background preloader

Quand l’agriculture s’installe en ville…

Quand l’agriculture s’installe en ville…
Dossier : Nature(s) en ville Longtemps célébrée comme un vestige des temps passés, l’agriculture en ville s’impose aujourd’hui à l’agenda des politiques, qu’il s’agisse des documents d’urbanisme (schémas de cohérence territoriale (SCOT), schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE), plans locaux d’urbanisme (PLU)) ou des contractualisations locales (voir, par exemple, le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), voté le 25 octobre 2012 et qui soutient l’agriculture de proximité). Comme les y incitent les lois SRU (solidarité et renouvellement urbains) et les Grenelles de l’environnement, les collectivités territoriales expérimentent des dispositifs fonciers innovants en faveur de l’agriculture de proximité : zones agricoles protégées, périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains, îlots fonciers, chartes foncières ou projets agri-urbains. L’agriculture au cœur des villes : une agriculture encore teintée d’utopie… © P. © L.

http://www.metropolitiques.eu/Quand-l-agriculture-s-installe-en.html

Related:  Agriculture

De la Motor City à la cité morte – Détroit et l’agriculture urbaine Résumé L’agriculture urbaine de Détroit connaît une popularité foudroyante depuis quelques années. D’une ville en déclin exponentiel depuis la crise financière nationale de la fin de la dernière décennie, les citoyens et organismes de la ville s’empressent de faire la promotion d’un nouveau paradigme qui pourrait bien sauver la ville d’une faillite inévitable. Les politiciens, intellectuels et spécialistes s’accordent pour dire que ce moyen, qui pourrait passer pour marginal dans les autres grandes métropoles nord-américaines, est probablement la voie pour faire renaître Détroit. Et si la Ville Moteur prenait la route verte? Plantez et mangez la ville, l’incroyable révolution Incroyables comestibles à Saint Nazaire © C. Brulavoine Dans le cadre de leur programme pour "(r)évolutionner l'agriculture", les Colibris ont allié leurs forces aux Incroyables Comestibles, un mouvement citoyen né en Grande-Bretagne qui s'est répandu comme une trainée de poudre dans le monde, avec un principe simple et puissant : planter des légumes partout, s'en occuper collectivement, et autoriser n'importe qui à se servir dans les récoltes, gratuitement. Samedi 4 mai, partout en France, vous pourrez vous joindre à eux pour planter, au coeur de votre ville, des fruits et légumes à partager, et "transformer nos territoires en immense potager".

Manger local, une utopie concrète Marché aux légumes, Ankara (cc) muammerokumus Dans un article récent publié dans Métropolitiques, Roland Vidal (2011) dénonce tout à la fois l’irréalisme des propositions visant à nourrir les grandes métropoles urbaines à partir d’une agriculture de proximité et le caractère erroné de l’affirmation selon laquelle la proximité serait plus écologique, car plus économe en énergie consacrée aux transports. Plutôt que de rêver à la reconstitution d’une ceinture maraîchère absorbée logiquement par l’étalement urbain, il invite les citadins à reconstruire leur regard sur les paysages nourriciers des grandes cultures qui subsistent. Rappeler que la disparition de l’agriculture de proximité dans la ceinture parisienne est liée à l’inéluctable loi du marché foncier est une évidence. Mais ce que ne considère pas Roland Vidal, ce sont les profondes modifications des systèmes alimentaires qui accompagnent cette éviction et leurs inférences au-delà de cette première ceinture.

Le boom de l’agriculture urbaine A l'occasion du Salon de l'agriculture, «CNRS Le journal» revient sur le mouvement des jardins potagers urbains. Un phénomène qui essaime aujourd’hui en France et en Europe, et qui questionne les chercheurs. Toits cultivés, jardins partagés, friches exploitées… Une déferlante verte aux formats nouveaux gagne aujourd’hui le cœur des villes de l’Hexagone et d’Europe, après avoir déjà conquis l’Amérique du Nord. En Île-de-France, de premiers recensements font ainsi apparaître que la surface totale des jardins associatifs pourrait atteindre celle de la surface de maraîchage professionnel ! Et à Marseille, on compte un millier de petites parcelles où sont cultivés des légumes potagers sur une trentaine d’hectares. Loin des canons agricoles classiques, lové dans les plus petits interstices de parfois quelques mètres carrés, le phénomène intrigue les scientifiques.

Comment Detroit se tourne vers l'agriculture Michael Score retourne dans sa voiture chercher une superbe canne d'ébène. "C'est un souvenir, explique l'agronome, coopérant en Afrique dans sa jeunesse. Et elle peut servir si nous tombons sur des chiens errants." Ici, en plein coeur de Detroit (Michigan), à dix minutes de la légendaire tour de General Motors, les maisons de brique ou de bois coloré, vestiges de l'âge d'or ouvrier des fifties, racontent un cataclysme américain. Derrière Mount Elliott Street, une charpie minérale, le toit de l'une d'elles semble avoir été enfoncé par un poing gigantesque; l'intérieur de la suivante est entièrement calciné.

Agriculture urbaine : un nouveau modèle agroalimentaire ? INNOVATION - Initiation au compostage, atelier de bricolage de serres amovibles, préparation des semis de cultures ... Voici les activités proposées en plein cœur de la ville de Colombes, en bordure de Paris (92-Hauts-de-Seine). La ville accueille, depuis peu, sur un terrain en friche le projet Agrocité, une ferme urbaine expérimentale, qui propose des activités culturelles et pédagogiques autour de l’agriculture, dans le cadre d’initiatives écologiques et partagées. Comment concevoir des paysages productifs en milieu urbain ? Peut-on créer une ferme agro-écologique participative en plein cœur d’une ville ?

Pour une définition de l’agriculture urbaine : réciprocité fonctionnelle et diversité des formes spatiales 1Au carrefour de la géographie sociale et de l’aménagement de l’espace, l’agriculture urbaine est aussi un objet de recherche commun à la géographie et à la sociologie, dans une approche intégrative de perspectives urbaines et rurales. C’est un phénomène complexe qui amène à passer des frontières. À travers le lien entre l’agriculture et la ville, nous voulons montrer comment la construction de la ville est indissociable de celle de ses agricultures. L’identification de différentes fonctions de l’agriculture urbaine par la diversité de ses acteurs, porteurs d’attentes parfois divergentes, est nécessaire. Sur le plan de la forme urbaine, on verra ce que les urbanistes, le monde agricole et les habitants attendent d’une alternance entre bâti et non bâti dans la ville et comment ils conçoivent l’existence d’une nature productive au sein des « espaces verts ». 1 Thèse conduite par Paula Nahmías à l’UMR CNRS 6590 ESO Espaces et Sociétés, Université européenne d (...)

L'agriculture urbaine à Détroit : de la rouille à la terre Un demi-siècle de crises En effet, la ville n’a pas été épargnée au cours des dernières décennies. Tout commence au début du XXème siècle, quand y débarquent trois géants de l’industrie automobile : Ford, Chrysler et General Motors. S’ensuit une période d’essor économique incontestable, qui propulse Detroit au rang de symbole de l’Amérique industrielle.

Les Nouvelles Parisiennes Les dix architectes prônent une agriculture urbaine pour le Grand Paris Definition : L’agriculture urbaine est une forme émergente de pratiques agricoles en ville, généralement en parcelles partagées, ou en jardins, individuelles et/ou collectives. Cette notion recouvre différents types de production d’intérêt économique local, de plantes, champignons (ex : champignons de Paris), de végétaux ou d’animaux sur le territoire urbain ou sur les espaces le jouxtant. Un concept relevant encore de la prospective, mais faisant l’objet d’études, voire de projets à moyen terme est celui de l’Agriculture verticale.Exemple : Yves Lion, l’un des dix architectes du Grand Paris imagine les abords de Vingneux Saussaie avant et après le Grand Paris : les cultures maraîchères rasent la ville … Avant Après Pas là à notre dernier dîner-débat sur ce sujet ? Pas de panique Ce que nous sommes dit …

Agriculture urbaine : un outil multidimensionnel pour le développement des quartiers 1 De manière très générale, on peut décrire l’AU, aussi bien à l’intérieur qu’en périphérie d’une zo (...) 1Parmi les mesures qui tendent à réduire la pauvreté et favoriser le développement social et économique, il a été démontré que l’agriculture urbaine1 joue un rôle important dans les pays en développement (Smit et al., 1996 ; Mougeot, 2006). Bien que celle-ci soit encore souvent considérée comme une activité temporaire ou marginale ne conduisant pas à un développement urbain durable, l’agriculture urbaine (AU) améliore la situation économique ainsi que la santé de familles pauvres et vulnérables, et plus spécifiquement des femmes et des enfants.

Une ferme bio au sous-sol d'un parking parisien Pour accéder à La Caverne, il faut descendre au -2 d'un parking situé sous des barres HLM Porte de la Chapelle. Les boxes sont encore là sauf qu'à la place des voitures, il y a des champignons, des endives ou des jeunes pousses. La ferme a démarré il y a un mois et n'occupe pour le moment que 5% des 3 500 m². Le parking était devenu un squat, le bailleur social a décidé d'en isoler une partie pour le valoriser autrement. La production se concentre surtout pour le moment sur les champignons : des pleurotes, shiitake, ou champignons de Paris qui poussent dans du substrat sur des étagères.

La ferme à la ville : de quoi témoigne le boom de l'agriculture urbaine Atlantico : De plus en plus, on voit naître dans les villes des jardins collectifs, des petits lopins de terre à cultiver. La tendance est au vert dans nos grandes métropoles. Que traduit cette volonté de vouloir faire de l'agriculture en ville ? François Purseigle : Elle renvoie à la question agricole qui n’est pas forcément une question rurale.

L'enseignement supérieur agricole a aussi fait sa rentrée ! Formez les techniciens, ingénieurs et scientifiques de demain, c'est une des missions de l'enseignement supérieur agricole ! Parcours d'excellence, il forme des cadres dans les domaines de l'agronomie, de l'alimentation, du développement durable, de la médecine et de la santé publique vétérinaires, de la gestion des territoires ruraux, de la forêt, de l'eau, de l'environnement, des milieux naturels et du paysage. Début septembre, dans le cadre de la rentrée scolaire, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Stéphane Travert s'est rendu à Agrocampus Ouest de Rennes (Ille-et-Vilaine). À cette occasion, il a rappelé aux jeunes leur « rôle majeur à jouer pour construire des transitions vers des modèles agricoles et alimentaires soutenables et compétitifs au regard des bouleversements climatiques, des enjeux énergétiques, sanitaires ».

Cinq idées originales pour jardiner sa ville Le printemps s’est décidé, le soleil est revenu et l’envie vous prend peut-être de mettre les mains dans la terre, de prendre l’air et jardiner, fleurir et planter, repiquer ou que sais-je encore qui permet d’entretenir son lien à la nature… lien si vite oublié quand on vit en milieu urbain. Et comme tout le monde n’a pas la chance d’avoir un balcon ou voilà quelques initiatives et organisations citoyennes auxquelles vous pouvez vous greffer pour jardiner votre ville ! Guerrilla Guardening Image : Banksy Cette tribu jardinière opère depuis quelques années déjà un peu partout dans le monde. La "guérilla" fait référence ici à l’idée d’assauts sporadiques pour défendre la nature en ville et lutter contre le bitume.

L'article est écrit TORRE André et BOURDEAU-LEPAGE le 6 février 2013. Il est issu d'une revue internationale éléctonique par des chercheurs-enseignants. by maximebertron Mar 31

Related: