background preloader

Psywar : Guerre Psychologique - Le film

Psywar : Guerre Psychologique - Le film

http://www.youtube.com/watch?v=2xuoa7tF-x8

Edward Bernays : la fabrique du consentement ou comment passer du citoyen au consommateur Edward Bernays est né en 1891 à Vienne et il est mort en 1995 à Boston. 103 années d’une vie fructueuse. Une vie consacrée à l’une des tâches majeures de notre siècle : celle qui consista à pervertir les democraties pour faire plier les volontés des masses aux desseins des élites, en toute non-violence. Edward Bernays était le neveu de sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle, ainsi que le rayonnement scientifique de ce dernier dans le domaine de la connaissance de l’irrationnalité, à des fins économiques idéologiques et politiques. Sa discrétion dans notre paysage culturel actuel est inversement proportionnelle à l’ampleur de sa tâche.

Massacre de Ludlow Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Monument en mémoire du massacre de Ludlow Le massacre de Ludlow fait référence à une action de représailles de la Colorado National Guard durant laquelle plus d'une dizaine de grévistes mineurs trouvèrent la mort, à Ludlow dans le Colorado le 20 avril 1914. Ce massacre fait suite à un long affrontement entre les grévistes, au nombre de 1 200, et les soldats de la garde nationale. Comment les médias contrôlent nos pensées Savez vous qu'actuellement, et ce, depuis plus de deux semaines, une vague de protestations sans précédent depuis quarante ans secoue les Etats-Unis, dans le Wisconsin ? Certainement pas, et cela, car l'information que vous recevez est partiale, triée, et vous dicte ce sur quoi vous devez réfléchir. Il ne faut pas se voiler la face, les médias n'ont pas pour but la diffusion d'informations, ils ne sont pas dirigés par des philantropes, leur raison d'exister est "faire du profit".

Henri Guillemin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri Guillemin Portrait de Guillemin par Erling Mandelmann (1980). Henri Philippe Joseph Guillemin[1], né le à Mâcon en Saône-et-Loire (Bourgogne) et mort le à Neuchâtel en Suisse, est un historien, critique littéraire, conférencier et polémiste français reconnu pour ses talents de conteur historique et pour ses travaux sur les grands personnages de l'histoire de France. Il est aujourd'hui encore critiqué comme casseur de légendes (il se qualifie lui-même d'« iconoclaste »[2]) ou admiré pour son honnêteté vis-à-vis de l'histoire et pour ses révélations sur certaines grandes personnalités (notamment Robespierre, Napoléon Bonaparte, Philippe Pétain, Jeanne d'Arc, Jean-Jacques Rousseau, André Gide, etc.) et certains grands événements de l'histoire française (la Révolution française ou l'Affaire Dreyfus par exemple).

La Fabian Society - par Sébastien Vaas La Fabian Society ou le bolchevisme par la douceur Auteur: Sébastien Vaas «Les fabiens doivent devenir les jésuites du socialisme» - Édouard Bernstein Edward Bernays Pour les articles homonymes, voir Bernays. Bernays en 1917 Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Woodrow Wilson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Wilson. Il lance l’idée d’une instance de coopération internationale, la Société des Nations, que les États-Unis ne rejoindront jamais. Le prix Nobel de la paix lui est décerné en 1919. Biographie[modifier | modifier le code]

Un journaliste assomme la BCE qui fait du chantage A l'occasion d'une conférence de presse, Vincent Browne, journaliste irlandais, interpelle Klaus Masuch, président de la BCE, sur la légitimité du "plan de sauvetage". Cependant, le point intéressant est que les membres de ce gouvernement doivent recourir à une invention pour justifier leur capitulation devant le chantage de la BCE sur l'Irlande ayant un lourd fardeau de la détresse des banques européennes. Et on peut s'attendre à beaucoup plus de cela dans les mois à venir sur le traité fiscal.

Propaganda : Comment manipuler l'opinion en démocratie Vous avez ici gratuitement accès au contenu des livres publiés par Zones. Nous espérons que ces lybers vous donneront envie d’acheter nos livres, disponibles dans toutes les bonnes librairies. Car c’est la vente de livres qui permet de rémunérer l’auteur, l’éditeur et le libraire, et… de vous proposer de nouveaux lybers… et de nouveaux livres. Ouvrage initialement paru sous le titre Propaganda aux éditions H. Le Nouvel Ordre Mondial Je souhaiterai ici remettre à l’honneur le concept de ‘conscience planétaire’ qui se dessine à l’arrière plan de l’idée de Nouvel Ordre Mondial que je nommerai ici par NOM. Je m’appuierai pour cela sur le postulat selon lequel notre planète est ‘guidée’ pour ne par dire gouvernée occultement par deux groupes d’entités plus avancés que l’humanité dans son ensemble. Au risque de paraître manichéen, ces deux groupes sont les représentants du ‘bien’ d’un côté - ayant pour but l’accroissement de conscience de l’humanité et de tous les règnes de notre planète - et de l’autre du ’mal’ travaillant évidemment à inverser la courbe de l’éveil.

La manipulation de l'opinion en démocratie Comment manipuler l'opinion en démocratie? "Edward Bernays"Edward Bernays (1891-1995) fut l’un des pères fondateurs des «relations publiques» aux États-Unis. Conseiller pour de grandes compagnies américaines, dont GE, Procter Gamble et l’American Tobacco Company, Bernays a mis au point les techniques publicitaires modernes." Europe Ecologie - Vers un nouvel ordre économique mondial La globalisation néolibérale est un danger pour la planète. En octroyant toujours plus aux riches qu'aux pauvres, en accentuant le fossé des inégalités sociales, en dilapidant les ressources naturelles, la mondialisation incontrôlée des capitaux et des flux financiers n'est qu'injustice et égoïsme. Les Verts, par l'intermédiaire de Didier Claude Rod, ont dénoncé cet état de fait lors du Forum Parlementaire se tenant en marge du Forum Social Mondial de Mumbaï en Inde. "Il faut arrêter la libéralisation sauvage et soumettre la mondialisation économique aux principes du développement soutenable," a ainsi déclaré le député européen Rod, en compagnie d'Olivio Dutra, ancien maire de Porto Alegre et actuel ministre du gouvernement Lula.

Comment se réapproprier démocratiquement l'information ? S’interroger sur les rapports entre médias et pouvoir(s), entre presse et idéologie dominante, entre discours journalistique et discours économico-politique ambiant demande, avant toute chose, de remettre les pendules à l’heure et de battre en brèche certaines opinions trop reçues, qui font obstacle au débat plus qu’elles ne l’alimentent. Cette mise au point pourrait commencer en épinglant trois phénomènes emblématiques. Trois phénomènes emblématiques Soit, d’abord, le phénomène Berlusconi, qui représente, en Europe, le laboratoire du cauchemar politico-médiatique qui s’annonce : celui d’un gouvernement gérant l’État comme s’il s’agissait d’une entreprise et celui d’un chef de gouvernement qui est en même temps patron d’un important groupe médiatique. Le deuxième phénomène est celui de la prise de contrôle grandissante, sur le champ des médias, de grands groupes industriels - certains, en France notamment, spécialisés dans l’armement : songeons à Lagardère et à Dassault.

Copenhague, la gouvernance mondiale de l’écologie entre ethnocentrisme et anthropocentrisme ? Par Julien Teil En date du 2 décembre 2009, le journal Le Monde a publié le point de vue de Martine Aubry sur Copenhague. (1) Celle-ci invitait à un renouveau écologique sous la formule « À Copenhague, il faut inventer la solidarité écologique du XXIe siècle ». La gouvernance mondiale de l’écologie telle qu’elle s’amorce confirme les déclarations de Martine Aubry qui supposaient « l’émergence d’une gouvernance globale plus forte et mieux coordonnée, faisant place à une organisation mondiale de l’environnement dotée de pouvoirs contraignants ». Ces « pouvoirs contraignants » ont déjà pour projet d’institutionnaliser mondialement le marché du carbone ou Emission Trading. Ce concept est en réalité issu de l’Agence de protection de l’environnement U.S sous la présidence de Jimmy Carter.

Related: