background preloader

Pédagogie nomade - Une alternative à l'école traditionnelle.

Pédagogie nomade - Une alternative à l'école traditionnelle.
Related:  Enseignement alternatif

Freinet, Montessori, Steiner : ces écoles qui changent la vie des élèves et des profs Développer son autonomie et son esprit critique, apprendre à apprendre : c’est le credo des écoles alternatives. En France, 20 000 élèves expérimentent les pédagogies alternatives – Freinet, Montessori ou Steiner – dans une centaine d’établissements. Des méthodes d’apprentissage qui ont fait leurs preuves depuis plus d’un siècle, mais peinent à se diffuser dans l’Éducation Nationale. Vincent Peillon saura-t-il s’en inspirer pour son projet de refondation de l’école ? Dans la classe de Nina, enseignante à l’école Steiner de Vern-sur-Seiche [1 (link is external)], au sud de Rennes, il n’y a pas de notes, ni d’évaluation. « Quand on fait une dictée, on la corrige ensemble.

Montessori, Freinet, Steiner-Waldorf : des méthodes qui ont fait leurs preuves Les pédagogies Montessori, Freinet et Steiner-Waldorf sont répandues dans le monde entier. Des méthodes alternatives qui abordent l'enfant avec bienveillance. La pédagogie Montessori Mise au point par Maria Montessori (1870-1952), première femme médecin d’Italie, cette méthode est la première à considérer l’enfant en tant qu’individu – « chaque enfant est unique » – et repose essentiellement sur l’éducation sensorielle. La pédagogie Steiner-Waldorf Inspirée des travaux du philosophe autrichien Rudolf Steiner (1861-1925), fondateur de l’« anthroposophie » (pensée visant à rapprocher l’homme des « mondes spirituels »), cette pédagogie humaniste accorde une large place aux travaux artistiques, scientifiques et manuels. La pédagogie Freinet Originaire des Alpes-Maritimes, l’instituteur Célestin Freinet (1896-1966) construit une pédagogie ouverte sur l’extérieur et centrée sur le travail en coopération des élèves, l’expression libre, les apprentissages concrets. Yourte et méditation

Une éco-école pour des éco-citoyens À Ravigny, en Mayenne, l’instituteur et le maire conjuguent leurs efforts pour former les éco-citoyens de demain. « Si j’ai pu mettre en place tous les projets autour de l’école, c’est grâce à la mairie », affirme, dès le début de l’entretien, Pierre Transon, instituteur de ce petit village de 200 habitants. Passionné de nature, il stimule depuis 28 ans la curiosité de ses élèves au sujet de l’environnement et de la biodiversité, selon un crédo simple : « Émerveiller d’abord, connaître ensuite pour finalement respecter et protéger toute forme de vie animale ou végétale. » L’instituteur explique sa démarche : « Mon objectif était double : informer les enfants car ils devront éviter de reproduire nos erreurs et sensibiliser les citoyens de la commune par capillarité, en organisant des conférences, expositions et autres projets ouverts au public.

« Ici, on apprend à parler et à écouter, pas la soumission » : bienvenue au lycée expérimental de Saint-Nazaire Bientôt 10h, à Saint-Nazaire. Sur le pas de la porte du lycée expérimental, les fumeurs profitent du soleil printanier. Les ateliers vont reprendre. Les plus ponctuels s’engouffrent dans le hall, pour rejoindre leurs salles. Les autres s’attardent un peu à la Casbah, la cafétéria du lycée. Dans la cuisine, l’équipe de gestion, qui réunit des élèves et des enseignants, commence à préparer le repas. Pas de personnel de cuisine, pas de secrétaire, pas de personnel d’entretien, et évidemment, pas de directeur. Les élèves créent leurs cours avec leurs enseignants Aussitôt, élèves et enseignants se mirent au travail, réfléchissant ensemble à la mise en forme concrète d’une école différente. Benoit, 19 ans, termine sa quatrième année au lycée, et il prévoit de rempiler l’année prochaine, pour « venir plus souvent et se mettre à bosser ». Ouverte à tout le monde, l’inscription au lycée requiert deux conditions : avoir terminé le collège ou être âgé d’au moins 16 ans. Nolwenn Weiler

Summerhill School Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Summerhill School est un établissement d'enseignement fondé en 1921 par Alexander Sutherland Neill (1883-1973) afin d'y appliquer ses théories pédagogiques originales d'inspiration libertaire[1],[2],[3]. Les principes du fonctionnement de l'école sont la liberté et une forme de démocratie basée sur l'égalité des voix pour sa gestion. Après avoir occupé plusieurs lieux, elle est située depuis 1927 dans le Suffolk près de Leiston en Angleterre. L'école est actuellement dirigée par Zoe Readhead, la fille d'A.S. Qu'est-ce que Summerhill ? Summerhill est une communauté de 75 enfants de 5 à 16 ans, répartis en trois groupes suivant leur âge, et d'une douzaine d'adultes, sans compter le personnel de service. Les idées de Neill et le fonctionnement de l'école[modifier | modifier le code] A.S. Le samedi soir est réservé à l'assemblée générale. D'après Neill, les élèves ont un jour proposé de voter l'autorisation de fumer.

Ils ont mis une école maternelle dans une maison de repos et cela a changé la vie de tout le monde Il faut bien dire ce qui est : les maisons de retraite ne sont pas toujours les endroits les plus joyeux du monde. Bien souvent, malheureusement, les anciens doivent finir leur vie dans des endroits ternes et tristes, où ils semblent relégués dans l’attente de leur décès prochain. Mais heureusement, ce n’est pas toujours ainsi ! En effet, les personnes âgées peuvent facilement maintenir leur joie de vivre, du moment qu’ils reçoivent des visites, que l’on va vers eux et qu’on leur prête l’attention qu’ils méritent. Une école maternelle dans une maison de repos Au Providence Mount St. 43% des personnes âgées font l’expérience d’un isolement social. Ce programme a installé une école maternelle au sein d’une maison de retraite. Le résultat ? Une école maternelle dans une maison de repos: Un concept vraiment génial, qui gagnerait à être répandu de partout dans le monde ! Sandra Véringa

freinet-montessori-steiner-ces-ecoles-qui-font-la-ia0b0n3035018#.VfsjvkmtvmB –Dans votre précédent ouvrage, «On achève bien les écoliers», vous dénonciez l’échec du système français, aujourd’hui vous évoquez les solutions… «Dans mon précédent livre – qui a d’ailleurs déclenché de vives réactions et pour lequel j’ai été invité partout, même à l’Élysée! –, je citais les exemples étrangers qui fonctionnent, comme la Finlande. –Vous avez découvert beaucoup de choses, vous citez dix exemples. «Il y a des tas d’initiatives, partout en France. –Pourtant, les parents sont de plus en plus nombreux à chercher une alternative… «La demande des parents est croissante. –Qu’est-ce qui fait la force de ces écoles «alternatives»? «Chacune à leur manière, ces écoles montrent qu’il est possible d’éduquer les enfants dans la joie. –Mais, autrefois, le système français fonctionnait bien… «Dans les années 50, 5% passaient le bac, que des élèves d’une élite. –En France, il y a des réticences à permettre la différence au nom de l’égalité… «La logique de l’égalité est pervertie. 1. 2.

Related: