background preloader

Philip Forrer ou la simplicité de l'abondance

Philip Forrer ou la simplicité de l'abondance

Philip Forrer page wiki Personnages Clefs pour l'Histoire de la PermaCulture (plus d'info) Voilà une porte d'entrée pour la recherche ou la mise en valeur documentaire sur le web ! Un répertoire des personnalités qui, en francophonie et dans le monde, ont participé à la création ou l’essor de la permaculture et de ses thématiques. Le but de ces pages affiliées à ce projet est plutôt de référencer des trouvailles documentaires par personnages mais elle peuvent accueillir infos biographiques et avis perso. (Contrairement à wikipédia le caractère encyclopédique n'est pas exigé, la subjectivité est encouragée si elle reste respectueuse et non diffamante.) Vous pouvez proposer un personnage en créant une page PrenomsNoms dans l'index ou améliorer le contenu sur l'un d'entre eux. Philip Forrer présente : Le jardin du Graal vidéo publiée sur youtube le 24 mai 2013 "Ce film a été conçu par Philip avec l'aide son ami Chris Lunch. Deux Vidéos de Franck Nathié: La vidéo complète (58mn) étant en vente sur ce site.

Culture sur butte - La graine de Marcimat Puisque nous avons un jardin devant la maison que nous louons, nous en profitons pour tester et mettre en pratique des méthodes de cultures, et notamment le jardinage sur buttes de cultures permanentes. Une fois construites, la pénibilité que peut représenter le jardinage, à se baisser constamment au sol, et à y travailler la terre, disparaît. Les plantations se font à hauteur de genoux, les récoltes aussi, ce qui est bien moins ruinant pour le dos. L’organisation des plantations, à la fois espacées et mélangées, permettent d’être plus résistant aux éventuelles maladies et prédateurs tout en favorisant des associations bénéfiques. Un couvert ou paillage végétal permet de limiter l’envahissement des herbes tout en apportant abri et nourriture pour la microfaune du sol. Construction Schéma en perspective des buttes. Les étapes consistent à : Voici quelques photos des buttes et de la construction : Le déserbage Les herbes sont enlevées et mises en tas Herbes en tas

Permaculture & forêt nourricière - Extrait du jardin extraordinaire de Philip Forrer Votre jardin vous fatigue ? Buttez-le ! A en croire certains jardiniers, leur activité est une longue et épuisante lutte contre la nature : arracher sans trêve des mauvaises herbes qui repoussent toujours plus fortes. Retourner tous les ans un sol dont la seule préoccupation semble être de se tasser encore et toujours. Arroser encore et encore, ou, au choix, s’ingénier à drainer des sols gorgés d’eau. S’occuper d’un jardin est une tâche épuisante. Seuls les désherbants chimiques, les motoculteurs ou l’arrosage automatique sont capables d’apporter un peu de réconfort au pauvre jardinier. Il faudrait inventer une méthode épargnant au jardinier toutes ces souffrances. Une méthode comme ça, bien sûr, c’est comme une fourmi de dix-huit mètres : ça n’existe que chez les poètes. Et pourtant, il y a un siècle, en région parisienne, les maraîchers pratiquaient déjà une méthode intensive de culture biologique. Si les méthodes des Californiens et celles des Européens s’opposent sur certains points, elles se retrouvent sur l’essentiel :

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes. On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. Butte sandwich de Robert Morez Pour fabriquer une butte-sandwich Morez :

La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. Mais les deux ont des points communs, notamment l’utilisation des buttes, la création d’un écosystème complet, l’amélioration du sol. 1. Dans tous les cas, la création des buttes est le moment le plus important de la mise en place du jardin. Les buttes sont espacées par des allées de 30 à 50cm de large. 30cm représentent la longueur d’un pied moyen, 50cm permettent par exemple de travailler à genoux. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Le BRF donne la Vie ! | Incredible Edible Fréland Oui, le BRF donne la vie ! Il régénère le sol selon des procédés naturels étonnants. Stupéfiants, même. Expérience conduite sur le projet pilote avec la participation des enfants. Comment redonner vie à une terre pauvre, sablonneuse et acide ? Réponse donnée par Jacky Dupety aux enfants qui préparent la terre de l’abondance partagée des incroyables comestibles en France dans le cadre de la démarche pilote Incredible Edible Fréland pour les besoins de la Transition des Villes et des Territoires. - Agriculture sans eau, une révolution - Émission Terre à terre, diffusée le 8 octobre 2005 sur France Culture. Jacky Dupety : Cette parcelle là, je l’ai ensemencée en BRF au mois de février 2005, j’ai griffé, début mai, pour faire le mélange broyat et sol et début mai, oui je crois, j’ai planté… j’ai écarté le broyat, j’ai mis les graines dans la terre et je me suis dis : « mes cocottes vous vous démerdez » et j’ai rien fait. Donc voilà la terre du causse ; ici ils appellent ça les grèzes.

La butte « Sepp Holzer », « Hugelkultur »! La butte »Sepp Holzer » est une très ancienne technique utilisée depuis des siècles en Europe de l’Est, appelée aussi là-bas « Hugelkultur« …et elle apporte de nombreux avantages…dans tous types de terrains… As-tu vu les vidéos de Sepp Holzer, le paysage de son exploitation?…c’est rempli de buttes, ce qui ajoute d’ailleurs un magnifique relief à son terrain…mais pas que ça… Il explique très bien tout cela dans son livre « La permaculture de Sepp Holzer« , mais je vais te dévoiler ici en quelques mots sa méthode…que tout le monde peut reproduire chez soi… As-tu déjà observé comment se portait la végétation sur des anciens tas de branches et de troncs décomposés, ou sur de vieux talus? Sepp utilise ce qu’il a sur place comme matériaux. En re-créant le cycle naturel de la forêt, où les végétaux (arbres, branches, feuilles,…) tombent sur le sol, se décomposent…et nourrissent leurs successeurs, grâce à la vie du sol. Quels sont les avantages à construire une ou des buttes « Hugelkultur« ?

raised garden beds: hugelkultur instead of irrigation raised garden bed hugelkultur after one month raised garden bed hugelkultur after one year raised garden bed hugelkultur after two years raised garden bed hugelkultur after twenty years It's a german word and some people can say it all german-ish. I learned this high-falootin word at my permaculture training. Hugelkultur is nothing more than making raised garden beds filled with rotten wood. I do think there are some considerations to keep in mind. Another thing to keep in mind is that wood is high in carbon and will consume nitrogen to do the compost thing. Pine and fir will have some levels of tanins in them, but I'm guessing that most of that will be gone when the wood has been dead for a few years. In the drawings at right, the artist is trying to show that while the wood decomposes and shrinks, the leaves, duff and accumulating organic matter from above will take it's place.

La culture sur butte Vous en avez marre de votre jardin, plat, alligné à la militaire, slon le cas, il peut être avantageux de butter... Introduction - Concept & principes Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. Il est important de travailler les associations de culture. L'observation En premier lieu, il faut déterminer, notamment, les vents dominants pour placer les buttes de manière efficace en travers de la directions des courants d'air dominants. La biointensive préconise plutôt des buttes orientées nord-sud. La conception & le design Bien calculer la taille et la forme des planches et des allées la première année. Eviter autant que possible de laisser la terre à nu. Bien consolider les pentes par une végétation permanente. La mise en place - Création des buttes :

Droit aux buttes Jardins en buttes à l'écocentre du périgord On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble avoir importé la culture sur butte en France. Mais quels sont les avantages de cette culture étrange qui demande pourtant un gros travail de mise en place? tout d’abord, elle évite de se baisser. J'aime :

101 PERMACULTURE DESIGNS, downloadable imgur album Jardin en butte : un gain de temps - Mon Jardin & ma maison Rassemblée de façon à former une butte, la terre se réchauffe plus rapidement et « ressuie » mieux : l’eau est plus rapidement drainée. Il est confortable de se pencher sur un sol un peu moins bas. Le sol n’est jamais travaillé. Une seule règle : on installe un seul pied d’un légume volumineux, tandis que l’on peut semer des rangs de petites plantes. Comment realiser la butte ? Illustration : En mélange : poivron, carotte, basilic, laitue, radis, poireau, œillet d’Inde, tomate, chou pommé, luzerne. Voir aussi le sujet 3 styles de potager .

Related: