background preloader

Philip Forrer ou la simplicité de l'abondance

Philip Forrer ou la simplicité de l'abondance

Concevoir un jardin forestier: le Jardin à sept étages Un jardin forestier permet au jardin (si l'on choisit les espèces adaptées au lieu) d'être autosuffisant et durable. Le jardin foret simple contient trois niveaux: arbres, arbustes, et plantes. Mais pour ceux qui aiment profiter de chaque occasion de plantation, un jardin forestier optimal peut contenir jusqu'à sept niveaux de végétation. Comme l'illustration ci-dessous le montre, un jardin forestier de sept couches contient de grands arbres, des arbres bas, des arbustes, des herbes, des plantes couvre-sol, des grimpantes comme la vigne, et des plantes racines. Voici donc le détail de ces couches : 1-Les grands arbres : la canopée. Ceci est un étage supérieur fait de grands arbres à fruits, à noix ou d'autres arbres utiles, espacés pour laisser une grande luminosité atteindre les couches inférieures. Il s'agit par exemple des pommes standard et semi-standard et poiriers, pruniers européens sur les porte-greffes standard telles que Myrobolan, et les grands cerisiers. 3-La strate arbustive.

Forêt comestible Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La forêt comestible est un agrosystème complexe créé par l'homme, tendant à imiter un écosystème forestier naturel en associant une large diversité de plantes utiles. La permaculture cherche à développer ce type de système, potentiellement très productif et beaucoup plus résilient qu'un système simple. L'écosystème forestier, source d'inspiration de la forêt comestible Observation de l'écosystème forestier La mise en comparaison d'un écosystème naturel complexe de type forestier et d'un système cultivé, aussi productif soit-il, montre généralement que le premier est le plus fertile. La forêt comestible tend vers cette complexité et cette diversité : l'empilement de différentes strates de végétation reproduisant les strates forestières est alors recherchée. Les strates de la forêt comestible Plusieurs strates de végétation sont identifiées dans l'écosystème forestier : Créer une forêt comestible Analyse préalable du milieu Choix des espèces

la forêt cueillie Que ce soit pour se nourrir, se soigner ou même se vêtir, l’homme a toujours trouvé au sein de la forêt un grand nombre de plantes pouvant répondre à ses besoins. La cueillette a pourtant évolué au cours du temps : sa place dans le quotidien de l’homme, les différentes espèces ramassées ainsi que leurs utilisations, n’ont pas toujours été les mêmes. La liste des végétaux ramassés par l’homme en forêt est très longue… © Ingrid Laromiguière / ONF La châtaigne a eu pendant longtemps la valeur du pain Durant toute la Préhistoire, l'alimentation de l'homme est basée sur la chasse, la pêche et la cueillette. A partir du Néolithique (environ - 5500 av. Les végétaux ramassés par l'homme pour se nourrir sont nombreux. De nombreuses plantes, herbacées ou ligneuses, sont aussi ramassées pour leurs feuilles et leurs fleurs, mais la plupart de ces cueillettes sont désormais tombées dans l'oubli : pulmonaire, cresson, raiponce, ortie, violette, oxalis, primevère, jeunes pousses de frêne et sapin...

Le System Verger Potager de Phil Corbett - à la Courdémière... 2Les fruitiers sur leurs propres racines :2 Je me propose d’ expliquer le système que nous sommes en train de créer ici et qui met en oeuvre des stratégies hors du commun, jardin, maison et business. Pour mieux expliquer, il convient de parler d’un arboriculteur, spécialiste des pommiers à Brogdale en Angleterre qui abrite la plus grande collection d’arbres fruitiers de ce pays, à peu près 1800 variétés de pommiers différents. Les variétés elles- mêmes gardaient leurs propres caractéristiques par rapport aux maladies mais ses pommiers étaient en meilleure santé en général. Le développement des fruits a démontré : [*-leur goût succulent. leur meilleure conservation une très bonne taille pour la variété une meilleure qualité du fruit en général une meilleure pollinisation, si les moyens (abeilles etc) sont là. que les pommes contiennent plus de pépins ce qui indique une meilleure fertilité. de fortes indications que l’auto-fertilité est augmentée*] 2Les vergers-potagers2 2Le potager2

Vers la forêt comestible Et si la microscopique parenthèse agricole productiviste était arrivée au bout de son existence? Et si une autre façon de cultiver, d’imaginer sa relation à la nourriture, à la production de sa nourriture était pensable? Produire son alimentation en allant dans le sens de la Nature n’est pas un retour en arrière, c’est peut-être même tout le contraire : redevenons cueilleurs! Sans forcément apporter toutes les réponse à la faim dans le monde, la forêt-jardin est un nouveau paradigme agricole qui a toute sa place dans nos problématiques actuelles. Voici une partie des modules que je donne sur la forêt-jardin lors de cours certifiés de permaculture. Ils sont hautement perfectibles mais ont l’intérêt d’exister, et sont maintenant disponibles pour tout le monde. L’homme était au départ un chasseur-cueilleur, puisant dans la Nature de quoi assurer subsistance, santé, protection. On date les premières cultures de chasseurs-cueilleurs d’origine africaine de -44000 ans. Climax ? 7 étages : En plein

La Forêt Fruitière JT - Cette forêt, vous l’avez transformée en verger ? MC – Oui..., Mais c’est plutôt une garrigue !... Ce qui m'interesse en toute chose, c'est le rapport qui s'est instauré au cours des âges entre Nature et Culture... La Nature qui m'intersse n'a pas connu les avatars d'un “dévelopement durable” ! J'essaie personnellement, d'y toucher le moins possible. Si je greffe des arbres, c'est dans leur propre milieu... je respecte en tous cas leurs racines ! Au Maroc , j’ai eu à connaître un “projet de développement” assez curieux : il s'agissait de produire des légumes frais, des salades. des tomates, des poivrons, et c, dans un milieu qui, visiblement, n'en voulait pas... rocailleux, escarpé et sans eau... En fait, il y avait autour de ce jardin, parmi les vegétations “sauvages,”diverses espèces particulièrement vigoureuses ... par exemple un Lyciet, en buissons épineux , de deux à trois mètres de haut. JA - Oui, j'imagine ! MC - Reste à programmer une opération de greffage en place...

Vivre dans une maison de hobbit Quand j’était petit enfant et ado, mon père m’emmenait en randonné dans les alpes et les pyrénées. Vous n’imaginez pas le nombre de village déserté dans les pâturages pyrénéens. Une bergerie en ruine encore bien conservée avait l’habitation du berger sur son toit et le reste du toit couvert de terre et de hautes herbes. Le berger profitait ainsi de la chaleur des animaux et la terre, excellent isolant, ainsi que les hautes herbes qui limitent le vent sur le toit offraient une isolation thermique remarquable. Sur le coup j’ai trouvé l’idée géniale et depuis je me dit que si je doit acheter une maison un jour, je ferait construire sur ce principe. Le rêve a germé et les idées sont passées de "bunker" à "murs inclinés pour faire pousser dessus". Voici les variantes auxquelles j’ai pensé : Le modèle du pauvre : Vous prenez un container, un vieux wagon ou bus à la retraite, vous le posez par terre et foutez de la terre dessus. construisez votre maison vous-même habitation troglodyte viking

Maison de hobbit pour 3500 euros ( PHOTOS + VIDEO ) Pour 1000 à 1500 heures de travail ils ont construit leur maison. Un budget de 3500 euros nécessaire pour un bonheur de vie au Pays de Galles. Le but de ce jeune père de famille Simon Dale a été de construire avec des produits naturels à proximité du lieux de construction une habitation sans produits nocifs et cancérigènes pour sa petite famille sans impact sur l’environnement. Quelques points clés de la conception et de la construction: Source : Articles similaires, enfin normalement... Liste de liens utiles dans le cadre de la survie à long terme et de l'autarcie ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** L'autonomie a toujours été relative à nos besoins et ce n'est pas H.D Thoreau pionnier de la décroissance dans son livre Walden qui dirait le contraire. Cependant, ces dernières années, le développement de certaines technologies, l'accès à l'information ultra rapide, et les volontés de mettre en place des modes de fonctionnements écologiques, tous ces facteurs ont permis la démocratisation des moyens pour vivre en autonomie . En dehors des cités, nous avons la possibilité de nous "désabonner" des certains services par un équipement en matériels alliant les nouvelles technologies: panneaux solaires, batteries, téléphonies mobile... et des moyens plus traditionnels comme le chauffage au bois et les toilettes sèches. Chauffage 1) Poêle à bois: Nous sommes en présence du sujet le plus facile à traiter. Néanmoins des différences existent et il s'agit d'une affaire de compromis. 2) Eau chaude: Confort .

ECONOMIE CIRCULAIRE expliquée par Les Ekovores Claude BOURGUIGNON Microbiologiste des Sols - Agricultiver En tant que spécialiste de la vie des sols, pouvez-vous estimer le pourcentage des sols de France atteints par la pollution (et dans quelle proportion) ? – Claude Bourguignon : 10% des sols sont pollués par des métaux lourds. 60% sont frappés d’érosion. 90% ont une activité biologique trop faible et en particulier un taux de champignons trop bas. Idem dans le monde. De plus le phénomène de fatigue des sols (chute de rendements) se fait sentir en maraîchage et en culture betteravière. Qu’est-ce que c’est pour vous, un sol ? – C. Sur trente centimêtres d’épaisseur, le sol héberge 8O % de la biomasse vivante du globe. – C’est le moment où vos ennuis commencent avec l’Inra ? – Claude Bourguignon : Exactement. Quelle a été votre démarche au début de vos recherches ? – Claude Bourguignon : J’ai essayé de comprendre pourquoi certains sols étaient plus vivants que d’autres. Quelle est votre vision du rapport de l’homme à la terre, et à l’agriculture ? Le sol est une matière vivante. Bon.

Au CO-tidien Nous reproduisons sur cette page la typologie des services de partage et de consommation collaborative que nous avons élaborée dans le premier chapitre du livre. Nous la compléterons au fur et à mesure, car de nouveaux services apparaissent tous les jours ! Merci à la graphiste Nelly Mary pour les 4 pictogrammes illustrant notre typologie. Une organisation ou un particulier partage l’usage d’un bien et se fait rémunérer pour cela. Co-élaboration Certaines logiques regroupées ici sont fort anciennes, comme les projets associatifs, coopératifs et mutualistes : c’est l’échelle de valeurs et le degré d’engagement formel qui permettent de différencier les approches. Le troc Je peux échanger : Co-habitation La logique de don est remise au goût du jour : don entre personnes mais aussi au sein d’une communauté d’appartenance. ++ Pour voir d’autres listes et typologies, voir :

Nos conseils pour bien réussir votre verger, PÊCHER BLANCHE DE VIGNE AB SUR SAINT JULIEN, Pêches, nectarines, Verger, Semences Bio et Plants Bio - Ferme de Sainte Marthe Le choix de la parcelle Veillez à ce que la parcelle que vous avez choisie bénéficie d'un sol fertile et de bonne vitalité. Assurez-vous que la terre soit saine et qu'elle ne comporte pas de gravats par exemple. Les arbres fruitiers apprécieront d'être plantés sur des coteaux sud, sud-est et dans une moindre mesure sud-ouest. La plantation La plantation doit s'effectuer durant la période de repos végétatif. Les distances de plantation Comptez entre 5 et 6 m sur la ligne, et entre 6 à 7 m entre les lignes. Retrouvez plus haut un tableau pour vous donner une idée, à considérer avec souplesse ! La formation de l'arbre Tout les scions que nous mettons en vente peuvent durant le cour de leur développement être conduit de toutes les façons. Les gestes qui suivent la plantation Sitôt votre scion en terre vous pouvez commencer sa formation. Un élément très important à considérer est l'angle d'insertion des branches charpentières sur le tronc et l'inclinaison de celles-ci.

Related: