background preloader

Salvia divinorum

Salvia divinorum
La plante psychotrope Salvia divinorum, ou «Sauge des devins», est un membre rare de la famille des menthes (Lamiaceae; anciennement Labiatae), qui a été caractérisée au milieu du vingtième siècle. La plante est endémique d’une petite région montagneuse de l’État d’Oaxaca (Mexique), où les Indiens mazatèques ingèrent ses feuilles fraîches ou des préparations à base de feuilles lors de rituels divinatoires, de rites de guérison ou à des fins médicales. Depuis la fin des années 1990, l'utilisation de la plante comme hallucinogène végétal «légal» a augmenté, en partie du fait de sa disponibilité. Fumer les feuilles séchées et broyées fournit des hallucinations de courte durée mais intenses. La dose efficace de salvinorine A, le principe actif de la plante, est comparable à celle des hallucinogènes synthétiques LSD ou DOB. Chimie L'identification chimique du principe psychoactif de Salvia divinorum a été faite simultanément par Ortega et Valdés au début des années 1980. Forme physique Related:  nature

Conjuguer cuisine et herboristerie 2 | Association Manger Santé Bio | Pour faire suite à la première partie de cet article, nous verrons ici d’autres manières simples de préparer les plantes médicinales ainsi que des idées originales pour les intégrer à l’alimentation quotidienne. Fabriquez vos propres produits d’herboriste Plusieurs solvants permettent d’extraire et de concentrer les constituants actifs des plantes médicinales. Entre autres l’huile, l’alcool, le miel et le vinaigre sont utiles et accessibles. Vous pouvez fabriquer vous-mêmes des concentrés en laissant macérer les plantes quelques semaines dans un pot Mason rempli du solvant de votre choix. Les proportions sont d’environ une part de plante pour cinq parts de solvant, dans la mesure où il y a assez d’espace dans le solvant pour que les constituants soient extraits. Il suffit ensuite de les filtrer avec un linge propre ou du coton à fromage et le tour est joué. Vous pouvez également vous procurer certaines préparations dans les magasins d’alimentation naturelle et les herboristeries.

Technique de connexion avec les arbres | Sortir du chaos et de l'illusion par Sandra Est Fée Mère . Plusieurs personnes ont abordés le sujet des arbres : Comment ‘prendre’ de l’énergie à un arbre, comment me recharger auprès d’un arbre, comment méditer avec un arbre…. ? L’arbre est, pour moi un guide, un exemple d’harmonie avec les éléments. L’arbre met en pratique la connexion permanente à la terre et au ciel. Ce sont des exercices pour débutants, sauf le dernier (« Soigner un arbre »). Les ressentis seront en fonction de son propre avancement en la matière (ressentis énergétiques) et sa faculté au lâcher prise. Choisir un arbre : Nous avons tous une affinité avec certains types d’arbres. Le chêne reste un arbre propice aux connexions. 1. Se positionner face à l’arbre. Les ressentis : picotements, vagues de chaleurs, ou légers tremblements, courants d’énergies qui affluents du tronc vers les mains vers les bras. 2. Se positionner face à l’arbre comme pour la technique du ressenti d’énergie, sauf pour les mains qu’on ne pose pas de suite sur l’arbre. 3. 4. 5.

Légume oublié : le CHOU PALMIER "NOIR DE TOSCANE" Les Jardins de Pomone Légume oublié : le CHOU PALMIER "NOIR DE TOSCANE" Légume oublié : Le chou palmier "Noir de Toscane" Dans la foulée d’une séquence télévisée réalisée par l’équipe de l’émission « Jardins et loisirs » (RTBF) dans notre potager didactique du Singel, c’est un chou bien étrangement majestueux et fort appréciable en cuisine que je vous présente aujourd’hui : le chou palmier dit « Noir de Toscane », ou en italien, le "cavalo laciniato nero di Toscana" Pour revoir la VIDEO du reportage de Luc Noël, cliquez sur la photo ou le lien Media ci-dessous : Avant de parler du « chou palmier » proprement dit - et pour éviter d’emblée une possible confusion par le vocabulaire - je précise que ce chou véritable n’a rien à voir avec le « chou palmiste », nom utilisé pour désigner les gros bourgeons comestibles formés par les feuilles et les fleurs de certains palmiers, notamment le chémédorée ( Chamaedorea elegans Martius), originaire du Mexique et du Guatemala. Conseil de culture José

La main est une antenne vivante. qui module et modifie les fréquences Les mains émettent des vibrations dans la densité du temps, elles altèrent la courbure de l’espace et du temps, elles modifient la « vitesse » du temps. A LIRE pour plus d’information sur la puissance de nos mains : Nous sommes des êtres électromagnétiques. De récentes études permettent de dire que la Lumière est en relation constante avec chaque particule et qu’elle joue le rôle de messager du champ magnétique. En se déplaçant continuellement en nous, dans nos cellules et notre ADN, ce flot de lumière harmonise et corrige l’ADN. On a décelé dans les mains diverses formes d’énergie : magnétique, électrostatique, infra sonique (moins de 20 Hz), micro-ondulatoire, infrarouge, ultraviolette et magnétique pulsatile … tous ces champs pouvant être décelés au moyen d’instruments conventionnels. Il y a des types hyper-champs émis par les mains qui sont hors de portée des instruments conventionnels, tels que la polarité en vortex, les champs pivotants en spirale. La main est une antenne vivante.

Association Faune et Flore de l'Orne - AFFO - Sauge des prés Une auxiliaire appréciée La sauge des prés a oublié d'être modeste. Convaincue de ses mérites, elle se dresse fièrement dans les prairies, sur les talus, au bord des chemins et des routes. La sauge des prés n'est pas la seule du genre. Tant de qualités chez une plante incite à crier miracle, et la magie alors se faufile dans les usages. Elle assainit les armoires, protège le linge, chasse les idées noires et de nombreuses variétés embellissent nos jardins. Aromatiques oubliées : mélisse, absinthe et compagnie Un coin de jardin sans aromatiques, c'est comme une journée sans soleil... Ca manque de goût ! Cette année, exit les traditionnels basilic, persil & Co et place à des aromatiques trop souvent mises de côté... La fée absinthe... Adorée des bourgeois et des poètes de la fin du XIXe siècle et bannie ensuite en 1915, l'absinthe (Artemisiae absinthium) est restée pendant plusieurs décennies la grande absente des jardins aromatiques, mais retrouve petit à petit ses lettres de noblesse grâce à quelques irréductibles jardiniers. La joyeuse bourrache Cette plante croît naturellement dans les champs et les jardins qu'elle décore de ses charmantes fleurs bleu ciel au printemps. Le fenouil, bon à tout faire Le fenouil (foeniculum vulgare) n'a jamais quitté les jardins depuis l'Antiquité. Douce mélisse La mélisse (Melissa Officinalis) est une herbe du soleil vivace poussant en touffe partout, et présente à l'état sauvage dans le sud de l'Europe. >> A lire aussi :

L' Aloé véra : la plante verte de l'électrosensible ! Plus les mois passent, plus je potasse le sujet et plus je me rends compte que l'origine des maux de mon mari (fibromyalgie, hyperactivité...) est très certainement liée aux ondes électromagnétiques... Je pense qu'il est électrosensible et que cela ne s'arrange pas avec le temps et la multiplication des antennes relais et la diffusions d'ondes toujours plus nocives pour un tas de fonction inutiles des téléphones portables... Mais le débat n'est pas là... J'avais déjà écrit un article sur l'électrosensibilité entre-autres, visible en cliquant ICI. Heureusement il n'en est pas à devoir dormir dans une cage de Faraday mais est supra réceptif à toutes les ondes électromagnétiques... Pour vous donner une idée , il est même capable de prédire l'orage: ses mains changent de couleur et se tachent... elles le piquent et quand il me serre une main entre les siennes je le ressens... Et ben croyez moi si vous voulez il n'est pas tombé une goutte! Mais bon je m'égare... - Quoi? /Oups! ..."

Une centaine de nos gènes proviendrait d'autres organismes vivants ADN. Vous n'êtes pas entièrement humain, du moins en ce qui concerne le matériel génétique présent à l'intérieur de vos cellules, car celles-ci abriteraient des gènes provenant de bactéries et d'autres micro-organismes unicellulaires. C'est la conclusion d'une nouvelle étude publiée dans Genome Biology. "L'arbre de la vie n'est donc pas l'arbre largement représenté avec des branches parfaitement ramifiées", affirme le biologiste Alastair Crisp de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni, l'un des auteurs de l'étude. Un transfert horizontal de gènes Comment avons-nous hérité des gènes d'autres organismes ? ESPÈCES. Au minimum 33 gènes issus d'autres organismes Les drosophiles et les nématodes ont continué à acquérir des gènes étrangers lors de leur évolution, tandis que les primates en ont relativement peu gagné depuis leur ancêtre commun. © Alastair Crisp / Genome Biology HUMAIN. Les ancêtres de l'homme, présents dans ses gènes © Margaret McFall-Ngai / PNAS

Une explication scientifique de l’Energie REÏKI Par William Lee Rand Certains aspects du travail de guérison peuvent être expliqués d’un point de vue scientifique Pour pouvoir établir une théorie scientifique sur les effets du Reïki, il faut partir des champs magnétiques que chaque être vivant produit. Le Dr James Oschman décrit ce sujet fascinant dans son dernier livre « Energy Medecine, the Scientific basis ». Il est déjà reconnu depuis longtemps que des courants électriques traversent le corps. Les courants électriques circulent aussi à partir du coeur par le système circulatoire. Les courants électriques passent dans et entre les cellules du corps. Un second système nerveux existe appelé Périneurium. A chaque fois qu’un courant électrique passe à travers un conducteur, un champ magnétique entoure ce conducteur. Le coeur a le plus fort champ biomagnétique, qui peut être mesuré à une distance de 4,50 mètres. Les champs agissent réciproquement sur les autres champs près du corps, y compris les champs d’autrui. Article tiré du livre :

les 5 éléments de la médecine chinoise Correspondance des éléments de la médecine chinoise avec les planètes traditionnelles Dans la médecine chinoise traditionnelle les éléments et les organes sont associées aux 5 planètes traditionnelles. Mais quelles sont les rapports des organes/éléments des Chinois avec les attributs des planètes dans les aux autres traditions et ces planètes correspondent-elles avec celle de la tradition occidentale ? Il semble que nous soyons parvenus à établir les correspondances planétaires des éléments chinois en tenant compte des attributions de l'astrologie médicale classique (Gouchon, 2001) et de la tradition ptoléméenne (toutes les deux entre parenthèse). Etant entendu qu’il ne s’agit pas de « corriger » les correspondances chinoise pour les faire « coller » à celle de Ptolémée, nous souhaitons en revanche souligner ici le fait qu’il puisse exister différentes planètes, selon les cultures astronomiques, recevant les mêmes attributions. Planètes et éléments de la médecine chinoise Conclusion

Related: