêmes et vos poules aussi: Tous les jardins ne se prêtent pas à l’élevage de poules. Les poules ont besoin tant d’un enclos à l’extérieur que d’un bon poulailler où elles peuvent se protéger du vent et de la pluie.

Que peut-on cultiver sur son balcon ou sur sa terrasse? « Plantes L’avantage d’un jardin en pots est qu’en respectant le besoin des plantes, il y a moyen de changer de décor à volonté. Le bois, la terre cuite et le grès sont les meilleurs matériaux car ils permettent aux racines de respirer. Le grès ne craint pas les fortes gelées. Le bois présente l’inconvénient de pourrir. Si vous utilisez un pot en terre cuite neuf, laissez-le tremper quelques heures dans l’eau avant d’y faire vos plantations: cela évitera à l’argile de se gorger d’eau d’arrosage, en principe prévue pour les plantes. Elever des poules pondeuses dans son jardin Sommaire Pourquoi élever des poules ? Combien de poules ? J'éleverais bien des poules ! Vous avez toujours rêvé d'avoir quelques poules pondeuses ou d'élever ces volailles pour leur chair ? Comment acheter les meilleures races de poules, démarrer un élevage, choisir le matériel et les aliments bio, prévenir les maladies ? Cet ouvrage vous donne toutes les clés pour réussir votre élevage 100% bio !

Je crée un jardin sur mon balcon Il est tout à fait possible d'aménager un petit potager sur votre balcon. Bien sûr, impossible de nourrir toute une famille avec une culture de ce type, mais vous pourrez tout de même agrémenter votre cuisine du quotidien avec quelques produits frais et bien choisis (des tomates par exemple, sans oublier les herbes aromatiques). La meilleure période pour la plantation ? L'élevage de poules : une concept en vogue L'élevage de poules : une concept en vogue Qui l'eût cru ? Elever des poules est désormais tendance. Il suffit de disposer d’assez d’espace pour se lancer dans l’élevage de poules : une solution économique et écologique pour savourer des œufs extra-frais !

Elever des poules en ville, c’est écolo et de plus en plus cool Si le cochon est un animal à la mode, faisant la une de certains hebdos, la poule connaît aussi un succès – plus discret – dans l’intimité des urbains. Fini la vie à la ferme, désormais c’est dans les jardins de banlieue–voire sur les balcons– qu’on la croise. L’exode rural des gallinacées ne fait que commencer. Depuis quelques années, les ventes augmentent exponentiellement. En 2012, les magasins Truffaut (jardineries et animaleries) ont vendu : Des fermes sur les toits à Paris Pourquoi ne pas développer, en ville, une agriculture urbaine? Et même créer une filière agricole, du producteur au consommateur, en plein Paris? C’est possible, et ce projet, a priori un peu fou, est en passe de se réaliser. C’est celui d’une jeune société parisienne, UrbAgri, fondée par Virginie Dulucq. Un projet si sérieux qu’il vient d’être récompensé par le prix Créatrices d’avenir décerné par la région Île-de-France et la préfecture régionale.

Related: